Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un doux souvenir couleur rose bonbon. ▲ Kimiko-chan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 83
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 20
Localisation : K-O-N-O-H-A.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 16 ans.
Orientation Sexuelle: Bisexuel.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Un doux souvenir couleur rose bonbon. ▲ Kimiko-chan. Dim 22 Juin - 21:20


 
 
C'EST UN YIN ROSE ET UN YANG ORANGE QUI FERONT DE CETTE RELATION UN DUO DE CHOC. LA CONNERIE EST REINE ET NOUS ASSUMONS.


Voir tous ces gens dévaler les couloirs de l'école en parlant, souriant ... - souvent à plusieurs d'ailleurs - me rendait un peu triste. Tous les gens de cet immense établissement se connaissaient. De nom ou pas ça revient à la même chose. Moi, pauvre japonaise que je suis, je ne connais absolument personne. Ma culture, mes amis - si rares - ... Rien. Je n'avais pu emporter que des souvenirs et espoirs. Rien d'autre. Je pense même à avoir oublié mes rêves. Mais je ne suis pas venu dans ce pays sans but ! La France était un des rares pays qu'aimait mon père. Raffinée et cultivée, elle attira directement mon regard. Surtout que cette école au nom japonais avait l'air tout aussi emmerdante que palpitante. Néanmoins, je n'en reste pas moins seul et paumé parmi cette foule de personnes cherchant leur classe ou que sais-je encore.

- " Eto ... C'est quoi ce système de merde ... ? "

Oui, car bon élève que je suis, je n'ai pris aucune infirmation sur le système français. Les salles de classe portaient des numéros. Avec des lettres parfois ... Il n'est que 8H00. Si je ne me trompe pas, les cours commencent à 8H30. Je pense pouvoir être capable de me débrouille pendant ce lapse de temps convenable. Vous allez surement vous demandez pourquoi le con que je suis ne va pas demander de l'aide à quelqu'un ? Car mon japonais reprend souvent le dessus malgré les cours intensif de français que Kotetsu m'OBLIGE à prendre sous peine d'avoir un manche de balais dans le cul. Puis, je dois me montrer studieux pour ne pas les décevoir. Mais je hais l'école ... C'est chiant. C'est barbant et c'est looooong. Tellement looong, même plus long que ma bi... Hmph. Je crois que le local 218 est par là ... Des marches et encore des marches. On se croirait dans un dédale. Une fois tout en haut, je me trouve sur le toit. Ouais nan. Ça m'étonnerai que le prof se casse les couilles donner son cours là-haut. M'enfin. Bon, je me lance et demande à un groupe d'élève l'emplacement de ce local.

- " Excusez moi, le local 218, c'est par où ? "
- " Tu ne sais pas lire les inscriptions sur ta carte ? "
- " Si je demande c'est que j'ai besoin d'un avis. Je sais que je suis con, mais pas plus que vous. "

Je pars plus loin, les poings serrés et la mâchoire close. Bande de cons. Je veux juste un peu d'aide ... J'aimerai tant qu'Amano soit encore à l'école. Ce mec est tellement classe et populaire qui plus est. MAIS ... Oh Seigneur Dieu. Je viens de complimenter cette salope de merde. Ce mec qui me lève toujours en criant comme une guenon dans toute la baraque. C'est insupportable d'entendre ce mec vous commander. M'enfin.

C'est en soupirant et en me laissant tomber sur une marche d'escalier que j'abandonne. Je prends une pomme que je mange lentement tout en essayant de déchiffrer cette satané carte ! Manquerai plus qu'on me donne une retenue pour avoir sécher les cours.

CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Date d'inscription : 26/05/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 16 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle
Petit(e) ami(e): Je veux !
MessageSujet: Re: Un doux souvenir couleur rose bonbon. ▲ Kimiko-chan. Lun 11 Aoû - 4:56


Coupain, pourquoi tu m'as effacé de ta liste d'amis ?
PV ~ Ryoku Natsuko





Aujourd'hui je m'étais levée tôt bizarrement. Ce n'est même pas mon réveil qui m'a aidé à me lever car je m'étais réveillée bien avant lui, peut-être une heure à l'avance même. Je m'étais préparée rapidement, j'ai fait ma petite toilette du matin, et j'ai enfilé mes habits. Je m'étais aussi posée quelques minutes devant ce grand miroir que je partageais avec ma colocataire. Brossant mes cheveux, je me posais plusieurs questions sur la vie, qu'est-ce que j'allais devenir après l'école. Est-ce que je continuerais ma vie dans ce pays, ou j'irais ailleurs comme ma mère. J'avais déposé ma brosse sur le petit meuble en bois face à moi, un soupire qui disait long s'est échappé de ma bouche. Je me suis levée en regardant ma colocataire qui était encore endormie. Elle est tellement mignonne celle-là quand elle dort. D'habitude je m'amuse à faire des farce à ceux qui dorment avec moi, mais sa petite bouille craquant m'empêche de faire quelconques actions méchantes contre elle. Mais un jour elle y passera. Elle dormait encore quand je suis sortie de la chambre.

C’était agréable de sentir cet air frais traverser mes cheveux. Je me trouvais sur le toit du lycée, regardant tout ces jeunes gens fraîchement prêts à commencer une journée de cours ennuyants. Je n'aime pas les cours, ce n'est pas drôle du tout, et en plus, on a toujours des tas de devoir en ce moment. J'ai posé mon manteau sur mes bras tout en me courbant légèrement. Il est haut ce toit tout de même, heureusement qu'il y a une sécurité. Non, je n'ai pas des idées suicidaires, mais si c'était le cas, je n'aurais eu aucuns problèmes à franchir cette sécurité. Je me suis relevée droite en secouant ma tête des deux côtés. Mais à quoi je pense là ? Je ne me reconnais pas. Ce n'est pas mon genre de me poser des questions sur la vie et la mort. Non je dois me ressaisir. J'ai levé le poing haut vers le ciel, au même moment, une jeune fille à lancé un regard sur le toit, me voyant lever le bras comme si je disais bonjour. Évidemment, je lui ai laissé un beau grand vent quand elle a dressé sa main pour répondre à mon ''bonjour non volontaire''. Je me suis retournée en direction de la sortie en prenant une bouchée d'air. J'ai détallé les escaliers à toute vitesse, j'étais parée pour débuter cette journée, Kimiko Noya est présente plus que jamais. Soudain dans ma course, je me suis arrêtée net au milieu des marches. Un jeune homme était assis devant moi mais je ne voyais pas son visage vu qu'il était de dos. Mais... Je pouvais reconnaître cette coupe de cheveux sur mille jeunes hommes.

« KYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! »

Je me suis lancée sur le dos de ce garçon, comment ça se fait que je ne l'ai jamais vu dans les couloirs ? Non ce n'est pas possible il est nouveau, il vient d'arriver, il... Je suis trop heureuse de le retrouver. C'était comme un meilleur copain ! Mais je l'avais perdu de vue... Je me trouvais sur son dos, complètement étalée laissant le poids de mon corps s'écraser sur lui. C'était un jeune homme que j'avais rencontré il y a quelques années en arrière au Japon. J'étais partie deux mois en vacances avec mes parents chez la famille de mon papa, et j'avais fait cette magnifique rencontre dans un parc rempli de fleurs de cerisiers. On était tout de suite devenu super copain, et pendant un mois et demi on était inséparable, après, je l'ai perdu de vue, je ne sais plus trop pourquoi. Tout ce que je sais, c'est qu'il ne répondait plus à mes sms...

« Agrouuu agrouuuuu je... Je suis trop contente de te revoir Ryoku, toi aussi hein hein hein ? »

Les gens dans le couloir nous fixaient d'un regard étrange, mais ça m’intéressait pas réellement ce qui se passait autour de nous. Je l'ai serré très fort contre moi, au point de me faire mal à la poitrine, puis je l'ai lâché me positionnant face à lui en me courbant légèrement pour être à sa hauteur.

« Tu... Te rappelles de moi n'est-ce pas ? Rooooooooh làlà tu as pas changé depuis cinq and ! » Dis-je en lui pinçant les joues.






Dernière édition par Kimiko Noya le Ven 15 Aoû - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 20
Localisation : K-O-N-O-H-A.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 16 ans.
Orientation Sexuelle: Bisexuel.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Un doux souvenir couleur rose bonbon. ▲ Kimiko-chan. Mar 12 Aoû - 0:49



C'EST UN YIN ROSE ET UN YANG ORANGE QUI FERONT DE CETTE RELATION UN DUO DE CHOC. LA CONNERIE EST REINE ET NOUS ASSUMONS.


Le regard dans le vague, je pense à mon avenir. Un coup je croque dans la pomme et l'autre je regarde cette carte, sans vraiment la décrypter. Peu m'importe maintenant, je commence vraiment à en avoir marre de ce pays de merde. Si mon père était toujours en vie, j'aurais pu avoir un avenir meilleur. J'aurai continué mes cours dans l'école du coin sans oublier mes entraînements. Ici, je dois fréquenter un lycée de bourgeois. Non, franchement, j'ai envie de me casser d'ici. Les horaires sont si différents. On n'a presque pas de temps libre. M'enfin, c'est juste parce que je suis perdu que je me dis ça.

- " KYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! "

C'EST QUOI CA ? Soudainement, je me réveille de mes pensées pour sursauter comme un malade. Je n'ai même pas le temps de me retourner qu'une fille, vu sa voix, me saute dessus comme si j'étais un gros nounours en peluche. Secoué comme un pruneau, la jeune fille prononça mon nom. Comme un con, je tombe en avant pour venir me fracasser le crâne sur le sol en marbre. Je me retourne, une bosse sur le front et les yeux froncés en désignant la fillette du toi en ronchonnant.

- " T'ES QUI TOI ? T'ES VRAIMENT UNE GRANDE MALADE ! "

Je frotte mon front une nouvelle fois avant qu'elle vienne se poser juste devant pour me tirer les joues comme une vieille grand-mère qui retrouve son petit-fils. Arf, qui c'est ... J'observe sa silhouette. Des cheveux roses ... Cette bouille ... AH MAIS. Kimi ... Kimi ...

- " KIMIKO ! C'est bien toi ?! Aaaah, ça fait longtemps dit donc ! T'es devenue une superbe demoiselle aussi ! C'était marrant les conneries qu'on avait pu faire au Japon ! "

Je lui souris, laissant ma haine de côté pour cette fois. C'est vrai quoi, ça fait vraiment mal cette bosse. Mon regard se baisse alors sur sa poitrine. Ce n'est pas du matos de débutant ça. Mais que ce que je dis ... Oh Mon Dieu, je ne veux pas finir ma vie comme pervers. Je me donne une légère petite claque pour réanimer mon esprit de pervers constipé. Je ne sais pas trop quoi dire face à elle. En effet, le jour où elle est repartie chez elle, j'avais complètement oublié de lui demander son adresse ou un numéro de téléphone. Je me sens un peu bête. Et ça me rappel ... Un doux souvenir rose bonbon.

CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Date d'inscription : 26/05/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 16 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle
Petit(e) ami(e): Je veux !
MessageSujet: Re: Un doux souvenir couleur rose bonbon. ▲ Kimiko-chan. Ven 15 Aoû - 16:18


Coupain, pourquoi tu m'as effacé de ta liste d'amis ?
PV ~ Ryoku Natsuko





Avec l'élan, il s'est carrément fracassé la figure en avant, le pauvre, ça ne devait pas faire du bien du tout. J'étais si lourde que ça ? Il faudra que je revois mon régime de plus près, pourtant j'avais perdu quelques kilos ces derniers jours, étrange. Mais je fis encore plus surprise quand il s'est mis à crier sur moi, il devait me reconnaître, c'est obligé. Quand je me suis installée devant lui j'ai froncé un peu les sourcils, c'était bien lui je ne me trompais que très rarement, surtout quand j'ai à faire avec une vieille connaissance comme lui. On était inséparable pendant ces deux mois, on faisait toutes les bêtises du monde, et franchement, quand il était petit il était déjà bien craquant, mais alors là, il a bien changé, il avait même gagné quelques muscles en plus, il y a quelques années en arrière il avait pas toute cette masse. Ce petit blondinet aux yeux bleus me faisait toujours sourire, on en même temps on a humour tellement étrange nous deux, moi avec mes théories stupides, et son humour enfantin, on se retrouve vraiment très bien. J'avais peur qu'il ne me reconnaisse pas du tout, mais après quelques secondes de réflexions, sa lanterne s'était enfin allumée.

« Breuh.... C'était pas trop tôt que tu me reconnaisses! » Dis-je en gonflant les joues.

Mais mes joues sont devenues légèrement rosées quand il m'a adressé ce joli petit compliment, une belle demoiselle moi ? Mais je suis encore très gamine physiquement, mais j'avoue ne pas me lasser de cet accoutrement depuis tout ce temps. Pis en plus, c'est craquant les cheveux roses, non ?

« Oh... Eh bien tu sais tu n'es pas si mal toi non plus ! »

Mais comme je suis heureuse de revoir sa petite bouille ici, on va pouvoir reprendre tout ça, tout ce qu'on a laissé derrière nous au Japon, il avait intérêt à être du même avis que moi.

« Je t'ai manqué hein ? »

Avec l’excitation de le revoir, je l'ai pris de nouveau contre moi, laissons ma belle et douce poitrine généreuse s'écraser moelleusement sur sa figure. Il pouvait facilement ressentir cette odeur de parfum à la fraise, mon fruit préféré. Je ne faisais pas réellement attention si je l’étouffais mais j'étais tellement contente.

« On va pouvoir refaire les foufous comme à l'époque, tu es partant mon petit Ryokunounet ?! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un doux souvenir couleur rose bonbon. ▲ Kimiko-chan.

Revenir en haut Aller en bas

Un doux souvenir couleur rose bonbon. ▲ Kimiko-chan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: L'intérieur du lycée :: Cage d'escalier-