Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une marche pour faire passer le temps~ [Pv Félicia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 7
Date d'inscription : 24/03/2015
Localisation : Wonderland~

Nous voulons en savoir plus~
Âge:
Orientation Sexuelle:
Petit(e) ami(e): Nope :3
MessageSujet: Une marche pour faire passer le temps~ [Pv Félicia] Lun 6 Avr - 1:50

Il fessait noir à l'extérieur alors que je m'apprêtais à faire un peu le tour, n'aillant pas une destination fixe. En ce moment je portais une veste noire.... représentant la couleur de mon âme. Mensonge puisque j'ai pris la veste qui se trouvait non loin de moi. Comme si j'étais facilement en déprime. Sérieusement, je portais une veste accompagnée du chandail avec l'insigne de Batman, des jeans et de simples souliers. Je fessais le tour des boutiques et des restaurants situer tout près de Suki Gakuen pour mieux me familiariser à ce quartier. Je dois avouer que les boutiques qui m'intéressaient le plus sont ceux de gourmandises, le paradis des enfants en d'autre mot. Évidemment, ça serait le genre d'endroit que j'irais après l'école.

Les lampadaires illuminaient les rues sombres de la ville tout comme les magasins. Malheureusement on ne voyait que quelques étoiles dans le ciel, alors que ceux-ci étaient par millier sans présence de lumière, cela m'ennuie par moment où je voulais observer les étoiles mais, seulement quelques-unes étaient exposées.

Je commençais l'école le lendemain alors je ne devais pas rentrer trop tard. Je me dirigeais à un parc et je m'assois sur un banc en poussant un soupir de soulagement, pouvant enfin me reposer après cette longue marche. Le silence dans le parc était presque complet, il n'y avait que le vent et les bruits des balançoires qui venaient le perturber.

Et voilà que je me mis à penser de tout et de rien sans m'en rendre compte :
« Comment vas-tu faire pour te faire des amis ? »
« Est-ce que cette première journée à Suki Gakuen va être la plus agréable, la plus normale ou au contraire, la plus éprouvante ?»

Le seul visiteur dans ce parc était moi mais, je vis un...une ? Une plutôt. Donc si je reconstruis ma phrase : je vis une jeune femme courir dans le parc qui semblait s'entrainer, malheureusement sa course se termina lorsqu'elle tomba au sol et qu'elle ne se releva pas. Je décidai de me lever et de m'approcher s'en plus tarder, ne voulant pas laisser cette femme qui était peut être blesser après cette chute. De toute façon ce n'est pas mon genre d'ignorer les gens "en détresse".

- Tout va bien ! ? Demandai-je en me dirigeant vers cette étrangère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Date d'inscription : 22/12/2014
MessageSujet: Re: Une marche pour faire passer le temps~ [Pv Félicia] Ven 17 Avr - 2:48





Tu venais de terminé une journée horrible en classe. Mais c'était quoi leur problème à tous!? Tout le monde t'énervait aujourd'hui. Ce n'était pas possible! Les professeurs t'avaient emmerdé toute la journée avec leur saloperie de questions. TOUS, t'avaient donné des devoir pour le lendemain dont deux qui comptait. Tu voulais les découper en petits morceaux, les faire cuire, les mettre dans une assiette que tu servirais au directeur avant de lui dire voilà vos professeur de merde! Mais tu ne le feras pas, car tu n'avais pas envie de te retrouver en prison et que cacher ce genre de crime est un peu plus complexe avec quatre professeurs de taille moyenne qu'un garçon avant sa puberté. Bon, un corps reste un corps et c'est difficile d'en cacher un en plus de quelque chose qui se nomme les remords mais on s'éloigne du sujet maintenant.


Après t'être dirigée vers ta chambre, tu enlevas tes vêtements et te vêtit de ceux qui te servait chaque soir. Un chandail aux manches courtes, blanc, en tissu aéré pour la sport, des joggings noirs, larges ainsi que des souliers de courses noirs étaient sur toi désormais alors que tu quittais rapidement cette pièce. Toute le journée, tu avais eu un mauvais pré-sentiment et tu croyais justement que c'était tous les devoirs que tu allais devoir faire pour demain, mais non, la vie te réservait quelque chose de plus chiant. Oh! Tu allais tellement détester ta pauvre vie misérable! Tu allais réellement vouloir te jeter par une fenêtre d'un trente-sixième étage.


Tu commençais donc à courir à bon rythme comme à ton habitude pour améliorer ta respiration et augmenter ton endurance. Tu aimais courir, ça te calmait et tu en profitais pour écouté de la musique. Enfin, tu traversais tranquillement un joli parc avant que ton pied ne perde son équilibre dû à une roche qui te faisait des doigt d'honneur en souriant malicieusement. En d'autre mots, tu tombas pitoyablement sur le sol, mais lorsque tu voulus te relever, une douleur se fit sentir sur ta cheville. Et merde! Tu allais encore devoir rester quelques jours à ne pas courir. Un grognement de douleur se fit entendre de ta part avant que ton regard ne se dirige vers la personne qui te demandait si tout allait bien. Était-ce le cas? Non, pas du tout même! Mais tu n'allais tout de même pas demander de l'aide à quelqu'un hein?

- Ouais. Ça va.
Dis-tu sur un ton sec, énervée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 24/03/2015
Localisation : Wonderland~

Nous voulons en savoir plus~
Âge:
Orientation Sexuelle:
Petit(e) ami(e): Nope :3
MessageSujet: Re: Une marche pour faire passer le temps~ [Pv Félicia] Sam 16 Mai - 23:58

Plus je regardais cette jeune femme de haut en bas, plus je réalisa que j'avais peut-être à faire à un homme. Mais, je dois avouer que son physique pouvait nous laisser avec plein de question sans réponse: Cheveux longs blonds, un visage presque aussi parfait comme celui d'une femme mais la voix : ni trop grave ni trop aigu. De plus, ces vêtements ne m'aidait pas non plus à  confirmer son sexe: suffisamment ample que je ne pouvais distinguer la figure d'une femme ou d'un homme.  

On pourrait dire que je faisais face à un garçon au caractère androgyne -pour ne pas me rendre plus confus que je l'étais en ce moment.

Et si je revenais à mes moutons : Ce garçon qui semblait s'entrainer venait juste de trébucher. Je lui est bien entendu demander si tout allait bien et il m'avais répondu avec un «Ouais ». Comme si je vais le croire sur parole! C'était une méchante chute qu'il avait fait.

Sans prévenir, je le remit sur pied, je l'aida à marcher vers le banc où j'étais avant que cette personne arrive puis je le fais asseoir doucement. Pour m'assurer que sa chute n'aurait pas laisser une blessure très grave, j'observai sa jambe: aucune blessure, mais peut-être se serait-il foulé la cheville puisqu'il avait de la difficulté à marcher, boitant légèrement. c'est moi qui l'ai vue tomber, c'est alors ma responsabilité de m'assurer qu'il allait bien, puisqu'on était les seul dans ce parc.

-Juste pour ton information, je ne suis pas médecin. Donc tout ce que je peux te dire est que malheureusement pour toi, tu devras reporter ta petite course pour un autre jour. Dit toi que tu es chanceux que j'étais dans ce parc, dis-je en poussant un léger soupir.

Est-ce que par hasard  je dramatise un peu trop les choses? Était-ce normal que je m'inquiète autant pour lui alors qu'il n'était qu'un simple étranger? Et puis sa chute n'aurait quand même pas causer une douleur aussi intense que se casser un bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Date d'inscription : 22/12/2014
MessageSujet: Re: Une marche pour faire passer le temps~ [Pv Félicia] Mer 27 Mai - 18:49



Tu n'en revenais toujours pas, de ta connerie,mais ce qui t'énerva le plus c'est la pitié que l'autre avec pour toi. Tu ne pouvais que rester honteux face à cette personne détestable qui t'offrait ton aide. Tu le dévisageas un peu en soupirant, mais se laissant aidé, résignée et la douleur faisant trop mal pour que tu puisse marché toute seule, faible comme tu es. Tu es tout de même une fille et tout le monde sait à quel point la gente féminine est faible et sensible…

Une fois assise, tu grognas pour le remercier en quelque sorte de l'avoir aidé, bien que cela devrait être interprété plutôt comme '' merci, mais je n'avais pas besoin de ton aide. J'aurais facilement pu le faire toute se-…''

-Juste pour ton information, je ne suis pas médecin. Donc tout ce que je peux te dire est que malheureusement pour toi, tu devras reporter ta petite course pour un autre jour. Dit toi que tu es chanceux que j'étais dans ce parc.

Tu  serras les dents en le regardant droit dans les yeux. Mais il se prenait pour qui ce connard ? Il te prenait pour une idiote ou quoi parce que oui, tu étais une fille alors les conjugaisons dans ta petite tête sont au féminin. Tu ne savais pas quoi dire, mais tu ne pouvais pas resté ainsi sans rien dire face à ces remarques rabaissant ta pauvre petite personne comme à l'habitude, car tu étais habitué à recevoir ce genre de remarques inutiles et dépourvu de sens en permanence, mais ta soif de combat et ton égocentrisme étant bien trop gros pour accepter ce genre de choses anodines te mettait dans des situations légèrement dramatique ou même avec une jambe cassée, tu allait mettre au sol la personne qui avait osé dire quelque chose à ton sujet. C'est alors sans retenu que tu commenças à parler.

- Je ne suis pas un putain d'idiot tu sais ? Je sais que t'es pas médecin parce que t'as pas l'air très très vieux. De plus, ce n'est pas parce que je me suis cassée la gueule que j'ai nécessairement besoin de l'aide de quelqu'un, j'suis pas si faible que ça tu sais ?

Le mot connard passait mainte et mainte fois dans ta petite tête sans que tu ne prononces ce mot, le trouvant un peu trop vulgaire pour l'acte de gentillesse que ce dernier a tenté de faire.

Tu regardas ta cheville et enleva ton soulier pour découvrir l'enflure tout de même assez grande. Elle était soit foulé, soit cassé, mais une chose était certaine, c'était assez grave. Tu soupiras, voulant toucher à cette blessure mais tu te résigna à faire cela car tu savais très bien la douleur que ça allait produire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 24/03/2015
Localisation : Wonderland~

Nous voulons en savoir plus~
Âge:
Orientation Sexuelle:
Petit(e) ami(e): Nope :3
MessageSujet: Re: Une marche pour faire passer le temps~ [Pv Félicia] Ven 19 Juin - 2:11

Ce regard qui était posé sur moi, ce n'était pas le genre de regard que je devais nécessaire affronter. Cependant, sans m'en rendre compte, je l'ai fixa aussi. Pas avec des yeux aussi intense que lui, mais plutôt un peu plus indifférent. En d'autre mot, c'est cette manière de regarder qui pouvait taper sur les nerfs des gens comme par exemple les professeurs. Comme par exemple cette fois avec un enseignant qui me donnait une leçon lorsque je parlais à maintes reprises avec des amis durant ces explications, qui m'étaient ennuyeuses. Je leur répondis avec un simple coup d'œil accompagner de mon silence, et eux, pense que je ne l'ai pas écouté dut à mon indifférence et en fait presque une scène devant les autres élèves. Alors que je continuais à fixer le jeune homme, il me sortit ces paroles:

- Je ne suis pas un putain d'idiot tu sais ? Je sais que t'es pas médecin parce que t'as pas l'air très très vieux. De plus, ce n'est pas parce que je me suis cassée la gueule que j'ai nécessairement besoin de l'aide de quelqu'un, j'suis pas si faible que ça tu sais ?

J'allais lui répondre, mais je gardais mon silence durant quelques secondes, tout en plaçant ma main sur mon front en poussant un profond soupir en me rendant compte qu'à la place d'un remerciement, tout simple, sans exagération, je me retrouve face à une réponse qui n'est pas la plus agréable à entendre. J'ouvris ma bouche encore une fois et la referma rapidement lorsque je vis la blessure à sa cheville qui n'avait rien de tout en fait normal.

En tout cas en plus d'être trop jeune pour être médecin, je ne suis pas un très bon observateur: je regardais sa jambe en général, mais pas au niveau de la cheville. De toute façon, il a d'autres facteurs qui font en sorte que j'en serais peut-être jamais un...

Il était clair qu'il fallait allé consulter, ne connaissant pas la gravité de cette blessure. Je regarde ma montre et je vis ces nombres: « 20:46». Le ciel devenait de plus en plus sombre alors qu'on ne percevait pas de la noirceur est un peu plus de lumière au loin. Le vent devint de plus en plus froid et je commençais à greloter. Le silence de la nature dominait l'atmosphère et on entendit que des criquets et d'autre animaux nocturnes. Aucun grognement des voitures ou tout autre moyen de transport.

-Ah... ­«De plus, ce n'est pas parce que je me suis cassée la gueule que j'ai nécessairement besoin de l'aide de quelqu'un» . Ceci était tes mots, alors maintenant, sont-ils les même après avoir vu ta blessure, Dis-je d'un ton moqueur.

Je lui donna une petite tape sur l'épaule avant d'enchainer :

-Tu dois aller consulter pour ta cheville, je vais donc t'accompagner d'accord ?

Tout en me redressant et en lui adressant un regard un peu plus doux, je lui proposa ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Date d'inscription : 22/12/2014
MessageSujet: Re: Une marche pour faire passer le temps~ [Pv Félicia] Lun 17 Aoû - 4:19

La petite fille aux cheveux blond et aux yeux bleu, en l’occurrence toi-même, ne semblait pas apprécier ce très grand individu qui ne se mêlait pas de ses oignon et qui te pourrissait ce moment de détresse encore plus que ce qui n'aurait été conclu au départ s'il n'avait pas été là. Revenons sur la grandeur, puisque c'est plutôt marrant de voir à quel point tu voue un attachement à être une personne très grande, enfin, plus grande que la majorité des femmes, et tu voues une grande importance à cet écart pour à la fois te distingué des autres fleurs en robe qui pleurent si on leur donne une pichenette, mais aussi pour gonfler ton ego en te croyant supérieur à bien des gens inférieur de taille. Alors lui, cet homme qui t'avait si «gentiment« aidé, se retrouvait dans une situation ou tu le détestais plus que tout au monde.

Le vent commençait à devenir plus froid alors que tu n'avais pas songer à t'apporter quelque chose pour te couvrir puisque, à l'habitude, tu aurais déjà terminé ta séance sportive et sur serais déjà par terre dans ta chambre à déranger ta colocataire, ta charmante coloc', avec tes saletés de redressements assis. Un frissons te parcouru tout le long de la colonne, mais tu tentais de ne pas le faire paraître, car tu es une imbécile effronté qui essaie seulement de crever dans un coin sans que personne ne le sache, comme un «dur» le ferait selon toi.

Tu n'aimes pas avoir l'air faible, tu détestes cela plus que tout au monde et ce mec, cet individu attardé qui veut supposément t'aider, bah il désire seulement en réalité une dose de « oh! Comme tu es gentil, laisse-moi te donner une Lamborgini comme récompense!», car la gentillesse n'existe plus selon-toi. Elle est morte le jour où cette personne c'est foutu de ta gueule. Tu ne faisais pas confiance à qui que ce soit, en particulier des hommes qui se croient gentils comme ce dernier. Tu n'étais pas faible et tu ne le seras sans doute jamais, mais ton cœur, lui, il est brisé et au lieu de prendre le temps de recoller tranquillement les morceaux, tu en as juste fais un semblable en diamant pour que personne ne puisse plus jamais tenter d'y pénétrer, puisque ce métaux est un des moins cassable.

Tu le détestais et à chaque syllabe qu'il prononçait, ta rage envers cet homme augmentait. Tu pourrais penser que chaque mots étaient une attaque directe envers ton ego qui ne se sentait pas très bien en ce moment, tout blessé comme ça, à avoir besoin d'aide. De ton regard de mort habituel que tu faisais presque tout les jours lorsque tu étais le capitaine de l'équipe de basket autrefois, tu commença à prononcer des mots, tentant de ne pas l'engueuler ou le frapper surtout, car tu n'es pas sûr si tu gagnerais avec ta cheville manquante. Non, mais! Pour qui il se prenait à parler d'aller voir un médecin!?

- Je n'ai pas besoin d'aller voir qui que ce soit. Vas juste me chercher des béquille dans ce pensionnat pas loin, au secrétariat si tu veux. Je suis grand, c'est pas une petite blessure qui va me faire aller à l'hôpital!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une marche pour faire passer le temps~ [Pv Félicia]

Revenir en haut Aller en bas

Une marche pour faire passer le temps~ [Pv Félicia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Extérieur du lycée :: Le parc-