Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Russian metting! [Pv Natasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Martham Goldsmith
Graphiste mafieux badass
Graphiste mafieux badass
avatar
Messages : 477
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 20
Localisation : Tombant du haut de ta plus grosse connerie

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Russian metting! [Pv Natasha] Sam 30 Aoû - 9:56


  • "On a tous une princesse qui sommeil en nous. Parfois elle est réveillé, parfois le prince ne devrais jamais venir la tirer de son repos éternelle."

    Il aurait était mille fois plus facile de sauter d'un pont pour Martham plutôt que d'accompagner son frère à sa réunion d'ancien élève. Même si sa nièce le suppliait de venir il était hors de question qu'il soit observé de haut en bas par des personnes étranges ayant vécu avec son frère et sa sœur. Pas parce qu'il ne les aimait pas mais parce qu'il n'avait pas envie de devoir expliquer l'absence de sa sœur à la fête. Tout le monde allait lui poser la question et il n'avait pas envie d'exposer son malheur devant tout le monde, non il laissait se privilège à son bien aimé grand frère qui se fera un plaisir de faire la comédie pour récupérer une ancienne conquête.

    Il sentait bien que son meilleur ami et son frère finirait par déteindre sur lui et qu'il était trop tard pour s'en rendre compte. Son regard envers les femmes avait changé et surtout envers lui même. Il était moins froid mais meilleur comédien. Il se laissait parfois dragué par des mecs, chose extrêmement étonnante mais refusait d'aller plus loin qu'un contact de main, c'était trop demandé pour lui.
    Il c'était endurcit un peu plus. Et il souriait beaucoup moins, au lieu de cela il fumait encore plus, il passait d'un paquet par mois, à un paquet toute les semaines. Enfin avant, puis que maintenant son frère dans son infinie générosité lui a acheté une cigarette électronique, adieu odeur de nicotine, bonjour odeur de framboise omniprésente dans la maison et autour de Martham. Il n'aimait pas fumer parce qu'il n'aimait pas l'odeur et ce petit bijoux tous les problèmes était réglé!

    Au lieu de partir avec son frère dans une soirée ringarde il proposa plutôt à sa nièce d'aller au parc d'attraction. La joie de l'enfant fut tout de suite détruite par le refus totale de son père, qui voulait passer plus de temps avec sa fille plus que son frère.
    Oui, il est peut être un peu possessif. Mais si Martham devait y aller seul, il irait seul. Et abandonna sa nièce dans sa belle robe de soie voluptueuse dans l’abominable Punto de son frère et s'évaporèrent dans la nuit. Martham lui récupéra son manteau en cuir sur son cintre, prit sa moto et se dirigea vers le parc d'attraction.

    Il fut amusé de voir que le parc en question était en décoration "russe". Ou plutôt décoration raciste et stéréotypé. Des femmes en vêtement traditionnel russe se pavanait comme si dans ce pays elles étaient habillés comme ça. "Non dans la vrai Russie, les gens sont gelés, ils ont le nez rouge à cause de la vodka, les femmes sont obligé de mettre des lingeries faramineuse pour que leur mari/conquête/amant/copain reste avec elle plus d'une soirée, ou pire, apprendre à faire du pole dance pour leurs beaux yeux! Elles portent des vêtements à ras du cul quand il fait 15° et portent des shorts à 10°! Elle se transforme même en écrevisse quand elle reste trop longtemps au soleil. Alors non, les femmes russe ne portent pas des robes ridicules toute la journée." pensa Martham.

    Désespéré il essaya tout de même de trouver un côté positif à ce moment, mais finalement cette reproduction pour le moins ridicule devenait insupportable à ses yeux. Et il finit par s'asseoir à la table d'un snack bondé par des gens enthousiastes et surement mal informé mangeant un plat qui n'avais rien de russe.
    Quand soudainement une jeune fille non loin semblant chercher une place se rapprocha de lui. Comme un bon gentleman il pouvait sacrifier la place qu'il voulait utiliser pour mettre ses pieds.

    -Si tu veux t'asseoir vas y je t'en prie, j’attends personne.     



_______________________________________






Confucius a dit "C'est quand un moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence n'est pas toujours une solution"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edonokuroitaiyo.forum-canada.com/
Messages : 58
Date d'inscription : 16/08/2014
Localisation : Ici ou ailleurs ~

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle à forte tendance homosexuelle
Petit(e) ami(e): Nobody
MessageSujet: Re: Russian metting! [Pv Natasha] Sam 30 Aoû - 13:38

~Pierrot the Clown~

Natasha passait la soirée à ne rien faire, assise en tailleur sur son petit lit drapé de noir, le regard dans le vague. Elle savait qu'elle ne réussirait pas à dormir. Des pensées désagréables hantaient toujours son esprit quand elle essayait de trouver le sommeil et qu'elle n'était pas épuisée. Mais s'asseoir et essayer de ne penser à rien ne résolvait généralement pas les choses. Elle se leva, se planta devant sa fenêtre, et l'entrouvrit pour s'accouder au rebord, et plonger dans un rêverie sans fin. Seulement, son attention fut attiré par quelque chose de bien réel. Accroché à un poteau, flottait l'étendard de sa nation. Les lignes horizontales se succédaient dans un ordre qui ne pouvait pas la tromper. Une blanche, puis une bleue, puis une rouge. Là, dehors, un drapeau russe se battait fièrement contre la brise nocturne. Surprise, intriguée, Natasha laissa derrière elle sa chambre vide et courut presque jusqu'au poteau en question. Elle leva la tête vers l'objet de sa curiosité, et se hissa sur la pointe des pieds pour l'attraper. Quand elle réussit enfin, elle défroissa le maigre morceau de tissu, et sourit. Malgré ce que la Russie avait fait à sa famille, les rues enneigées de Volgograd lui manquaient. Et quand la nostalgie patriote s'insinuait en son coeur, elle mettait des jours à s'en débarrasser.

Des milliers d'hypothèses surgirent dans son esprit pour expliquer la présence de ce drapeau ici. Elle imagina quelqu'un de son pays, venir là, seul et sous les étoiles pour clamer l'amour de sa nation. Elle imagina que le gouvernement russe avait changé d'avis, qu'ils lui rendaient sa mère et Irina, sa vie là-bas, et que le drapeau était une invitation à la paix. Elle resta debout, les prunelles rivés sur le dessin si significatif qu'elle tenait entre ses doigts, à imaginer bien d'autres choses encore. Mais à force de le regarder fixement, elle entrevit le message écrit de l'autre côté. Elle retourna la rectangle dans sa main, et put lire le message qui y était inscrit en grosses lettres dorées :
«Votre parc d'attraction revêt les couleurs de la Russie cette semaine ! Au programme, toujours plus de fête et de manèges excitants, teintés de coutumes russes qui vous feront vibrer !»
Mademoiselle Adler fronça les sourcils. Elle n'avait jamais fréquenté de parcs d'attraction, et n'avait jamais eu spécialement envie de le faire. Mais sa soirée était morose, et la mélancolie enfonçait chaque seconde un peu plus ses griffes en son coeur. Après tout, peut-être qu'elle pourrait retrouver dans cet endroit un petit bout de son pays natal.

Natasha fronça les sourcils quand une femme vêtue d'une robe traditionnelle russe l'accueillit un singeant l'accent, et lui expliqua la thématique. Agacée la jeune femme répondit d'un ton froid, mettant son véritable accent en évidence :
«Merci.»
Son interlocutrice se tut et la laissa passer sans plus de protestations.

Natasha, accablée, fit rapidement le tour du parc. Tout n'était que cliché. Les hommes et les femmes du personnel étaient déguisés d'une manière ridicule. En Russie, on mettait de gros manteaux, oui, mais pas de robes bouffantes atrocement moyenâgeuses. La mode russe est une mode stricte, mais très élégante, et conçue pour un rude climat. Tout ce qu'elle pouvait voir n'était qu'un amas de bêtises. Toujours nostalgique, et à présent à fleur de peau, elle se dirigea vers le snack, pour voir au moins si elle pourrait manger quelque chose de typique et de convenable. Il lui suffit d'un coup d'oeil sur les assiettes nauséabondes pour comprendre qu'elle ne trouverait pas son bonheur ici. Et puis tous ces gens qui souriaient, heureux de vivre leur "instant russe"... On ne sourit pas en Russie ! Il n'y a que les enfants qui sourient, parce qu'ils peuvent patauger dans la neige à leur guise. Mais les adultes, eux, saisissent tous l'horreur de leur condition patriotique. Natasha soupçonnait d'ailleurs qu'une sorte de dépression chronique ait envahi son pays il y a des siècles, et que c'est la raison qui poussait les russes à trouver inconvenantes les personnes qui souriaient trop. Elle-même avait appris à rester impassible devant les joies éphémères de la vie.

Quand un jeune homme lui proposa de s'asseoir, sans doute parce qu'elle errait telle une âme en peine entre les tables, elle accepta, et prit place sur la chaise vide.
«Merci.»
Elle lui jeta un regard désespéré.
«Par pitié, dites-moi que ce genre d'événements n'a pas lieu souvent. Si toutes les autres nations doivent y passer, je crains un conflit international.»
Il fallait qu'elle expulse son dégoût, elle ne put pas s'empêcher de lui déclarer cela. Qui plus est, elle se sentit fière de réussir à prononcer correctement le mot "international", qui lui posait auparavant quelques problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martham Goldsmith
Graphiste mafieux badass
Graphiste mafieux badass
avatar
Messages : 477
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 20
Localisation : Tombant du haut de ta plus grosse connerie

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Russian metting! [Pv Natasha] Dim 7 Sep - 17:28


  • "Pas d'inspiration pour une jolie phrase alors on va dire: Ploup"



    Martham n'avait pas beaucoup de souvenir de la Russie, il avait 5 ans quand il a quitté ce si triste pays. Il se souvenait de la morosité, des regards suspicieux, des sourires cachés sous les écharpes. Mais ils se rappelaient surtout, et malheureusement surtout, de son père. L'homme dans le coin, chuchotant et aux regards accusateurs, au si loin qu'il s'en souvienne il n'a jamais aimé son père, pourtant quelques souvenir lui rappelle que lui l'aimait beaucoup, qu'il était son fils préféré, son trésor, mais comme si l'instinct lui en avait poussé à le détesté, il n'avait jamais voulu devenir proche de lui. Peut être que sa mère lui semblait beaucoup trop malheureuse avec un homme comme lui qu'il se sentit profondément coupable quand celui-ce périt dans les flammes de leur maison. L’hypothèse d'un incendie criminel était forte mais la police n'allait pas arrêter un homme qui les avait débarrassé d'un dangereux criminel, non?
    Mais un souvenir reste, le paysage. Les montagnes, les vallées, la neige recouvrent tout, ce sentiment de sérénité. Pour tous cela, Martham retournerait bien en Russie, mais cela ramènerait de mauvais souvenir à la surface et surtout des fréquentations de son père très déconseillé.

    Mais le voila tout simplement devant une parodie grotesque de la Russie stéréotypé jusqu'à la moelle, sans aucun bon goût et surtout extrêmement ridiculement avancé. Il ne suffit pas d'un costume et d'une femme pour rendre un endroit attrayant non? Enfin, il y avait tout de même assez de monde pour remplir un stade de foot.
    Ainsi Martham perdit encore un peu foi en l'humanité ce jour là. Les plats que proposais le Snack n'en avais l'appartenance à la Russie que le nom. Avaient-ils au moins de la Vodka? Ah oui, au moins ils respectent le plus grand stéréotype de ce pays.

    Quand il aperçu cette jeune fille au regard outré et surtout perdu, il lui proposa, comme le bon gentlemen qu'il est, de s'assoir sur la chaise à côté de lui. Elle n'avait pas pris à manger au snack, ce qui était au fond, une très bonne idée. Elle avait surtout des cheveux blancs/gris, grisonnant, ou plutôt comme couvert de neige éternelle, des yeux d'améthystes et une peau d'ivoire. Jolie mais maintenant il y avait deux personnes aux physique extravagant et peut être naturel ( cheveux rouge 100% génétique naturel , sans paraben et colorant artificiel ) Elle le remercia et prit place.

    «Par pitié, dites-moi que ce genre d'événements n'a pas lieu souvent. Si toutes les autres nations doivent y passer, je crains un conflit international.» dit-elle en lui faisant son regard le plus désespérè.

    Martham se mit à éclater de rire et quand il s'arrêta de se fendre comme huitre il finit par lui répondre:

    -Tous les mois! Chaque mois un autre pays passe sur le buché de la consommation, heureusement ils ne sont pas au courant sinon ce serait la 3ème guerre mondiale.

    L'idée de voir Poutine arrivé a Versailles pour se plaindre de la mauvaise représentation de son pays dans le pire parc d'attraction de France l'amusait beaucoup. Il était surtout content de ne pas être le seul à être outré par ce thème, mais il faut dire qu'il c'est beaucoup plus énervé par la représentation de l'Italie il y a 3 mois. Et cette horreur devait rester une semaine! Vous vous en rendez compte?! Heureusement qu'il a fait jouer sur ses relations pour le faire durer 2 jours, c'était une insulte tel qu'il aurait bien fait brûler le parc en entier. Mais trop de preuve....dommage.

    -Je suppose que vous êtes Russe ou bien une fan de la Russie pour être aussi choqué par ce....truc qu'ils ont fait ici.

    Il repensa soudainement au thème d'il y a 3 mois et eu une soudaine envie de faire tout brûler. Mais encore les preuves! Ah si seulement une météorite pouvait tomber ici quand il sera partit assez loin pour voir le spectacle, mais la vie est vraiment méchante et surtout, n'a parfois pas un bon sens de l'humour.



_______________________________________






Confucius a dit "C'est quand un moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence n'est pas toujours une solution"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edonokuroitaiyo.forum-canada.com/
Messages : 58
Date d'inscription : 16/08/2014
Localisation : Ici ou ailleurs ~

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle à forte tendance homosexuelle
Petit(e) ami(e): Nobody
MessageSujet: Re: Russian metting! [Pv Natasha] Ven 12 Sep - 17:43

~Monster Men~

Natasha dévisagea le jeune homme aux cheveux de feu. Il avait l'air sympathique, et plus ouvert que la plupart des idiots qui peuplaient actuellement ce parc d'attraction. L'exploit n'en était pas vraiment un, mais elle se serait raccroché à n'importe quoi pour sortir de ce cauchemar sur pattes. Son pays lui manquait, et ici, on le salissait comme une nation indigne. Agacée, elle trouva la réponse de son interlocuteur approprié, et hocha la tête en signe d'approbation. Son coeur patriote lui criait de se révolter, et de hurler sa colère aux responsables du massacre, mais son esprit sage et réservé la poussait à rester calme. Ainsi, elle prit une profonde inspiration, et se concentra à nouveau sur l'inconnu censé qu'elle venait de rencontrer. A sa question, elle répondit cette fois par des mots :

«Oui, je suis russe.»

La fierté transpirait de son regard, et elle s'était redressée en disant cela. Elle était fière de ses origines, car celles-ci représentaient celle qui lui avait donné la vie, celle qu'elle avait aimé plus que le reste du monde, et qu'elle chérissait à présent de loin, mais toujours, et très fort. Elle avait en horreur ce que représentait le gouvernement de sa patrie, certes, mais elle n'en restait pas moins le berceau de son enfance, et le lieu où elle avait nagé dans le bonheur. Le souvenir de ces temps révolus provoquaient souvent en elle cet orgueil mêlé de nostalgie.
Nerveuse, elle commença à triturer sa robe. Tenir une conversation n'était pas dans ses habitudes, et pourtant, elle devait bien à ce garçon un moment intéressant en sa compagnie. Puis, maintenant qu'elle était assise ici, elle ne pouvait se lever et simplement partir. Cela aurait été très malpoli, et elle n'avait qui plus est aucune envie de regagner sa chambre morose. Ses pupilles rivées sur ses ongles polis et sur le ruban noir qu'elle faisait passer entre ses doigts, Natasha déclara :

«Je m'appelle Natasha. Vous venez souvent ici ?»

OK, c'était un début. La question était stupide, et pas la meilleure qu'elle aurait pu poser, mais sa petite voix n'aurait su porter plus.
Elle releva la tête, et sourit maladroitement. Ses yeux roulèrent vers le ciel, et elle se mit à parler honnêtement, mue par un désir soudain de s'expliquer et de se dévoiler un peu, l'espace d'un instant, à ce parfait inconnu.

«Je suis désolée, je n'ai pas l'habitude de parler comme ça, à des gens que je ne connais pas. Mais j'ai l'impression de m'être retrouvée en Enfer, et si quelqu'un est en position de me comprendre, c'est vous, alors... Enfin. Je ne voudrais pas gâcher votre soirée par mon manque de conversation.»

C'était la première fois depuis son arrivée en France, qu'elle insinuait quelque chose qu'elle n'avait pas envie de faire. Effectivement, elle n'avait aucune envie de se lever, et de retourner à ses insomnies, bien qu'elle ait pris le risque de se faire jeter par son compagnon de malheur. Tout ce qu'elle voulait, là, c'était oublier la Russie, et tous les regrets et remords qu'elle signifiait. Venir ici n'avait pas été une bonne idée pour cela, apparemment, mais cette petite chaise en plastique qui supportait son poids l'éloignait déjà, en quelque sorte, de la réalité qu'elle connaissait. Ici, pas de reproches, pas de couloirs sombres, pas de murs infranchissables, juste une caricature grossière qui avait remué son cœur, mais qui déjà lui semblait dérisoire. Ici, elle se sentait perdue dans la foule, mais perdue dans le bon sens du terme, perdue parmi des visages si semblables au sien. Son malheur et les douloureuses casseroles qu'elle traînait en permanence derrière elle, qui produisaient ce "Clic, Bah, Boum" régulier, s'effaçaient dans la masse. La lancinante brûlure des plaies suppurantes qui saignaient son âme la perturbait moins, quand elle se trouvait ensevelie et anonyme. En étant personne, elle devenait ce quelqu'un qu'elle avait toujours désiré être, cette fille insouciante, issue d'une union heureuse et préoccupée seulement par la tenue qu'elle porterait le lendemain. Le reste du temps, son histoire lui sautait au visage et lacérait sa peau de porcelaine pour la transformer en une masse de souffrance ambulante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Russian metting! [Pv Natasha]

Revenir en haut Aller en bas

Russian metting! [Pv Natasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Extérieur du lycée :: Le parc d'attraction-