Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

" La musique soigne les moeurs... " Miiko Hatsukoi [Terminée!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 13
Date d'inscription : 17/02/2015
Localisation : Derrière un piano ~

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 15 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e): Le vide cosmique.
MessageSujet: " La musique soigne les moeurs... " Miiko Hatsukoi [Terminée!] Mar 17 Fév - 17:15


Miiko
Hatsukoi


Identité




Bonjour/bonsoir peuple de Suki Gakuen, je me présente Hatsukoi Miiko, je suis né(e) le 1er décembre 1999 j'ai donc 15 ans, je suis de sexe féminin avec comme nationalité Franco-japonaise. Je voudrais faire partie des 1ère année de lycée et avoir une chambre au dortoir.
J'ai découvert le forum grâce à un top site, mon avatar semble être Lydia Carlton de Hakushaku to Yousei. et le code est Validé


Physique


Miiko est assez mignonne. Ses yeux sont grands et bordés de longs cils qui peuvent caresser le haut de ses pommettes saillantes lorsqu'elle ferme les yeux. Son regard émeraude est saisissant, quand on l'a croisé, on ne peut s'en détourner. Des éclats bleutés y résident quand on les regarde de près. Elle les tient de son grand père, avec exactement les mêmes notions fr bleus.Ses sourcils fins sont souvent froncés à cause de sa peur des autres et la souffrance qu'elle ressent venant de ceux qui l'entourent. Quand elle est avec une personne en laquelle elle a confiance, ses yeux s'illuminent, devenant moins moroses. Son visage fin souligne son petit nez retroussé et sa bouche couleur corail, sans maquillage ou quoi que ce soit. Elle n'en porte jamais, d'ailleurs, elle trouve cela idiot de se peindre le visage. Sa peau est claire, pâle, résultat de nombreuses années passées à jouer du piano à l'intérieur de sa maison et ceux avec de mauvaises intentions peuvent la dire cadavérique. Ses pommettes sont toujours rosés, ce qui s'aggrave lorsqu'elle réagit excessivement face à une situation: l'embarras, la colère, l'amour...  Son cou est long et lui aussi fin. A croire que tout son être a été fait pour être fin et gracieux. Ses cheveux le cachent la plupart du temps, mais lorsqu'elle les attache, on peut voir une certaine fragilité dans sa finesse comme si l'on pouvait le  casser d'un seul mouvement. Fragilité renforcée par une voix fluette et douce, qu'elle n'utilise pas à son maximum en temps normal. Elle est mélodieuse, on dirait qu'elle chante tout le temps. Lorsqu'elle se met à vraiment chanter, sa voix est tout aussi aigu et on peut ressentir chaque pointe d'émotion qu'elle y met: lorsque c'est une musique triste, sa voix devient légèrement vibrante, comme si elle allait se casser ou qu'elle allait se mettre à pleurer. Lorsque c'est une musique joyeuse, son volume augmentera et elle deviendra claire, comme le bruit d'une cuillère contre un verre.  Elle mesure 1m50 et fait 40kg. Sa famille se composant de gens assez petits, à l'exception de son père, elle fait donc une taille assez petite elle même. Lorsqu'elle se déplace, on dirait qu'elle flotte un peu en dessus du sol car elle marche en toute légèreté, discrètement, ses cheveux ondulant derrière elle. La jeune fille est raisonnablement mince sans pour autant être anorexique. Son style vestimentaire est négligé. Elle ne pense pas vraiment aux choses comme la mode et fait tout pour cacher son apparence qu'elle juge moche et disgracieuse. Elle porte de longs sweats ou pulls qui ne laissent pas voir ses formes, ainsi que des jeans. Ses pieds sont souvent équipés de baskets en toile sans grand intérêt, du genre qu'on jette sans regret à la fin de leur service. Quand elle se tient debout, elle a la plupart du temps un bras le long du corps et le deuxième qui l'agrippe un peu en dessus du coude. Si elle ne fait pas ça,elle croise les bras, mais en général, elle cache l'espace un peu en dessous de sa poitrine. Un collier en forme de croix argenté est toujours fièrement accroché autour de son cou, elle ne l'enlève presque jamais sauf lors d'activités sportives pour ne pas se blesser. Il n'a pas vraiment de valeurs sentimentales pour elle, elle le trouve juste vraiment très beau.


Caractère


Miiko est une personne réservée et c'est la seule chose qu'on peut remarquer lorsqu'on la voit sans vraiment la connaître. Yeux baissés sur le sol, elle ne regarde jamais la personne à qui elle parle, ce qu'elle fait en bafouillant par la même occasion. Comme une proie traquée, elle cherche à fuir à éviter l'inconnu. Elle montre fortement ces émotions. Si on la mets en colère, ce n'est pas car elle est timide qu'elle ne se mettra pas à crie, sa voix montant fortement dans les aigus, et, pour une fois, on l'entend parfaitement sans avoir besoin de tendre l'oreille. Au contraire, elle aime défendre les choses qui lui sont chères et la justice comme elle la définit. Sa version de la justice, c'est quelque chose de fort. Elle a tendance à en faire un peu trop néanmoins, d'être excessive, souvent lorsqu'elle essaye de rendre son acte encore plus héroïque ou de dramatiser les choses. Accompagnée de sa maladresse, cela donne souvent des situations assez drôle lorsqu'on la voit de l'extérieur: alors qu'elle court à toute vitesse pour aider une ville dame à traverser la rue, et qu'elle saute par dessus une pierre ( qu'elle pourrait enjamber, elle retombe mal et s'étale sur le sol. Toutes les personnes faibles ou comme elle, et même les autres puisqu'elle est tellement naïve qu'elle ne peut faire la différence, la mérite, elle ne peut s'empêcher de vouloir les aider. Par moment, elle réussit à faire un pas vers l'autre pour l'aider, mais le plus souvent, elle fait passer cela pour un hasard, par exemple, elle déposait dans le casier des nouveaux arrivés en cours d'année dans sa classe au collège la photo de classe surmonté du nom de chacune personne dans la classe pour ne pas qu'ils aient de problèmes à reconnaître les autres. Elle n'aime pas faire souffrir les autres ou les voir souffrir car elle ressent fortement les émotions d'autrui, en partie car elle était toujours dans son coin, à observer les autres. Elle déteste voir des gens en proie à des forces supérieures, comme un professeur qui userait de son autorité, et elle serait au point de détourner l'attention de ce professeur sur elle même pour que la personne puisse être tranquille. Lorsque l'on connaît bien Miiko, on se rend compte que c'est une jeune fille passionnée par le piano et le chant, au point où elle en fait plusieurs heures par jours. Elle en joue beaucoup dans le club de musique mais aussi le soir, où elle relie ses partitions avec les paroles et son métronome dans les oreilles. Elle aime ça et en bonus, ça l'aide à se sentir moins seule, elle se laisse submerger par les émotions contenues dans le morceau et en oublie totalement ses propres soucis, sa propre identité. Elle déchiffre très vite les morceaux et cherche pendant des heures des nouveaux morceaux à jouer sur Internet, sinon elle s'ennuie très vite du morceau. Lorsqu'elle se sent à l'aise avec une personne, elle peut aller au point de lui faire écouter un de ses morceaux de piano tout en chantant, chose qu'elle ne fait que très peu devant d'autres personnes. Quand elle joue, elle a un air serein et détendu, et, quand elle connait bien le morceau, elle ferme les yeux afin de laisser la mélodie la guider. Si elle n'est pas près d'étrangers, la jeune fille a le rire facile et même un petit sens de l'humour. Elle témoigne de marques très fortes d'affection, les câlins ne sont pas rares entre ses amis et elle. Quand elle parle, on entend toujours un certain rire dans sa voix, preuve qu'elle est vraiment heureuse. Toujours sourire aux lèvres, elle rit d'un rien et ne pense pas à ce que l'on pourrait penser d'elle quand elle se sent en sécurité avec une personne.C'est très facile de voir quand la jeune fille aime quelqu'un que ce soit d'amour ou d'amitié. Cependant, elle sait très bien manipuler les gens et est têtu. Il faut que la personne fasse ce qu'elle veut sinon, comme les enfants, elle ferra une crise, venant de son côté excessif. Elle saura utiliser son apparence et ses dires pour obtenir ce qu'elle veut et ce qu'elle souhaite. L'école ne répugne pas Miiko, qui est une bonne élève. Néanmoins, elle peut parfois faire passer en priorité le piano à ses devoirs mais une fois en cours, elle se sent mal de ne pas les avoir fait. Ses matières préférées sont le japonais, la musique et le sport. Ce sont les trois matières où elle excelle le plus même en sport, dans lequel elle préfère courir qui lui donne l'impression d'avoir des ailes et de pouvoir s'envoler. En revanche, elle déteste les maths, la physique et les sciences, qui lui donnent l'impression que tout est calculé à l'avance, ce qu'elle n'apprécie pas du tout. Elle écoute plutôt bien en cours et apprends bien ses leçons. La rousse est une éternelle maladroite. Elle est né avec deux mains gauches, et il n'est pas rare avec elle d'entendre des bruits de chutes, de vaisselles cassés. Elle essaye de ne pas trop faire de gaffes, mais lorsque le moindre caillou la fait chuter, cela peut être difficile. Que ce soit une personne proche ou qu'elle ne connait pas, lorsqu'on la voit faire de telles choses, elle rougit et ressent une envie puissante de cacher son embarras et elle. Sa naïveté lui vaut bien des problèmes. Elle ne sait reconnaître les gens avec de mauvaises intentions de celles avec de bonnes alors elle se méfie de tout le monde. Cette méfiance est pourtant très faible et une personne peut très vite gagner sa confiance. Et son cœur pour l'amour. Il lui est arrivé de se faire utiliser, elle n'a eu qu'un seul véritable ami. Sa volonté à vouloir aider les autres est tellement forte qu'elle peut la faire devenir une véritable bonne poire.


Histoire


[Point de vue de Miiko] Ma mère... Ma mère était vraiment magnifique. J'ai vu des photos d'elle alors que j'étais toute petite, un bébé encore. Elle n'avait pas changé depuis. Elle était toujours la même avant de mourir: les cheveux roux coupés courts, de la même couleur que les miens, les yeux bruns qui scintillent de bonheur... Maintenant, ils sont plutôt fatigués et bordés d'horribles cernes... Mais laissez moi plutôt vous raconter ce qu'il s'est passé entre ses deux moments, qui était mon père, elle et tout ce qu'il m'est arrivé.Je suis née à Lille, en France car ma mère est française et qu'elle vivait là-bas avec mon grand père. Elle m'a eue jeune: 19 ans. Je me suis longtemps demandée si c'était voulu, ma naissance, le mariage avec mon père... Ce dernier était japonais. Il était professeur de japonais dans un lycée français, la communication entre eux deux a donc été facile. Pas besoin de logiciel de traduction à la noix. Je ne sais pas comment cela s'est passé entre eux deux au début, mais d'après les vagues choses que m'a dit ma mère, il était très dur avec elle au début, voir même méchant, mais tout ceci était pour cacher le fait qu'il l'aimait, il ne voulait pas s'attacher à quelqu'un alors qu'il devait repartir au Japon. Mais malgré tout... Ils ont fait certaines choses qui ont fait que je suis née. Ils se sont mariées, rapidement, mais mon père était un jeune prof, il n'avait pas encore assez d'argent, et ma mère non plus, encore à l'université, pour une vie de famille correcte. C'est lui qui me donna mon prénom qui signifie " Prêtresse" car il était sûr que j'aurais le pouvoir de soigner les cœurs plus tard. Il était heureux et il voulait prévenir sa famille de son bonheur, du fait qu'il ait maintenant une femme et qu'il allait avoir un enfant. Il partit durant quelques mois, et revint lorsque ma mère eut finie ses études. Ses parents s'étaient légèrement fâchés au début, mettant en avant l'irresponsabilité de leur fils, puis ils s'étaient rendus compte qu'ils allaient être grands parents, avec une immense joie. J'étais encore un nourrisson quand mon père et ma mère eurent des problèmes financiers. Il avait du mal à retrouver du travail, et ils avaient du mal à s'en sortir. Ce fut un an plus tard que mon père demanda le divorce, ne pouvant plus supporter tout ça. Je me souviens encore de la tristesse que j'avais ressenti en voyant mon père avec ses valises à la porte d'entrée, j'avais environ 3 ans et sortant pour son pays natal. Je savais que je ne le verrais plus aussi souvent qu'avant, malgré mon jeune âge. Il venait me voir ensuite pour mon anniversaire et pour les fêtes. Et à chaque fois qu'il repartait, je sentais la même douleur. A partir de mes 7 ans, mon père m'emmenait au Japon, pour que je rencontre mes grands parents, que j'adorais immédiatement. Ils m'apprirent le japonais et la culture japonaise et moi, je leur jouais des morceaux de piano, qu'ils écoutaient silencieusement, enfermant les yeux, l'air rêveur. Mon grand père paternel, lui, était du genre grognon. Étant petite, je n'aimais pas aller le voir. Il parlait dans sa barbe à longueur de temps, râlait dès qu'on ouvrait la bouche. En grandissant, j'ai découvert qu'il pouvait être assez attachant en grande partie car il ressemblait à un enfant, à ne pas vouloir manger de légumes ou ce genre de choses... Il m'appréciait lui aussi, surtout quand j'ai arrêtée de pleurer pour un rien.
A l'école primaire, j'ai rencontré William, mon meilleur ami, toujours actuellement, on s'envoit des mails de temps en temps, vu que l'on ne se voit plus. C'est d'ailleurs grâce à lui que j'ai découvert ma passion du piano. Il m'a fait écouté une musique piano et voix pour la première fois. J'étais subjuguée par la mélodie, les accords. J'avais aussitôt demandé à ma mère si je pouvais apprendre le piano à ma mère et elle avait souri en hochant la tête pour accepter, heureuse que sa fille se passionne pour quelque chose.  Il a été obligé de déménager lorsqu'on était au collège, au moment où on a commencé à me brimer à cause de mon père, les rumeurs vont bon train chez les collégiens, on disait même que c'était à cause de moi qu'il ne revenait que peu et qu'il avait divorcé de ma mère, que je n'étais qu'une erreur. J'ai fini par avoir peur des autres. Lors de ma deuxième année de collège, je suis tombée amoureuse. Quand vous ne savez pas ce que c'est, c'est un peu dur de le savoir au début. Je l'avais remarqué, lui, mon premier amour. Il était populaire, ne m'avait jamais parlé. Toujours un air maussade sur le visage, blasé mais il était cool, un style tout à fait particulier et c'est lui qui avait fait que mes yeux étaient attirés par lui. Il ne s'est jamais rien passé, je n'ai jamais rien tenté, pensant que je n'étais pas assez bien pour qu'il puisse me parler ou des choses dans ce genre. Je me disais que le voir me suffisait seulement. Dans ces moments là, je ressentais une haine pour mon père. J'avais l'impression qu'il m'avait abandonnée malgré le fait qu'il vienne me voir et qu'il m'emmène chez lui. Lorsque j'ai eu 13 ans, mon père a péri dans un accident de voiture, un jour de pluie. Tout le monde était dévasté et les larmes de ma mère, mes grands parents et toute ma famille m'ont marqué. J'ai moi même pleuré, lorsque maman ne me voyait pas. Je m'entendais vraiment très bien avec mon père, bien que je le vois peu... Et maintenant, il n'était plus là. Ma mère a décidé que nous déménagerions et ça s'est fait si rapidement... Malgré le poids de la mort de mon père, j'étais assez heureuse car c'était une ville à proximité de celle de mon grand père, je pourrais donc le voir plus souvent, je m'étais rendue compte que eux aussi pouvaient mourir d'un jour ou l'autre sans prévenir.  J'ai fêté mon anniversaire, pour mes 15 ans dans une ville à proximité de Suki Gakuen, en décembre. C'était une première.Ma mère m'a inscrite dans ce lycée car il était le plus proche. J'étais pleine de nouvelles résolutions pour l'année de mes 16 ans, de surmonter ma timidité, de me faire des amies, de trouver quelqu'un que j'aime, de profiter de la vie, qu'elle pouvait me filer entre les doigts à tout moment.    



(c)Brunerose


Dernière édition par Miiko Hatsukoi le Mer 18 Fév - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martham Goldsmith
Graphiste mafieux badass
Graphiste mafieux badass
avatar
Messages : 477
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 20
Localisation : Tombant du haut de ta plus grosse connerie

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: " La musique soigne les moeurs... " Miiko Hatsukoi [Terminée!] Mer 18 Fév - 11:36

Hello Hell-o! Bienvenue sur Suki Gakuen! Si tu as besoin d'aide pour un avatar un kit ou quoique ce soit demande à moi! Et merci pour le thème vu que j'ai pas vu grand monde je n'ai pas eu beaucoup d'avis.

Cordialement. Moi

_______________________________________






Confucius a dit "C'est quand un moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence n'est pas toujours une solution"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edonokuroitaiyo.forum-canada.com/
Brunerose
Codeur
Codeur
avatar
Messages : 1451
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans les bras d'une personne que j'apprécie ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17
Orientation Sexuelle: hétéro
Petit(e) ami(e): personne
MessageSujet: Re: " La musique soigne les moeurs... " Miiko Hatsukoi [Terminée!] Mer 18 Fév - 13:33

Bonjour/Bonsoir je n'ai pas encore lu ta fiche (*on ma tape pas sur les doigts*), et comme tu vois j'ai changé le code (oui j'ai fait le nouveau xD) mais en copiant/collant tes informations, j'ai remarqué quelque chose qui risque de poser un problème, il faudrait que tu précises si tu es en première année de lycée ou en première année de prépa. Sinon je te souhaite la bienvenue et soit c'est moi qui te validerait dès que tu as ton avatar ou bien ça sera l'une de mes collègues xD

_______________________________________


Merci à Alexis S. pour son travaille sur cette signa :)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Date d'inscription : 01/06/2014
MessageSujet: Re: " La musique soigne les moeurs... " Miiko Hatsukoi [Terminée!] Mer 18 Fév - 22:32

Bienvenue Miiko! Déjà j'aime ton nom! Enfin j'ai survolé le physique ( car oui, les admins sont des gros flemmard poilu [ moi je n'ai pas trop le temps T_T ( mais ce n'est pas une raison)]) Et ça me semble magnifique!

Bref, si tu as besoin d'aide pour mettre ton avatar, rappelons-le 200 pixel par 400 pixels, les admins se feront un plaisir de t'aider!

Bref, courage pour ta fiche et dis nous le lorsque tout sera en ordre!

Bienvenue encore! Je t'aime déjà~ <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 13
Date d'inscription : 17/02/2015
Localisation : Derrière un piano ~

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 15 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e): Le vide cosmique.
MessageSujet: Re: " La musique soigne les moeurs... " Miiko Hatsukoi [Terminée!] Mer 25 Fév - 19:32

Merci beaucoup pour votre chaleureux accueil ! Tant d'affection ! *^*
Donc voilà voilà, tout est réglé ~~ J'espère que j'ai tout mis pour être validée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunerose
Codeur
Codeur
avatar
Messages : 1451
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans les bras d'une personne que j'apprécie ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17
Orientation Sexuelle: hétéro
Petit(e) ami(e): personne
MessageSujet: Re: " La musique soigne les moeurs... " Miiko Hatsukoi [Terminée!] Jeu 26 Fév - 17:56

Bonjour, malgré ma fainéantise, j'ai quand même pris le temps de te lire pour pouvoir te valider, je te souhaite donc de bien t'amuser parmi nous sinon tu es en chambre B9 seule pour le moment

_______________________________________


Merci à Alexis S. pour son travaille sur cette signa :)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: " La musique soigne les moeurs... " Miiko Hatsukoi [Terminée!]

Revenir en haut Aller en bas

" La musique soigne les moeurs... " Miiko Hatsukoi [Terminée!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Partie administration :: Gestion du personnage :: Bureau d'inscription-