Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

on the water • aki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 30
Date d'inscription : 02/08/2014
MessageSujet: on the water • aki Mar 12 Aoû - 16:48

on the water feat - aki


Nezam Nezam s'il te plaît viens viens viens on va à la piscine ! Ce qu'elle était chiante, ça fait une semaine que je la connais, une semaine que je joue avec elle et bordel je crois que je n'aurai pas dû. Elle me colle partout. Je crois. qu'elle. a. eu. le. coup. de foudre. Oh non je n'aime pas ça. Je sens que je vais vraiment la faire pleurer je n'aime pas ça OK je suis un sale caca parce que c'est mal de jouer avec les sentiments mais. Genre elle n'a aucun doute sur moi. Je pleure intérieurement. Adieu je suis prisonnier à vie. Je vais l'épouser parce qu'elle a sans doute un père mafieux moustachu qui s'appelle Luigi donc je serai obligé ma famille la trouvera adorable, je serai un esclave elle me demandera de chanter/danser H24 avec une rose à la bouche juste parce que j'ai du sang espagnol PUTAIN CE CLICHE ET PUTAIN TOUTE MA VIE N'AURA PLUS AUCUN SENS. Aaah comment ça je me fais trop de film ? Ne mentez pas, je suis sûr qu'à ma place vous aurez imaginés pareille bande de chaussettes - que j'ai oublié de mettre à laver d'ailleurs - Voilà qu'elle arrive, le sourire aux lèvres. Tu es bien mignonne hein, beaucoup même mais comment dire PUTAIN JE SUIS PAS DU TOUT INTÉRESSÉ PAR TOI. Alors pourquoi je joue un jeu de séduction avec elle ? Mmh... Je n'ai jamais dit que je l'aimais alors je ne suis pas en tort, je ne sais pas ?? La vie est triste hein, mais je ne suis pas quelqu'un de méchant. D'accord bon, elle entoure mon bras des siens je crois qu'elle croit que je crois que. Que nous sommes un couple. Non non non non je suis célibataire je suis jeune s'il te plaît Maria il est trop tôt pour nous mariés je. JE NE SUIS PAS PRÊT A ETRE PAPA A PRENDRE LES RESPONSABILITÉS J'AI PAS D'ARGENT POUR TE PAYER LA BAGUE JE [...]

Je lui souris. Au fond ce n'était que nerveux. J'étais crispé. J'avais juste envie de fuir loin d'ici. De m'enterrer. D'avoir un masque et lui montrer que j'étais un Quasimodo, surprise. Je n'ai jamais été autant effrayé par une fille. Mon dieu. Je suis mal à l'aise je crois. Quand je suis déstabilisé je perds le contrôle, tout. Absolument tout. Bref, nous arrivons tant bien que mal à la piscine (je dirais mal plutôt haha svp aidez moi.) Je me dirige donc vers un vestiaire et. Elle. entre. wow. elle. est. sérieuse. Je la regarde d'un air surpris. Non. NON. NON. Elle commence à se déshabiller et je ressors immédiatement pour m'en trouver un à moi tout seul. Cette fille est flippante, dire que je la trouvais mignonne mais là. Cette facette me. Non. Les choses vont un petit peu trop RAPIDEMENT pour moi. Haha ça m'apprendra, je suis certain que vous vous dîtes que je le mérite. Elle me demande pourquoi. Je ne réponds pas et une fois prêt je ressors putain JE CROIS QUE JE VAIS LA LAISSER PLANTER BYE ADIOS FAIS UN BISOU A TA MERE DE MA PART. Alors go go go je fonce, parce que oui je suis un lâche. OU EST LE PROBLEME. Je suis incapable de porter mes castagnettes dans ce genre de situation. Je fonce tellement pour ranger mes affaires que je glisse et mon dos prend cher. L'homme qui nettoyait m'aide à me relever et me dit de faire attention hahaha merci je suis un légume. Oulala je ne savais pas. J'en ai appris des choses haha. (ironie ironie) Je file donc à la douche, au machin pour les pieds dont j'ai jamais appris le nom (bain de pieds ?) et me dirige vers la piscine. La piscine est très très grande et il y a du monde, j'espère qu'elle ne me repérera pas avec ma peau c'est pas gagné. Je m'attache donc les cheveux avec un élastique et cours un peu vers le fond comme un barge et NON NON STOP RALENTIIIIII. BOUM.
Accident de voit- accident de. BREF PUTAIN CROTTE DE CHEVRE J'AI FAIT TOMBE UN MEC A L'EAU PANIQUE PANIQUE. Je panique je tourne autour de moi. Stop. Garde ton calme tu es viril tu vas faire comme le mec dans Alerte à Malibu que je n'ai jamais vu d'ailleurs mais qui s'en soucie. Heureusement que le maître nageur qui surveille est occupé à regarder les seins des nanas, parfait timming.... Mais qu'est-ce que je raconte je vais aller sauver ce petit individu qui n'a rien demandé. Je m'avance alors vers le bord.

- Haha, excuse moi je n'ai pas fait exprès crois-moi ! J'espère que tu ne m'en veux pas hein hahaha. Ça, c'est le rire nerveux d'un mec qui a peur de s'en prendre une. NE T’INQUIÈTE PAS JE VIENS TE SAUVER NE TE NOIE PAS. JE SUIS UN HÉRO.

Je prends de l'élan cours ET MERDE je rate mon coup et fais un plat sur l'eau juste au dessus de lui en plus du coup violent entre sa tête et mon ventre. Ça. fait. énormément. mal. je. suis. une. CATASTROPHE.



Dernière édition par Nezam Valence le Mer 15 Avr - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 467
Date d'inscription : 25/03/2012
Age : 103
Localisation : Sur un cheesecake géant

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ou 19 si je veux entrer au bar majeur/sbaff/
Orientation Sexuelle: hétéro alors les mains d'homme hors de ma vue.
Petit(e) ami(e): come on babe~
MessageSujet: Re: on the water • aki Mer 13 Aoû - 3:28

Le visage concentré sur mon œuvre, je me retiens de respirer. La sueur se met à perler sur mon front, au point de me forcer à cligner des yeux pour éloigner l'humidité. Le moment est vraiment mal choisit pour perdre mes capacités oculaires putain !
Bouge dooooooooucement Aki, très dooooooucement... Ma cervelle est en ébullition, tout mon être est crispé et se retient à cette maigre branche comme à une bouée de sauvetage.
Pitié jolie petite branche qui me supporte si bien, ne te casse pas, pitiéééééé, je t'offrirais le meilleur jardinier, je t'arroserais avec la meilleure eau de source alors pitiééééé...

Au « CRACK » significatif, j'ai compris que ma vie prenait fin, que les plantes pouvaient être garces quand elle le voulaient et surtout que je n'aurais pas droit à la dégustation de ce miel salvateur. Oui, la raison de ma venue sur ce petit arbre était le désir de répondre à mon souhait de bouffer du miel.
Pourquoi je n'en ai pas acheté au magasin du coin ? Je suis fauché.
Pourquoi je n'ai demandé de fric à personne ? On m'a dit que c'était la crise du miel.
Alors, comme tout être doté d'intelligence inférieure au degré 0, j'ai décidé d'aller chercher le miel à la source. Et heureux hasard ! Il y avait une ruche derrière l'un des bâtiments du pensionnat. CQFD .

Je n'ai pas eu le temps de voir défiler le film de ma vie, la chute était moins importante que je le croyais. Petit hic, la ruche aux abeilles que j'essayais vainement d'atteindre est tombée avec moi.
Et des abeilles en colère en sont sorti. Elles n'avaient pas l'air très contente. Pour autant que je sois capable de deviner ce que pense une bestiole dotée d'un dard très pointu.

Ni une ni deux, je fonce sans demander mon reste en lançant un beau :

-AU SECOOOOOOOOOOOOOOOURS !!!!

Usain Bolt aurait été fier de mon sprint, et pourtant les abeilles n'en démordaient pas. Je cours comme un dératé à l'intérieur du bâtiment en espérant qu'elles me lâchent la grappe. Plus que quelques mètres !! ALLELUIA !

-Monsieur Aki Swollen ! Je vous prierais de ne pas venir en cours avec vos abeilles domestiques !,cria un surveillant qui laissais la porte ouverte aux insectes.

PAUVRE CON ! Pourquoi t'as laissé la porte ouverte ?! Celui-là ne l'emportera pas au paradis, j'en fais le serment !!

Toujours en pleine course-poursuite, je réfléchis intensément. Où me cacher ? Dans quel endroit les abeilles ne viendrais pas m'étriper ??? Et une ampoule poussiéreuse s'éclaira dans ma tête : L'eau ! C'est bien connu, les abeilles ont horreur de l'eau  bien sûr !!
Avec les dernières forces d'un coureur de jupons, je fonce et plonge vers le vestiaire de la piscine.
Comme si elles avaient sentie les ondes meurtrières que recelaient ce bassin rempli d'eaux trouble, les abeilles s'arrêtèrent net. N'ayant pas franchement envie de savoir si mon idée avait marchée, je décide d'attendre ici.

-Qu'est-ce que tu fous encore habillé toi ?, m'a demandé un homme que j'identifiais immédiatement comme un prof de sport, le cours commence dans trois minutes grouille-toi !

J'étais sur le point de lui répliquer vertement qu'il pouvait aller se faire voir lorsqu'un bourdonnement furieux m'interrompit.

Oh putain les abeilles sont encore lààààààààààà !

-Pardon Monsieur ! Je me change tout de suite !, lui ai-je répondu en paniquant.

Plutôt crever noyé qu'avoir un visage boursouflé à vie ! Le prof quitte la pièce en se demandant tout haut pourquoi il avait les oreilles qui bourdonnaient et moi je m'assois en soupirant bruyamment. Je suis complètement vidé. Vampirisé. Plus d'énergie vitale.
Et tout ça à cause d'une stupide envie de miel, je rêve !
Après m'être demandé pour la millième fois pourquoi j'étais né, je me mets en quête de voler un slip de bain parmi les affaires étalées un peu partout et part affronter le cagnard et les grandes joies de l'eau chlorée.


Le petit lac où l'on doit plonger les pieds avant de passer aux douches parait rempli d'un liquide suspicieux et les douches sont glacées comme au pôle nord, brrr. On y voit rien à 10 cm à la ronde dans cette piscine, de quel côté se trouve le bord ?? Alors que je me penche en toute sécurité pour essayer de discerner le fond de l'eau, quelqu'un me pousse brutalement dans l'eau.

AH. Maintenant je sais de quel côté se trouve le bord de la piscine. Certainement pas ici.

Je bouge frénétiquement mes bras dans tous les sens en essayant de garder la tête hors de l'eau. A chaque bouffée d'air, une quantité astronomique d'eau y entrait en même temps. AAAAAAAAAH!!!
Je lève des yeux effrayés au gusse bronzé qui m'avait balancé dans l'eau. Mais c'est quoi son problème à ce ramassis de glaviots ?!

- Haha, excuse moi je n'ai pas fait exprès crois-moi ! J'espère que tu ne m'en veux pas hein hahaha.

Dit le mec qui semble fier de sa connerie. Peut importe steplait aide-...

-NE T’INQUIÈTE PAS JE VIENS TE SAUVER NE TE NOIE PAS. JE SUIS UN HÉRO.

Continuant de suivre son courage foireux, le bronzé prend son élan et fait un joli œuf au plat, avec ma tête en guise de poêle.
Ce mec. Je vais définitivement lui crever la peau.
Ma vision se trouble..Non non non non non  ALERTE AKI ALERTE c'est pas le moment de déconnecter le système ! DEBOUT AKI DEBOUT !
Avec une force herculéenne, je me force borne à garder l'esprit clair et m'accroche au corps au-dessus de moi comme à une bouée.

De l'aiiiiiiiiir, de l'aiiiiiiiir.... !
Ma tête perça enfin la surface de l'eau et je me retiens de toutes mes forces de balancer un gros coup de pied au chacal qui me permettais enfin de ne plus me noyer comme un vieux clébard. Lorsqu'il sortit enfin sa tête de l'eau j'explosais :

-MERCI SUPERMAN DE MES FESSES ! J'ai jamais vu de dadais aussi puissant dans la connerie ! Je m'interromps pour recracher mes poumons. Bordel j'ai mal à la tête en plus ! Donne-moi une bonne raison de ne pas t'envoyer chez Saint Pierre sinon je te garantit que tu vas y passer !

Re-quinte de toux, pourquoi les enflures ont-elles une vie si pourrie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 02/08/2014
MessageSujet: Re: on the water • aki Jeu 14 Aoû - 22:09

on the water feat - aki


...DE L'AIDE DE L'AIDE JE ME NOIE IEFLFJM. J'ai aussi une douleur atroce au ventre, j'ai l'impression que l'on m'a jeté des briques dessus bordel. Quand je veux faire une bonne action c'est toujours pareille : je deviens une catastrophe ambulante et m'attire les ennuies. Ce qui est vachement pas très génial actuellement, c'est que la pauvre petite victime qui n'avait rien demandé, mais que j'ai malgré tout essayé de sauver... Se serve de moi comme bouée de secours ET ME NOIE PAR LA MEME OCCASION. Tout est normal, la vie est belle et pleine de surpriiise hihi. Non ça me ne me fait absolument pas rire. Je n'ai pas envie de mourir ici et maintenant. Pas bêtement. Pas si jeune. Je n'ai pas découvert toute les facettes de la vie, comprenez moi. J'agite alors mes mains dans tout les sens avant d'essayer de me rapprocher du bord, je réussis finalement à sortir ma tête hors de l'eau tandis qu'il était déjà en train de m'engueuler. Est-ce qu'il pouvait au moins me laisser le temps de digérer ce qu'il venait de m'arriver et du plat que je venais de prendre en plus de sa tronche ?? Non, MÊME PAS. Pfff, la patience et le respect de nos jours. J'ai essayé de te sauver et de te noyer et c'est comme ça que tu me remercies ?! Qu'est devenue la reconnaissance ? ET BORDEL MAIS QU'IL ME LACHE SURTOUT IL SAIT PAS NAGER OU QUOI ? Ok d'accord Nezam tu es intelligent tellement intelligent que tu vas répondre quelque chose d'intelligent.

- Mais. Mais. Mais j'ai voulu te sauver je te jure c'était dans de bonnes intentions ! Je ne pouvais pas prévoir MA CHUTE ! C'était très intelligent... NON ? Bon et bien sûr que oui, si je n'avais pas foncé comme un idiot j'aurai peut-être pu éviter de glisser haha. Oh tiens, je réfléchis un peu trop tard... Clash dans 3, 2, 1. Et ce n'est pas ma faute si ta mère a accouché d'une tête aussi dur qu'un mur. Tu peux pas comprendre t'as pas vu le plat et le coup de ta tête que JE. ME. SUIS. PRIS.... d'ailleurs tu peux me lâcher tu sais.

Je soupire, secoue la tête, et place mes cheveux vers l'arrière. Je me rapproche un petit peu plus du bord et l'entraîne aussi. Il m'a menacé de mort ou je rêve ? S'il veut jouer à ça il n'y a aucun problème je le noie direct, je dis qu'il a fait une crise cardiaque dans l'eau et que sa tête est tellement lourde que je n'ai pas pu le sauver SINON J'ALLAIS COULER AVEC. Ça vous semble crédible, dîtes moi ? Oh non la police va mener l'enquête et vont découvrir que je suis le coupable, je finirais derrière les barreaux et je ferai de la peine à mes parents et à mon chien.

- JE NE SUIS PAS UN CRIMINEEL AAAAAAAH ! dis-je en me tirant les cheveux. ........Aurais-je pensé à voix haute putain. Je me racle la gorge et pose mon doigt sur son front. Vas-y Nezam, montre lui que tu es un homme. Ok... S'il te plaît ne me frappe pas j'ai une famille, dix enfants, un chien, un canaris dans le coma à l’hôpital, EPARGNE MOI.

.....Non non, je n'étais pas du tout censé dire ça pourquoi je me dégonfle ce type ne me fait absolument pas peur avec sa tignasse rousse. Je ne suis juste pas habitué au second degré des autres. Je finis alors par rire et lui donne une tape derrière le crâne. En même temps si ce type n'était pas en train de regarder s'il y avait des requins dans l'eau (ça en avait tout l'air) on n'en serait pas là. Donc, C'EST SA FAUTE. Comment ça je n'assume rien ? Mais. non. ça. suffit.

- Écoutes, tu aurais du sauter directement si tu m'avais vu foncé sur toi au lieu de regarder s'il y avait des choses étranges dedans. Piscine et plage c'est différent. Mais je comprends, je vire très vite parano aussi. On sait jamais si les gens ont fait caca et que tu nages au dessus. Tout est possible, les gens ne sont tellement pas civilisés... crois moi, ça m'est déjà arrivé.

Mince. Mince je la vois arriver, MINCE. Je regarde à gauche puis à droite et... Ok, aucune issue. Je plonge ma tête sous l'eau en la voyant se diriger vers nous, elle me cherche bordel. Si je meurs sous l'eau, alors, tant pis. Je serai héro de moi-même. D'avoir sauver... sauver quoi en fait ? JE NE SAIS PAS MAIS JE NE VEUX PAS LA VOIR.



Dernière édition par Nezam Valence le Mer 15 Avr - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 467
Date d'inscription : 25/03/2012
Age : 103
Localisation : Sur un cheesecake géant

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ou 19 si je veux entrer au bar majeur/sbaff/
Orientation Sexuelle: hétéro alors les mains d'homme hors de ma vue.
Petit(e) ami(e): come on babe~
MessageSujet: Re: on the water • aki Lun 18 Aoû - 8:30

« Il y a deux choses qui sont infinies, l'Univers et la bêtise humaine ». C'est ce qu'a dit Albert Einstein, un vieil Olibrius dont la sueur même est dotée d'une intelligence propre. Je ne suis pas sûr pour l'infinité de l'Univers, mais en ce qui concerne la bêtise humanoïde :
OUI MONSIEUR ALBERT VOUS AVEZ RAISON !


C'est tremblant, crachotant mes poumons, les yeux remplis de fureur que j'engueule mon noyeur/sauveur/bouée-de-secours-temporaire. L'autre n'ayant même pas le temps de respirer se perd dans ses excuses et finit par s'emmêler. De quoi ma mère ?! Qu'est-ce qu'elle vient faire dans notre histoire?! Si ma vie ne dépendait pas de sa capacité à nager "Droit! Devant!" comme le dit si bien Doris la dorade, j'avoue que j’aurai étranglé cette énergumène avec joie. Enfin, calme-toi Aki, laisse-le atteindre au moins le bord et ensuite....tu auras carte blanche mouahaha.
Il veut que je le lâche ? Comment lui expliquer sans déclencher les moqueries ? J'ai préféré me taire le temps qu'il nous amène vers un coin plus sûr.

Allez plus vite le bronzé....ma vengeance sera terrible...je cacherais les morceaux de ton corps dans chacune des niches pour hyènes de cette ville...

- JE NE SUIS PAS UN CRIMINEEL AAAAAAAH !, entendis-je crier.

Je le regarde avec de gros yeux. Attends mon gars...tu peux lire dans mes pensées ? Tu....tu...toi...comment tu connais mes projets ?!

-Ok...,reprit-il après s'être auto-tiré les cheveux. S'il te plaît ne me frappe pas j'ai une famille, dix enfants, un chien, un canaris dans le coma à l’hôpital, EPARGNE MOI.

Eh ben dis-donc, j'étais tellement absorbé dans mes rêves de torture que je n'avais même pas imaginé un seul instant que l’Hurluberlu était en pleine introspection. Le temps que mon cerveau enregistre et interprète les informations -combien ça coûte une nuit à l'hospice pour son canaris ?- il finit par se fendre la poire en me donnant un coup dans le crâne. Sous la violence du choc, ma tête replonge dans le bain d'eau chlorée. Bordel, plus lunatique que lui tu meurs ! Le temps que je reprenne mon souffle il avait déjà enchaîné sur un nouveau paragraphe d'excuses pourraves :

-Écoutes, tu aurais du sauter directement si tu m'avais vu foncé sur toi au lieu de regarder s'il y avait des choses étranges dedans. Piscine et plage c'est différent. Mais je comprends, je vire très vite parano aussi. On sait jamais si les gens ont fait caca et que tu nages au dessus. Tout est possible, les gens ne sont tellement pas civilisés... crois moi, ça m'est déjà arrivé.

-Ok, temps mort mec, ta gueule et ouvre tes grandes oreilles. Voyant qu'il se fige, je continue toujours en scrutant le fond de l'eau -vieux réflexe-. Tes excuses tu les donnes à ton canaris ou ton chat. Moi tout ce que je veux c'est que tu me ramènes près du bord et tu pourras m'en dire plus sur les....cacas de tes enfants plus tard.

Je m'emmêle les pinceaux moi aussi, trop d'eau dans le cerveau ?
Mon regard divague vers une beauté en maillot de bain tout juste sortie du vestiaire et j'en oublie mes remontrances. Elle se dirige vers nous. Je donne un coup de coude entendus à côté de moi:

-Ok, j'oublie l'affaire si tu laisses ma tête hors de l'eau, j'ai pas envie qu'elle se foute de ma gu-....EH HO Tu fous quoi là ?!

Le temps que je remarque qu'il n'y avait plus personne à côté de moi mais sous moi, les poules ont pu avoir des dents ET des canines de vampires! Depuis quand cet imbécile avait plongé sa tête sous l'eau ?! Me dites pas que j'ai parlé dans le vide tout ce temps ?! Mec, tu cherches vraiment le bâton pour te faire taper dessus, je rêve ! Attends un peu que je te...

-Hey.

Je me détourne de ma victime sous l'eau pour m'occuper de la voix divine qui me fixe de ces beaux yeux de biche. Visiblement, la donzelle avait l'air contrariée. Et à ses regards jetées aux alentours de la piscine, je comprends qu'elle cherche quelqu'un :

-Hé hé, apportez-moi un vase, clamais-je le plus charmeur du monde, parce que je viens de trouver la plus magnifique des roses, à qui ai-je l'honn-

-Une belle fille avec des fesses comme les miennes ne traîne pas avec un rouquin de ton espèce.

Sa réplique vindicative a eu le don de me couper dans mon élan. Et ben merde...
Un poil énervé par mon râteau je serre mes mains de rage sur mon défouloir. Défouloir qui s'avère être la tignasse brune du père des dix enfants à l'hôpital. D'ailleurs qu'est-ce qu'il fout encore dans l'eau, il veut battre le record d'apnée du monde ? Des bulles remontent vers moi, ok il est toujours en vie. Dommage...

-Charmant ce pet, dit la méchante en se pinçant les narines.

- Eh oh j'ai lâché aucun gaz, c'est l'aut-

-Je m'en fous de tes problèmes de gaz, je cherche mon petit-ami. Nezam. Tu sais où il est ou pas ?

Décidément, cette manie de me couper la parole ça commence à me courir sur le haricot. Je regarde le champion d'apnée qui ne bronche pas malgré mon tirage de cheveux contrarié. Si 2+2=5, serait-il possible que...Avec un éclair lucide je m'adresse à la nana :

-Grand, brun, sourire stupide, QI inférieur à -20 ?

-Pfff mais de qui tu parles le rouquin ? T'as pas l'air de l'avoir vu, j'ai perdu mon temps.

Elle se détourne en soupirant et je la regarde furieux. C'est la deuxième fois qu'elle traîne la couleur de mes cheveux dans la boue. En voilà une qui mérite une bonne leçon.
Un sourire carnassier aux lèvres, je réfléchis aussi rapidement que Dexter. Faire chier le fameux "Nezam" qui se cache ou faire chier la sale arrogante en ne lui donnant pas la localisation de son gibier.... Quel choix cornélien putain !
Pas le temps de choisir, je sens la tête de Turc remonter en vitesse...

-Bravo, t'as tenu longtemps. Je lui donne un gros coup derrière le crâne en faisant mine de rire. J'espère qu'il en crachera ses boyaux! Je me demande comment tu fais pour tenir le coup avec cette langue de vipère pour copine, faudra que tu me donnes l'adresse de ton fournisseur anti-venin.

A-t-il tenu assez longtemps pour éviter la vilaine ou pas ?
Regardons où se trouve la donzelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 02/08/2014
MessageSujet: Re: on the water • aki Ven 22 Aoû - 13:30

on the water feat - aki


......MAMAN REGARDE CE TYPE EST TROP VULGAIRE. Ce n'est pas ma faute si j'ai trop de forces et que sa tête a replongé sous l'eau - qu'est-ce que j'avais envie d'éclater de rire bon sang - Je le regarde d'un air ahuri, tu ne me connais pas et tu oses M'INSULTER ?! Mais où est-ce que tu as été élevé espèce de sale. de sale. Je cherche quelque chose deux secondes... Ohh, d'accord donc il veut simplement que je le ramène au bord pour qu'il se précipite dessus et me noie c'est ça ? Hhaha, si tu pensais que j'étais aussi stupide... je le suis snif Ou alors, vu comment il observait l'eau et se tenait à moi comme un petit bébé, je dirais plutôt qu'il... ne savait pas nager ? Alors pourquoi serait-il ici ? Non, je dirais plutôt qu'il souhaite ma mort mais ce qu'il ignore, c'est que je suis un adversaire redoutable. Ahah. Non sérieusement le problème de ce type est qu'il ne reconnait pas ses torts. Lesquels ? Euh aucune idée mais il en a et CE N'EST PAS MA FAUTE S'IL A FAILLI SE NOYER... si ? Oui bon mais pas totalement hahah. Je n'assume rien y'a quoi ?

Enfin un autre problème venait de faire son apparition : Maria. Tandis que le rouquin commençait à me dire je ne sais quoi, je plongeais alors ma tête sous l'eau pour ne pas me faire repérer. Mais merde si j'étais tombé sur un coureur de jupon, j'étais mal. J'ai vu comment il l'a scruté des yeux, l'enflure. Pas que ça m'énerve parce que cette fille m'agaçait. Mais parce que je suis possessif même envers ce que je n'aime pas spécialement. Comment ça c'est débile ? C'EST TOI QU'EST STUPIDE. Non, la vérité c'est qu'il allait peut-être l'aborder et donc elle risque de voir une espèce de chose brune sous l'eau. Merde merde du calme respire respire respire accouche haha que je suis idiot, je ne pouvais pas vraiment respirer là. Je n'entendais pas grand chose, mais je savais que deux personnes discutaient juste au dessus de ma tête. Mon coeur battait cent à l'heure et je pensais même savoir à qui cette voix féminine appartenait. Saleté de roux tu vas vraiment boire la tasse je te jure que si tu me fais remarquer je vais te gkmfsqjsdhfm.

Je vais mourir. Je vais mourir noyé. Adieu. Je sens que je ne peux plus tenir.  Je suis une merde en apnée. La dernière chose que j'aurai pu faire avant de mourir a été de m'engueuler avec ce type. Triste monde. Je ne mérite pas ça. N'as-tu donc pas pitié de moi ? Pourtant, je voulais réellement lui venir en aide. Et. Wow, attends comment j'arrive à penser si je ne suis pas mort ? Et... AIIIIIIE ! C’ÉTAIT QUOI CA ? Je. rêve. où. il tirait mes cheveux. Mes beaux cheveux. C'est ça profites en, venge toi comme si je n'étais pas suffisamment à deux doigts de la mort, le plus criminel entre nous deux c'était TOI. ESPÈCE DE SALE RASCASSE ROUGE DES MERS. Pour la peine je lui pinçais la jambe. Si je pouvais le mordre comme un requin, je l'aurai fait. Mais je n'avais pas spécialement envie de boire la tasse. Relâche. moi. espèce. d'abruti. J'en peux plus. Je remonte à grande vitesse et respire assez fort dû au manque d'air. Je pose une de mes mains sur son épaule et tousse.

- Je. Je. Je. Je. JE. Ok tais-toi et récupère. Là pour prendre la parole ce n'était pas gagné. Je crois que je vais m'évanouir je n'ai jamais autant retenu ma respiration je suis le héro de mon existence je risque ma vie à cause de cette satanée de pot de colle psychopathe. Je le regarde yeux dans les yeux et commence à pleurnicher sur son épaule. J'AI FAILLI MOURIR JE TE JURE J'AI TELLEMENT EU PEUR JE CROYAIS QUE C'EN ÉTAIT FINI DE MOI MAIS JE VOULAIS TELLEMENT PAS VOIR CETTE FOLLE TU TE RENDS COMPTE ! Je. Je suis épuisé...

Est-ce que tu viens de pleurnicher comme une petite fifille à sa mémère devant ce type qui veut ta mort et qui t'as dit de fermer ta gueule sans oublier le fait qu'il t'a attrapé par les cheveux ?!! Je secoue la tête, me frotte les yeux et m'éloigne de quelques centimètres. Je fronce les sourcils - changement d'humeur radical - Je l'attrape à mon tour par les cheveux et lui plonge la tête dans l'eau. On dirait vraiment un psychopathe. CE TYPE ME DONNE DES PULSIONS MEURTRIÈRES C'EST FLIPPANT. Je jette un coup d'oeil vers le surveillant de piscine - ou les quelques professeurs - et cinq secondes après je retire mon emprise histoire de ne pas le noyer non plus. Un faux sourire machiavélique se dessine sur mes lèvres, et je ne me cache pas pour le lui montrer.

- Hahaha ! Alors, elle était bonne ?! J'espère que t'as bien bu la tasse hein ! Je l'attrape par l'oreille et tire de plus en plus comme on fait avec un enfant Tu as OSÉ me tirer les cheveux, tu as profité de la situation pour te venger AVOUE LE. Tu es très vil, très très vil. ESPÈCE DE MONSTRE. Comment peux-tu faire ça à quelqu'un qui ne peut pas même respirer ? HEIN ?!

Je le relâche et nage seul jusqu'au bord pour y poser seulement mes bras dessus. Je n'ose pas vraiment sortir entièrement de l'eau, je la voyais s'éloigner mais elle me cherchait toujours du regard : elle ne semble pas vouloir lâcher l'affaire. Si elle me voyait, je savais que j'allais passer un sale quart d'heure. Je déglutis à cette pensée. Je finis par essorer mes cheveux par réflexe - bien que cela est inutile - mon regard se pose ensuite sur le garçon.

- Alors, elle t'a dit quoi ? Elle me cherchait non ? Et ne fais pas semblant je sais qu'elle est venue te parler et que tu as compris ma situation ! Tu lui as dit quoi ? J'espère que t'as pas trop été méchant ? Aller diiiiiis mooooi.



Dernière édition par Nezam Valence le Mer 15 Avr - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 467
Date d'inscription : 25/03/2012
Age : 103
Localisation : Sur un cheesecake géant

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 18 ou 19 si je veux entrer au bar majeur/sbaff/
Orientation Sexuelle: hétéro alors les mains d'homme hors de ma vue.
Petit(e) ami(e): come on babe~
MessageSujet: Re: on the water • aki Sam 20 Sep - 13:38

Je me dis souvent que je ne devrais pas me lever de mon lit le matin ces derniers temps. Non en fait, depuis mon arrivée dans cet horrible pensionnat-lycée-prépa peuplé par des gens tous plus barjos les uns que les autres. Même Les ANIMAUX sont tous ligués contre moi ! Qu'est-ce que j'ai fait pour mérité ça ? Je voulais juste du miel...j'imaginais pas tous le concours de circonstances que ça engendrerais ! Qu'on se comprenne bien, est-ce que je pouvais savoir qu'aller chercher du miel :

-ferait tomber la ruche provoquant la colère des abeilles
-que ces putains de figurantes pour Miel Pops me poursuivraient jusqu'à la piscine
-qu'un vieux schnock de prof m'enrôlerait dans son cours pour lycéens boutonneux
-et enfin que l'un de ces fameux lycéens stupides m'apprendrait à voler jusqu'au fond de l'eau ?

Je pouvais savoir tout ça oui ou merde ????

Le-dit stupide lycéen s’époumonait sur mon dos en crachotant de l'eau chlorée. Je le laissais faire avec un sourire vengeur. Chacun son tour mec ! Il gueulait à plein poumons, cherchait son souffle, pour re-gueuler. Et ainsi de suite, un véritable cercle vicieux. Personnellement je trouvais le spectacle particulièrement divertissant, héhéhé. Je lui pardonnais même le vent pour ne pas avoir répondu à ma question.
Alors comme ça, il ne pouvait pas non plus blairer cette « folle » ? Bah si tu la déteste tant que ça, ne gueule pas comme un cochon qu'on égorge à peine après qu'elle ai quitté la place! Tu veux qu’elle te retrouve ou quoi ?
Je me retourne histoire de vérifier si la donzelle nous avait bien quitté lorsque ma vision se retrouva soudain à un niveau plus poissonneux. Pour être plus précis, ma tête se retrouva dans l'eau, une main agrippée sur mes cheveux m'empêchant de remonter à la surface.
Complètement sous le choc, je hurle dans l'eau en me débattant comme un beau diable.

Par les tripailles de mes ancêtres, mais tu fous quoi le Nigaud ?????

De l'air ! J'étouffe... !!

La pourriture me laissa enfin respirer après un temps interminable. Il se vengeait. Il osait se venger d'une simple pulsion que je n'ai pas pu retenir. L'enfoiré de mes fesses ! S'il veut un duel d'homme pour laver son honneur (pour peu qu'il en ai) je suis prêt à me battre avec lui n'importe où....sauf dans une saleté de mare remplie d'eau saumâtre ! L'imbécile prenait l'avantage mais qu'il ne croit pas un seul instant que.....OUAAAAAIIE

Je rêve ou le ramassis de glaviot me TIRE LES OREILLES ? Ahahahaha ça chatouille, stop lâche ça ! Je suis sensible des oreilles lâche ça ! Ahahaha j'en ai des frissons partout, c'est désagréable !
Lâche-moi bordel !

Irrité je lui flanque un coup de poing qui le manqua de peu...parce qu'il m'avait déjà relâché. Et mon poing valdingua dans l'eau, m'éclaboussant joliment les yeux.
Sale poiscaille bronzée, pendant combien de temps vas-tu me faire passer pour plus looser que je ne le suis déjà ?!
Sans même me daigner un seul regard, l'espèce de benêt nagea comme un chien mouillé (c'est le cas de le dire) jusqu'au bord de la piscine et s’essora les cheveux en mode « L'Oréal parce que je le vaut bien ».
Une veine colérique commença à battre sur mon front...au point que je ne me rendais même pas compte que j'avais pied. Tant mieux.

- Alors, elle t'a dit quoi ? Elle me cherchait non ? Et ne fais pas semblant je sais qu'elle est venue te parler et que tu as compris ma situation ! Tu lui as dit quoi ? J'espère que t'as pas trop été méchant ? Aller diiiiiis mooooi.

Attends mec. Tu fais comme si de rien n'était et tu OSES encore me parler ? Dois-je t'apprendre comment baisser les yeux quand je te regarde de haut ? Dois-je t'apprendre comment supplier quand tu veux me poser une question ?

Au lieu de mettre à exécution toutes mes pensées, je décide de fermer les yeux et soupire bruyamment histoire d'évacuer toute cette envie de meurtre. Lui savait nager et me faire couler de manière complètement illégale et moi...je ne savais faire aucun des deux.
Et puis merde quoi ! J'étais persuadé à 200 % de ne jamais passer ma vie dans l'eau alors à quoi bon se rider la peau dans ce bassin mortel hein ?!
Après ma séance courte de yoga pour les yeux, je décide enfin de lui répondre de mauvaise grâce :

-Elle cherchait un mongole travestit, ce que tu m'as tout l'air d'être. Quoi de mieux qu'un mongole pour aller de paire avec une vipère.

Je rigole discrètement pour la rime que je viens de faire inconsciemment et parce que j'ai décidé d'être honnête j'ajoutais :

-J'ai essayé de la détourner de toi, mais elle est pire qu'une sangsue. Franchement j'te plains mec.

Aussitôt ma dernière phrase dite je sors de l'eau, estimant que mon quota de plonge était atteint pour la prochaine décennie. Et sans rien dire, je décide de filer au vestiaire. Je suis presque arrivé au petit bassin pour pied quand soudain j'entendis une conversation entre un élève et un prof en colère :

-Mais je vous jure monsieur ! J'avais apporté mon slip de bain, on me l'a volé, je vous mens pas !

-On m'en a raconté des vertes et des pas mûres dans toute ma carrière, mais c'est bien la plus minable des excuses que je n'ai jamais entendue ! Allez dans le bureau du directeur !

Le garçon qui chouinait comme un petit chiot s'éloigna du prof pour filer au vestiaire. Quand il passa à ma hauteur, son regard se dirigea vers mes parties inférieurs. Ses yeux s’agrandirent de surprise et il lança un doigt accusateur sur moi :

-Hé mais, j'avais exactement le même slip !

-Ah  bon ? Bah on dû l'acheter tous les deux dans le même endroit, chez Décathlon !

-Non mon slip est de marque Adidas, ils en vendent pas chez Décat', et puis je t'ai jamais vu, t'es pas dans notre classe !

-J'étais malade, c'est mon premier jour ici ! On est de la même classe je t'assure ! Je suis même pote avec l'autre la-bas, dis-je nerveusement en pointant mon doigt vers la grande perche bronzée, euh Nezam voilà !

Le véritable propriétaire du slip me regarda comme si j'étais le plus gros mythoman de la terre (ce qui était le cas) et appela Nezam :

-Nezam! C'est vrai que ce mec est dans notre classe ? C'est un pote à toi ?

Derrière le garçon chouineur je foudroie du regard le nigaud bronzé en essayant de lui faire passer un message subliminal télépathique en morse :
« Je t'ai sauvé la mise. STOP. A toi de faire pareil. STOP. Crevard. STOP. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 02/08/2014
MessageSujet: Re: on the water • aki Mer 15 Avr - 15:13

on the water feat - aki


Je le dévisage. Un mongole travesti ? Excuse moi, je crois avoir mal entendu, la RASCASSE ROUGEÂTRE ? Pour qui il se prenait à me juger, celui-ci là ?  En quoi ais-je l'air d'un travesti et en quoi j'allais bien avec une vipère ? Ridicule. J’appellerai ça de la jalousie, voilà tout. Tcheu. Je soupire. J'ai bien failli y rester quand même. Quelle pot-de-colle, qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui raconter si jamais elle m’apercevait ? Ou même, une fois hors d'ici ? Dur dur. Cela dit, me connaissant je trouverai sans doute une belle excuse... qu'elle soit crédible ou non. Au moins, le rouquin m'avait sauvé la mise, et était bien d'accord sur une chose : c'était une vraie sangsue. Il n'y avait pas mieux pour la définir, honnêtement. En plus de ça il me plaignait ! AH, vous voyez bien que ce n'est pas moi qui est en tort dans cette histoire : C'EST UNE FOLLE DINGUE JE VOUS DIS. Tiens, qu'est-ce qu'il fait ? Pourquoi il sort de l'eau ? Ehh, mais. mais... non attends ! Reviens ! NE M'ABANDONNE PAS, PITIIIÉ ! Quelle ordure, laissé un pauvre garçon qui doit échapper à une psychopathe... sans même prévenir... Idiot. C'est ça, vas-t'en, je sais très bien me débrouiller tout seul. Je suis un homme et n'ai nullement besoin d'un homard pour quoi que ce soit ! Je regarde malgré moi toute la piscine histoire de voir où elle se trouvait... Oh à l'autre bout. Il y a des chances qu'elle me voit de là-bas. Je me mords le pouce : raah, j'étais mal, très très mal.

- Nezam! C'est vrai que ce mec est dans notre classe ? C'est un pote à toi ?

Mh ? Je tourne ma tête en direction de la voix. Eh ? Qu'est-ce qu'il fiche là lui ?Qu'est-ce qu'il est allé raconté l'autre rouquin ? En tout cas vu le regard qu'il était en train de me lancer, j'avais plutôt intérêt à affirmer ses paroles. Oh et puis, pourquoi devrais-je le faire, hm ? Je fixe le fuyard d'un air assez insistant, préférant le laisser dans le doute. Voyons voir, qu'est-ce qu'il a fait de mal et de bien : J'ai essayé de le sauver, il m'engueule, m'insulte, me traite d'idiot, me tire les cheveux et fuis sans ne rien dire. En bien, il y a... ah, il m'a aidé pour Maria. C'est tout ? Hahaha. Bon aller, parce que je ne suis pas une enflure et que je sais faire preuve de gentillesse, je vais l'aider. Je prends donc appuie sur mes bras pour sortir de la piscine, et me dirige vers les deux jeunes garçons.

- Oui oui il est bien dans notre classe et c'est un pote à moi ! Franchement, tu n'as pas honte de ne pas connaître tes camarades ? Pourquoi cette question, d'ailleurs ?
- Mais il vient de dire que c'est son premier jour ! Puis, je le soupçonne d'avoir volé mon maillot.
Oh, merde. Attendez, j'étais censé avoir cours là ?! Oui bon, ce n'est pas comme si le sport ou la natation m'intéressait vraiment haha.... Bon, vite vite, un truc vite. J'inspire et prends un air furieux.
- ET ALORS ?! C'est une raison pour le renier ? Le pauvre, tu lui fais de la peine regarde sa tête de chien mouillé ! Ça ne m'étonne pas de toi... T'es tellement centré sur tes propres amis que l'entourage, tu n'en as que faire. Aller vas-t'en, ou je dis au professeur que tu l'embêtes, il est sensible tu sais. finis-je en lui faisant signe de main de s'éloigner. Quand on oublie ses affaires, on évite d'accuser les autres.

Je pose ma main sur l'épaule du roux et nous éloigne de l'autre garçon. Oulala, heureusement qu'il n'est pas si coriace que ça. D'ailleurs, j'espère bien qu'il comptait me remercier, au risque d'aller voir l'autre et de tout lui avouer. Maintenant, j'ai deux problèmes : le professeur, et l'autre folle. J'ai du être compté absent... mais si jamais il me voyait ici, j'étais vraiment dans le caca.

- Génial, maintenant, j'ai deux problèmes. J'savais même pas qu'on avait piscine ! Je me frotte la nuque. Alors, qu'est-ce que tu as fait ? C'est vrai, tu as vraiment volé son slip ? Ouuhh, tu fais vraiment très peur mon garçon. Je me permettrai même pas de voler ce genre de chose, de un parce que c'est dégueulasse, de deux ça fait vraiment pervers hahaha ! Ahem, d'ailleurs ce n'est pas très gentil de partir sans rien dire ! Franchement, et si jamais elle était revenue au moment où tu partais, qu'est-ce que j'aurai fait moi, hein ?!

....me débrouiller ais-je dit ? Je ne crois plus trop haha.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: on the water • aki

Revenir en haut Aller en bas

on the water • aki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Les clubs du lycée :: La piscine-