Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Brunerose
Codeur
Codeur
avatar
Messages : 1451
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 19
Localisation : Dans les bras d'une personne que j'apprécie ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17
Orientation Sexuelle: hétéro
Petit(e) ami(e): personne
MessageSujet: Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso] Mar 14 Avr - 0:31

Du soleil, du soleil, mais comment ça du soleil ? J’ouvre les yeux et je vois mon rideau ouvert, je grogne, la lumière me fait mal. Je tâtonne dans mon lit à la recherche de mon smartphone pour savoir quelle heure il est, 9h un dimanche matin voilà ce qui est génial. Franchement pourquoi cela arrive t’il toujours à moi ce genre de mésaventure ? J’ai une véritable poisse. Je me lève de mon lit avec une tête d’enterrement, je n’avais pas envie de me lever aussi tôt aujourd’hui, mais maintenant que je suis réveillée, je n’ai qu’à faire mes devoirs comme cela je serais tranquille l’après-midi. Une heure plus tard j’ai fini cela m’avait pris plus de temps que je le pensais, mais au moins maintenant c’est fait. Je vais donc me laver vu que je compte aller rendre visite à des amies dans Paris cela fait longtemps que je n’ai pas été les voir. Ma douche est rapidement fini, je m’habille plutôt simplement un t-shirt turquoise et un short noir.

La journée se passe plutôt tranquillement, je n’ai rien à dire la dessus, elle était normal, nous avons bien rigolé même si avec ma maladresse habituellement j’ai renversé un verre sur le serveur qui m’a fait remboursé le verre enfin de toute façon ce n’est pas la note d’un verre qui va me faire pleurer. Oublions pas que papa est riche et que pour ne pas m’avoir dans ses pattes, je peux dépenser autant que je veux le temps que ça dépasse pas 1 millions d’euros par mois. Bref la soirée c’est quand même éterniser et je ne rentre pas tôt au lycée, j’ai même dépassé le couvre feu, alors que demain j’ai cours. Je dois donc grimper les grilles, je galère. Une fois que je suis toute en haut de celle-ci, je chute. BOOM. J’entends des gens se ramener, je me cache donc dans les buissons pour pas me faire prendre. J’attends qu’il parte et je sors de ma cachette, il doit au moins être 1h du matin, je suis crevée. Je suis la route vers les dortoirs automatiquement. Mes pas ne me ramène pas dans les miens, mais je ne fais pas attention à ce détail. Je compte les portes et je l’ouvre, le numéro de la chambre est A14, mais je ne remarque pas ceci. Je me déshabille et je vais me coucher en sous-vêtements, fatiguée que je suis, je ne fais pas gaffe qu’un autre corps est dans le lit et je m’endors en quelques minutes.

Plus tard dans la journée je sens quelque chose bouger contre moi cela me réveille. Je tape dedans et je sens que ceci est mous, j’ouvre un oeil et là je me dis “merde”. Je tombe du lit en même pas deux secondes tellement que je suis surprise de voir ce que j'aperçois. Je vais secouer la personne qui se trouve dans mon lit, une, deux fois, elles ne bougent pas je commence à perdre patiente. Je saute sur cette personne, elle ouvre les yeux. Je sourie, j’ai réussi. Je prends donc la parole même si au même moment je me rends compte que je suis à moitié dénudé sur un jeune homme inconnu.

- Tu fais quoi ici ? Qui es-tu ?

couleur:
 

_______________________________________


Merci à Alexis S. pour son travaille sur cette signa :)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 19
Localisation : Probablement dans la cours, sur un banc.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Petit(e) ami(e): Aucune.
MessageSujet: Re: Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso] Mer 15 Avr - 17:24

La fin du week-end, le jour maudit qui précède le retour des cours. Non pas que les cours me déplaisent, j'aime apprendre mais c'est toujours un jour durant lequel on ne sait as quoi faire. Comme chaque week-end, je suis sur mon ordinateur, une antiquité  qui a su rester en bon état de marche. Avant elle m'aurait permis de jouer au meilleurs des jeux de son temps, maintenant c'est à peine si elle permet l'utilisation d'un jeu en 2D. Je suis donc contraint à regarder des vidéos qui traînent sur le web. Bien vite je me lasses et regarde par la fenêtre ; nul part je ne pouvais y voir un tâche blanche, le ciel était complètement bleu. Je décida alors d'aller prendre l'air.

Le temps de fermer mon ordinateur en ayant pris soin de le mettre en veille prolongée auparavant et de le glisser un peu plus loin sur mon bureau de telle sorte qu'il soit un peu plus abrité derrière mon armoire et je sors alors de la chambre puis du dortoir, je fais ensuite un petit bout de chemin et me voila dehors. Il faisait effectivement bon, le soleil donnait mais une petite brise rafraîchissait l'air ambiant. Le résultat était très satisfaisant. Je marcha donc un peu dans l'enceinte de l'établissement pour finalement me poser un peu à l'écart d'un chemin, sous un petit arbre contre lequel je m'étais adossé. Ainsi assis, je regardais les alentours, les oiseaux voler et les quelques autres internes qui, comme moi, n'avaient pas de logements et/ou n'étaient pas sortis en ville et éraient dans les allées en petits groupes, parlants de tout et de rien. Justement un groupe passait, il était composé d'un homme visiblement noyaux de ce dernier accompagné d'un ami et de deux filles aux côtés de chacun, visiblement leurs petites-amies ou du moins de très bonnes amies. Ils parlaient assez fort mais ils se turent en passant devant moi. Ils ne manquèrent pas de me regarder aussi, typiquement le genre de personne qui m’exaspèrent. Pourtant, je ne leurs reprochaient pas d'agir ainsi, séparément ils devaient être de bonnes personnes mais, en groupe, l'influence du paraître les faisait se comporter ainsi.

Une fois passés ils parlèrent un eu à voix basse puis rirent tous en cœur avant de s'éloigner. Je ne releva pas leurs acte et les ignora. Ce n'était pas que j'étais une victime dans ce lycée mais étant étranger et possédant un accent audible, j'étais la cible parfaite pour dire sur moi. Jamais cela n'avait été plus loin que ce qu'il venait de se passer alors je m'en accommodais. Et puis les "persécuteurs" se raréfiaient avec le temps donc ce n'était pas un gène. Peu après, je fermais les yeux et m'assoupissais sous cet arbre.

Quelle ne fut pas ma surprise quand je me retrouva réveillé par une interne qui revenait à l'internat le soir. "Hey, il va être l'heure de rentrer à l'internat, faut te réveiller" J'ouvris les yeux et la remercia d'un signe de tête accompagné d'un "Me[l/r]ci" qui la fit sourire sans que cela ne soit moqueur. En effet elle n'avait pas été irrespectueuse envers moi, j'avais plutôt un petit succès auprès des filles malgré moi, sans doute à cause de mes origines ou du fait que je les traite selon les vieilles manières de la galanterie. Je me levait dont et frotta mon dos pour en enlever le lichen qu'y s'y était collé puis remprunta le chemin de ma chambre. Une fois rentré, je constatait qu'elle était resté tel quel durant mon absence, ce qui état une bonne chose en sois. Je m'allongea donc sur mon lit le temps que le surveillant passe faire l'appel puis nous sommes tous descendu manger.

Comme d'habitude, je mangeais à la même table ou je connaissais tous le monde, étant des gens de ma classe. Une fois le repas terminer, je suis directement remonté dans ma chambre, j'ai rangé mon ordinateur dans mon bureau et je me suis mis sur mon lit pour lire un peu, j'avais emprunté à la bibliothèque l’Iliade d'Omère mais je doit avouer que le texte me posait des soucis de compréhension. Enfin, je suis aller prendre ma douche après avoir refermé le livre duquel je n'avais lut qu'une petite vingtaine de pages et de l'avoir poser dans ma petite table de nuit. Une fois revenu, j'étais en sous-vêtements, je me glissa dans le lit et éteignit la lumière. Je ne mit pas très longtemps à m'endormir, généralement ça ne tardait pas trop.

Alors que je faisais un rêve somptueux que je ne saurais décrire maintenant, j'entendit bien le bruit de ma porte mais je l'assimila à mon rêve et n'y prêta pas attention, le bruit ne fiant suite à aucun événement, je replongea dans mon sommeil. Cela dit, après une à deux minutes, je sentis un corps chaude s’enfiler sous ma couette. Cela me prit bien une minute ou deux mais cela me tira de mon sommeil. ans trop oser bouger je regarda alors ce qui se trouvait dans mon lit : Il s'agissait d'un être humain, de ce que je voyais, c'était très probablement une fille vu qu'elle était face à moi, j'avais une vue imprenable sur elle. Je ne profita pas pour autant de la situation et la recouvra même un peu. Je n'avais pas vraiment la lace de bouger sans la réveiller et ne pouvais changer de position car j'aurais pris trop de place, prenant sur ma gène évidente je refermais les yeux avec dans l'esprit de bouger le moins possible pour ne pas perturber sa nuit.

Au matin, à nouveau j'étais réveillé par une fille, je sentis sa main "tâter" mon torse -Même si on pourrait plus qualifier ça d'une frappe- puis je l'ai entendu tomber. En temps normal je me serais levé de suite mais là j'avais tout particulièrement de la peine à me sortir de ma torpeur due à cette nuit très inhabituelle pour moi, je somnolais en fait. Elle se releva et me secoua par deux fois avant de sauter sur moi, ce qui parvint à m'étonner assez pour me "réveiller" en sursaut. A nouveau je fus surpris avant de me rappeler qu'une personne était venue s'incruster dans mon lit, avec moi, durant la nuit.
"- Tu fais quoi ici ? Qui es-tu ?
"-Je me prénomme Yanami Akuso et, à vrai dire, vous êtes ici sur mon lit, dans l'internat des garçons, chambre A14..."
Je sourit un peu gêné pour détendre l'atmoshère, la situation était si particulière, une fille en petite tenue, quasi à califourchon sur moi, si quelqu'un entrait à cet instant ils seraient surpris. Je ne me releva pas, restant ainsi sans savoir quoi faire.

Couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunerose
Codeur
Codeur
avatar
Messages : 1451
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 19
Localisation : Dans les bras d'une personne que j'apprécie ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17
Orientation Sexuelle: hétéro
Petit(e) ami(e): personne
MessageSujet: Re: Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso] Mer 15 Avr - 23:05

Je me réveille, surprise je suis dans les bras de quelqu’un. Je touche le torse de cette personne pour être certaine que je ne suis pas en pleins rêves. Que fait-il dans mon lit ? Je ne sais pas en tout cas je sors tellement vite du lit que je me prends les pieds dans la couverture. Moi et mon popotin sommes donc à terre, je réfléchis rapidement à comment je dois réagir envers cette personne qui s’incruste comme cela dans ma chambre en même temps cela m’apprendra à ne pas fermer les portes à clef. Je me relève, je décide d’abord de s’occuper la personne pour savoir ce qu’il fait ici. Ma solution ne fonctionne, je lui saute donc dessus. Oui moi la fille hyper pudique vient de sauter sur un garçon en sous-vêtement, alors que nous sommes dans un lit. Enfin je ne m’en fais pas si il aurait voulu me faire dû mal, il l’aurait déjà fait, non ?
Il commence à réagir, je lui pose donc ma question, il ne me répond sans trop tarder.

"-Je me prénomme Yanami Akuso et, à vrai dire, vous êtes ici sur mon lit, dans l'internat des garçons, chambre A14..."

Non ce n’est pas possible comment je pourrais m’être trompé de dortoir ? Je réfléchis et là je me rends compte qu’il ne ment pas. En pensant à la soirée d’hier, j’étais fatiguée et mes pas on emprunter le mauvais chemin. Mais franchement comment j’ai fait pour pas me rendre compte que j’avais quelqu'un à côté de moi quand je me suis couchée ? Fatigue à la noix, je me sens idiote moi maintenant. J’ai même pas envie de lui donner mon nom, cette histoire va faire tout le tour du lycée, ma réputation va être foutue. Bon ce n’est pas comme-ci que j’ai vraiment une réputation enfin on connaît mon nom partout, père idiot qui est connu. Si il apprend cela je vais devoir dire adieu à ma liberté, il faut que je trouve un moyen pour qu’il ne parle de cette histoire à personne. Je ne sais pas encore ce que je vais trouver, mais il ne faut pas que je tarde à trouver une solution en attendant je me rends compte que je me suis plongée dans mes pensées et que je suis toujours sur lui. Il essaye de me sourire, mais on voit bien qu’il est gêné de cette situation, nous sommes donc deux dans ce cas. Je sourie à mon tour, le mien est sincère même si cette fois ma gentillesse aura un côté de manipulation. Je déteste manipuler les autres pour avoir ce que je désire, mais cette fois je risque de ne pas trop avoir le choix, nous allons d’abord commencer par la manière douce, mais si ils font que j’emploie les moyens forts, je le ferai sans aucun scrupule, ma liberté est en jeu.
Je descend de lui et je m’assoie à ses côtés, je ne suis pas lourde, mais je ne dois pas être toute légère non plus et j’y pense d’habitude les hommes non pas une réaction le matin ? Ce que j’ai lu serait-il faux ? Je vais donc devoir me renseigner. Je passe mes mains dans mon cuire chevelure, il serait peut-être temps que je les coupe.

- Je m’excuse pour se désagrément, je n’ai pas d’excuses valables sachez seulement que mes paroles sont sincères. Je me sens coupable de vous avoir emprunter votre lit sans votre consentement et de vous causer autant de désagrément. Dites moi ce que je puisses faire pour vous montrez que je vous suis redevable de ne pas m’avoir jeter dehors comme une malpropre.

J’utilisais mon éducation pour commencer à l’amas douée.

Soyons nus, soyons fous:
 

_______________________________________


Merci à Alexis S. pour son travaille sur cette signa :)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 19
Localisation : Probablement dans la cours, sur un banc.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Petit(e) ami(e): Aucune.
MessageSujet: Re: Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso] Ven 17 Avr - 19:26

Elle semblait préoccupée par ma réponse, sans doute qu'elle était aussi embarrassée de se rendre compte que mes dires étaient vrais. Il était vrai qu'elle avait toutes les raisons du monde de l'être, vu la situation dans laquelle elle se trouvait actuellement, dénudée de manière très prononcé sur un inconnu tout aussi dénudé dans un lieu qui lui était interdit ; si elle était prise ici, aucun doute qu'elle comme moi aurions de gros ennuis. Je pense que je me débrouillerai pour trouver quelque chose pour prendre la faute sur moi, je suis un élève qui travaille un minimum, soit, mais un élève qui ne pose pas de problèmes, alors qu'on me réprimande là dessus ne sera pas très grave et on m'oubliera vite si je ne fais pas de vagues pendant un temps.
Elle réagit assez rapidement au final et se plaça à mes côtés, sur le lit, sans doutes pour enlever un peu de la gène dans laquelle nous devions tout deux nous trouver actuellement et me permettre de me redresser, ce que je fis par conséquent, m’assoyant donc à côté d'elle à distance normal de politesse.

" - Je m’excuse pour se désagrément, je n’ai pas d’excuses valables sachez seulement que mes paroles sont sincères. Je me sens coupable de vous avoir emprunter votre lit sans votre consentement et de vous causer autant de désagrément. Dites moi ce que je puisses faire pour vous montrez que je vous suis redevable de ne pas m’avoir jeter dehors comme une malpropre."

Son registre avait changé de façon notable, ce qui me fit dire qu'elle cherchait à obtenir quelque chose de moi. Si je ne traitais pas autant les informations dans ma tête, je dirais que ce qu'une jeune fille ainsi accoutrée sur un homme dans son lit cherche à obtenir est assez évident mais elle semblait effectivement sincère et assez perdu quand je lui ai dit l'endroit où elle se trouvais. J'en déduis donc que tout cela était bel et bien le fruit du hasard, combinaisons multiple de plusieurs facteurs qui ont aboutis à cette résolution finale qu'est notre situation actuelle. C'est fou ce que les événements peuvent s'organiser pour arriver à des situations uniques en leurs genre. Bien vite, je décida alors de la rassurer.

"-Ne vous en faîtes pas, vous ne m'êtes en aucun point redevable. Aucun homme ne devrait ainsi jeter quiconque hors de son lit alors qu'une dame dors dans son lit, et ce même s'il ne la connais pas. Je peux vous assurer que je suis ici aussi sincère que vous dites l'être en vous disant que je n'ai nullement profité de ma situation et de la votre pour me permettre quoi que ce soit sur votre personne et que votre nuit à été aussi tranquille qu'elle put l'être."

Je lui sourit alors de manière rassurante.

"-Aussi votre inquiétude ne doit être, j'ai passé une nuit formidable et ce même si ce lit n'était pas fait pour y passer une nuit accompagné, une dame tel que vous ne peux troubler le sommeil d'un homme au point qu'il ne put en dormir. Je vous l'assure, vous ne devez ni vous sentir coupable ni redevable de moi. Qui plus est, sans vouloir vous offenser ou vous paraître brut, s'il y a bien une chose que vous avez causer, c'est une température plus agréable sous cette couverture. Au fond, c'est plus moi qui vous suis redevable."

Avec ces mots, j’espérai qu'elle ne me craigne pas ni me prenne pour un rustre. Je doit avouer qu'il s'agissait là d'un bien étrange premier vrai contacte avec une individu de la gente féminine mais, ce qui n'est pas normal apporte e l'originalité à la vie après tout. Soudainement je pensais qu'elle était en dehors des couvertures et qu'elle devait avoir froid, je lui dit donc, juste après avoir terminé, marquant quelques secondes de pauses tout de même.

"-N'avez-vous pas froid ainsi ? Vous savez, même si vous êtes ici dans ma chambre, vous pouvez disposer de votre libre arbitre, je ne voudrais pas que cela finisse de vous convaincre de mon impolitesse après mes explications longues et bien maladroites"

Je termina là par un faible rire en gardant ma bouche fermé. Après tout, mon discours avait dut lui paraître bien trop fournit pour refléter le vrai, je suppose que je n'ai pas l'habitude de devoir rassurer une inconnue au sujet d'une nuit passé ensemble ... ce qui est naturel n'est-ce pas ?

Alea jacta est:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunerose
Codeur
Codeur
avatar
Messages : 1451
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 19
Localisation : Dans les bras d'une personne que j'apprécie ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17
Orientation Sexuelle: hétéro
Petit(e) ami(e): personne
MessageSujet: Re: Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso] Dim 6 Nov - 1:09

Je m’étais encore mise dans une situation incroyable. Honnêtement qui arrive à se louper à ce point là ? Encore tomber, rater un contrôle cela peut arriver à tout le monde, mais se retrouver dans la chambre d’un inconnu ? C’est improbable et humiliant. On peut me donner le trophée des situations les plus bizarres et les plus gênantes de toute l’humanité. Si mon cher paternel apprend cela je ne dis pas comment je vais prendre pour mon grade. Il va sans doute me retirer de cette école et me mettre dans une école privé ou une personne surveillera mes faits et gestes à la moindre seconde. Je n’ai tellement pas envie que cela arrive que je regarde ce jeune homme avec des yeux limite implorant. J’ai pitié de moi-même, mais que puis-je faire pour me sortir de cette situation ? A par m’excuser et prier pour ma salut que ce jeune homme ne répète notre mésaventure à personne.

Je présente donc mes excuses les plus sincères, bon certes celle-ci étaient un peu remplis de faux-semblants pour obtenir un silence de sa part. Mais malgré cela elles restent sincères, je ne voudrais vraiment pas que de ma faute il a des désagréments. Je m’assois à côté de lui pour essayer de me redonner contenance. Ce n’est pas dans ma nature d’être gênée, à force avec les expériences et la vie que j’ai mené, j’ai appris à me montrer toujours fière en présence d’autrui et diriger des murs pour que les personnes ne puissent pas me blesser. Bien évidement quand je laisse tomber le masque, je suis une chose tout sensible et fragile, mais avant de le découvrir il faut briser ma carapace et celle-ci est en béton armée.

Le jeune homme prend la parole à son tour. A mon avis il cherche à me rassurer. J’en ai bien besoin, mais en même temps tout le monde dans cette situation aurait besoin que la personne la rassure. De plus j’espère vraiment qu’il c’est rendu compte que la situation était dû au hasard et non à l’envie de coucher avec lui. Pas qu’il n’était pas mignon, en le regardant à la dérobée je dirais même qu’il n’est pas moche à regarder, mais je ne me sens pas encore prête à sauter le pas pour ce genre de choses. C’est idiot, mais je souhaite que ma première fois sans spéciale et que cela se passe avec la bonne personne et non avec une personne lambda juste pour le fun.

"-Ne vous en faîtes pas, vous ne m'êtes en aucun point redevable. Aucun homme ne devrait ainsi jeter quiconque hors de son lit alors qu'une dame dors dans son lit, et ce même s'il ne la connais pas. Je peux vous assurer que je suis ici aussi sincère que vous dites l'être en vous disant que je n'ai nullement profité de ma situation et de la votre pour me permettre quoi que ce soit sur votre personne et que votre nuit à été aussi tranquille qu'elle put l'être."

Il me sourit de manière rassurante, je le lui rends ce sourire. Ces paroles m’ont en partis rassuré sur la situation. Je vois bien qu’il est sincère en disant qu’il n’a profité de la situation pour atteindre mon innocence et ma vertu. Et c’est vrai que j’avais passé une nuit plutôt agréable, rien ne m’avait gêné jusqu’à maintenant. De plus ce jeune homme est vraiment très gentleman, je dois bien avouer que cela me charme, mais je sais très bien que les apparences les plus soignées peuvent cacher des choses très sombres. Je reste donc un minimum méfiante même si il n’a pas l’air menaçant, surtout qu’il n’a encore rien fait de mal à mon encontre alors qu’il en a eu la possibilité.

“-Aussi votre inquiétude ne doit être, j'ai passé une nuit formidable et ce même si ce lit n'était pas fait pour y passer une nuit accompagné, une dame tel que vous ne peux troubler le sommeil d'un homme au point qu'il ne put en dormir. Je vous l'assure, vous ne devez ni vous sentir coupable ni redevable de moi. Qui plus est, sans vouloir vous offenser ou vous paraître brut, s'il y a bien une chose que vous avez causer, c'est une température plus agréable sous cette couverture. Au fond, c'est plus moi qui vous suis redevable."

Je rougis à la fin de sa phrase. Ce n’est pas que je l’ai mal interprété loin de là, mais le fait qu’il pense être redevable envers moi-même pour avoir rapporté de la chaleur me met mal à l’aise. Je joue un peu avec mes mains pour ensuite les passer dans mes cheveux, signe que je suis nerveuse. Au bout de quelques instants j'arrête ce manège et j'essaye de prendre une voix rassurée, bien sûr quelques traces de rougeur qui persiste, mais je me sens déjà beaucoup mieux.

- Je vous remercie beaucoup d'accepter cette situation, et si ma mésaventure vous ne dérange pas et qu'elle vous a ramené un confort j'en suis ravie. Mais malgré que vous acceptez mes excuses, je pense que cette situation on ne l'oubliera pas de sitôt et j'aimerai bien que celle-ci reste entre ces 4 murs pour nous éviter des désagréments dans un futur plus ou moins proches.

Je lui avais demandé clairement de garder le silence, je devais le faire subtilement, mais avec ma nature entêté cela donne ça. Je vous jure parfois je m’épuise moi-même. Mon corps c’est mis à frissonner me rappelant que j’étais dénudée et au-dessus des couettes donc que la fraîcheur pouvait toucher chaque centimètre carré de mon corps et ce jeune homme pouvait regarder mon corps de tout son saoul.

J'en viens donc à blottir mes bras contre moi-même histoire de me réchauffer un peu et de cacher mon corps, mais je crois qu’en faisant ça j'attire son regard sur la situation vu qu'il prend la parole.

"-N'avez-vous pas froid ainsi ? Vous savez, même si vous êtes ici dans ma chambre, vous pouvez disposer de votre libre arbitre, je ne voudrais pas que cela finisse de vous convaincre de mon impolitesse après mes explications longues et bien maladroites"

Il rigole de la situation, je lui tire la langue. Direct après ce geste je le regrette, mais parfois c’est plus fort que moi. Enfin bon les mauvaises habitudes façon sont toujours plus fortes que notre volonté à vouloir les changer. Je me lève pour ramasser les affaires que j’avais retiré la veille, je les enfile de nouveaux. Une fois ceci fait je viens me mettre encore à ces côtés.

- Nous ne nous sommes toujours pas présenté, alors moi c’est Brunerose et vous quelle est votre nom ? Je pense qu’après la nuit que nous avons passé ensemble, on pourrait aussi se tutoyer histoire de donner moins de convention à cette situation.

Je lui fait l’un de mes plus beaux sourires.

Spoiler:
 



_______________________________________


Merci à Alexis S. pour son travaille sur cette signa :)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 19
Localisation : Probablement dans la cours, sur un banc.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Petit(e) ami(e): Aucune.
MessageSujet: Re: Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso] Dim 6 Nov - 17:35

Difficile de ne pas remarquer la rougeur de son visage. En même temps qui n'aurait pas été gêné dans telle situation ? Ou bien serait-ce mes paroles qui auraient provoquées cet afflue de sang dans ses joues ? Elle semblait en effet nerveuse. C'est avec une voix un peu hésitante qu'elle se décide alors à reprendre la parole.

- Je vous remercie beaucoup d'accepter cette situation, et si ma mésaventure vous ne dérange pas et qu'elle vous a ramené un confort j'en suis ravie. Mais malgré que vous acceptez mes excuses, je pense que cette situation on ne l'oubliera pas de sitôt et j'aimerai bien que celle-ci reste entre ces 4 murs pour nous éviter des désagréments dans un futur plus ou moins proches.

Quelle idée saugrenue, bien entendu que cette histoire allait rester entre elle et moi ! Enfin, après mûre réflection, il était naturelle qu'elle établisse cette vérité clairement. Beaucoup de personne, de nos jours, apprécierait de se venter d'avoir passé une nuit avec une autre de sexe opposé, d'autant plus si cette dernière faisait partie du même lycée que lui et faisait probablement partie des personnes assez populaires dudit lycée. Cependant, il n'en était rien de ma personne, raconter un tel événement pourrait s'avérer destructeur pour l'un ou l'autre des partis au vu du règlement intérieur et même de la pudeur de tout un chacun.

Avant que j’eus le temps de formuler une réponse, je remarqua le mouvement qu'elle exécuta avec ses bras, cet acte de protection vis à vis de l'exposition de son corps à l'environnement frais de ma chambre mais également à ma vue. Bien que mes yeux ne s'était pas vraiment posés sur son corps faiblement couvert jusqu'à maintenant, il est vrai que ce mouvement l'avait attiré à ma conscience. Je m’efforçai alors de ne pas garder cet élément à mon attention trop longtemps, sentant à mon tours le rose me monter aux joues, aspect visible de ce sentiment de gène que j'avais réussi à garder plus ou moins absent jusqu'à maintenant. Je me contenta de faire une remarque quant à la possible sensation de froid qu'un tel dénuement pouvait produire et du fait qu'elle soit libre de se couvrir si elle le souhaitait en riant un peu pour tenter de me changer les esprits. Non pas que mon esprit comportait des idées déplacées mais la jeune fille qui se tenait à côté de moi était plutôt attirante et nul n'aurait su ne point le constater.

Elle se contenta de me tirer la langue, acte assez déplacé qui montrait un état d'esprit plus décontracté et peut-être même, un reflet de la véritable nature de la demoiselle. Jusqu'à maintenant, elle avait utilisé un registre de parole soutenu, mais il semblerait qu'elle se soit simplement adapté à son interlocuteur. Elle repris succinctement la parole.

- Nous ne nous sommes toujours pas présenté, alors moi c’est Brunerose et vous quelle est votre nom ? Je pense qu’après la nuit que nous avons passé ensemble, on pourrait aussi se tutoyer histoire de donner moins de convention à cette situation.

Brunerose. Un nom assez original me rappelant mon pays natale où chaque nom à sa signification. Elle avait tout à fait raison, les présentation sont normalement la première étape d'une rencontre, même si sa rencontre avec moi s'était déroulée dans un tout autre ordre. Le tutoiement allait rester une étape compliquée pour moi, j'avais toujours eu du mal à tutoyer, mais j'essayerai de faire un effort.

-Je me prénomme Yanami Akuso, Yanami est mon prénom. Je suis assez d'accord avec le tutoiement même si je vais, je le pense avoir du mal à l'appliquer. Non pas que je sois trop distingué mais car de là où je viens il est de sens commun de se montrer polis avec autrui au point de ne tutoyer que ses plus proches connaissances. Ceci dit je vais faire un effort avec toi.

C'était vraiment très étrange de tutoyer. Personne n'avait vraiment fait de remarque à ce sujet dans ma classe, du moins, personne n'avait cherché à changer cela. A vrai dire, ils étaient plus intéressé par savoir si la vie au Japon était comme dans les mangas ou si le temps qu'il faisait en Angletaire était vraiment aussi gris que ce qu'il se disait. Ceci dit, j'avais éprouvé moins de mal que ce que je pensais, sans doute que les circonstances de cette rencontre jouaient un rôle certain dans cette facilité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunerose
Codeur
Codeur
avatar
Messages : 1451
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 19
Localisation : Dans les bras d'une personne que j'apprécie ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17
Orientation Sexuelle: hétéro
Petit(e) ami(e): personne
MessageSujet: Re: Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso] Dim 6 Nov - 20:01

Je venais de lui tirer la langue, mon côté enfantin avait encore pris le dessus. J’avais envie de soupirer et de taper ma tête dans un mur. Je n’aimais vraiment pas qu’on se moque de moi, même si ce que je déteste le plus c’est de devoir faire semblant pour sauvegarder les apparences. Parfois je me disais que ma vie aurait été beaucoup plus simple si j'avais vécu dans un foyer normal. Mais bon on ne peut pas changer notre famille, j’étais née dans une famille aisé ou mes bonnes ont fait mon éducation, mais celles-ci avant d’être des personnes qui travaillent à mon service sont devenus très importantes à mes yeux en même temps je sais tout grâce à elles. Je leur dois beaucoup même si mon père me dit toujours que je ne dois pas être redevable envers ce genre de personnes, car elles font simplement ce pourquoi elles sont payées. Je crois que je n’aurais jamais sa vision du monde et dans un sens heureusement. Je ne le déteste pas, mais je ne veux simplement pas lui ressembler, et de toute façon je n’ai jamais été accès longtemps avec lui pour pouvoir le prendre comme modèle. Bien sûr j’ai cherché plus d’une fois à attirer son attention, mais tous mes essais ont été un échec, j’ai fini par abandonner et faire ce qu’il me semblait le plus juste pour moi-même.

Je me lève du lit pour rassembler mes affaires et les enfiler de nouveaux. Mon corps tremblait de froid et j’étais gênée d’être dans cette tenue. De plus je savais que si il le désirait, il pouvait regarder chacune de mes courbes. Je sais très bien que je suis bien faite de ma personne, je n’ai donc pas honte de mon corps, mais c’est le premier homme qui me voit dans cette tenue même mon ex fiancé ne m’a jamais vu comme ceci. D’ailleurs en pensant à lui je ne sais pas ce qu’il devient, mais en même temps une fois qu’il a rompu les fiançailles il est partit dans un autre établissement avec une demoiselle. Quand je l’avais su j’avais été effondré, mais maintenant je m’en fous. Surtout que grâce à cela je pourrais choisir mon mari, père ayant abandonné l’idée de me caser avec une personne de la haute société. Ma rupture amoureuse m’avait ramené quand même des points positifs.

Une fois mes affaires enfilés, je m’assoie de nouveaux sur le lit. Un splendide sourire sur mes lèvres. J’avais réussi à retrouver la sérénité qui me manquait jusqu’à maintenant. Je me permet donc de le regarder dans les yeux et de me présenter. Il était temps que je le fasse. De toute façon il aurait bien fini par savoir qui j’étais à un moment ou un autre. Je n’étais pas non plus une star, mais j’avais une certaine côte de popularité du côté de la gente masculine. Je lui avais aussi proposé de se tutoyer, je sais très bien vouvoyer les gens ma condition m’y oblige, mais quand je ne suis pas dans l’environnement de la haute société je préfère laisser libre court à ma vrai personnalité qu’à la petite fille modèle. Je vouvoie simplement les professeurs, car le respect l’y oblige.

-Je me prénomme Yanami Akuso, Yanami est mon prénom. Je suis assez d'accord avec le tutoiement même si je vais, je le pense avoir du mal à l'appliquer. Non pas que je sois trop distingué mais car de là où je viens il est de sens commun de se montrer polis avec autrui au point de ne tutoyer que ses plus proches connaissances. Ceci dit je vais faire un effort avec toi.

Oh il ne vient donc pas d’ici. Je serais bien curieuse de savoir de quel pays il vient, mais je devrais peut-être éviter de lui poser des questions. Pourtant ma curiosité est mise à rude épreuve. J’avais envie d’en découvrir plus sur lui, mais je ne voulais pas non plus paraître indiscrète surtout qu’il acceptait de faire un effort pour me tutoyer. Je réfléchissais au pour et au contre, car au pire si la question lui gêne il ne me répondra pas et dans le cas que cela ne le dérange pas ma curiosité sera combler.

- Si cela ne te dérange pas de me répondre, tu viens de quel pays ? Personnellement je suis originaire de suisse, mais depuis que je suis enfant j’habite à Paris malgré le fait que j’ai dû beaucoup voyagé étant petite dû au travail de mon père.

Je venais de lui révéler des informations sur moi, mais en même temps celle-ci peuvent facilement se retrouver si on fait une recherche sur moi sur internet. Je dois avoir un article rédigé à mon nom. De toute façon ma vie était sur internet : il avait la mort de ma mère, les articles sur la fortune de mon père etc. Quand on est dans l’élite chaque chose à votre sujet peut être vendu, alors il faut faire attention à chaque pas, à chaque phrase…

-D’ailleurs si le fait que je sois bavarde te gêne dis le moi juste, parfois je ne me rend pas compte que ça peut être saoulant.

Je passais mes mains dans mes cheveux, la journée risquait d’être longue.

Spoiler:
 

_______________________________________


Merci à Alexis S. pour son travaille sur cette signa :)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso]

Revenir en haut Aller en bas

Stupide fatigue [Rp Yanami Yakuso]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Pensionnat :: Dortoir des Garçons (interdit aux Filles)-