Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Méchante moule [Avec ma Natacouette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 110
Date d'inscription : 26/08/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 24
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Méchante moule [Avec ma Natacouette] Jeu 28 Aoû - 10:34

Le mois d'août s'achevait lentement. La rentrée approchait dangereusement. Fier de ses nouvelles fonctions, Emeric désira marquer le coup avec un superbe plat de moules frites. Il les avait commandées chez son fournisseur habituel, mais il se méfia lorsqu'il vit qu'un livreur différent de celui auquel il était habitué était venu déposer sa commande. Il y avait eu du changement de personnel. Cela éveilla sa méfiance, mais il s'en voulut aussitôt d'être aussi conservateur, et peu enclin au changement. Il entama la préparation, et fit revenir les moules dans du beurre. Mais quelque chose n'allait pas. Une vague odeur lui chatouilla les narines, mais quand il tenta d'y porter plus d'attention, elle avait déjà disparue. L'odeur disparu tout à fait lorsqu'il ajouta de l'ail et du vin blanc. Il se promit de goûter dès que la cuisson serait achevée. Inquiet, il se saisit de la première moule à s'ouvrir et enfourna la chair dans sa bouche. En croquant dans la petite boule visqueuse il comprit son erreur. La moule était avariée. La réaction de rejet qui suivit se passa mal et il finit par l'avaler. Emeric ne savait que trop bien ce qui allait s'ensuivre et se dirigea précipitamment vers la première porte indiquant les toilettes. Soit il débarrassait son estomac de l’intrus, soit son estomac se débarrassait de l'intrus lui même. En tout les cas, ça revenait au même : il était penchée, la tête dans la cuvette, et les doigts au fond de la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 16/08/2014
Localisation : Ici ou ailleurs ~

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle à forte tendance homosexuelle
Petit(e) ami(e): Nobody
MessageSujet: Re: Méchante moule [Avec ma Natacouette] Jeu 28 Aoû - 15:51

~Where is my mind~

Natasha était en train de potasser dans un couloir quand l'incident se produisit. Elle ne s'y attendait pas et sursauta quand le "clac!" survint. L'élastique qui retenait une de ses couettes venait de lâcher. Une nuée de longs cheveux blancs se déversa sur son épaule droite, et elle se retrouva borgne l'espace d'un instant. Il ne manquait plus que ça. Les maths étaient loin d'être son point fort, et elle avait déjà du mal à se concentrer sur ce qu'elle était en train de faire. Assise contre ce mur depuis plus d'une heure maintenant, elle perdit son calme. Un soupir s'échappa de ses lèvres à peine entrouvertes. Un peu agacée, elle empoigna son cartable et fouilla à l'intérieur, dans l'espoir d'y trouver un chouchou remplaçant. Effort inutile, elle ne pensait jamais à en prendre sur elle. Ils étaient sensés être de bonne qualité, elle n'avait pas l'habitude qu'ils craquent de cette façon. Savoir sa coupe de cheveux ainsi détruite la mettait mal à l'aise, elle aimait avoir le pouvoir sur son physique et être toujours apprêtée, c'est donc tout naturellement qu'elle décida de retourner à sa chambre pour arranger le problème. Elle réviserait là-bas, bien que son assimilation des leçons soient plus aisée dans la neutralité d'un couloir. Tant pis, se dit-elle, et elle se leva en s'appuyant à la paroi. Elle connaissait maintenant plutôt bien le chemin qui la mènerait au pensionnat, et commença à le suivre de sa démarche féline. En passant devant les toilettes, dont la porte était entrouverte, elle décida d'aller y faire un tour, histoire de mesurer l'ampleur de la catastrophe. Plantée devant la rangée de miroir que partageaient à cet étage hommes et femmes, elle observa l'allure bizarre que lui donnait cette nouvelle coiffure. La moitié de sa masse capillaire qui se trouvait à présent en liberté n'avait pas l'air fort disciplinée, et ondulait méchamment. Natasha retira alors l'autre élastique de sa chevelure, et laissa sa mèche noire et les milliers d'autres cheveux blancs adopter le même comportement que leurs frères mutins. La raison pour laquelle elle ne les laissait jamais en liberté lui parut évidente, lorsqu'elle toisa son reflet. Mais un aspect plus sympathique de son visage poupin attira son attention. Ses pommettes.

Une image maternelle lui foudroya aussitôt l'esprit. Elle savait de qui tenir ces jolies pommettes rondes, et le visage de sa mère dans sa mémoire était encore très net. Des picotements pleins les yeux, elle fit volte-face et rabattit ses paupières sur son regard pour observer à loisir les doux traits de celle qui lui avait donné la vie. Furieuse contre sa mélancolie récurrente, elle se mordit l'intérieur des joues pour empêcher ses sanglots d'aboutir. Elle ne faisait plus partie des faibles. Ce qui l'avait amené ici était un problème capillaire. Point. La mort, ou l'imminente mort de celle qu'elle aimait le plus au monde ne devait pas influer sur elle, pas maintenant qu'elle avait trouvé la liberté.

C'est alors que Natasha entendit quelque chose. Un sursaut parcourut encore une fois son corps frêle. Ça venait d'un des cabinets pour hommes. Quelqu'un y avait bougé. Elle n'était pas seule avec ses souvenirs. A pas légers, elle s'approcha, tendant l'oreille.
«Tout va bien ?»
Son léger accent russe résonna, et elle rosit d'avoir posé cette question. C'était stupide. Quelqu'un était sans doute simplement aux toilettes, en train d'y faire ce qu'il y avait à y faire, et elle n'avait pas à s'en mêler. Pourtant, c'était sorti tout seul ! C'est la peur d'avoir été surprise dans sa mièvrerie, surtout, qui l'avait fait parlé, alors même qu'elle n'avait pas même laissé échapper une larme. Ses paroles irrationnelles répondaient à une angoisse irrationnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 26/08/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 24
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Méchante moule [Avec ma Natacouette] Ven 29 Aoû - 7:36

Lorsque la moule sortit, ce fut au détriment de son œsophage. Il avait déjà digéré son repas précédent et son estomac était donc pratiquement vide. Tout ce qui sortit fut donc une moule et de la bile. Il en resta avec une aigreur au fond de la gorge et la nausée. C'est pourquoi il ne se releva pas tout de suite, restant assis dans la cabine, la porte béante et les pieds dépassant. Quelqu'un, une voix, pris de ses nouvelles. Il grogna de honte. Être affalé contre le cabinet dans lequel il venait de vomir, sûrement le visage encore rouge et l'haleine puante, ce n'était pas la meilleure façon de faire connaissance. Il se releva pour faire au moins bonne figure passa la tête par la porte pour savoir qui lui parlait.
Une jeune fille à la crinière blanche.
Il lui lança un sourire faible.

« Je... Oui, ça va... une petite indigestion. C'est très aimable à vous de vous en préoccupé. »

Il s'avança vers les lavabos pour se rincer le visage et la bouche et se redressa, les joues dégoulinantes, les cheveux quelque peu humides.

« Je suis navré que vous aillez eu à me voir ainsi, ce n'était... pas très élégant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 16/08/2014
Localisation : Ici ou ailleurs ~

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle à forte tendance homosexuelle
Petit(e) ami(e): Nobody
MessageSujet: Re: Méchante moule [Avec ma Natacouette] Ven 29 Aoû - 12:55

~The Story of Gods and Men~

Natasha recula de quelques pas quand une tête émergea du cabinet. Un jeune homme roux en tenue de cuisinier lui souriait à présent faiblement. Elle ne lui sourit pas en retour, mais hocha la tête, un peu désolée.
«Je vous en prie.»
Quand il sortit de sa cachette, elle se souvint brutalement d'avoir enlevé toute attache de sa longue chevelure blanche, et s'empressa de rassembler toutes ses folles mèches en un chignon désordonné, grâce à l'unique élastique qui lui restait. Sur ce geste plein de hâte, elle voulut s'esquiver et éviter toute conversation en se précipitant vers la porte, mais l'inconnu lui parla avant qu'elle n'ait pu sortir. Elle pivota pour lui faire face, comme si de rien n'était, et cette fois, esquissa l'ombre d'une expression amicale. La politesse lui plaisait, et son éducation stricte la contraignit à répondre, d'une voix un peu rauque mais douce :
«Ce n'est rien. Je suis Natasha Adler.»
Le "r" de Adler roula dans son palais comme les "r" qu'on prononce en Russie, et elle pensa qu'il lui faudrait encore un peu de travail pour faire disparaître totalement son accent. Le problème avec son nom, c'est qu'elle l'avait prononcé et entendu prononcé si souvent dans sa langue maternelle, que c'était pour elle l'un des mots les plus compliqués à dire à la française.
Elle se rapprocha de lui, et lui tendit sa main droite, espérant très fort qu'il passerait les siennes sous l'eau avant de la lui serrer. Elle l'observa, et déduisit de ses vêtements et de sa dégaine qu'il devait être le nouveau cuisinier de l'école. Elle en avait vaguement entendu parler, au pensionnat. Evidemment, on ne pouvait que s'étonner de la présence d'un chef étoilé dans une cantine pour lycéens.

Mais Natasha n'en était pas certaine, et même s'il semblait inoffensif, cet homme était un homme. C'est pourquoi elle restait presque de marbre face à son visage tout humide et à ses charmantes excuses. Elle aurait pu en rire, dans un passé lointain, ou même lui déclarer qu'elle était ravie de le rencontrer, mais aujourd'hui, il n'en était rien. Et puis, s'il était respectable et véritablement sympathique, elle risquait de se mettre à l'apprécier. Les conclusions hâtives et les craintes s'enchaînèrent dans son jeune esprit. Depuis son arrivée ici, elle n'avait pas encore eu à faire ainsi la connaissance de qui que ce soit, et cette première allait peut-être lui coûter sa neuve bravoure. Elle laissa donc sa main choir avant qu'il ait pu faire quoique ce soit pour la serrer, et empoigna un volant de sa robe pour se rassurer. Tout s'était enchaîné trop vite dans sa tête, et son changement brutal de position avait dû avoir l'air totalement ridicule. Rosissant, elle déclara, d'un voix pâle :
«Pardon.»
Et elle se fit violence pour lever à nouveau vers lui ses doigts tremblants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 26/08/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 24
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Méchante moule [Avec ma Natacouette] Sam 30 Aoû - 20:06

Emeric était quelque peu désarçonné par cette jeune personne. Son attitude témoignait manifestement de quelque chose qui – dans son passé – avait à jamais tatoué son âme. Il se lava les mains avec la précaution du grand chef qu'il était et lui serra finalement la main.
« Enchanté Natasha. Je suis Emeric Renard, c'est moi qui vais cuisiner pour l'école désormais. Et ne t'en fais pas, le genre d'indigestion qui m'a fait me retrouver la tête dans cette cuvette n'arrivera pas. Je suis très sélectif sur mes ingrédients. Il faut croire que je vais devoir changer d'ostréiculteur. »
Il espéra que son langage corporel lui inspirerait confiance.
« Tu es occupée, là ? Je peux te montrer la cuisine, si tu veux ? »
C'était le soucis, avec Emeric : il était très doué dans ce qu'il savait faire, mais en dehors de ça, il était démuni. Tout les soucis se réglaient donc aux fourneaux. La méthode s'était montrée faillible à de nombreuses reprises, mais il persistait, mieux valait ça que rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 16/08/2014
Localisation : Ici ou ailleurs ~

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle à forte tendance homosexuelle
Petit(e) ami(e): Nobody
MessageSujet: Re: Méchante moule [Avec ma Natacouette] Mer 3 Sep - 18:37

~Yellow Submarine~

La main chaude du chef cuisinier dans la sienne rassura Natasha. Cet homme était poli, définitivement, et il avait su l'amadouer. Elle ne tremblait plus, et ses joues avaient retrouvé une couleur normale. Quand il lui dit de ne pas s'en faire, elle avait déjà compris qu'il était un homme consciencieux, et qu'on ne risquerait effectivement pas de faire une indigestion en goûtant à sa cuisine. La consonance de son nom était purement française, et elle fut convaincue de ses origines quand il prononça le mot "ostréiculteur" sans accroches. Ce n'était pas évident pour tout le monde, mais certaines paroles de la langue de Molière sont impossibles à dire. Elle, étrangère, ayant appris le français depuis peu, savait parfaitement déceler les moindres frétillements de ton qui indiquaient l'origine exotique de quelqu'un. D'ailleurs, elle ne connaissait pas le sens de  "ostréiculteur", et sortit un petit bloc-note de sa poche pour l'y noter, sa traduction russe, déduite par le contexte, consciencieusement tracée en face. Cette liste de vocabulaire nouveau était toujours sur elle, car son envie d'apprendre et de s'intégrer parfaitement à la patrie de son père était dévorante. Elle rangea rapidement papier et stylo pour se concentrer à nouveau sur son interlocuteur, qui, elle le pensait sincèrement, avait mérité son attention. Elle ne croisait pas souvent d'hommes si charmants, et celui-ci contrastait tant avec l'image de son tyran de père, qu'il ne rentrait pas dans la catégorie des hommes à craindre. Il ne se rendait sans doute pas compte de la dimension de son exploit.

Le dit-exploit d'avoir su s'accorder la sympathie de mademoiselle Adler en tant qu'humain mâle n'avait jusqu'ici d'ailleurs pas été réalisé. Natasha alla même jusqu'à sourire au chef étoilé, et à répondre positivement, après une seconde d'hésitation à peine, à sa demande :
«Si vous ne me tenez pas rigueur de ma coiffure, alors je ne suis plus occupée. Ce serait avec plaisir, j'aurais peut-être moins de mal à apprécier la cuisine locale après avoir découvert les locaux où on la prépare.»

En effet, la jeune femme n'était pas tout à fait fan de l'art culinaire français. Depuis son arrivée dans ce beau pays, elle n'avait rien goûté qui aurait pu susciter en elle de la gourmandise ou de l'admiration. Evidemment, elle n'avait mangé pendant six mois que les plats réchauffés qu'avait coutume d'acheter son père, et quelques mets maladroits cuisinés par sa chère Hélène ; mais cela fut suffisant pour qu'elle se forge un avis hâtif sur les délicats plats français qu'on lui avait tant vantés. Survoltée par cette nouvelle rencontre, elle ne put s'empêcher d'ajouter, dans toute sa fougue adolescente tant contenue la plupart du temps :
«Je vous suis !»
Elle brûlait aussi de lui demander ce qu'il pouvait bien faire ici, puisque les rumeurs étaient vrais, et qu'elle allait visiter des cuisines aux côtés d'un brillant chef étoilé. Mais sa politesse la retint, et elle maudit sa curiosité en pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 26/08/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 24
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Méchante moule [Avec ma Natacouette] Mar 9 Sep - 8:28

Sa jeune compagne sembla visiblement se détendre. C'était une bonne chose. Il trouvait dommage que certaines personnes se ferment aux autres sans leur donner le temps d'une chance.
« Je puis vous rassurer, mademoiselle, que votre coiffure est tout à fait charmante !  Mais je crains que si nous ne vouliez participer à ma cuisine, il faudra au moins en faire une queue de cheval. »
Il avait noté le carnet, mais ne releva pas. S'il commençait à lui poser des questions sur tout et n'importe quoi, elle finirait par le trouver indiscret.
« Je vous propose une salade forestière. Qu'en dîtes vous ? Ou bien des galettes bretonnes ! J'ai récemment appris à les faire et j'en suis allègrement satisfait... »
Il ne cherchait pas à se vanter, mais à reconnaître son propre mérite. En tant que chef étoilé, il savait qu'il avait du talent, c'était indéniable. Alors nier ses prouesses, ce serait comme une insulte pour ceux d'un autre niveau.
Après l'avoir guidée dans le couloir, il ouvrit la porte de la cuisine. En dehors des moules qui étaient toujours sur le feu – et qu'il se dépêcha de jeter – la cuisine était irréprochablement propre. Lui-même mis le tablier qu'il venait d'utiliser pour aller aux toilettes de côté pour en enfiler un propre.
« Alors dites moi. Qu'est ce qu'on fait de bon ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 16/08/2014
Localisation : Ici ou ailleurs ~

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle à forte tendance homosexuelle
Petit(e) ami(e): Nobody
MessageSujet: Re: Méchante moule [Avec ma Natacouette] Sam 13 Sep - 8:04

~Me gustas tu~

Sur le chemin, la jeune femme noua ses cheveux en une queue de cheval hirsute, suivant les instructions de son guide culinaire, bien qu'elle n'ait aucune envie de lui montrer plus tard à quel point elle ne savait manier les saveurs. Ses propositions, alléchantes de par leur seule sonorité, firent naître des images dans son esprit. Elle se dit aussi qu'il parlait bien, avec la délicatesse qu'on doit à la langue de Molière.

Natasha découvrit les cuisines avec étonnement. Elles étaient immenses et immaculées. Des casseroles et des ustensiles pendaient aux murs, reflétant ses yeux mauves et les mouvement du chef qui l'accompagnait. Il se changea, jeta la cause de son désarroi passé, et elle le regarda faire, émerveillée par ce milieu qu'elle ne connaissait pas. La cuisine, et la gourmandise d'ailleurs, n'avaient jamais été son fort. Pourtant, ici, elle avait envie d'en savoir plus, et d'être entourée par la douceur que véhiculait Emeric Renard. Les mains jointes à la manière d'une sainte au repos, elle promenait son attention un peu partout, sans oser bouger. Le lieu aurait pu sembler inhospitalier, et froid, mais habité par leurs présences respectives, il devenait chaleureux.
Quand il lui demanda son avis, moins subtilement que tout à l'heure, lorsqu'elle avait pu esquiver le "qu'en dites-vous" qu'il lui avait adressé en le fixant innocemment, elle rosit. Elle n'avait pas l'habitude qu'on la consulte avant d'agir. Soit elle suivait le mouvement, soit elle entreprenait seule ses initiatives personnelles. Sa réflexion passa par toutes les zones de son cerveau en l'espace d'une seconde. Sa soif de découvertes incongrues voulait qu'elle goûte aux grenouilles ou aux escargots, mais elle connaissait leur prix, et donc supposait leur absence dans les stocks du pensionnat. Sa crainte et sa réserve lui disaient de prononcer haut et fort "faisons ce qu'il vous plaît.". Mais ce qui surplomba tout fut son ardent désir d'enfant :

«Le gratin dauphinois, vous connaissez ?»

Evidemment, qu'il connaissait, présuma-t-elle ensuite. Quand elle était petite, sa mère lui parlait souvent de ce plat. Elle disait qu'en France, on ne mangeait que ça. Elle comprit plus tard que son père avait sans doute introduit cela dans l'esprit curieux de sa génitrice, et qu'elle en avait retenu le nom français pour agrémenter sa culture. Enfant, Natasha adorait l'entendre le dire, et riait à gorge déployée quand elle le lui susurrait. Elle espérait la préparation de ce plat réalisable, bien qu'elle ne sache même s'il s'agissait d'une entrée, d'un plat ou d'un dessert.
Elle haussa les épaules, et espéra de tout son cœur une approbation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Méchante moule [Avec ma Natacouette]

Revenir en haut Aller en bas

Méchante moule [Avec ma Natacouette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: L'intérieur du lycée :: Les toilettes-