Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mission au service de Sa Majesté version Carroussel [PV Edea~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 467
Date d'inscription : 25/03/2012
Age : 103
Localisation : Sur un cheesecake géant

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ou 19 si je veux entrer au bar majeur/sbaff/
Orientation Sexuelle: hétéro alors les mains d'homme hors de ma vue.
Petit(e) ami(e): come on babe~
MessageSujet: Mission au service de Sa Majesté version Carroussel [PV Edea~] Jeu 14 Aoû - 18:35

Lentement , doucement, l'escargot remontait le couloir avec la lenteur....bah d'un escargot. Il laissait derrière lui un mince filet de bave bien translucide et surtout totalement glissant. Ses antennes bougeaient lentement dans tous les sens et sa carapace suivait ses mouvements de manière tout aussi...lente. N'y tenant plus, j'arrache le mollusque et le balance tout au fond du couloir en lui lançant un joli :

-Essaies d'apprendre à voler, t'arriveras plus vite à destination !

Puis j'oublie l'histoire et part faire un tour en ville tout en me demandant à quoi pouvait penser un animal aussi lent. C'est vrai quoi, cette bestiole mettait une heure pour parcourir dix mètres, ça devrait lui laisser le temps de penser à un tas de choses sur la vie et la mort par exemple ! Je sens soudain un long frisson me parcourir l'échine. Et si justement les prochains êtres omniscients après les humains étaient les escargots ? Si toute la lenteur de leurs petits corps était compensé par un cerveau digne des plus grands génies de ce monde ? Les escargots finiront-ils par dominer la terre et réduire les hommes en esclavage ?
Je rigole mal à l'aise.

Aki tu as regardé trop de fiction...mais et si...

J'étais sur le point de rebrousser chemin, de retourner voir Monsieur L'escargot et lui présenter mes plates excuses lorsque je me rendis compte qu'une armoire à glace me regardait. Il était dissimulé dans une allée sombre, en pleine rue ensoleillée, ce qui était un exploit. Il me fit signe de venir.
Généralement et cela tous les films de gangster vous le diront : On ne suit pas un inconnu dans une allée sombre sans avoir au préalable un gun ET un gilet pare-balle.
Et je leur réponds : Mon illustre personne n'en a que faire de ça, bande de bouseux !
J'emboîtais donc le pas à ce qui semblait être une jeune racaille bourrée d'hormone de croissance. Il me dit avec un sourire étincelant....de caries :

-Hey p'tit gars ça te dirait de faire une mission pour moi en échange d'oseille ?

-Faut voir, dis-je le plus calmement du monde, c'est bien payé ?

-150 euros.

Ma mâchoire se décrocha.
Ouah, 150 putains d'euros ?! Ça présente une petite fortune ! Dis-moi tout mon brave ! Pour une telle somme d'argent je vendrais le mouton et la bergère ! Puis mon excitation redescendit aussitôt.

Mouais. Ça pue le métier à risque ça.

L'homme-qui-n'est-pas-louche m'expliqua rapidement en quoi consistait cette fameuse mission.

-Donc si j'ai bien compris, déclarais-je à la fin de son explication, je dois aller au parc d'attraction, trouver une fille aux longs cheveux blonds qui traîne avec son petit-ami et lui donner une lettre ?

-T'as tout compris p'tit gars !, me répliqua-t-il et voyant que je tentais de l'ouvrir, il me donna une tape. Et interdiction de la lire ! Sinon je reprends mon fric !

-Mmmh, comment tu veux que je la reconnaisse ta fille, j'ai pas de photo ?

-Je n'ai que celui du petit-copain, dit-il en me tendant une petite photo d'identité.

Franchement tout ça ne me disait rien qui vaille.

-Elle pue ton affaire, comment je peux savoir si je vais récupérer mon argent ? Je peux avoir une avance ?
, tentais-je.

-Et tu crois que j'fais quoi pour savoir si la mission sera remplie avant que tu ne partes dans la nature ?

-Allez, avance-moi déjà 100 euros et je la ferais ta mission de facteur au manège !

Nous étions tous les deux coincés. Aucun ne voulait donner la moindre parcelle de confiance à l'autre. Je n'avais aucune envie de m'embarquer dans une sale histoire sans avoir la confirmation que mon oseille serait là. Alors, l'homme-dont-je-ne-connaissais-pas-le-nom soupira et se redressa de toute sa carrure en face de moi. Bordel, ce mec devait bien frôler les deux mètres !!! Il me regarda de haut comme si j'étais soudain devenu un vulgaire insecte. Et je sentais tout au fond de mes tripes que les négociations allaient passer de diplomatiques à musclées. Alors que j'allais me mettre à courir pour échapper à l'individu, j'entendis une voix aiguë derrière-moi dire :

-Rajoute deux carambars et 50 euros, et on fera la mission fais-nous confiance!

Ainsi commença mon embarquée dans cette nouvelle aventure. Fuck.

HRP: Je me suis basé sur ce que dirait Edea :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 10/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un endroit avec la lumière au bout du tunnel :3
MessageSujet: Re: Mission au service de Sa Majesté version Carroussel [PV Edea~] Ven 15 Aoû - 1:40

-Edea, regarde celui-là, je le trouve trop canon, pas toi?

La jeune fille regarda dans la direction que lui indiquait sa partenaire de solfège, un garçon brun-roux coiffé à la végéta avec des airs de poseur. Yeurk. Elle mâchouilla son réglisse en disant à Saiko:

-Son casque de salamandre séchée me donne envie de vomir.
-Hihi! Edea, tu n'es pas gentille! Pas étonnant que tu n'ai pas encore de petit copain malgré ton appartenance à un groupe de musique, tu es jolie mais si difficile.

Eddie ne releva pas la pointe de jalousie moqueuse qui restait cachée mais bien audible derrière la voix doucereuse de la jeune Saiko. Elle n'était pas vraiment difficile...enfin si peut être. Mais lorsque ses goûts correspondaient miraculeusement en un être de chair autre que de sucre, il était soit horrifié par ses manières, soit trop occupé à broyer du noir pour lui consacrer du temps.
Oui, Edea ne l’avouera jamais à personne, mais elle avait un petit faible pour les beaux bruns ténébreux. Ils l'impressionnaient par le nombres de cigarettes qu'ils pouvaient réduire en poussières après une simple bouffée. Malheureusement, ce n'était pas vraiment réciproque, alors elle compensait avec les sucreries, ses meilleures alliées dans les coups durs. De toute façon, ses goûts et envies changeaient aussi au fil du temps. Il y a un mois, elle se pâmait d'amour pour un blond starlette, un de ces concasseurs de cacao . Hum, en parlant de chocolat et bonbons, elle n'avait plus d'argent pour en acheter. Tout son pognon du mois était passé dans l'achat de ses instruments de musiques. Elle fouilla dans sa sacoche d'un air de plus en plus désespéré. Seigneur, non, il ne restait que 10 chupa-chups, 4 petits paquets de fraise tagadas, 3 mentos, 2 barres de chocolat presque fondues. Elle ne tiendrait jamais le week-end avec ces simples rations de survie!
Elle supplia Saiko de l'avancer avec un peu de monnaie ,mais celle-ci la rabroua sans aucune pitié :

-Ah non, je n'ai pas d'argent en ce moment désolée. Mais si tu vas en ville mendier un peu, je suis sûre qu'une âme charitable t'aideras !

*Pas comme toi et ton âme de sac à patate !*

Et sans répliquer, elle abandonna la méchante radine pour courir en direction de la ville. L'appel du sucre était vital, important, incontrôlable. Elle bifurqua dans une ruelle plus petite et se pinça le nez.
Une odeur de pourriture et d’eau de colonne « Drakkar Noir » y flottait, pouah ! Un de ces babouins de drogués avait dû se baigner dedans avant de venir empester le monde extérieur. Eddie passa sur un gars allongé, défoncé en plein milieu de la rue. Puis elle lui donna un coup de pied dans le ventre lorsqu’elle s’aperçut que le mec était en train de se rincer l’œil.
Aucune de ses connaissances ne traînait par là, elle pouvait bien faire ce qu’elle voulait non ? Les pastèques aussi avaient le droit d’éclater les poivrons. Edea était sur le point de l’achever lorsqu’une conversation divine arriva jusqu’à ses oreilles indiscrètes. Une mission ? Au parc d’attraction ? Juste remettre une lettre ?

Mlle Delanoisette avait tout compris, elle abandonna la carcasse et rejoignit le duo de magouilleurs en deux temps trois mouvements et s’incrusta dans la bande. Il y avait un mastodonte habillé comme un vieux roi de la pègre et un autre gars aux cheveux couleur tomate-cerise. Elle se mit entre les deux hommes afin de les laisser admirer sa magnifique chevelure vert-pomme et accepta à la place de la sauce tomate.
Parfait, son premier job pouvait débuter. Elle embarqua Tomate avec elle et deux minutes de marche, un taxi, une fuite avec le taxi derrière eux car ils n'avaient pas payé,...bref plus tard, les voilà à l’entrée du Parc d'attraction.
Premier obstacle ! Elle n’avait pas d’argent pour payer le ticket d’entrée. Et comble du malheur, on était Vendredi, c’était la journée réservée aux amoureux, seuls les couples avaient le droit d’entrer. Heureusement qu’elle avait Tomate-cerise sous la main :

-Je t’invite, tu paies. La cible n'est sûrement pas seule, faudra la filer et agir au bon moment tout en se faisant passer pour un couple.

Elle l’attira vers le guichet tout en lui disant :

-On va passer le test d’entrée, me fais pas capoter la mission Poil de Carotte ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 467
Date d'inscription : 25/03/2012
Age : 103
Localisation : Sur un cheesecake géant

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ou 19 si je veux entrer au bar majeur/sbaff/
Orientation Sexuelle: hétéro alors les mains d'homme hors de ma vue.
Petit(e) ami(e): come on babe~
MessageSujet: Re: Mission au service de Sa Majesté version Carroussel [PV Edea~] Ven 15 Aoû - 8:59

Si on m'avait dit qu'un jour je serais enrôlé dans une affaire de stalking et de livraison louche dans un endroit aussi insolite qu'un Parc d'attraction, eh bien ma foi j'aurais rit de bon cœur. Non sans avoir au préalable acheté un bon lit chez But dans l'intention de pioncer jusqu'à la Saint Serge Le lama. Et pourtant, les absurdités continuaient de suivre aujourd'hui.

Un inconnu tentait de me refiler un boulot pourrave en échange tout de même d'une sacré somme. Notre deal commençait à tomber à l'eau jusqu'au moment où surgit SUPERMAN une belle fille aux cheveux vert clair. Mon cerveau bloqua sur le concept. Pourquoi vert ? La demoiselle était-elle une adepte des perruques ? Un nouveaux look chez les jeunes générations ? Et depuis quand suis-je devenu assez vieux pour parler de moi comme un ancêtre ?!

AKI REMETS-TOI ! Cours et suis la tête verte jusqu'au parc, fuis le conducteur de taxi qui veut te taxer ton argent, FUIS !
Le temps que mon cerveau se remette de ce bug dû à ma rencontre avec une alien verte, nous étions arrivés face à l'entrée du parc d'attraction. Un regard vers les panneaux roses et les brochures dans les poubelles m'indiqua qu'il y avait un événement d'envergure.
Et quel événement !
Journée spéciale amoureux, fait pour les amoureux et visiblement par des amoureux cruels. Depuis quand le racisme avait sévit au sein des couples ? J'eus une moue compatissante pour le reste de la population condamnée à se terrer chez soi pour éviter d'être catalogué par le peuple comme étant "les gros geeks bien transpirants qui préfèrent se faire plaisir sur des filles en 2D plutôt que des réelles".
Quelle âme noble Aki, tu iras droit au paradis, c'est une évidence !

Je regarde ma partenaire de fortune, mis à part sa chevelure à la couleur pour le moins...intéressante et ses yeux tout aussi...inhumain, tout en elle respirait...l'originalité. Je me mettais presque à espérer avoir à faire à une alien tout droit descendue de son vaisseaux tant bien spatial que spécial. Elle m'emmènera à destination de sa lointaine planète. Me fera goûter sa bouffe d'alien et me parlera de son plus grand secret : Ses défécations sont des pierres précieuses.
Mon dieu, si les gens pouvaient chier de l'or et des rubis, la crise serait terminée depuis des lustres. Finis les problèmes !
Pour l'instant concentrons-nous sur la mission Aki !

-Je t’invite, tu paies, finit-elle par m'ordonner. La cible n'est sûrement pas seule, faudra la filer et agir au bon moment tout en se faisant passer pour un couple.

Ah, je vois que son raisonnement a fait le même cheminement. Elle+Moi= Entrée d'office. Bien deviné tête d'herbe ! Allez à nous la belle journée dans les manèges ! L'idée d'un rendez-vous improvisé en compagnie d'une jolie inconnue n'était pas pour me déplaire.
Sans me demander mon avis, elle m'entraîna vers le guichet :

-On va passer le test d’entrée, me fais pas capoter la mission Poil de Carotte ok ?

Eh Oh minute ! Je rêve ou l'alien vient de m'appeler « Poil de Carotte » ?! Et de manière totalement sérieuse en plus ?

-Je m'appelle Aki Swollen la tête de Gazon, pas Poil de Carotte compris ?, répliquais-je piqué au vif.

Me balancer à la face ma rouquinerie n'est et ne sera jamais un bon moyen de débuter une conversation. Vous m'entendez ? JAMAIS. Plutôt me faire enterrer avec une chèvre et toute sa marmaille que laisser quiconque se moquer de mes tifs ! Enfin je n'ai absolument pas envie d'entendre cette réplique d'une fille qui se les teint en GAZON. Bon laissons tomber l'affaire et entamons une nouvelle approche :

-Et toi c'est comment ton p'tit nom ? Tu as de quoi payer ?

Après mûre réflexion, je me dit que si la dame avait de quoi s'offrir un aller simple en auto-tamponneuse elle n'aurait certainement pas accepté l'offre de l'armoire à glace.

-Laisse tomber j'achète les billets.

En cherchant mon porte-monnaie je trouve la photo du petit-ami de la "cible" comme l'a si bien dit la charmante tête de pomme verte.
Des lunettes pour les atteints de grave myopie, une coiffure en brosse et le look total de l'employé lambda. Trouver un mec aussi banal avec une étrangère blonde dans tout ce parc va relever du miracle de Dieu bordel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 10/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un endroit avec la lumière au bout du tunnel :3
MessageSujet: Re: Mission au service de Sa Majesté version Carroussel [PV Edea~] Lun 18 Aoû - 19:53

Edea n’en revenait pas du nombre de couple qui se pressait par là. Certains étaient en plein rituel de léchage de museau, d’autres…mieux valait arrêter de passer pour une voyeuse et se concentrer sur la mission. Elle n'entendis la Tomate geindre près d'elle que d'une oreille distraite. Poil de Carotte pour désigner le fameux...Aki ne lui convenait pas. Tant pis, elle l’appellerait Poil de Tomate alors. La jeune demoiselle a toujours eu horreur des tomates. Quelques minutes plus tard, le rouquin lui demanda :

-Et toi c'est comment ton p'tit nom ? Tu as de quoi payer ?


Seigneur, mais cette tronche de cake ne l’avait pas entendue ?? Elle allait lui rafraîchir les oreilles à coup de cire chaude quand la Tomate-cerise surgelée sauva sa peau en toute ignorance. Bien, il allait payer pour deux.
En attendant, Eddie entreprit de se concentrer sur la description loufoque de la fille pour la repérer le plus rapidement du monde. « Française, blonde, yeux verts avec un corps de rêve ». Cette fille allait être difficile à trouver. C’est vrai quoi, des touristes canons, fausse blondes, passées sous le bistouri, on en trouvait chez tous les marchands de glace.
Edea au moins, elle sera toujours repérable n’importe où, n’importe quand.
Attention, ça ne veut pas dire non plus que toute la populace doit se teindre les cheveux en vert, l’herbe est là pour ça. Si quelqu'un ose lui chercher des poux dans la tête et qu'elle ne se sent pas d'humeur à la castagne, elle peut toujours se camoufler dans les champs et les forêts.
Pour meubler la conversation, elle décida enfin de répondre à la question. Même si l'intention première était de venter Poil de Tomate pour son impertinence.

-Moi, c'est Edea Delanoy. Delanoisette pour les amis sucrés, Edea pour le reste du monde. Appelle-moi Edea.

Sans lui laisser le temps de répondre, elle reporta son attention sur la longue file d’attente et une employée déguisée en cupidon rose cria :
« 180 minutes d’attentes ! Patientez dans le calme s’il vous plait ! »
Trois heures d’attente ??? Et puis quoi encore ?! Non non non, elle n’y passerait pas tout l’hiver à attendre. Elle devait faire quelque chose avant de prendre racine ici.

-Ne bouge pas, je vais faire le ménage, chuchota-t-elle à son compagnon Roux.

Eddie sortit du rang et alla se cacher derrière un lampadaire (en serrant les fesses comme deux oranges pressées, c'était possible). Elle ne fit pas attention aux regards incrédules aux alentours. Lorsqu'on se balade avec des feuilles sur le crâne on attire toujours l'attention. Ce n'est pas nouveau . Puis sans prévenir, elle prit une longue respiration puis hurla à plein poumons :

-AL QAIDA EST LA ! LES TERRORISTES ONT UNE BOMBE, TOUS AUX ABRIS !!!

Cela eut l’effet escompté, panique générale parmi la queue de derrière. Sans réfléchir tout le monde quitta la file persuadé d’échapper à une explosion factice. Ne restait que le guichet et une petite dizaine de personnes qui n’avaient rien vu, rien entendu.
Elle retourna chercher l'Homme Tomate qui n’avait pas bougé entre-temps. Peut importe ce qu’il pensait, elle s’était éclatée à faire cette petite farce. Elle cria à la foule qu’elle s’était trompée, prit Aki par la main et fonça grappiller le peu de distance qui restait désormais à parcourir. Premier problème résolu, yes ! Déjà, un nouveau problème un peu plus corsé se met en travers de leur route :

-Embrassez-vous, s’il vous plait, dit la fille aux tickets.
-Hein ?!
-C’est la procédure à suivre pour être sûr que vous êtes bien un couple d’amoureux. Bon je ne vous demande pas non plus de vous rouler une pelle, mais juste de confirmer que vous sortez ensemble.
-Hum...Bon chéri,...quand il y a pas le choix.

Crotte de bique de singe qui pus ! Edea aurait dû se douter qu’elle devrait les mériter, ces 200 euros. Elle afficha son minois en mode « Kya ! Devoir faire ces choses embarrassantes.... nyaaaah». Puis elle se tourna lentement vers son « petit-ami » avec un regard déterminé.
It's Show Time !
Elle empoigna la veste du rouquin et l’embrassa fougueusement durant 10 secondes. Elle en oublia de respirer, toute à son compte à rebours mental. Avant de s’éloigner du visage de l'autre, elle lui glissa tout bas :

-Joue le jeu sinon, l’argent nous passera sous le nez. La fille a l’air de se douter de la supercherie regarde. Fais quelque chose chou…

Money, money, money…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 467
Date d'inscription : 25/03/2012
Age : 103
Localisation : Sur un cheesecake géant

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ou 19 si je veux entrer au bar majeur/sbaff/
Orientation Sexuelle: hétéro alors les mains d'homme hors de ma vue.
Petit(e) ami(e): come on babe~
MessageSujet: Re: Mission au service de Sa Majesté version Carroussel [PV Edea~] Ven 29 Aoû - 0:56

-Moi, c'est Edea Delanoy. Delanoisette pour les amis sucrés, Edea pour le reste du monde. Appelle-moi Edea.

OK. Pour faire clair je ne fais pas partit de ses proches amis. Tant pis...ou tant mieux étant donné que le cercle privé de ses amis semble être composé à trois-quart de sucreries. Vénérant moi-même le sucre et ses compagnons, je peux comprendre un tel engouement pour ces douceurs!
"Edea Delanoy" hahaha, ce nom peux donner cours à tellement de railleries ! Je lui trouverais un sale nom à chaque fois qu'elle critiquera ma tignasse, ça nous fera une jolie joute verbale pour égayer nos journées !
Je réfléchissais déjà à une attaque sournoise lorsqu'elle me prit de court après avoir jeté un œil à la file d'attente :

-Ne bouge pas, me glissa-t-elle à l'oreille, je vais faire le ménage.

Elle s'est approchée si fugacement que je n'ai même pas eu le temps de sentir son parfum. (pervers moi?/PAN/) Comment ça "faire le ménage"? Je n'ai même pas eu le temps de merde en trois langues que la donzelle s'était déjà éclipsée.
Mais bordel où est-ce qu'elle est passée???  Ce n'est pourtant pas compliqué de trouver une fille avec des cheveux VERTS sur la tête !
Mon regard s'attarda près d'un lampadaire suspicieux, et si.... ?

-AL QAIDA EST LA ! LES TERRORISTES ONT UNE BOMBE, TOUS AUX ABRIS !!!

QUOI UNE BOMBE ?? ALERTE AUX NAZIS ! ALERTE AUX COMMUNISTES ! ALERTE AU KAMIKAAAAAZE !

Ikéaaaaa ? T'es passée où ??? Faut qu'on se foute à l’abri !
Je vois des gens courir vers la sortie, ça hurle de partout, c'est la foire !
J'ai le choix entre courir aussi vers la sortie comme le pire des lâches en abandonnant la belle quoiqu'un peu bizarroïde Delanoix, ou bien faire mon héros et aller la secourir.

...J'ferais superman un autre jour.

Je prépare mon sprint en faisant quelques petits bonds lorsqu'une annonce m'arrêta immédiatement. La personne qui a crié à la bombe s'était trompée. DA FUCK ? Et une fraîche fleur verte sortit de nulle part m'agrippe le bras en rigolant toute fière d'elle et m'emmène vers les guichets.
Tu sors d'où l'Alien ?! Je t'ai cherché partout ! Et pourquoi ta voix ressemble étrangement à celle de l'annonciatrice du chaos ?!
Il me fallut pas plus de temps pour additionner 500 et 68716467 pour comprendre de qui venait la farce.

Cette fille est bonne pour l'ambulance, appelez le SAMU, ça va pas bien la-haut.

Pétrifié de peur, j'évite de faire la moindre remarque. On sait jamais ce qui peut arriver avec des personnes comme celle-là. Je la sens capable de m'envoyer aux urgences rien qu'avec un regard. On ne rigolait pas avec ces être-là.
Bon, soyons optimiste. Sa petite et dangereuse farce avait accompli le miracle de nous faire gagner  un temps considérable ! Bien joué tête de citron vert !
On arrive près de la caisse, la vendeuse refusa de nous donner des billets avant d'avoir accompli le rituel de passage :

-Embrassez-vous, s’il vous plait.

…Que j'embrasse l'alien ? WHAT ? Pardon ? Comment ? Kézako ?
Edea ne fut pas plus originale :

-Hein ?!

-C’est la procédure à suivre pour être sûr que vous êtes bien un couple d’amoureux. Bon je ne vous demande pas non plus de vous rouler une pelle, mais juste de confirmer que vous sortez ensemble.

...Bon si ce n'est que ça.

-Hum...Bon chéri,...quand il y a pas le choix.

Affichant un regard dégoulinant de fausseté, elle serre ma veste et plaque ses lèvres contre les miennes. Oui plaquer. Littéralement. Elle n'y allait pas avec le dos de la cuillère, ça en devenait presque douloureux en fait. L'effet de surprise passée, je ferme les yeux et tente d'apprécier tant bien que mal ses lèvres offer....Imposées. Au moins je pouvais sentir son parfum à loisir. Une légère odeur de menthe poivrée et chocolatée. Ouah, je n'imaginais pas qu'un parfum pouvait être si doux.
Elle rompit rapidement -trop vite à mon goût- le baiser et me glissa tout bas :

-Joue le jeu sinon, l’argent nous passera sous le nez. La fille a l’air de se douter de la supercherie regarde. Fais quelque chose chou…

"Chou", de quoi faire rougir tout un régiment de militaires aguéris.
Et effectivement, la caissière ne semblait pas convaincue. Elle m'a quand même vue embrasser une nana avec les yeux grands ouverts en train de loucher. Genre "Bah putain c'est la première fois que j'embrasse cette fille et je suis scotché !".
Allez Aki, montre-toi à la hauteur des attentes de ta copine.

-Tu m'as surpris mon chaton, lui déclamais-je en la serrant contre moi par la taille, d'habitude tes baisers ne sont aussi chaste. Et si on lui refaisais la scène de la nuit dernière ma jolie tigresse ?

Je mets ma bouche contre son oreille comme pour lui dire un secret, mais hausse ostensiblement la voix :

-J'ai toujours le fouet dans mon sac, je le sors ?

La vendeuse qui nous regardaient toute émoustillée se leva brutalement en rougissant :

-C'est bon, vous avez remplie la condition ! Prenez ses tickets !

Je prends les tickets et me penche vers elle, un sourire carnassier aux lèvres :

-Déjà ? Vous avez coupé notre plaisir...

-Il y a des toilettes un peu plus loin si vous voulez continuer ! Les jeunes d'aujourd'hui n'ont décidément aucune retenue !

HAHA. Entendre ça de la part d'une nana qui doit assister à des séances de bouche à bouche toute la journée, ça me fait bien marrer !
Toujours le sourire aux lèvres, et une Edea calmée accrochée à mon bras, nous entrons enfin à l'intérieur du parc. Comme pour l'extérieur, l'intérieur est rempli de couples. Cette journée était vraiment LEUR journée. Des couples de collégiens, lycéens, vieux, mariés, amants. Il y'en avait pour tous les goûts. De couples au berceau, et même des couples composés de nana de mon âge avec des vieux croulants. Quelle déception. Alors qu'il y a tellement de mec aussi cool que moi et célibataire sur cette terre.
Je me rends enfin compte que j'avais toujours mon bras autour de la demoiselle et la retire rapidement.

-Ahem, bon puisque qu'on est en pleine recherche, autant aller voir sur les manèges. Sur lequel veux-tu aller ?

Un peu de galanterie ne seras pas de trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 10/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un endroit avec la lumière au bout du tunnel :3
MessageSujet: Re: Mission au service de Sa Majesté version Carroussel [PV Edea~] Sam 30 Aoû - 14:29

Et bien, la jolie tomate cachait bien son jeu. Lorsqu'Eddie eut terminé son baiser brutal dont elle n’était absolument pas fière, elle remarqua une toute petite lueur choquée dans ses yeux. Donc, soit le rouquin était une petite nature et Edea lui aurait volé son premier baiser. Soit elle ne s’était absolument pas améliorée depuis la dernière fois qu’elle avait embrassé un garçon. Eddie penchait plutôt pour la deuxième option. Mais que voulez-vous, lorsque Mlle Delanoisette est gênée, elle ne répond plus de rien, elle fonce dans les choux-fleurs !
Mais elle ne s’excusera pas pour son comportement. C’est pour l’argent ,un peu de compréhension siouplaît ! Même si au passage elle lui aurait cassé une dent, alors c’est Poil de Tomate qui aurait dû être plus résistant. Ce ne serait en aucun cas de SA faute…elle lui jeta quand même un petit regard. Non, pas de sang coulant à flots, pas la moindre trace de bleu ni de morsure. Roucky se portait comme un schtroumpf bien portant, il va même jusqu’à lui faire un petit harcèlement sexuelle. Rohooo, Roucky remontait à six pieds sous terre dans son estime.
L’histoire du fouet était bien trouvée, de quoi endormir la vigilance de la perverse du guichet. Mais pourquoi parlait-elle de toilettes ? Eddie n’avait jamais demandé à y aller, d’ailleurs le jour où elle demanderait son chemin pour y larguer une poutre sera un jour de deuil.
Bref, c’est ainsi que le faux couple put entrer à l’intérieur du parc, à la recherche d’un autre couple. A peine arrivé au centre du parc, Poil de Tomate refaisait sa sainte nitouche en retirant son bras qui soit disant passant lui tenait lieu de bouillotte. Doux Chou-fleur, mais qu’est-ce qu’il faisait froid, elle se rapprocha très discrètement de sa bouillotte humaine en lui demandant :

-Par où tu veux commencer les recherches ?

Elle lança un regard distrait aux alentours dans l’espoir de trouver sa cible sans succès bien évidemment. Chercher cette maudite blonde revenait à chercher un grain de sucre dans une fourmilière. Ce gros lourdaud aurait pu lui donner une photo du gars avec qui sortait la fille quand même. Ils n’avaient aucun nom à mettre sur cette blondasse, aucune piste, juste le lieu et la lettre.
La lettre ? Hum…Pourquoi ce grand baraqué avait besoin de deux petits nougats comme eux pour envoyer une simple lettre ? La fille était une trafiquante ? Une mafieuse ? Le contenu de la lettre commençait à l’intéresser tout à coup. Mais d’abord une piste, il fallait chercher quelque part quand même.
Voyant que le jeune homme était aussi indécis qu’elle, Eddie décida de laisser le destin des caramels mous décider pour elle. Elle ferma les yeux et tourna sur elle-même en chantonnant : « Monsieur Bouddha du miel a dit d’aller chercher son cornichon là-bas ». Elle ouvrit les yeux, curieuse, puis les referma aussitôt. Hiiiii ! La maison hantée ??? Oh pitié non, Bouddha s’est sûrement trompé dans les astres ou bien Edea avait tout simplement eu une erreur de connexion dans les neurones. Oui c’était cela, pendant un moment elle a cru voir un de ses cauchemars. Elle devait certainement le confondre avec une boutique de voyance. Vive la voyance !

Elle rouvrit les yeux. Malheureusement, ce n’était pas la boutique d’une voyante folle, elle était bel et bien en train de pointer une horrible attraction fantôme, la maison hantée. Oh Seigneur en sucre, pourquoi lui infliger une telle épreuve ? Pourquoi à la jeune menthe verte ? La pauvre sucrette détestait les fantômes et tout ce qui était terreur et paranormal. C’était normal d’avoir peur non ? Roucky attendait toujours l’air impatient.
Jamais elle ne perdra la face devant qui que ce soit, même des petits fantômes n’ébranleront jamais sa détermination. La mort dans l’âme, elle se tourna vers le beau rouquin :

-On va commencer là-bas, dit-elle d'un air prétentieusement forcé en pointant son doigt manucuré parfum vanille vers le lieu maudit, puisque le destin le veut…Mais si tu flippes trop ,on pourra toujours aller voir dans le manège des chevaux.

Pitié Roucky choisi les chevaux, choisi les chevaux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission au service de Sa Majesté version Carroussel [PV Edea~]

Revenir en haut Aller en bas

Mission au service de Sa Majesté version Carroussel [PV Edea~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Extérieur du lycée :: Le parc d'attraction-