Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ryoku ou l'art d'être con. || Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 83
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 20
Localisation : K-O-N-O-H-A.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 16 ans.
Orientation Sexuelle: Bisexuel.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Ryoku ou l'art d'être con. || Terminé. Jeu 12 Juin - 20:29

Ryoku Natsuko

   
   

   
Âge : 16 ans.
   Date de naissance : 21 Juin 1998.
   Sexe : Mâle.
   Nationalité : Japonaise.

   Groupe : Troisième année lycée.
   Club : Kendo.
   Résidence : Dans une maison modeste en plus d'un dojo que son père lui a légué avant sa mort. Ce qui fait de lui un professionnel en art martiaux.


   
Physique

   
Vous aurez sûrement remarqué sa coupe de cheveux voyante. Oui car en plus de sa couleur blonde, elle représente quand même le soleil. Ouais, quand même un peu. C'est un peu pour ça qu'Amano l'emmerde tous les matins avec ça. C'est un peu comme des cènes de ménages. Le pire c'est que ça réveille tout le cartier. Car en plus de crier partout dans la baraque, Ryoku se venge en courant après celui-ci. Je pense même que la dernière fois, il s'est prit la porte de la salle de bain en plein gueule. Par moments, ça donne ça ...

- " Ryokukuuuuun ? Mon petit soleiiiiiil ? Tu es tout propre et ensoleillé aujourd'hui ?
- " HOOOY ! AMANO ! AU PIED ! "
- " J'suis pas ton chien, tapette. "
- " SALE GOSSE. C'QUI QUI FAIT LA BOUFFE ? HEIN ? "
- " Kotetsu. "
- " Ouais nan ... QUI LA PAYE ? "
- " Toi et Kotetsu. "

Ses yeux sont bleus comme le ciel. Souvent pétillants et brillants, ils expriment souvent une grande joie de vivre. Par moments, ils peuvent être plus attristés ... Mais il lui arrive bien souvent de les laisser plisser.
Il doit mesurer 1M70 et doit au moins peser 50 kg ! Qu'il doit bien sûr aux nombreux plats de ramen qu'il aura engloutit dans sa courte vie.
D'ailleurs, sa carrure n'est plutôt pas mal pour son âge. S'entraînant très souvent, il parvient à la tenir en forme et même la muscler ! Ses entraînements sont généralement toujours très durs mais bénéfiques. Ils lui apportent beaucoup de choses notamment plus de pouvoir au niveau de ses techniques. Je vous rappelle qu'il s'entraîne aux arts martiaux !  
Il porte souvent des vêtements dans les ton oranges qui sont assez confortables qu'il porte très souvent dans ses entraînements.
Vous pouvez aussi remarquer au niveau de ses joues comme des légères moustaches de chat. Ceci a toujours été là et la cause est donc inconnue ...

Par moments, il scrupte son dos dans le miroir. Sur le haut de l'épaule droite se trouve une longue et moyennement profonde cicatrice. Il a honte de ne pas su défendu ce jour-là. Il aurait dû tous les massacrer. S'il avait pu avoir les mains libres. Cependant, il sourit puis la frotte.

- " Je ferai mieux la prochaine fois. "

Il veut au moins régler le compte d'un de ces salopards. Juste pour sa mère. Et juste pour respecter les dernières volontés de son père. Enfin, le passé est passé.

Il y a une grande particularité chez lui. Il s'en fait tatouer une sorte de sceau sur le ventre. Il signifie beaucoup de choses pour lui. Le courage, la volonté et le bonheur. Ces mots ancrés dans son ventre lui permettent d'avoir ne serait-ce un peu plus de force. Mais c'est aussi l'endroit le plus sensible de son corps. Si l'on frappe sur son ventre à l'endroit de sceau, il peut péter une durite. Mais si l'on vient le chatouiller ... K.O direct.



   
Caractère

   
Ryoku c'est un peu comme les ramens. On peut les dévorer et ensuite  en redemander. Non, plus sérieusement ... Ryoku est quelqu'un qui a une grande fierté. Pour lui, abandonner c'est un crime. Le crime de ne pas finir ce que l'on a commencé. Même si celui-ci peut paraître paresseux, idiot et fou ... Il possède dans son petit coeur palpitant un grand manque d'amour. Oui car depuis tout petit, il est seul. Terriblement seul. Rejeté de tous, il s'est mis en tête qu'attirer leur attention pourrait faire venir des personnes à lui. Il fait des bêtises, fait le cancre à l'école ... Faire rire les autres lui donne l'impression d'être un peu plus aimé. Mais malgré ça, tout le monde le considère comme un pesteux. Une erreur de la nature. Cependant, toujours il sourira ! Jamais il ne pleurera. Enfin ... Pas devant tout le monde.

Il blâme la lâcheté. Il hait lors de ses missions, voir un de ses coéquipiers abandonner ses amis. Quand il voit quelqu'un souffrir il l'aide sur-le-champ. Il est serviable même trop. Dans le sens où même si l'on lui interdit d'aider des personne ... Il n'en fera qu'à sa tête et foncera sur pour sauver cette personne. Il s'en fiche de se blesser, il s'en fiche de mourir. Lui, il veut juste se faire aimer, apprécier ... Tous les moyens sont bons non ?

Baka baka baka BAKA ! Oui il est idiot. Oui il fonce la tête baissée. Et oui il est gentil. Ryoku n'aime pas rester à rien faire. Par moments il a envie de s'entraîner dur afin de devenir plus fort. Mais il peut très bien rester toute une journée à se goinfrer de ramen. Oui car les ramens de son village ce n'est pas de la flotte avec des nouilles, non non ! C'est des vrais ramens. Enfin, là n'est pas la question. Ce jeune au grand coeur ne peut s'empêcher de faire le pitre. Mais dans le fond, c'est vraiment un idiot. Un gentil idiot







   
Histoire

   
Je ne me sens pas à ma place ici. Pourquoi me regardez-vous ? J'ai un truc sur le visage ? Pourquoi vos yeux montrent un profond dégout envers mon égard ? Ils sont si froids. Ils me transpercent le coeur. Je crie mais personne ne m'entend. Je cours mais personne me retiens. Je pleure mais personne ne me console. Ai-je fait quelque chose ... de si horrible ?

Souvent, quand je me balade dans les rues, je croise souvent le regard menaçant des citoyens. Moi, je leur souris. Même si au fond, c'est une façon pour moi de parer leur regard. Je me frotte l'arrière du crâne en plissant les yeux. Je soupire puis continue mon chemin. Je sais le pourquoi de ce regard. M'enfin, c'est une autre paire de gants.

Je suis né le 21 juin au Japon dans une petite ville perdue dans les bois, les lacs et les prairies. La vie que je menais là-bas était douce et agréable. J'avais comme occupation de m'entraîner dans le domaine des arts martiaux ou dans le domaine ninja. Il m'arrivait de ne pas revenir pendant plus de trois jours juste pour m'entraîner ou pour me gambader un peu partout. Ce petit village où tout le monde se connaissait était pour moi ma seule et unique famille. Cependant ... Je ne pense pas que les autres pensent la même chose que moi. Le clan Natsuko, était célèbre dans le sens où notre famille était un clan de Yakuza. De génération en génération, de père en fils ... Nous étions craint des autres villageois. Et ça, ça ! Je ne pouvais plus le supporter. Moi ? Un Yakuza ? Qu'ils aillent tous crever. Temee !

Mon père était doux pour un tueur. Il était sage et malgré son " métier " je l'aimais. Pourtant, dans son regard bleu cyan, je voyais qu'il avait profondément envie que je reprenne l'affaire familiale. Tuer des gens pour un crime ? Un crime ne doit pas être forcément puni par la mort. Comment ne peut-il comprendre ça ? Ça me répugne. De plus, le Japon reconnaît la famille Natsuko ... L'image que les gens ont de moi aussi. Je me suis habitué. Je me suis mis à faire des conneries juste pour attirer un peu leur attention. Juste pour qu'il puisse rire. Juste pour avoir un peu de chaleur dans mon coeur.

Ma mère dans tout ça ... Je ne la connais pas vraiment. Mon père m'a raconté qu'un jour, elle sortait pour faire quelques commissions et des gros enculés sont venus lui tirer une balle en pleine poitrine en plus d'une autre dans la tête pour quelques bouts de papiers dans son porte feuilles ... Je devais avoir 2 ans et quelques chics. Je n'ai pas beaucoup de souvenirs d'elle. Mais quand je regarde les nombreuses photos que père gardait d'elle ... Elle souriait toujours et avait toujours des yeux pétillant et respirant la joie de vivre. Sans oublier ses longs cheveux châtains retombant en cascade le long de son échine. Ma douce maman ... J'aurais aimé faire plus ample connaissance avec celle qui aurait la femme avec qui je serai de la vie à la mort. Malgré, je n'ai pas été très infecté par sa mort. Mais par moments, il m'arrive d'avoir le coeur lourd en voyant les mères s'occuper de leurs enfants.

Je me souviens de vaguement d'une soirée passée à m'entraîner. Kunai, shuriken ... tout était en place pour un travail dur mais bénéfique. Il faisait particulièrement chaud et humide ce jour-là. Je me dirige vers le bâtiment principal ( sachant que j'habitais dans une maison purement japonaise aisée) pour aller me chercher de quoi assoupir ma soif. Mon tympan intercepta un bruit qui me semblait peu habituel. Après avoir englouti une bonne bouteille, je continue mon chemin jusqu'au salon où je trouve effondré sur le sol un homme inerte. Puis un autre ... Et encore un autre ... Affolé, je regarde autour de moi comme un cerf qu'on traque. Game Over ? Oui. C'est flou ... Je ressens une douleur ... une pression dans le cou. Quelques heures plus tard je me réveille dans une pièce dont les murs semblaient métalliques et froids. Bordel, dans quoi j'ai attéris.

- " Kuso kuso KUSO ! "

Jappant comme une bête affolée, je commence tout doucement à voir la silhouette d'un homme dans la pénombre de la salle. Mais où suis-je ? Ma tête me fait mal. J'ai l'impression d'avoir dormi durant des semaines. La tête dans le cul je l'avais bien profondément oui. La bouche de l'homme en question se met à articuler des mots que mon esprit n'était pas apte à comprendre pour le moment. C'est alors qu'un seau d'eau froide me tira de la somnolence de mon esprit.

- " Ryoku Natsuko ? Fils de Kiratobi Natsuko ? "

Mon père ? Que leur voulait-il ...

- " En chair et en os. Vous me voulez quoi ? Des yakuzas comme vous ne me faites pas peur. Pitoyable. Tss. "

- " Exactement la même chose qu'Akira-sama m'est dite avant de crever comme une salope sous la puissance de mes balles de plomb. Héhé. On fait moins le malin ? Coopère et pourras retrouver ta petite vie de fifils à son papa. "

Pardon !? Ma mère ... ces types ... Ils vont tous crever en enfer. Mon regard devînt dur et agressif. De quoi effrayer plus d'un. Je serrai la mâchoire. Il avait osé retirer la vie à ma douce maman. Enfoiré, salops ... La rage bouillonne en moi. Je n'en peux plus.

- " Bande de merdes sans couilles, osez me redire ça en face et je vous éclate les burnes avec un kounai. Vous voulez quoi à la fin ? "

- " Mouais. On a l'avantage petit. Ton père, sa mort contre ta liberté. Allez petit, t'a toute la vie devant toi tu sais. Il me semble qu'en plus, tu ne veux pas devenir Yakuza. Ça tombe bien nan ? "

Refusant de coopérer, ils sont mis à me traiter comme tout bon yakuza traite ses invités. Les poings, coup et autres me sortaient de partout. Les mains liées, je ne pouvais qu'attendre la mort. Jusqu'au moment où l'un d'eux commença à m'examiner comme si j'étais une bête. Approchant dangereusement sa main de ma bouche. D'un coup de mâchoire, je croque son doigt de toutes mes forces ce qui me récompensa d'une autre série de coups.

- " Alors petit ? "

- " Ve te faire enculé ! "

La corde de ma jambe droite qui à ce moment-là, finit par lâcher prise, j'emmenai ce sale con au paradis des douleurs en visant son entre-jambe. Crève. Crève !
Ce n'est quelques heures plus tard que mon calvaire pris enfin fin. Durant toutes ces heures d'agonies j'ai cru apercevoir ma mère me donner tout le courage et l'amour qu'elle pouvait me donner. Je t'aime maman ... Désolé. La prochaine que ces bâtards se présenteront devant moi, j'irai tous les massacrer. Je te le promets.

Multiples fractures, côtés brisées, organes internes touchés ... J'ai été gâté ! Mais bon. C'est avec quelques bandages par-ci par là que je sors trois semaines plus tard du bâtiment blanc et morbide. Le sourire aux lèvres, je continue à vivre. Je ne suis point traumatisé. Mais il m'arrive de rêver ... Enfin, voilà.
Mon père mourut quelques mois plus tard d'une crise cardiaque. Dans son testament, il était écrit :
Partie du testament :
 


_________________

Quelque temps passèrent et je finis par entreprendre l'initiative de commencer des études en France. Muni de mon sourire, de mes espoirs et de mes ramen, je me glisse vers un futur meilleur. Une nouvelle maison, un dojo ... Je repars de zéro.

Petites infos au sujet de la maison. TRES IMPORTANT ! :
 
 



   

   Découverte du forum ? Kk.
   Ton avatar ? Naruto Uzumaki - Naruto.
   Le code ?  Validé par Ed'
   Autre chose ? J'aime le sexe.

Ceci est un reboot du compte d'Oliver Cooper.


Dernière édition par Ryoku Natsuko le Lun 16 Juin - 23:04, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Date d'inscription : 26/05/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 16 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle
Petit(e) ami(e): Je veux !
MessageSujet: Re: Ryoku ou l'art d'être con. || Terminé. Ven 13 Juin - 19:13

Bienvenue !

Ton personnage, je sens que je vais l'aimer !  clap clap 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 20
Localisation : K-O-N-O-H-A.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 16 ans.
Orientation Sexuelle: Bisexuel.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Ryoku ou l'art d'être con. || Terminé. Sam 14 Juin - 3:49

Merci chaton !  ( Même si je suis pas nouveau °^° ) *o* 

Ps : J'ai terminé ma fiche ! *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Date d'inscription : 01/06/2014
MessageSujet: Re: Ryoku ou l'art d'être con. || Terminé. Sam 14 Juin - 4:01

Bienvenue!

J'espère que tu t'amuseras parmi nous si ce n'était pas déjà le cas~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 849
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 22
Localisation : là où le vent est troublé.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e): Aucune pour le moment
MessageSujet: Re: Ryoku ou l'art d'être con. || Terminé. Sam 14 Juin - 11:50

Re- Bienvenue !

Quel histoire :o
J'aime bien comment tu parviens à garder le vrai caractère de Naruto et lui donner une nouvelle histoire qui lui va comme un gant. Je trouve ton perso trop stylé perso.

Son caractère est génial. Etre rejeté par tout le monde, c'est moche :nah:
Mais il est fort mentalement, à toujours montré un sourire malgré le regard des autres. Je l'adore ^^

Les assassins de sa mère mériteraient de mourir  Nooon èoé Bien fait pour le doigt de l'autre ! Il a de la chance de s'en sortir qu'avec ça !
Zarb' quand même que la famille Natsuko n'a jamais réussi à leur mettre la main dessus alors qu'ils sont des Yakuza réputé. Au moins, Ryoku n'est pas habité par l'esprit de vengeance, c'est bien ! Et les mots laissé dans le testament de son père sont magnifique.

J'croyais que c'était une anagramme d'ailleurs ton pseudo de Naruto, mais non en fait xD
En tout cas, Jack devrait beaucoup l'aimer n'empêche !

Enfin bref, amuse toi bien avec ce perso ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Lunster
Ancien staff
Ancien staff
avatar
Messages : 1186
Date d'inscription : 01/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20
Orientation Sexuelle: hétérosexuel
Petit(e) ami(e): Kanako Solfing ♥
MessageSujet: Re: Ryoku ou l'art d'être con. || Terminé. Sam 14 Juin - 20:50

Bonjour et rebienvenue !

Concernant la physique c'est toujours plus amusant de voir ses liens avec sa famille, la scène avec ses frères (je suppose ?) m'a fait rire xD C'est vraiment bien décrit, j'aime ton style d'écriture direct et spontané !

Son caractère ressemble quand même drôlement à celui de Naruto x) Mais c'est très sympa de voir quelqu'un comme ça qui n'abandonne jamais, il donne envie d'être connu !

Mon dieu quelle longue histoire ! xD Mais tout à fait instructive. Un peu violente mais très touchante. On comprend mieux pourquoi Ryoku déteste les lâches actuellement. Ma plus grande question maintenant est de savoir s'il a respecté les dernières volontés de son père ou bien s'il s'est laissé ronger par la vengeance... le RP nous le dira !

Dans tous les cas tu es validé !

_______________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ryoku ou l'art d'être con. || Terminé.

Revenir en haut Aller en bas

Ryoku ou l'art d'être con. || Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Partie administration :: Gestion du personnage :: Bureau d'inscription :: Fiches validées-