Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Viens ma jolie, mais ne va pas te plaindre si je montre les crocs... [PV : Kimiko Noya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Viens ma jolie, mais ne va pas te plaindre si je montre les crocs... [PV : Kimiko Noya] Mar 10 Juin - 15:44


Le calme et la zen attitude mêlé à la froideur glaciale et solitaire créent des étincelles de fureur et d'intolérance...


-" Daméla, cuellito. ", dit-il, calme, mais dont les menaces glacées étaient à se flinguer.

Vous vous demandez sans doute comment il en était arrivé là. De une, il détestait le mardi qu'il vivait. Car c'était le moment où son chieur d'éditeur devait lui parler durant deux heures de la matinée. Deux heures. Comme si deux secondes n'étaient déjà pas assez. Comme si rater une matinée de cours magistraux allaient aider. Et donc, son crétin d'éditeur trouva encore quelque chose à dire sur un passage de son roman qui n'allait pas par rapport au reste de l'histoire. Sorti à neuf heures, il s'enferma dans son laboratoire pour développer des photos. Une photo, pardon, ce qui lui prit tout le reste de la matinée afin de faire cela dans les règles. Quand il sortit de son antre, c'était pour manger et aller à nouveau dans ce maudit complexe de bâtiments nommé Suki Gakuen.

Il aurait dû se flinguer, s'il avait su. Oui, s'il avait su qu'à peine rentré dans la salle des profs, beaucoup le dévisageaient. Bon, il faut dire qu'il n'allait que rarement dans cet endroit, mais cela faisait un bon moment qu'il était là. Bref, il s'était assis à un table, avait dégainé ses copies de français et manqua de s'étouffer. Les deux dernières copies. Les deux extrêmes niveau note. Qui était le crétin qui lui obligeait à mettre un cinq alors que le reste des notes était à dix, jusqu'à seize ?Il relut ses copies, et transforma le cinq en sept. Un excès de gentillesse de sa part. Dernière copie. Dix huit soixante quinze. Il manquait peu au niveau de l'argumentation, mais ce qui manquait expliquait le dix huit soixante quinze. Et la faute. Une faute de syntaxe que tous faisaient. Par pitié, sur un si bon devoir... Cela ne tiendrait qu'à lui, l'élève aurait dix huit, mais il avait un abruti de barème à respecter.

Après cela, vint l'heure d'espagnol, qui allaient être suivies de deux heures de français. Il s'étira. Un prof était là avec lui. Et Raven s'étira. La pire erreur de sa vie. Car, subitement, son souffle devint court, et un assaut vint attaquer sa tête. Vertiges. Il se rassit immédiatement, sa tête tombant lourdement sur la table. Tête qui faisait mal. Souffle de plus en plus court. Bourdonnement aigu. Souffle inexistant. Ne pas paniquer. Main sur sa gorge , il voyait les secondes défiler si lentement que la panique allait le gagner. Ne pas paniquer. Lorsque l'oxygène remplit sa tête, il était accroupi, tête entre ses genoux. Et le prof était parti lorsque Raven s'était effondré sur la table. Génial. Crise d'épilepsie de merde. C'est donc avec cinq minutes en retard qu'il arriva dans sa salle de classe. Qu'il rendit les copies d'un devoir de conjugaison. Qu'un élève protesta sa note. Protesta. Insolent. Enerva. Gesticula. Hurla. Raven garda son calme.

-" Daméla, cuellito. ", dit-il, calme, mais dont les menaces glacées étaient à se flinguer.

-" Vous venez de m'insulter de p'tit cul monsieur ?! Et vous croyez qu'un nain en roller va pallier à ce problème ?! "

Raven ne dit rien. Ses six rubans ( deux au milieu du mollet, deux au milieu des cuisses, deux aux hanches ) au bout de crochet d'alliage argent-titane-acier volèrent un instant derrière lui. Il s'arrêta juste devant la table du malotru. Il était passé de son bureau à la deuxième rangée en moins de cinq secondes. Très rapide avec ses rollers. D'une voix détachée, calme, mais encore plus glaciale qu'à l'accoutumée.

-" C'est la dernière fois que je parle en français pour ce genre d'idioties. Tu as la meilleure copie, tu contestes et tu gesticules en braillant comme un phénomène de foire ? Je peux modifier ta note. Mais elle ne montera pas mon mignon, elle baissera. El dia donde podràs hablar con respeto, quizàs tendràs una razon para contestar. Bueno chicos ! Vamos a corregir ", lança-t-il, incisif, en posant son doigt sur l'erreur de l'élève.

Ceci fait, il roula jusqu'au tableau, et, comme à chaque contrôle, interrogea un élève qui n'avait pas réussi la question. Et ce, pour chaque question. Il ne fit qu'approuver lorsqu'il était ( parfois enfin ) d'accord, ou bien sourire, espiègle, lorsque l'élève ( ou ceux contestant l'élève qui corrigeait ) n'avait pas la bonne réponse. La correction prit ainsi un quart d'heure, vu qu'il s'agissait d'un simple contrôle de conjugaison. Les quarante minutes suivantes furent consacrées à une activité de groupe pour un oral ( de groupe ) de fin de séquence. Une sorte d'exposé qu'il faisait à chaque fois. Il s'effaça ainsi, aidant lorsqu'il le fallait. Ce fut à la fin du cours qu'une élève resta dans la salle et s'approcha de lui, pour lui parler visiblement. Notre solitaire froid resta calme et impassible et s'assit sur le rebord du bureau, prêt à l'écouter.
Code de Frosty Blue de Never Utopia


H.R.P:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 86
Date d'inscription : 26/05/2014

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 16 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuelle
Petit(e) ami(e): Je veux !
MessageSujet: Re: Viens ma jolie, mais ne va pas te plaindre si je montre les crocs... [PV : Kimiko Noya] Sam 14 Juin - 17:11


L'espagnol ne m’intéresse pas, par contre vous...
PV. Raven





« Mais qu'est-ce qu'il fou le professeur ?! On a jamais le droit d'être en retard mais eux oui, PFFFF ! »

Un garçon de classe qui aime faire son rigolo à crier comme un babouin hystérique. Qu'il m'énerve lui à toujours vouloir faire son intéressant devant les filles et ses copines. J'étais accoudée à ma table que je partageais avec une amie. C'est vrai que c'était embêtant les retards des professeurs, mais en même temps, nous aussi nous sommes souvent en retard, nous rendons pas des devoirs, nous séchons des cours et j'en passe, je le sais car moi aussi je le fais. Mais je ne vais jamais cracher sur quelqu'un même un professeur. De plus, le professeur d'espagnol je l'aime bien. Il a quelque chose qui me fait sourire chez lui, son petit air original peut-être, sa façon de parler, ou son accoutrement étrange. Moi je le trouve mignon, mais son visage m'a souvent intrigué, en fait pas mal de choses m'intrigue chez lui, certainement le professeur le plus génial de ce lycée, peut-être pas le même avis que tout le monde. J'étais un peu dans mon rêve imaginaire, je ne voyais plus et je n'entendais plus ce qu'il se passait dans la salle de classe. Moi et mes idées... Un brave et beau professeur mystérieux et beau, non plutôt Super-Roller mystérieux à la recherche de sa Princesse en trottinette... Non c'est nul, mais bon. Peut-être qu'il est déjà marié, il a des enfants et heureux dans sa vie amoureuse. Bon il à l'air jeune mais cela ne veut rien dire.

J'ai rapidement été froissée dans mes pensées quand un mouvement m'a fait littéralement sursauté. En levant les yeux, le professeur se trouvait là, présent. Il était en retard de combien de temps déjà ? Peu importe, au moins il était là, et je pouvais continuer mon inspection sur cet étrange professeur. Je n'avais même pas pris le temps de regarder ma note, je savais que j'avais fait tout faux, étant vraiment nulle en espagnol. Soudain, une scène de ménage était en train de se passer entre le professeur et l'autre idiot de service, mais qu'il est vraiment casse-pieds celui-là il peut pas fermer gentiment sa grande gueule ? Il m'agaçait totalement, et je voulais me lever pour lui en foutre une. Mais le professeur l'a rapidement remis en place. J'étais un peu décrochée du cours, je regardais plus le professeur que les gens interrogés. Mais c'est seulement au moment où mon nom avait été cité pour parler en classe que mon amie m'a donné un bon coup sur l'épaule pour que je décroche de mes rêves.

« Heu oui... Fui a bailar con amigos. »

J'ai juste cité ce que ma copine de bureau m'avait montré sous son doigt. Heureusement qu'elle était là la plupart du temps, car le nombre de fois que je rêvasse dans mes idées géniales, je suis vraiment ailleurs, et je ne suis rien, je savais même pas ce que j'avais dis en espagnol, mais bon, ça avait l'air juste.

Enfin la fin du cours, tout le monde a rangé ses affaires et sont aussi tôt parti. J'ai dis à mon amie que je devais terminer un truc ici, ce qui était bien sûr faux, c'était juste un petit mensonge pour qu'elle me laisse seule avec le professeur d'espagnol, ce fameux professeur qui m’intrigue depuis un peu moment, et c'était cette fois une bonne occasion d'en apprendre plus sur cet être étrange. Même si comme vous et moi on voit bien qu'il n'a rien de spécial, non ? Quand enfin la salle de classe se retrouva vite, je suis allée vers le professeur, comme si il était près à m'accueillir et m'écouter.

« Je suis désolée de vous embêter mais... Il se trouve que j'ai vraiment de gros problèmes en espagnol, et je crois que je vais avoir de gros soucis pour les examens, vous avez un petit moment à m'accorder ? » Lui dis-je avec un beau sourire et des yeux envoûtants.

Mon plan allait fonctionner, au final je ne cherchais rien de méchant, juste à découvrir ce étrange homme froid et bizarre pour découvrir le Prince qu'il cache en lui. De plus, il est trop mignon !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Viens ma jolie, mais ne va pas te plaindre si je montre les crocs... [PV : Kimiko Noya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: L'intérieur du lycée :: Salles de classe-