Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 110
Date d'inscription : 26/08/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 24
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Ven 29 Aoû - 7:01

Il était très exactement 22h14 lorsqu'Emeric ouvrit tout à coup les yeux. Il le savait car son réveil digital se trouvait à environ trois centimètres de son nez. Une seule chose avait pu le réveiller ainsi, hantant son sommeil. Cette recette qu'il avait échoué encore et encore pour les dernières semaines, il savait précisément ce qui lui manquait. Il nota précipitamment sur un bout de papier d'appeler son fournisseur à la première heure le lendemain et, le cœur léger, il put se rendormir. Ce qu'il tenta de faire jusqu'à 22h36, heure à laquelle il comprit que rien ne pourrait le faire dormir cette nuit là, à part réussir cette recette. Maudites épiphanie. Heureusement, il était encore tôt, et en plein été, il ne serait pas étrange pour un homme d'aller... cueillir des bolets en pleine forêt à 23h. Pas vrai ?
Il ne put s'empêcher de se sentir ridicule devant sa porte d'entrée, quelques minutes plus tard chaussé de bottes, emmitouflé dans un hideux kaway avec son panier à champignon dans une main, et un livre - toujours sur les champignons - de l'autre. Mais il était décidé et il passa la porte, et enfourcha sa bicyclette pour pédaler vingt bonnes minutes jusqu'à la forêt locale. De loin, il vit très nettement un feu de camps d'où provenait des chants et des rires. Sûrement des ados profitent de leur dernières soirées de vacances pour se foutre un coup dans la tronche à l'écart de la civilisation. Emeric su qu'il devrait prendre garde à rester bien loin d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 21
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Ven 29 Aoû - 12:03

Cela faisait un moment que Reese était dans la voiture qui le menait tout droit dans son nouvel habitat : le lycée Suki Gakuen.

Il appréhendait un peu cet événement, d'ailleurs. Allait-il pouvoir s'adapter à ce nouvel environnement ? Dans un pays qu'il connaissait si peu ? Entouré d'inconnus ? De toute manière, il n'avait PAS le choix. Ses parents avaient décidé pour lui et il resterait en France ainsi que dans cet établissement jusqu'à la fin de ses études alors il devrait bien s'y habituer tôt ou tard !

Le jeune homme regardait le paysage défiler à toute allure à travers la fenêtre du véhicule. Par moment, il lui arrivait même de dessiner sur la vitre embuée.

L'Amérique lui manquait déjà... Et pourtant, il était arrivé en France il y a peu.

Mais si l'imbécile qu'il était c'était tenu correctement, il y serait encore en ce moment même ! Reese le savait, il avait agis sous le coup de la colère, il fallait bien que ça lui retombe dessus à un moment ou à un autre.

"On récolte ce que l'on sème", lui avait dit sa mère. Rien que de repenser à ce que ses parents lui avaient fait, le garçon serrait les points et la mâchoire. Il était de nouveau en colère.

La voiture se stoppa devant le grillage de l'internat et le garçon souffla en détachant sa ceinture de sécurité avant d'ouvrir la portière et de sortir.

Il remercia le chauffeur d'un signe de tête puis s'avança jusqu'au grillage. Il s'arrêta devant en observant l'immense bâtiment de béton qui se tenait un peu plus loin.

C'était donc ici qu'il allait devoir vivre pendant plusieurs années ? Oui. Et ça lui faisait mal de l'admettre...

- Quelle poisse, bougonna t-il.

D'une autre manière il allait pouvoir commencer une nouvelle vie loin de ses parents, ici ! C'était plutôt une bonne chose, d'une certaine manière. Après tout, qui ne rêvait pas de vivre sa vie loin de ses géniteurs ?

Reese était un peu comme ça, lui aussi.

Après plusieurs instants de réflexion sur le sens de sa nouvelle vie, Reese finissait par tourner les talons au bâtiment. Il n'avait pas envie d'y aller maintenant, et puis, il faisait nuit, personne ne viendrait lui ouvrir. Enfin ça, c'était une pensée qui l'arrangeait bien.

Pourquoi ne pas faire une petite balade histoire de se calmer un peu ? La pensée qu'il avait eu pour ses parents l'avait mis de mauvais poil...

Reese marchait donc pendant plusieurs instants dans les rues peu éclairée de Versailles lorsqu'il remarquait, que, non loin de sa position, se trouvait un genre de parc... Ou forêt peut-être bien ?

Pourquoi n'irait-il pas la visiter ? Cela lui semblait être une bonne idée.

Le garçon se remit donc en route et entra dans la forêt. Il fallait être fou pour se balader dans ce genre d'endroit à cette heure-ci de la nuit... A vrai dire, il connaissait peu ce type de lieux, en Amérique, il n'avait pas pour habitude d'aller se balader dans les Parcs, même si ces endroits là étaient parfait pour dessiner !

Mais ça, dessiner, Reese n'en avait plus le droit. Il n'avait pas touché à un crayon à dessin depuis un moment, il avait peut-être perdu la main, d'ailleurs... Il haussa les épaules et inspirait profondément l'air pur et frais de la nuit.

Cette balade pour se détendre était plutôt une bonne idée. La lumière de la lune éclairait ses pas, encore heureux, d'ailleurs ! Car, si ce n'était pas le cas, Reese ce serait probablement casser la figure à de nombreuses reprises, et son humeur serait restée à l'état d'énervement.

Le jeune homme passait sa main dans ses cheveux roux en continuant de marcher, observant chaque détails de cette forêt lorsqu'il entendu un bruit. Il se stoppa net et tendit l'oreille. C'était des bruits de feuilles ? Ou bien de pas ?? Il n'en savait rien, mais il commençait à flipper.

Et si c'était une bête sauvage ? Ou bien un Homme ? Qui l'épiait depuis qu'il était entré dans la forêt ? Qui était prêt à lui sauter dessus dès qu'il s'arrêterait ??!  Il ne connaissait rien à propos de la France, les gens étaient peut-être comme ça ici ??! Le garçon déglutissait difficilement et se remit en marche, de manière crispée, les bras et les mains tendues vers le sol.

Reese s'en doutait, il devait être bien ridicule avec cette démarche... Peut-être que de cette manière, il ferait rire la "chose" qui était cachée dans les buissons et il l'épargnerait ?? Il ne fallait plus qu'il y pense ! Juste, qu'il continue de marcher, l'air de rien !

Des rires se firent entendre et son cœur fit un bond dans sa poitrine, la seconde d'après, les feuillages d'un arbre se mirent à bouger et un croassement résonna au moment même ou une petite ombre noire frôla le dessus de sa tête et il poussa un cri.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAH !

Reese tomba à la renverse, les fesses les premières et le cœur battant. Il cligna des yeux en tentant de calmer son pauvre cœur.

- FOUTU CORBEAU !!, brailla Reese.

Il posa sa main sur sa bouche en regardant autour de lui, il espérait que personne ne l'avait vu et entendu, c'était assez embarrassant et on se moquerait probablement de lui...

Avoir eu peur d'un corbeau, c'était la honte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 467
Date d'inscription : 25/03/2012
Age : 104
Localisation : Sur un cheesecake géant

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ou 19 si je veux entrer au bar majeur/sbaff/
Orientation Sexuelle: hétéro alors les mains d'homme hors de ma vue.
Petit(e) ami(e): come on babe~
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Ven 29 Aoû - 13:19

Je dormais tranquillement dans mon lit, dans un état semi-comateux, à rêver. C'est beau de rêver. Il n'y a que dans mes rêves les plus fous que rien ne peux m'atteindre. Pas de mecs barjots, pas d'animaux tueurs, pas d'ambiance de films d'horreur. Tout est calme dans mes rêves.

Peut-être un peu trop.

Un moustique entra par la fenêtre ouverte et se posa délicatement sur ma joue. Après s'être mentalement noué une serviette autour du cou, il plongea sa trompe dans ma peau et suça vigoureusement le nectar sanglant. De quoi me réveiller en grande pompe:

-BAAAAAAAAAAAAAH Dégage!!!, hurlais-je en me giflant la main, Aie bordel!

La joue fumante, je fonçais directement dans la salle de bain pour admirer le beau travail. Une énorme marque rouge et un bouton déjà flamboyant en plein milieu. J'ai toujours été allergique aux moustiques. Ma joue ne tarderait pas enfler comme celle d'un écureuil gavé de noisettes. Ce ne sera pas beau à voir....Fuck! Un "bzzzz" moqueur m'indiqua que la putain de bestiole était encore vivante et bien portante.

Je hais les moustiques.

Après inspection des soins de premiers secours- vide, nada, quedalle- je me résolut à sortir de la maison chercher une pharmacie ouverte. J'emportais un sweet à capuche rouge pour cacher mon visage...qui pour une fois portera bien mon nom de famille. Le destin des Swollen était de finir enflé de toute façon.
Mais à 23h, seuls les bars et les bordels étaient encore ouverts. Et ce n'était pas un petit bisou qui guérirait mon problème.
Je me souvins tout à coup d'une nana dans ma classe qui m'a raconté qu'une sorcière gentille normalement habitait dans une cabane au fin fond de la forêt derrière le campus. Ça ne coutait rien d’aller lui taxer une ou deux pommade contre les allergies non?

La capuche toujours rabattue, un petit panier de gâteaux volé en vitesse à un SDF endormi (il aurait du manger ce qu'on lui donnait au lieu de le garder pour plus tard enfin!), je m'enfonçais rapidement dans la foret à la recherche de mère-grand madame la sorcière.
Soudain je m'arrêtais, pétrifié. Ce n'était pas le vol d'oiseaux au-dessus de ma tête qui me surprit mais un cri:

-FOUTU CORBEAU!!

Oh la trouille mec! Mais que foutait un inconnu dans la forêt à une heure pareille?!
Un autre mouvement sur le côté me surprit aussi. Et j'entendais plus loin des cris et des chants près d'une lumière...feux de camps?

-Mais bordel, depuis quand y'a des réunions mondaines dans les bois?!, hurlais-je à moitié flippé.

Je m'adosse à un arbres, les mains crispées sur la poignée de mon panier, des bruits de pas se rapprochais dans ma direction...rah merde j'aurais du apporter une lampe au lieux des petits gâteaux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 26/08/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 24
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Sam 30 Aoû - 20:22

Si le cuisinier s'était dit qu'il s'attirerait quelques regards étranges, il n'aurait pas penser croiser autant de gens seuls dans les bois. Au moins deux personnes se trouvaient là. Et vu leur voix, ils ne s'étaient eux-même pas attendus à de la compagnie.
Il déboucha alors, au détour d'un chêne, sur... le petit chaperon rouge ? Mais en version bien plus inquiétant. Sa capuche écarlate était rabattue sur son visage, cachant ses traits dans l'obscurité de la nuit. Ses mains étaient crispées sur un panier semblable à celui qu'il portait lui-même, à la différence qu'il était pleins de biscuits.
« Tu as de la chance, dans ton histoire tu es censé rencontrer un loup. Je ne suis qu'un Renard, et je n'ai aucune intention de te manger. »
Il tourna son regard vers la direction du troisième inconnu.
« Eh, toi ! Montre toi! Si tu es effrayé par un stupide corbeau, il ne vaut mieux pas que tu restes tout seul dans la forêt, non ? »
Après tout, s'il était l'adulte ici, autant qu'il prenne la responsabilité jusqu'au bout. Guider les jeunes vers la lumière était désormais son métier, et une nuit en pleine forêt ne pouvait qu'être un bon entraînement.
Du coin de l'oeil, il aperçut un champignon. Un gros. Un bon. A quelques centimètres du talon de l'inconnu.
"Ne bouge SURTOUT pas..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 21
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Sam 30 Aoû - 21:21

Reese avait toujours ses fesses posées sur le sol, il était peut-être temps de se relever ? Il n'allait pas rester dans cette position toute la nuit. En même temps, qui serait assez bête pour le faire ? Rester assis, seul, dans une forêt, la nuit, alors qu'il pouvait de nouveau se faire attaquer par un corbeau ? Et peut-être même pire encore ! Le garçon le savait, il fallait qu'il bouge de là. Et il allait le faire lorsqu'il entendit une voix, derrière les buissons... La voix d'un homme...
Il se releva brusquement alors que son cœur s'affolait de nouveau. Il y avait donc bel et bien quelqu'un qui l'épiait depuis le début ??

- Ne me faites pas de mal ! Brailla t-il la voix légèrement tremblante.

Il fallait qu'il prenne ses jambes à son cou et qu'il quitte cette foutue forêt... Ce n'était pas une bonne idée de se promener ici en pleine nuit ! Reese y repenserait à deux fois avant de trouver une idée aussi stupide. Tout ça parce qu'il voulait se changer les idées et ne plus repenser à ses parents... Ce qu'il faisait encore une fois ! Le garçon se claqua mentalement suite à ces pensées.

Le jeune homme était donc debout et il ne savait que faire... Peut-être sauter sur la personne qui se dissimulait derrière les feuillages ? Mauvaise idée. Sans qu'il n'ait pu faire quoi que ce soit, une seconde voix résonna. Reese n'avait pas entendu ce qu'elle avait pu dire. Il s'avança de quelques pas lorsque la seconde voix lui adressa la parole, il lui demandait de se montrer et que si il était effrayé par un simple oiseau, il ne vaudrait mieux pas qu'il reste seul dans la forêt... La voix avait probablement raison, mais rester en compagnie d'inconnus était mieux ? Reese ne le pensait pas. Et puis... LA SECONDE VOIX L'AVAIT VU ?! Lorsqu'il c'était fait "attaquer" par le corbeau ? La honte ! L'homme devait probablement se foutre de sa gueule, dans sa tête, bien évidemment... Parce qu'il ne lui semblait pas avoir entendu le moindre rire.

- Je... Euh... D'accord, finissait-il par répondre.

Reese aurait pu partir en courant, mais il avait choisit de s'avancer vers les feuillages où étaient dissimulées les deux voix... Il posa sa main sur les feuilles afin de se créer un passage. Lorsque ce fut fait, il traversa le feuillage et se retrouva en face d'un homme roux, ou plutôt, de deux hommes roux... Bah tiens, ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait voir cela.

- ...Salut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 467
Date d'inscription : 25/03/2012
Age : 104
Localisation : Sur un cheesecake géant

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ou 19 si je veux entrer au bar majeur/sbaff/
Orientation Sexuelle: hétéro alors les mains d'homme hors de ma vue.
Petit(e) ami(e): come on babe~
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Dim 31 Aoû - 20:19

Je ne me suis même pas rendu compte que j'étais en apnée depuis un lustre et demi. En voyant le premier inconnu sortir d'un fourré, je me force à respirer à grandes goulées. C'est bon, pas de crocs, pas de poils, ce n'était pas un loup.

-Tu as de la chance, dans ton histoire tu es censé rencontrer un loup. Je ne suis qu'un Renard, et je n'ai aucune intention de te manger.

Mon histoire? Loup? Ah bordel...

Agacé, j'enlève la capuche rouge et remet en place quelques unes de mes mèches rousses.
Ah tiens, un rouquin? De quoi satisfaire mon égo de PDG. J'en étais même jaloux de constater à quel point cette couleur lui allait bien. Surtout pour un Renardo. Il se détourne de moi pour parler à un buisson. AH? Le fameux mec aux corbacs qui m'a fait sursauté plus tôt! Rien qu'à voir ses tremblements et sa voix bégayante, on sentait qu'il aurait préféré se taper un sprint à la Usain Bolt plutôt que bavarder tranquillement avec ses congénères aux même tifs. Car oui, évidemment, la forêt étant remplie de créatures enchanteresses, il était parfaitement Normal de trouver trois rouquins ici.
Le rouquin flippé, que j'appellerais Flippeur, nous salua après s'être dépêtré du bourbier de feuilles dans lequel il s’était fourré (haha feuille, fourré../PAN/).

N'ayant pas la moindre envie de répondre à sa politesse, je l'ignore pour me retourner vers Renardo...qui semblait totalement en extase devant un champignon. Je m'écartais un peu de lui pour finalement aller reparler à Flippeur:

-Ouais Chalut.

Hein?

-Qu'esche-qu'il fout avec che champi-, demandais-je à Flippeur avant de m'arrêter immédiatement.

...

Non. Non. Non. Non. Non.

C'est pas possible!

Je porte ma main à ma joue. Et je sens une énorme bosse.
OH Putain mon allergie a empirée!!
Honteux, je rabats immédiatement ma capuche en espérant que les deux autres neuneus n'aient rien vu. Bon SOS Sorcière où es-tu???
Est-ce que les deux autres le savaient?
Je racle ma gorge avec difficulté et essaie d'articuler du mieux que je peux:

-Dites, vous shauriez-pas où crouver une cabane pour shorshière? Chais...un c'tit problème à régler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 26/08/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 24
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Mar 2 Sep - 7:51

Emeric se releva avec son champignon, le sourire aux lèvres, et rendit chaudement son salut au nouvel arrivant. Il allait pour lui tendre une main rassurante quand il aperçut le visage du premier larron. Il s'approcha de plus près pour observer l'abscès sur sa joue – malgré la capuche rabattue.
« Mais qu'est ce qui t'es arrivé ? Tu t'es mordu ? Tu t'es fait empoisonné ? »
C'était chaud au toucher. Bien infecté, donc. Il se tourna vers le nouvel arrivant.
« Tu as un téléphone ? Je crois qu'il a besoin d'un médecin d'urgence. Normalement, il y en a toujours un de garde la nuit. » Puis vers le petit chaperon roux. « Une sorcière ? T'es vraiment pas bien dans ta tête. Ce qui se rapproche le plus d'une sorcière, ici, c'est moi, avec mes champignons et le tralala. Mais à part te préparer une tourte, je peux pas faire grand chose de plus. Comment tu t'appelles ? »
Finalement, les responsabilités d'adulte, ça le faisait un peu paniquer. Dorénavant il se contenterait de rester dans sa cuisine. Avec un coup d’œil derrière lui, il pu constater que l'autre garçon – comment s'appelait-il ?...
« Et toi, comment tu t'appelles ? »
Etait encore plus jeune que celui qui s'amusait à se faire pousser des furoncles sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 21
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Mar 2 Sep - 11:00

Reese venait donc de sortir des buissons et était tombés sur deux rouquins ! Il les regardait à tour de rôle, l'un d'eux était en train de s'extasier sur un... Champignon ? , et l'autre venait de l'ignorer... Il ne l'avait peut-être pas entendu ? Ou bien il avait peur de se fouler la mâchoire en lui répondant ? Peu importait. Si le premier rouquin était ce genre de personne, mieux valait l'éviter. C'était eux, la plupart du temps qui foutaient la zizanie. Enfin, Reese le jugeait un peu sans le connaître, juste parce qu'il ne lui avait pas répondu...
Jugement qu'il devrait probablement rectifier étant donné que le garçon roux venait de lui répondre ! ...Par un "chalut" ? Il se prenait pour un chat à parler de cette manière ? Non pas que les chats parlaient mais... Cela lui rappelait les gamines qui ajoutaient un "Nyaan" à la fin de leur phrase, enfin, on ne voyait ça pratiquement que dans les animes. Mais certaines filles s'amusaient à les imiter et le jeune homme trouvait cela insupportable !
Le premier rouquin à capuche avait commencé une phrase qu'il ne termina pas, enfin c'est ce qui lui semblait, étant donné qu'il n'avait RIEN compris à ce qu'il disait.

- Pardon ? Demanda Reese, embarrassé.

Il n'aimait pas faire répéter les gens, mais là cela s'imposait gravement, on aurait limite dit que le garçon parlait une autre langue ! Le second rouquin, ayant terminé d'admirer les créations de dame nature s'approcha du garçon encapuchonné en lui demandant ce qu'il lui était arrivé, si il c'était fait mordre ou empoisonner.
Le jeune homme se sentait un petit peu de trop, il ne comprenait rien à ce qu'il se passait et ne savait pas quoi dire, ni faire. Comme si le second rouquin avait capté sa pensée, il le chargea d'une mission : prendre son téléphone et appeler un médecin d'urgence. Bon, d'accord, ce n'était pas du tout comme ça qu'il l'avait formulé mais ça en revenait au même, non ? Au final, il passerait pour un héro qui avait sauvé le pauvre garçon d'une mort imminente... Mort imminente ? Reese partait un peu trop loin dans son délire, mieux valait qu'il s'arrête là.
Il fourra sa main dans sa poche à la recherche de son téléphone lorsque l'autre roux demanda si on savait où trouver la cabane de la sorcière...

- Une sorcière ?! Répéta t-il en regardant autour de lui.

Ce genre de choses existaient réellement ?!
L'homme roux répondit que ce qui se rapprochait le plus d'une sorcière ici était lui avec ses champignons... Il lui demanda par la suite son prénom.

- Je m'appelle Reese, répondit-il, et vous ?

Il attrapa son téléphone et le sortit de sa poche avant de l'allumer et de regarder l'écran... Quel était le numéro pour les médecins d'urgence... ? Aux Etats-Unis, c'était différent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 467
Date d'inscription : 25/03/2012
Age : 104
Localisation : Sur un cheesecake géant

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ou 19 si je veux entrer au bar majeur/sbaff/
Orientation Sexuelle: hétéro alors les mains d'homme hors de ma vue.
Petit(e) ami(e): come on babe~
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Sam 6 Sep - 22:18

Bon, je ne suis pas un animal de foire!
Inutile de me regarder avec des yeux compatissants!
Inutile de Toucher ma grosse joue!
-Aïe fis-je lorsque le fameux Renard me toucha la joue. Une larme solitaire finis même par se former au coin de l’œil. Sale traîtresse si tu tombes je ferais une opération chirurgie pour ne plus avoir à pleurer de ma vie!

Renard me bombarde de questions et ordonne à l'autre d'appeler un médecin urgentiste. Euh...était-il au courant qu'en forêt il n'y a généralement peu voir pas du tout de réseaux? Bon ce n'est pas comme si nous étions perdu en pleine forêt de la Colombie Saoudite mais tout de même. Bah il verra bien.

Puis arrivèrent enfin les phases de présentation tant attendues. Dans le style: "Maintenant que j'ai bien touché ta plaie infectée, que je t'ai parlé de mon hobby pour les tourtes et que j'ai ramassé ce gros champignon radioactif...t'es qui?"
Le deuxième fut plus poli en balançant son prénom en premier...Reese...ça sonne bien le prénom du toubib américain perdu au fin fond de son cabinet de Chicago. Serait-il un ami de la bonne vieille statue de la liberté comme moi?

-Moi ch'est Aki.
(traduction de l'auteur: Moi c'est Aki.)

Puis je me retourne vers le fou des champignons:

-Vais pas te dire comment j'me shuis fais sha, sh'est crès shérieux. On m'a dit qu'une shorshière pouvait shoigner che cruc gonc...
Et au fait k'es ki koi?

(traduction de l'auteur: Vais pas te dire comment j'me suis fais ça. C'est très sérieux. Mais on m'a dit qu'une sorcière pouvait soigner ce truc donc...
Et au fait t'es qui toi?)


Il semblait vachement vieux et mature, un peu comme un arbre Mojo. Rempli de sagesse et de sollicitude envers les enfants...avec l'écorce et la moustache en moins. Évidemment.
Je tape du pied en regardant Dr. Reese tenter d'appeler du secours. Quand va-t-il se rendre compte de l'absence de réseaux?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 26/08/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 24
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Mar 9 Sep - 9:18

Le prénommé Reese semblait un peu tendu, et sursautait à la moindre bêtise que pouvait lui raconter Aki. Et qu'est ce que ce dernier pouvait en raconter ! Un sorcière, je vous demande, vraiment !
« Si sorcière il y a, c'est sûrement une vieille qui fut hippie dans sa jeunesse et se cache maintenant au fond des bois pour fumer de l'herbe magique. Quant à moi, je me suis Emeric Renard, je travaille comme cuisinier à la Suki Gakuen. Je suis simplement venu pour récolter des champignons pour que les pauvres élèves puissent manger. »
Il était décidé à amener Aki voir un médecin, un vrai. Il ne pouvait pas le laisser comme ça, c'était un coup à ce que ça empire, et qu'il perde tout un côté de son visage. Reese ne semblait pas faire beaucoup de progrès avec son téléphone, alors il sortit le sien, et compris l'impossibilité d'appeler qui que ce soit. Il allait devoir le tirer hors de cette forêt par la force de ses seuls bras. Peut-être aidé de Reese s'il se montrait coopérant et reprenait un peu ses esprits.
« Je t'emmène à l'hôpital, que tu le veuilles ou non. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 21
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger] Mar 9 Sep - 18:02

Le garçon encapuchonné s'appelait donc Aki. Reese n'avait jamais entendu ce prénom là... C'était... Plutôt court et peu courant ? A moins que ce ne soit qu'une abréviation de son vrai prénom ? Ce serait une question à lui poser plus tard. Ou pas.
Le dénommé Aki le prendrait peut-être mal si Reese venait à lui faire cette remarque là, non ? Même si il n'y avait pas de quoi être vexé, mais après tout il ne le connaissait pas, il ne pouvait pas savoir comment il allait réagir. Il verrait lorsque la situation l'imposerait. Pour l'instant il était censé appeler un médecin, ou les urgences, ou whatever. Le jeune homme remarqua qu'il n'avait pas de réseau... Il se mordit la lèvre en faisant la moue. Il n'allait donc pas pouvoir passer pour le héros de l'histoire.

Aki baragouina par la suite une phrase et Reese semblait l'avoir compris, à peu près, du moins. L'homme roux quand à lui parlait de sorcière hippie et d'herbe magique avant de se présenter à son tour : Emeric Renard... Son nom de famille était assez spécial et drôle à la fois, étant donné qu'il avait les cheveux roux, semblables à la couleur de la fourrure de l'animal. Il leur expliquait qu'il était cuisinier à Suki Gakuen... C'était le lycée où il était censé aller ! Et l'homme était venu pour ramasser des champignons... ? Et il allait servir ça aux élèves ? Il voulait les empoisonner ou quoi ?!
Reese devrait se souvenir de ne pas manger là-bas lorsque ce serait ce dénommé Renard qui cuisinait... Enfin, il jugeait un peu rapidement sans avoir pu goûter à sa cuisine, mais si il était du genre à aller des champignons la nuit en pleine forêt pour préparer un simple plat à des élèves, il fallait qu'il soit un peu fou, non ?! Ou peut-être un peu trop passionné, Reese ne savait pas... Et il ne faisait pas confiance aux champignons, il ne savait même pas lesquels pouvaient être mortels ! Le garçon espéra simplement que Emeric le savait, sinon, il y allait avoir beaucoup de morts.

- Je suis aussi de Suki Gakuen, finissait par dire Reese, enfin j'étais censé y aller tout à l'heure mais il était un peu tard lorsque je suis arrivé, alors...

L'adulte avait par la suite sortit son téléphone afin de constater qu'il n'y avait pas de réseau. Il disait à Aki qu'il l’emmènerait à l'hôpital qu'il le veuille ou non... Ce n'était pas un peu de l'abus de pouvoir car il était adulte ? Ou bien il se sentait obligé de le faire parce qu'il l'était ?
Faire autant d'histoires pour un simple bouton n'était pas un peu futile ? Et si il ne voulait pas aller à l'hôpital et qu'il préférait aller chasser sa sorcière tout seul ? Ce n'était pas Reese qui allait l'en empêcher, mais, si le cuisinier voulait qu'il l'aide à l'amener de force voir un médecin ce serait plus compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger]

Revenir en haut Aller en bas

Allons sacrifier des vierges en toute joyeuseté [avec Dr. Carter, et Aki l'Oranger]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Extérieur du lycée :: La forêt-