Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Voler c'est voler! [Feat Iris Twan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2014
Localisation : Heu... Je suis ou-là ?

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 16 ans
Orientation Sexuelle: bisexuelle
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Voler c'est voler! [Feat Iris Twan] Lun 6 Juil - 16:44

Un été comme les autre, brulant, invivable. J'en peut plus. J'croie que je vais mourir la. Il me faut vraiment une solution, et enlever mon sweat a capuche n'est même pas envisageable. Pff, et comme si la chaleur ne suffisais pas il faut que j'ai mal partout!
Un gros bleu sur une joue, de coupure sur l'autre, pas besoin de voir le reste de mon corps pour qu'ils me qualifie déjà d'adolescente a problème et qu'ils s’écarte sur mon passage. "Quel jeune homme effrayant...", "Ces parents doivent pas s'occuper de lui, et tu sais comment ils sont ceux la? Fraudais les enfermé pour qu'ils fassent pas de connerie. De vrai malade.". Des tas de vieux qui ne voyent pas plus loin que le bout de leurs nez. En plus de même plus être capable de lire le journal vous étes pas non plus capable de voir se qui vous entoure? Ou vaus ne chercher pas a voir? C'étais vraiment blessant d'être traité en moins que rien au début. Mais finalement sa ne me dérange pas, j'ai plus de place, et les seules personnes qui m’embête sont des délinquant qui me considéré comme intrus sur leurs territoire. Génial. Le loup solitaire, pas dans une tribu et fuis par les agneaux qui appelle tout de suite la police, ha, pardon, les berger. Elle est sympa la société. Surtout que quand ils m'attrape ils ne peuvent pas faire grand chose. Mineur, pas de parent, accepter dans aucun orphelinat, aucune famille d’accueil, et les psy n’ont jamais étais efficace. Ils savent pas quoi faire de moi alors ils me lâchent en liberté en me demandant de ne pas recommencer. Mais comment je pourrais? Le seul endroit ou je peut loger le week end, quand le lycée ferme, et un pauvre appartement vieux comme le monde que je peine a payer parce que aucun boulot ne me prend! Alors je vole. Pour manger. Pour dormir. Pour vivre. Un cercle vicieux, la vie est vraiment moche. Mais bon, quitte a devoir vivre ainsi autant réussir a sa manière...
Écouteur en oreille, tête basse, je rentrais dans le centre commerciale. Oh mon dieu. Ils ont la clim! Je revie.
Bref, je ne vais pas me détourner de mon but. Trouver une cible. La plus facile possible. Mon regard parcourue les gens présent au rez de chaussé. Tous trop prés de vigile, c'est mauvais. Je montre au premier avec les escalator avant de repéré, un peu a part, une fille gracile, pale, de ma taille a la chevelure noir de jais cascadeuse. Elle aussi devais mourir de chaud avec des cheveux aussi épais, de couleur sombre qui de plus est. Je me met en marche, en regardant toujours le sol. 5 Pas nous sépare. 4.3.2.1. Je la percute, elle tombe, je la suis sans sa chute. Je glisse discrètement ma main s'incruster dans son sac a main, saisie le portefeuille et dans un souffle le range dans ma poche ventrale de mon sweat tant quelle est encore sonné. Je me relève et lui tend la main pour l'aider.

"- Ah, excuser moi Mademoiselle. Je vous aurais bien proposé un verre pour me faire pardonné mais je suis pressé... Au revoir..."


Ah quelle comédienne je fait. On vas encore me prendre pour un homme mais peut importe. Je la salut d'un mouvement de tête et me retourne pour aller vers la sortie qui donner sur une sorte de petit parc. Lorsque je montais les quelque marche qui déboucher sur le parc je n'ai pas pu m'empêcher de me retourner, un grand sourire cynique dessiné sur mes lèvres pour voir si elle se douter de quelque chose. Honnêtement je lui donne trente seconde avant de capté. On vas bien voir se qu'il en ai, me dis-je en poussant la porte qui mené au mini parc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Voler c'est voler! [Feat Iris Twan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Extérieur du lycée :: Le centre commercial-