Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

this is tropical • Martham & Lukha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 69
Date d'inscription : 08/05/2014
MessageSujet: this is tropical • Martham & Lukha Sam 10 Mai - 18:49

this is tropical

Je dois avouer que je ne suis pas spécialement heureux de me retrouver ici bien que ça ne m'embête pas non plus à vrai dire. Mais bon, si c'est en plus pour pouvoir organiser un voyage c'est juste énorme. Mais pitié que ce ne soit pas en Espagne, ce n'est pas si loin que ça. En réalité, ça ne m'enchante pas de me retrouver avec un autre club. Le club de musique. Je ne connais pas personnellement les autres mais j'aurai préféré que ce soit uniquement le nôtre. Nous sommes déjà pas mal dans le club de basket alors celui de musique en plus, il faudra une plus grosse sommes d'argent à récolter, hein. Enfin soit, je ne bronche pas et attends impatiemment les indications, bon pas plus impatiemment que ça en fait. Si on ne me donne rien, ça me va. Je saurai m'occuper à bronzer sans aucun problème. Nous arrivons donc sur la plage. Je commence par enlever mes tongs parce qu'oui je suis venu comme ça et alors. C'est cool de sentir le sable bien qu'il m'a l'air SACREMENT brûlant, hein. Haha je n'aurai peut-être pas dû. Je peux déjà lire sur certains visage la joie de certains. Youpi une plage on va aller se baigner et ramasser des coquillages. S'ils pensent ça, ils se foutent tous le doigt dans le cul ou le nez, je ne sais plus l'expression salut. Il semble y avoir pas mal de monde, on aura nettement plus de chance à avoir peut-être du monde. On aurait dû mettre une affiche " pour une association des animaux en voie de disparition " mais bon, c'est mal de mentir à ce qu'il paraît. Donc nous voilà. Les gens installent les stand, etc, sortent le matériel, moi je les regarde faire évidement, ou du moins, je recule pas mal pour que je parais inexistant. Nous en venons finalement au groupe. Comme je m'y attendais, nous serons mélangé. Mmmmh ouais. Je croise les bras et attends tout simplement mon nom. Martham Goldsmith et Lukha Alody. AUCUN n'est dans mon groupe. La vie est injuste, la chance n'est pas de mon côté tant pis on fait avec. Heureusement on nous fait signe de qui est qui autrement moi je ne m'appelle pas Irma je ne suis pas un voyant ouuuh. Ah d'accord, c'est eux. Bon, je pense que ça peut aller. Ils n'ont pas l'air de méchants garçon. Même si le rouquin me laisse un peu perplexe. Je me dirige donc vers eux, avec un peu d'hésitation. JE FAIS PAS MON TIMIDE JE LES CONNAIS PAS. Donc on a différent choix.

- Bon euh. Donc qui se charge de quoi ? Moi je veux bien m'occuper de la crème solaire tant que je ne suis pas le seul à travailler. Donc toi, je me tourne vers le bleuté. C'est Martham c'est ça, et toi je me tourne vers le rouquin. C'est Lukha ? Ok génial je retiens vos noms même si je n'ai pas spécialement une bonne mémoire pour les noms que j'ai jamais entendu de ma vie, haha ! Ouais donc, donc décidez-vous sur qui s'occupe de quoi.

Et on va attendre gentiment derrière le stand, je suis tellement prêt à dormir même debout personne ne verra la différence.



Dernière édition par Joaquim Tosca le Sam 24 Mai - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martham Goldsmith
Graphiste mafieux badass
Graphiste mafieux badass
avatar
Messages : 477
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 19
Localisation : Tombant du haut de ta plus grosse connerie

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Sam 10 Mai - 21:01


  • Sous l'océan, sous l'océan~Y'a rien a glander, tu peux juste regarder et te faire bouffer, sous l'océan. Il ne faut pas oublier, que les requins veulent te bouffer, mais avouons que tu en as rien à péter sous l'océan~


    C'est un jour normal, sous un soleil normal. Non c'est plutôt ce que j'aurai espéré.
    Il y avait quelque chose de bizarre dans l'air, qui avait fait de mon humeur quelque chose de beaucoup trop effrayant. Tout d'abord, la tête que j'avais eu ce matin était significative. Des mèches partout comme si une guerre nocturne était passé dans mes cheveux. Il m'a fallu beaucoup de temps pour qu'il ai l'air présentable. Résultat? J'ai du attacher ma frange en arrière. Je dois faire flipper les gens maintenant, comme c'est merveilleux! Alors que dire de plus? Une activité entre club? Mais oui bien sûr quoi de mieux qu’embellir ma journée avec une activité "obligatoire" à la plage? Oh joie, oh bonheur. Attendez...je suis obligé de porter un short à la plage? Pff, je vais mettre un pantalon léger, hors de question.
    Quelque chose me rassure cependant, je connaissais au moins l'un de mes compagnons d'infortune. Lukha Alody, notre rencontre fut brève, certes. Mais avoir une connaissance? C'était déjà mieux que rien. Pendant ce temps dans le coin inconnu, il y avait ce garçon, Joaquim je crois. Grand, encore, mais avec Lukha à mes côtés je ne me sentait pas seul. Moi qui croyait être seul dans mon extravagance, voilà que quelqu'un me surpasser intentionnellement. Ce qui pourtant lui valait mon respect.
    Quand enfin arriva le moment ou l'horizon brulant et chaud se montra devant nous, j'espérai qu'avec un peu de chance, il n'y aurait pas de monde. Il faut dire qu'aujourd'hui, je n'avais réellement pas de chance. Je pose mes chaussures sur une plateforme de fortune en bois. Je déteste avoir du sable dans mes godasses. Le sol brulant est beaucoup moins chaud que je le pensais.

    - Bon euh. Donc qui se charge de quoi ? Moi je veux bien m'occuper de la crème solaire tant que je ne suis pas le seul à travailler. Donc toi, dit-il en se retournant vers Lukha C'est Martham c'est ça, et toi dit-il en se retournant vers moi. C'est Lukha ? Ok génial je retiens vos noms même si je n'ai pas spécialement une bonne mémoire pour les noms que j'ai jamais entendu de ma vie, haha ! Ouais donc, donc décidez-vous sur qui s'occupe de quoi.

    Je le regarde, amusé, et un peu agacé. Puis lui répondit:

    -Non, moi c'est Martham, lui c'est Lukha. Je pense que je m'occuperai des glaces.

    Oui je vais m'occuper des glaces, resté à l'ombre. Je bronze terriblement mal, je ne veux pas ressembler a une écrevisse. J'enlève mon t-shirt et me mes dans un coin, à l'ombre, non loin de la glacière. Sortant mon portable, pour m'occuper. J'avoue ne pas espéré que quelqu'un s'amène pour prendre quoi que ce soit.   

_______________________________________






Confucius a dit "C'est quand un moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence n'est pas toujours une solution"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edonokuroitaiyo.forum-canada.com/
Messages : 272
Date d'inscription : 14/04/2012
Localisation : Quelque part

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans et toutes ses dents
Orientation Sexuelle: Homo et fier de l'être.
Petit(e) ami(e): The Lynn to my Yang ♥ (dans un futur proche ou lointain)
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Mar 13 Mai - 0:40

Du cyan, de l'azur. Deux immenses étendus teint de bleus qui s'éloignaient jusqu'à ne faire plus qu'un avec l'horizon. Le ciel, cyan, qui allait à la rencontre de la mer azurée. Un ciel dépourvu de nuages, une seule et légère brise qui donnait aux vagues leur rythme. Le soleil m'embrassait la peau de ses rayons et un sourire enfantin naquit sur mes lèvres alors que je portai un regard rêveur à la mer. Ce décor m'avait tant manqué, cette ambiance qui relevait de la perfection. J'en avais presque rêvé, de revenir ici - dans un contexte différent de celui du lycée, peut-être, mais ce n'était qu'un mal pour un bien. Après tout, lycée ou pas, ce n'était certainement pas cela qui m'empêcherait de rêvasser et d'être de bonne humeur! À vrai dire, je n'étais pas revenu à la plage depuis un moment déjà, la dernière fois remontant à ma rencontre avec Rain. La période de temps qui s'était écoulée depuis n'était pas énorme, seulement voilà; à la plage, si je le pouvais, je m'y rendrais tous les jours. Il y avait du bleu partout; au dessus, au dessous et même sur les maillots des gens. Dieu seul savait à quel point je vouais un culte à cette couleur. Et puis ça, c'était sans compter le beau temps. Voilà pourquoi j'aimais tant l'été, ou du moins ce qui pouvait y ressembler. L'idée d'être ici m'enchantait même si ce n'était pas pour faire la baignade, mais plutôt pour vendre des babioles, apparemment. Au départ, je n'avais pas tout à fait compris le principe de tout cela, jusqu'à ce qu'on explique globalement que l'on devait amasser des fonds afin de financer un voyage entre mon club -musique- et celui de basket. Je n'avais pas très bien compris ce mixte plutôt douteux non plus, mais bon, inutile de trop se poser de questions. Après tout, si c'était pour un voyage et qu'on devait amasser nos fonds sur la plage, il n'y avait pas vraiment de quoi se plaindre. Je n'avais jamais été un très grand passionné des voyages puisque je n'en avais pas fais souvent, mais l'idée en soi me réjouissait tout de même. Vêtu d'un simple t-shirt blanc aux rayures bleues marine et d'un short de cette même couleur, je n'avais pas pris la peine d'apporter un maillot ou autre; je me doutais bien qu'on serait occupés une grande partie de la journée et que la baignade était proscrite. 

On nous donna finalement quelques explications supplémentaires ainsi que les noms des gens on devrait collaborer, par équipes de trois. Par chance, j'étais tombé sur Martham, que je connaissais déjà brièvement et... et d'un autre garçon que je ne connaissais pas du tout. Je m'empressai de rejoindre le rouquin que je connaissais déjà et l'inconnu qui portait un drôle de nom s'approcha, l'air un peu hésitant. 

Bon euh. Donc qui se charge de quoi ? Moi je veux bien m'occuper de la crème solaire tant que je ne suis pas le seul à travailler. Donc toi, dit-il tout en se tournant vers moi, C'est Martham c'est ça, et toi c'est Lukha ? Ok génial je retiens vos noms même si je n'ai pas spécialement une bonne mémoire pour les noms que j'ai jamais entendu de ma vie, haha ! Ouais donc, donc décidez-vous sur qui s'occupe de quoi.

Je pris un air un peu offensé, n'ayant jamais apprécié que l'on m'appelle par un autre nom. C'était déjà arrivé beaucoup trop de fois avec mon jumeau Ophélia. 

Non, moi c'est Martham, lui c'est Lukha. Je pense que je m'occuperai des glaces.

J'approuvai d'un geste de tête et suivit distraitement Martham du regard alors qu'il s'éloignait, vacant à ses propres occupations. J'haussai les épaules avant de prendre la parole;

- Bon, alors moi je m'occuperai des boissons. 

Je m'approchai du stand de ma convoitise, l'observant sur toutes ses coutures avant de sourire légèrement de manière satisfaite. Je levai la tête vers l'inconnu, avant de laisser la question qui me brûlait les lèvres depuis un moment m'échapper;

- Hum, dis, toi... Comment est-ce que tu t'appelles, déjà? Il me semble que je ne t'ai encore jamais vu avant, c'est possible? Et puis, ajoutai-je en portant un regard vers Martham et ensuite vers l'inconnu de nouveau, vous savez pour quel voyage exactement on doit amasser ces fonds? Je suis pas tout à fait sûr d'avoir compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 08/05/2014
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Ven 16 Mai - 21:43

this is tropical


Visiblement j'avais fait erreur sur leur tête. Ils ne semblaient pas spécialement content les deux petits loups. Le Martham, je me disais bien qu'il avait une aura un peu spécial aussi. Bon ça arrive de faire de petites bourdes de temps en temps et la mémoire n'est pas spécialement mon fort. Le rouquin se propose pour s'occuper des glaces et c'est donc d'après ce que je vois, l'esprit tranquille qu'il s'isole seul avec son portable, retirant son t-shirt. A mon avis, à moins que je ne me trompe il n'a vraiment pas envie de bouger le petit doigt, du moins il préférait : je suis dans le même état à cet instant. Seulement je risque de râler si je commence à m'ennuyer donc autant m'occuper un peu à part regarder le ciel, ça me changera de mes habitudes. Ce que je peux me permettre de penser c'est qu'il ne semble pas non plus avoir la conversation facile et qu'il préfère rester seul. Du moins c'est ce que j'en déduis bien qu'il n'a pas l'air spécialement méchant. Il est un peu comme moi, sauf qu'il m'arrive d'être sacrément bavard mine de rien et malgré mon air de paresseux.

Lukha quant à lui, s'occupera donc des boissons. Je l'observe se diriger jusqu'à son stand. Je le suis par ailleurs en m'installant juste à côté étant donné que mon stand se trouvait ici. Je commence donc à récupérer le sac avec les produits à l'intérieur et les place devant avec le prix. C'est un peu beaucoup IDIOT de vendre de la crème solaire car si nous suivons la logique humaine, les personnes ici présentes sont certainement venus avec pour se protéger du soleil, mais sait-on jamais s'il y a des oublies, qu'ils sont en rupture de stock, etc. Enfin, on est quand même un peu très éloigné des gens même si ça serait encore dérangeant pour eux de trop s'en approcher. Ah, bon il y a aussi des crèmes auto-bronzante. Mon camarade à boisson me demande de lui rappeler son nom. Haha je suis rassuré de voir qu'il n'y ait pas que MOI avec des petits trous de mémoire. Je m'étire les épaules et finis par lâcher naturellement :

- C'est Joaquim. Tu peux m'appeler Jojo, Joac, Quiqui, Quimjoa je complexe pas des surnoms, mets toi à l'aise mon frère.

J'ouvre d'ailleurs une crème auto bronzante, en faisant bien attention à ce qu'un adulte ne me remarque pas. Puis j'en mets sur moi : les bras, jambes, visage, cou. Roh, je pouvais me le permettre. Et hop je le fous dans ma poche ni vu ni connu, peut-être mes deux collègues mais je ne pense pas que ce soit des balances hein. Dire qu'il faut rester debout derrière, je ne sais franchement pas comment je vais tenir. Encore assis ça ne me pose aucun problème mais je risque d'avoir mal aux jambes surtout si on y reste plusieurs heures. Non, si je reste debout j'ai besoin de me dégourdir.

- Perso, je n'en ai aucune idée, tant qu'ils nous amènent pas dans les pays voisins. J'aimerai bien qu'on parte genre en Australie, au Japon, en Corée du Sud, ou même en Floride. Vous imaginez le truc de malade ? C'est sûr que je risque pas de me taper des siestes dans ces pays là. Par contre si c'est l'Espagne, la Suisse, l'Angleterre. Je pousse un gros coup de gueule. Donc on a intérêt à vendre le max de choses et gagner un maxi de fric pour un voyage qui gère.

M’apercevant que les adultes s'éloignaient un peu plus pour vendre un peu partout sur la plage, je décide donc finalement de tout ranger dans le sac. Je le pose sur mon épaule et me frotte les mains.

- Ça vous dit d'aller plutôt vers les gens au lieu d'attendre comme des pigeons ? On est plutôt pas mal donc les filles risquent de venir acheter exprès enfin ce n'est qu'une supposition, mais je trouve que c'est probable, ahah. Je marque une pause, avant de continuer avec un peu d'hésitation. Tiens, d'ailleurs vous pensez que si on garde un peu d'argent pour nous ils vont vérifier les produits et le remarquer ?

Je devrais peut-être faire ça sans rien leur dire/demander. Ça serait nettement plus malin et discret sait-on jamais. Mais bon, comme visiblement je parle avant de réfléchir ça ne me réussit pas trop.



Spoiler:
 


Dernière édition par Joaquim Tosca le Sam 24 Mai - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martham Goldsmith
Graphiste mafieux badass
Graphiste mafieux badass
avatar
Messages : 477
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 19
Localisation : Tombant du haut de ta plus grosse connerie

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Dim 18 Mai - 19:45


  • Les gens légers, bornés, les esprits présomptueux et enthousiastes veulent en toute chose une conclusion ; ils cherchent le but de la vie et la dimension de l'infini. Ils prennent dans leur pauvre petite main une poignée de sable et ils disent à l'Océan : Je vais compter les grains de tes rivages. Mais comme les grains leur coulent entre les doigts et que le calcul est long, ils trépignent et ils pleurent. Savez-vous ce qu'il faut faire sur la grève ? Il faut s'agenouiller ou se promener. Promenez-vous.


    Je n'avais pas vraiment quelque chose à faire de qui j'étais par rapport à l'autre, cela ne me dérangeais pas d'être pris pour un autre, c'est quelque chose qui m'arrive si peu souvent que j'ai l'impression de faire face a un putain de miracle. J'observe un peu de loin, détaché dans un endroit couvert mes deux collègues. Lukha veut s'occuper des boissons? Eh bien si ça peut lui faire plaisir, qu'il fasse donc. Je me tais et j'écoute. Ce qui a autant était un défaut qu'un qualité chez moi, on m'a toujours dit de prendre le temps d'écouter les gens depuis toujours. Et encore maintenant cette habitude reste. Je les regarde agir, calme. A vrai dire je pense surtout a l'inutilité de la chose. Qu'est-ce que je fou ici hein? Des voyages je peux en faire quand je veux, j'ai l'argent pour. Il est vrai que je ne manque absolument de rien, mais j'ai le grand pouvoir de me lasser de tout et n'importe quoi. Je ne suis jamais vraiment satisfait, jamais vraiment content. Je suis peut être un éternel mécontent allez savoir.

    Je vois le rouge, étrange de dire cela quand habituellement on est le seul rouge, s'approcher du stand de Lukha quand enfin celui-ci lui demande son nom:
     
    - C'est Joaquim. Tu peux m'appeler Jojo, Joac, Quiqui, Quimjoa je complexe pas des surnoms, mets toi à l'aise mon frère. Et lui demanda aussi autre chose, dont je me foutais comme de ma première chaussette que je n'écouta qu'à demi:
    - Perso, je n'en ai aucune idée, tant qu'ils nous amènent pas dans les pays voisins. J'aimerai bien qu'on parte genre en Australie, au Japon, en Corée du Sud, ou même en Floride. Vous imaginez le truc de malade ? C'est sûr que je risque pas de me taper des siestes dans ces pays là. Par contre si c'est l'Espagne, la Suisse, l'Angleterre. Je pousse un gros coup de gueule. Donc on a intérêt à vendre le max de choses et gagner un maxi de fric pour un voyage qui gère.

    La Japon était certes une bonne idée, mais je préférai largement y aller en famille.
    Gagnez des fonds pour un voyage sur une plage...Cette stratégie était pleine de trou, comme une gruyère. On ne pouvait pas gagner assez d'argent pour trois personne même si c'était la ou le voulait, surtout la ou on le voulait. Il y avait anguille sous roche, cela signifie surtout que l'on doit compter sur les autres groupes pour gagner assez d'argent mais moins que nous pour pouvoir en profiter et partis aussi loin que l'on veut. Mais si il sont feignant, comme moi, même si on gagnait beaucoup maintenant, ce ne serait pas vraiment possible. J'eus pitié de ce garçon sociable, avec un but sans doute difficile à atteindre. Je crains qu'on ne fera pas plus de 100 euro aujourd'hui, c'est vraiment peu possible. Mais l'espoir fait vivre non? Laissons donc les événements se dérouler et voyons si oui ou non, ces garçons pourront aller ou il veut. Au pire je paierai ma place, au mieux je ne viendrai pas. Me voilà donc avec Joacquim, ou Quim, ou Jojo, ou QuimJoac, ou ...euh...Miuqcaoj? Je ne donne jamais de surnom au gens, les diminutifs me suiffent.
    Une idée me vient à l'esprit, finalement l'Irlande, c'est cool, pas trop loin, méconnu, l'idée d'y aller poser mes pieds devient peu à peu une idylle. Mais en aucun cas je ne ferai pars de celui-ci. J'irai ou je n'irai pas.

     
    - Ça vous dit d'aller plutôt vers les gens au lieu d'attendre comme des pigeons ? On est plutôt pas mal donc les filles risquent de venir acheter exprès enfin ce n'est qu'une supposition, mais je trouve que c'est probable, ahah.
    Tiens, d'ailleurs vous pensez que si on garde un peu d'argent pour nous ils vont vérifier les produits et le remarquer ?


    Je le regard un peu sceptique, je n'ai jamais manqué d'argent alors je le comprend mal, mais au fond si il en a envie pourquoi pas, mais je me dois tout de même de le prévenir.

    -Moi j'aime attendre ici, je ne vais pas faire le papillon désolé. Par contre pour l'argent, si tu es le seul à en prendre et un peu, je pense que oui, mais cela dépendra de combien on gagnera, sinon on ne pourra pas décoller du sol français.

    Cela me sembla logique, prendre de l'argent n'était pas un mal, il était le seul qui le gagnait. Mais si il voulait son voyage tant que ça, il fallait résister au désir et se retenir. Je me décide tout de même à me lever et a m'accouder au comptoir, penseur. Je n'avais aucune envie d'y mettre du mien, ni d'utiliser mon corps pour attirer des filles. Non tous cela me semblait assez futile. Non a vrai dire je n'avais pas vraiment envie d'être utiliser comme un gigolo. Certains dirait œuvre d'art, d'autre mannequin, moi je dit peripapétipute les mecs. Alors ouais allez donc prendre la pose, battre des cils, montrer les biceps. Faite donc baver ces jeunes filles en chaleur qui ne regarderont que vos culs, moi, je reste ici. Bon courage et surtout revenez vivant.

_______________________________________






Confucius a dit "C'est quand un moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence n'est pas toujours une solution"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edonokuroitaiyo.forum-canada.com/
Messages : 272
Date d'inscription : 14/04/2012
Localisation : Quelque part

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans et toutes ses dents
Orientation Sexuelle: Homo et fier de l'être.
Petit(e) ami(e): The Lynn to my Yang ♥ (dans un futur proche ou lointain)
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Sam 24 Mai - 2:17

Heureusement, plus le temps ici s'écoulait et plus je réalisais que j'avais eu de la chance. J'aurais très bien pu me retrouver en équipe avec de parfaits inconnus mais aussi des personnes que je n'appréciais pas tellement - car il y en avait, oui. J'avais de la chance car je connaissais déjà Martham, et que ce Joaquim semblait être une personne sympa. J'aimais bien lorsque les gens étaient rapidement familier avec moi et qu'ils étaient à l'aise. Je n'avais jamais réellement vu cela comme étant un manque de respect quelconque. Au contraire même, cela m'incitait à les apprécier plus vite. Je n'aimais pas lorsque les gens étaient trop formels avec moi. Ça ne me donnait que l'impression d'être ennuyeux, pas assez intéressants pour eux. Jojo, Joac, Quiqui, Quimjoa. J'avais donc l'embarras du choix concernant les surnoms pour ce grand rouge. Je préférais l'appeler Joaquim, cependant. Les surnoms venaient plus tard, généralement. Je jetai d'ailleurs un regard vers lui et remarquai qu'il s'était prit une crème auto bronzante et qu'il s'en était étalé un peu sur lui. Je croyais pourtant qu'on ne pouvait pas se servir du matériel que l'on devait vendre...? Enfin bon, tant pis. J'allais simplement faire comme si je n'avais rien vu... Je m'occupai pensivement de mettre en place quelques boissons sur le stand. Il y avait tout de même beaucoup de variété, il serait surprenant que les gens ne soient pas intéressés. Orangina, bouteilles d'eau, coca, des Refreshers de Starbucks (HIPSTER LEL), plusieurs variétés de jus de fruits... Enfin, ça, c'était si les gens avaient miraculeusement oubliés d'apporter des trucs à boire, ce qui m'étonnerait, d'un certain sens.

Perdu dans mes pensées et concentré à ma tâche, je sursautai lorsque Joaquim reprit la parole.

- Perso, je n'en ai aucune idée, tant qu'ils nous amènent pas dans les pays voisins. J'aimerai bien qu'on parte genre en Australie, au Japon, en Corée du Sud, ou même en Floride. Vous imaginez le truc de malade ? C'est sûr que je risque pas de me taper des siestes dans ces pays là. Par contre si c'est l'Espagne, la Suisse, l'Angleterre. Je pousse un gros coup de gueule. Donc on a intérêt à vendre le max de choses et gagner un maxi de fric pour un voyage qui gère.

Je relevai la tête vers lui, songeant quelques instants.

- C'est vrai que ça serait pas mal, quand même, même si je n'ai jamais été un très grand fan des voyages. N'importe où m'irait, je crois, même si c'est au pays d'à côté. Mais bon, tant qu'à faire un voyage, autant se donner pour avoir un maximum de fonds.

Je ris un peu avant de me remettre à ma tâche. Le soleil me tapait contre la peau, et je sentais déjà d'avance les coups de soleil qui allaient s'en suivre, malgré toute la crème solaire que j'avais pu mettre juste avant. Hélas, moi, je ne bronzais pas; je brûlais. La plage qui un peu plus tôt était passablement déserte se remplissait maintenant peu à peu. On pouvait maintenant apercevoir plusieurs personnes en tous genre s'installer confortablement près du bord de l'eau, faisant tremper le bout de leur pied lorsqu'une vague venait s'écraser contre le sable brûlant. Un voyage dans un pays chaud pourrait s'avéré très agréable, maintenant que j'y pensais. De longues journées à rêvasser sur le bord des mers turquoises et des sables presque immaculés... Ce devait être le paradis. Je n'avais jamais réellement fais de voyage, si ce n'était qu'Allemagne-France et vice-versa, mais ça, c'était simplement lorsque j'étais petit. Je n'avais pas quitté la France depuis longtemps.

Les adultes commencèrent à s'éloigner tranquillement et à se disperser sur la plage. Joaquim, tout comme moi, semblait l'avoir remarqué et je le vis remettre sa marchandise dans un sac. Martham, lui, était toujours un peu à l'écart.

- Ça vous dit d'aller plutôt vers les gens au lieu d'attendre comme des pigeons ? On est plutôt pas mal donc les filles risquent de venir acheter exprès enfin ce n'est qu'une supposition, mais je trouve que c'est probable, ahah. Tiens, d'ailleurs vous pensez que si on garde un peu d'argent pour nous ils vont vérifier les produits et le remarquer ?

''Pas mal''...? Ouais, eux, d'accord, ils pourraient avoir toutes les filles à leur pied. Moi, par contre, je n'avais jamais réellement eu la ''cote'' auprès des filles, et je pouvais les comprendre. Je n'ai rien de l'homme séduisant et viril qu'elles recherchent, alors je doute avoir la capacité de leur donner envie d'acheter de mes boissons. Et puis, garder de l'argent était fichtrement malhonnête... Je tournai  la tête vers Martham, qui prit enfin la parole;

-  Moi j'aime attendre ici, je ne vais pas faire le papillon désolé. Par contre pour l'argent, si tu es le seul à en prendre et un peu, je pense que oui, mais cela dépendra de combien on gagnera, sinon on ne pourra pas décoller du sol français.

Je posai mon regard vers mon stand, vers Joaquim et Martham, vers mon stand et ainsi de suite. Je me grattai l'arrière de la tête, un peu mal à l'aise;

- Hé bien, je voudrais bien aller me promener pour vendre la marchandise, mais contrairement à vous deux je n'ai jamais été populaire chez les filles, sans compter que traîner toutes ces boissons, ça risque d'être plutôt lourd... Mine de rien, elles ne sont pas très légères. Et pour l'argent, comme a dit Martham, si tu veux qu'on puisse se payer un bon voyage, tu ferais mieux de ne pas trop y toucher...

Je portai un regard circulaire sur la plage, l'air songeur. C'est vrai qu'en restant ici et en ne faisant rien, les clients ne risquaient pas de poindre dans notre coin. Il devait bien y avoir une solution. Je soupirai en repoussant vers l'arrière quelques mèches de cheveux et une idée me vint à l'esprit.

- Bon, au pire... Si ni Martham et ni moi ne veut aller chercher la clientèle en nous promenant sur la plage, on peut toujours s'arranger. Toi, Joaquim, tu veux y aller non? Tu risques d'intéresser les filles, alors tu pourras les convaincre d'acheter  tes crèmes et ensuite les convaincre d'aller voir nos stands! Comme ça on y trouve tous notre compte et on est sûr d'avoir au moins un peu de clientèle. Parce que pour l'instant, je crois que c'est plutôt mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 08/05/2014
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Dim 25 Mai - 0:32

this is tropical


Bon visiblement Martham ne semblait pas vouloir bouger le petit doigt et je pouvais parfaitement le comprendre. Je lui ressemble un peu. Mais là je ne pouvais pas rester les bras croisés derrière le stand à entendre. Il n'y a même pas de chaises. D'ailleurs il sera plus difficile pour moi de le convaincre à me suivre. Je commence à mieux saisir le personnage, ça risque d'être difficile. Pour ce qui est de Lukha, je pense qu'il sera nettement moins têtu. Je ne dis pas qu'il est facile, ça ne veut rien dire. Mon idée d'aller vers les personnes ne semblaient vraiment pas les satisfaire à en voir leur tête. Je soupire alors discrètement. Pour une fois que j'y mettais du mien quoi, ils sont mal tombés. Tout comme le rouquin, Lukha avoue ne pas être trop branché en sortant des excuses. Je les prends comme tel personnellement. Tant qu'on y a pas essayer on ne peut rien dire. Il se plaignait avant même d'être sur place (et c'est moi qui ose dire ça). Non mais non, les gars. Je ne montre rien, fixe simplement l'un puis l'autre tout en tenant bêtement le sac. Deux contre un. Ça ne va pas être facile tout ça, mais je compte bien m'imposer pour une fois. Bon quant à l'argent je ferais mieux d'abandonner ils n'ont pas tort, sachant qu'on ne risque pas de récolter 100 euros en une journée.

- Bon, au pire... Si ni Martham et ni moi ne veut aller chercher la clientèle en nous promenant sur la plage, on peut toujours s'arranger. Toi, Joaquim, tu veux y aller non? Tu risques d'intéresser les filles, alors tu pourras les convaincre d'acheter  tes crèmes et ensuite les convaincre d'aller voir nos stands! Comme ça on y trouve tous notre compte et on est sûr d'avoir au moins un peu de clientèle. Parce que pour l'instant, je crois que c'est plutôt mort.

Je baisse la tête et me gratte le menton, l'air de réfléchir. Alors déjà l'idée est plutôt pas mal. Le problème, c'est que je ne compte absolument pas y aller seul. Mais tellement... pas. Bien essayé quand même. Je m'avance donc vers les deux stand, commence à ranger de moi même leur produit dans deux sacs différent. Je ne dis rien pour le moment, mais je peux que je leur laisse une petite idée. Ensuite, je décide de leur balancer leur sac dessus avant de saisir fermement le rouquin par le bras, et le bleuté de l'autre. On a l'air de magnifique idiot, si seulement une mamie pouvait passer par là pour immortaliser le moment avec une photo. Puis je m'avance vers le sable, l'air plutôt précipité.

- L'idée est bonne si y aller seul ne me dérangeait pas. Pas de chance j'me vois pas faire ça alone. Donc vous allez gentiment me suivre et faire votre travail au lieu de jouer les plantes vertes derrière le stand sachant pertinemment que les personnes sont tellement flemmardes de nos jours qu'elles attendent que tout leur tombe dessus. Alors aujourd'hui, on va réaliser leur souhait mes petits loups.

Ils pouvaient me repousser et repartir en courant je suis sûr que j'en attraperai un pour lui faire goûter le sable histoire qu'il s'en rappelle toute sa vie. Je ne vois pas pourquoi je me casserai moi-même le derrière. Je ne leur demande pas de jouer les Don Juan (je ne sais même pas qui c'est vraiment je sais que c'est un homme à femme c'est tout salut), mais juste de proposer les produits ou bien de jouer un remix du type qui hurle son fameux chouchou beignet glace à la glace à la glace. Certes ce n'est pas spécialement une tâche facile et à mon avis s'ils ne veulent absolument pas faire ça, c'est sans doute qu'ils sont de petits timides. Moi-même je n'ai pas la gueule d'un commercial ou de quelqu'un d'ultra sociable, mais faut se forcer un petit peu.

- Aller quoi, j'y mets du mien pour une fois, vous pouvez être cool non ? Puis Lukha, même si tu penses que les filles ne se retourneront pas sur toi pour acheter, on s'en fout. Fais les yeux doux auprès des mamies elles vont craquer, puis tu inspires plus confiance que Martham. Regarde sa tête, on voit tellement dans ses yeux qu'il est forcé. Mec, je me tourne vers le rouquin, joue la comédie même si ce n'est pas ton genre. Ou alors tu portes les trois sacs en restant derrière nous et on fait notre boulot.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martham Goldsmith
Graphiste mafieux badass
Graphiste mafieux badass
avatar
Messages : 477
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 19
Localisation : Tombant du haut de ta plus grosse connerie

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Dim 25 Mai - 8:37


  • « Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis. »

    - Bon, au pire... Si ni Martham et ni moi ne veut aller chercher la clientèle en nous promenant sur la plage, on peut toujours s'arranger. Toi, Joaquim, tu veux y aller non? Tu risques d'intéresser les filles, alors tu pourras les convaincre d'acheter  tes crèmes et ensuite les convaincre d'aller voir nos stands! Comme ça on y trouve tous notre compte et on est sûr d'avoir au moins un peu de clientèle. Parce que pour l'instant, je crois que c'est plutôt mort.

    Je n'était pas quelqu'un de très réserve, ni de timide, a vrai dire je n'étais pas non plus asociale. Ma divine flemme m'empêchait juste de devenir la star du lycée,(c'est de l'ironie hein) Comme beaucoup dirait, je ne m'épuise pas pour satisfaire ma sociabilité. Si quelqu'un veut me parler qu'il vienne, de toute manière Martham le pirate fais depuis un moment maintenant assez peur. Mais au moins on me laisse tranquille, alors je suis très bien comme ça. Cette idée me paraissait très bien, je préfère glander ici plutôt que faire le bout de viande. Avant que je ne puisse dire que j'étais totalement d'accord avec lui, j'attrape un sac sortit de nul part et je me fais attraper par le bras de manière plutôt ridicule. Alors monsieur voulait me forcer? Me forcer à bouger mon cul? On n'allait pas être bon copain je le sens. Personne ne va à l'encontre de ma flemme. Si je n'ai pas envie de bouger je ne bougerai pas! Alors qu'il avance à grand pas il s'exprime de cette façon:

    - L'idée est bonne si y aller seul ne me dérangeait pas. Pas de chance j'me vois pas faire ça alone. Donc vous allez gentiment me suivre et faire votre travail au lieu de jouer les plantes vertes derrière le stand sachant pertinemment que les personnes sont tellement flemmardes de nos jours qu'elles attendent que tout leur tombe dessus. Alors aujourd'hui, on va réaliser leur souhait mes petits loups.

    Mes petits loups? Ce mec me cours un peu sur le haricot, je vois de la détresse dans le regard de Lukha. Obligé tout comme moi à faire quelque chose que l'on n'aime absolument pas faire. Je soupire et le force à me lâcher.

    -Alors laisse au moins Lukha rester là bas, un stand ne sert à rien si personne ne le tiens idiot. On aura surtout l'air de 3 imbéciles sur une plage portant des tonnes de merde alors qu'on peut faire le chemin entre le stand et le client. Non TU pourrais faire le chemin entre le stand et le client vu que tu sembles si enthousiaste.

    Quoi alors? Tous ça pour ça? Me pavanait comme un coq sur la plage pour attirer des poules? Ah ça jamais. Jamais si il n'y a pas une bonne raison derrière tous ça.
    Je ne vais montrer mes plumes pour faire plaisir au mec qui ne fera peut être pas rien. L'idée de fuir ne me passa absolument pas à l'esprit, pas parce que je suis sûr d'y arriver, mais la lâcheté ne fait pas partit de mon caractère.

    - Aller quoi, j'y mets du mien pour une fois, vous pouvez être cool non ? Puis Lukha, même si tu penses que les filles ne se retourneront pas sur toi pour acheter, on s'en fout. Fais les yeux doux auprès des mamies elles vont craquer, puis tu inspires plus confiance que Martham. Regarde sa tête, on voit tellement dans ses yeux qu'il est forcé. Mec, dit-il en se tournant vers moi
    joue la comédie même si ce n'est pas ton genre. Ou alors tu portes les trois sacs en restant derrière nous et on fait notre boulot.

    Hein? Je ne sais pas ce qui m'empêche de lui faire bouffer le sable tout de suite et maintenant. Et puis c'est débile Lukha ( même si c'est bizarre à avouer pour un mec ) est mignon, bien sûr qu'il va attirer des filles, surtout si il fait la coquille timide! Mais alors quoi moi j'ai aucun charme et se type se prend pour un dieu grec?! Je ne suis pas taillé comme une statue je le sais, mais de la me dire que je dois faire le porteur dans le paysage! En guise de vengeance je le fais lamentablement tomber par terre la tête la première. Puis rabat mes méchés en arrière.
    -Quoi? Tu veux que je te ramène des filles? Eh bien reste ici à faire le porteur, je vais t'en ramener!

    Challenge accepté. Ce n'étais pas si difficile, j'ai eu un très bon prof en la matière. J'avance seul un moment jusqu’à sentir un regard sur moi, puis un peu de ricanement, non plutôt des gloussements. Je me retourne et leur fais un "doux sourire". Puis je les approche et parle juste quelques secondes avec elles. Elles se lèvent aussitôt, comme des chiens affamés, vers Lukha et Jojo, parce que oui je vais l'appelé JOJO. Puis je fais la même chose pendant quelques minutes.
    Ce que je leur dis? C'est simple, que si elle achète le plus de boisson et autres produit que l'on vend, elle auront droit à  un cadeau très "spéciale". Moi fourbe? Bien sûr que non! Je ne peux juste pas perdre à ce genre de jeux là.
     

_______________________________________






Confucius a dit "C'est quand un moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence n'est pas toujours une solution"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edonokuroitaiyo.forum-canada.com/
Messages : 272
Date d'inscription : 14/04/2012
Localisation : Quelque part

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans et toutes ses dents
Orientation Sexuelle: Homo et fier de l'être.
Petit(e) ami(e): The Lynn to my Yang ♥ (dans un futur proche ou lointain)
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Dim 1 Juin - 18:09

...Dans quoi m'étais-je embarqué. Peut-être l'idée de vendre de la marchandise sur la plage n'était pas la meilleure, après tout. Je n'avais rien du genre réservé qui avait peur d'aller vers les autres, j'étais même trop bavard par moments. Mais d'aller courir après les gens qui étaient venus passer du temps sur la plage ne m'attirait pas réellement. Étant moi-même quelqu'un qui adorait la plage, me faire achaler par des vendeurs seraient bien la dernière que je souhaiterais. J'aurais préféré rester un peu en retrait, à mon petit kiosque, à rêvasser tout en regardant la plage jusqu'à ce qu'un client arrive miraculeusement. Je savais qu'une telle attitude ne nous permettrait pas d'avoir le voyage désiré, mais l'idée du voyage n'était pas la mienne et d'en faire un ou non ne m'importait pas vraiment. J'aurais vraiment souhaité que mon idée plaise à Joaquim, puisqu'il semblait si décidé à vendre ses crèmes en se promenant sur la plage, mais apparemment, monsieur ne voulait pas être seul... Je voulais bien aider, moi, mais d'aller faire mes yeux de chat bottés à ceux qui se faisaient tranquillement bronzés ne me branchait pas plus que cela. Je préférais aider en restant à mon kiosque, puisque c'était ce qu'on nous avait demandé dès le départ. Mais le pire, c'est qu'il nous forcément carrément à le faire, ayant mis notre marchandise dans des sacs et nous prenant par les bras. Je sursautai et jetai un œil à Martham, qui tout comme moi semblait totalement en désaccord avec sa procédure quelque peu... brusque. S'il y avait bien une chose que je n'avais jamais aimé, c'était de me faire forcer à faire une chose dont je n'avais pas envie. C'était d'un manque de respect!

- Alors laisse au moins Lukha rester là bas, un stand ne sert à rien si personne ne le tiens idiot. On aura surtout l'air de 3 imbéciles sur une plage portant des tonnes de merde alors qu'on peut faire le chemin entre le stand et le client. Non TU pourrais faire le chemin entre le stand et le client vu que tu sembles si enthousiaste. 

Je sentis une vague de soulagement m'envahir et je souri en direction de Martham. J'avais toujours su qu'il était quelqu'un de bien. Je lui revaudrai ça un jour, pour sûr.

- Aller quoi, j'y mets du mien pour une fois, vous pouvez être cool non ? Puis Lukha, même si tu penses que les filles ne se retourneront pas sur toi pour acheter, on s'en fout. Fais les yeux doux auprès des mamies elles vont craquer, puis tu inspires plus confiance que Martham. Regarde sa tête, on voit tellement dans ses yeux qu'il est forcé. Mec, joue la comédie même si ce n'est pas ton genre. Ou alors tu portes les trois sacs en restant derrière nous et on fait notre boulot.

Je tiquai. Mais quelle bonne idée, je vais aller faire craquer les vieilles moi! J'ai peut-être une tête de garçon pré-pubère mais je n'allais tout de même pas me rabaisser à ce niveau... J'allais rétorquer quelque chose, mais Martham fut plus rapide et fit tomber Joaquim à même le sable, tête première.

- Quoi? Tu veux que je te ramène des filles? Eh bien reste ici à faire le porteur, je vais t'en ramener!

Je regardai la scène avec de grands yeux, choqué. Il y était pas allé un peu fort...? Figé pendant quelques instants, je me précipitai finalement pour aider Joaquim à se relever alors que Martham s'éloignait. Je n'étais pas assez méchant pour le laisser misérablement traîner sur le sol, après tout...

- Euh, bon ça c'était peut-être un peu exagéré, mais je ne changerai pas d'avis, je n'ai pas envie d'aller me balader sur la plage à énerver tout le monde avec mes boissons.

Je croisai les bras, remettant en place les boissons sur mon stand que Joaquim avait retirées.

- Écoute, je ne dis pas que ton idée est mauvaise et ce n'est pas que j'ai envie de jouer aux timides. Seulement, je me vois mal courir après les mamies pour les faire craquer, comme tu dis... D'ailleurs, j'admire bien ton enthousiasme. Si ton idée te plaît tant, dis-je en souriant de manière presque hypocrite, alors tu pourrais bien aller les faire craquer, toi, les mamies et les filles. Non?

Je pris quelques boissons de mon stand et les mis dans le sac de Joaquim.

- Tiens, ça te fera plus de variété. Oh, on dirait que Martham a réussi à nous trouver de la clientèle. Super, hein?

Un autre grand sourire à son égard et je me dirigeai derrière mon stand. Je me demandais bien quel était le secret de Martham.

Moi, hypocrite? Jamais... Ou juste à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 08/05/2014
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Sam 14 Juin - 18:19

this is tropical


Le rouquin me semble très énervé. Il me le fait d'ailleurs très bien comprendre en me forçant à le lâcher. Il me traite même d'idiot, et me dit même que je devrais être le seul à faire des aller retour. Franchement quel imbécile, quelle mauvaise foie mon dieu. Ce sont des limaces. Je me contente d'arquer un sourcil en l'écoutant parler. C'est bien ce qui me semblait, celui-ci ne sera pas tâche facile mais je ne compte pas immédiatement abandonner, enfin on verra s'ils sont vraiment têtus. Seulement voilà à vouloir forcer et insister sur les choses le ronchon me fait tomber sur le sable tête la première. J'AI DU SABLE DANS LA BOUCHE BORDEL j'ai envie de lui en mettre une à celui-là. Je sors la langue et crache les quelques graines. Cependant je ne me relève même pas. Visiblement bien sûr de lui il part chercher des filles. C'EST QUOI SON PROBLÈME A CE STUPIDE CANARD LA ? Alors que je le regardais avec de grands yeux pleine de haine, le gentil petit Lukha venait à mon aide. Qu'il est gentil rien que pour ça je l'aime. ALLER NE TE LAISSE PAS MANIPULER PAR CE CANARD ROUX. Je le vois dans tes yeux que tu es de mon côté. Bon d'accord je me tais je suis ridicule.

Soit, le pire dans tout ça c'est qu'il a réussi à attirer les nénettes le bougre. Bon et bien mec. Tu vois tu as fait tes preuves il ne reste plus qu'à la reproduire plusieurs fois. Ça marche non ? ALORS DE QUOI IL SE PLAINT ? Je lance un regard à Lukha en haussant les sourcils une seconde. C'était assez surprenant, avouons le. Hélas mon coeur se brise et le bleuté reste sur son avis. Est-ce que je peux me mettre à pleurer intérieurement ne serait-ce qu'une petite seconde ?? Je le dévisage, assez déçu. J'avais un petit espoir. Je suppose que deux contre un... Ce sont eux qui gagent. Bordel. Je soupire et m'avoue vaincu. Je regarde Lukha remettre les boissons d'où elles venaient. Il avoue cependant que mon idée n'était pas mauvaise et s'explique. Qu'il est gentil.

- Si ton idée te plaît tant, alors tu pourrais bien aller les faire craquer, toi, les mamies et les filles. Non?

....Je retire ce que j'ai dis je le hais. Le petit malin ajoute des boissons fraîches dans mon sac. Ça commence juste à faire un petit peu lourd tu vois SALE PETIT DIABLOTIN. Je vois son petit jeu. Il se fait manipuler, il a subi un lavage de cerveau par l'autre rouquin je suis certain qu'il trouvait mon idée excellente. Que lui aussi avait envie de m'accompagner jouer au Don Juan pour faire de la clientèle mais... Cet autre imbécile à tout fait foirer. Bon d'accord d'accord j'arrête de déconner promis. Je tousse et ressors les boissons pour les reposer sur le stand d'un air nonchalant. Je retire mon sac de l'épaule et le balance dans le sable. D'ailleurs, je vais jusqu'à m'allonger et m'en servir de coussin.

- Très bien si c'est comme ça que vous le prenez. C'est pas mal Martham, vraiment pas mal. Continues alors, VAS CHERCHER DE LA CLIENTÈLE DE CETTE MANIÈRE ! T'y arrives très bien. Moi non. En attendant moi aussi je vais être de mauvaise foie et j'ai décidé de ne rien foutre.

Je retire mon t-shirt et c'est parti la bronzette. En revanche, je sais très bien jouer au gamin et je peux vous dire que quand je commence, je n'arrête plus. Moi aussi j'suis têtu. Voyant les demoiselles - qu'il avait cherché - s'approcher, je me lève et continue dans ma débilité. Je souris et tend mon bras vers le stand du bleuté.

- Salut ce sera 5 euros s'il vous plaît, ce jeune homme les a fabriqué lui-même, l'emballage et tout. Enfin si vous souhaitez la boisson, parce que les autres produits c'est le double. Eh ouais nous on fait de la qualité c'est pas LIDDL ici. On se déplace sous cette chaleur et tout vous vous rendez compte ? ON NOUS EXPLOITE. On doit bien faire ça pour pouvoir manger potable à la cantine.

Les filles restent un instant perplexe, certainement à ce demander si je faisais de l'humour ou si j'étais sérieux. Mais elles rient. Forcément que je déconne, mais étant donner que ça fait partie de ce que je veux RÉELLEMENT FAIRE. Si ça les fait fuir, je m'en fous, si elles sont tarées et qu'elles veulent acheter une boisson à 5 €, et bien tant mieux.

- On en voudrait une à l'orange, mais pas à 5€ haha faut pas déconner !
- Ah non désolé les filles, c'est 5 € ici c'est pas le marché on négocie pas. Puis en plus vous n'avez pas des thons en face de vous et ça compte dans le prix.

Elles froncent les sourcils et se tournent en nous traitant d’arnaqueurs et de tarés. Bah. Quelle mauvaise foie aussi. DE TOUTE FAÇON TU RESSEMBLES A UNE QUICHE ESPÈCE DE MISS UV 2014. Aller, dégage va. J'hausse les épaules et retourne m'allonger sur le sable en croisant les bras derrière la tête. Woh je transpire ça pue.

- Ops. Ce n'est pas ma faute là, j'ai essayé de faire mon commercial hein.

Vous croyez qu'ils vont me haïr toute leur vie ?? ILS L'ONT CHERCHE.



Dernière édition par Joaquim Tosca le Ven 29 Aoû - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martham Goldsmith
Graphiste mafieux badass
Graphiste mafieux badass
avatar
Messages : 477
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 19
Localisation : Tombant du haut de ta plus grosse connerie

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Dim 29 Juin - 12:37


  • Bang Bang

    Je n'allais pas me laisser faire pour si peu, je ne suis pas facilement irritable, c'est vrai je garde facilement calme mais ma patience a des limites. Et il les dépasse depuis quelques minutes, j'aurai pu faire bien pire que de lui faire bouffer le sable, j'aurai m'asseoir sur son dos et le faire avaler. Mais je ne suis pas si énervé. Enfin pas encore, heureusement pour lui. Il fallait juste amené de jolie jeunes filles au stand? Pourquoi pas, certes j'ai une grosse flemmingite aigu, mais juste pour qu'enfin il se la ferme je vais le faire. Et puis prenons le comme un jeu, je vais juste draguer quelques jeunes filles naïves, puis je vais prendre leurs argents comme l'italien manipulateur et
    machiavélique que je suis, pour offrir, plus a Lukha qu'a ce satané punk, un voyage acceptable.
    Je ne m'occupe même plus des apparences, il suffit qu'elle me regarde pour que j'attise leur faiblesse. Que croyez vous, j'ai vécu avec des filles très longtemps, je sais à quoi elle pense, quand elle le pense, et comment elle le pense, je sais surtout ce qu'elle regarde, mais ça c'est beaucoup moins distingué. On va dire que j'ai été préparé à la jungle sauvage urbaine plus tôt que les autres. A moins que j'y ai toujours un peu vécu.


    - Tiens, ça te fera plus de variété. Oh, on dirait que Martham a réussi à nous trouver de la clientèle. Super, hein?

    - Très bien si c'est comme ça que vous le prenez. C'est pas mal Martham, vraiment pas mal. Continues alors, VAS CHERCHER DE LA CLIENTÈLE DE CETTE MANIÈRE ! T'y arrives très bien. Moi non. En attendant moi aussi je vais être de mauvaise foie et j'ai décidé de ne rien foutre.

    Je n'ai pas très bien vu ce qu'il se passait, mais je pense en avoir ramené assez et puis l'attention et la rumeur en ramèneront d'autres, je n'ai pas à m'en inquiéter.
    Il me semble que Lukha est de mon côté, j’espère bien, je suis entrain de faire le grand frère top model année 2014 pour lui. J'aurai sûrement le droit à un "merci" un peu plus tard. Voilà qu'elle arrivent vers le punk, je les observe un peu plus loin, j’espère qu'il fera sont plus beau sourire de circonstance sinon il va bouffer du sable par les trous de nez.

    - Salut ce sera 5 euros s'il vous plaît, ce jeune homme les a fabriqué lui-même, l'emballage et tout. Enfin si vous souhaitez la boisson, parce que les autres produits c'est le double. Eh ouais nous on fait de la qualité c'est pas LIDDL ici. On se déplace sous cette chaleur et tout vous vous rendez compte ? ON NOUS EXPLOITE. On doit bien faire ça pour pouvoir manger potable à la cantine.

    .....Sale petit enfoiré. J'aurai dût le savoir, mais qu'elle emmerdeur de première, voilà que je donne du miens et que lui il perds du sien, il est passé ou le mec qui voulait qu'on bouge notre cul? Je ne sais pas mais je sais ce qu'il va devenir si ça continue comme ça. 5 € une boisson?! Mais elle sont fait en quoi tes boissons?! EN OR? EN ARGENT? Il y a des paillettes d'or DANS TON COCA COLA?! Tes boissons donnent la vie éternelle c'est ça?! Oh mais je ne le supporte déjà plus ce mec.
    Et bien sûr les filles refusent, c'est normal, moi aussi je partirai, mais ce sale grand punk va me le payer!

    - Ah non désolé les filles, c'est 5 € ici c'est pas le marché on négocie pas. Puis en plus vous n'avez pas des thons en face de vous et ça compte dans le prix.

    Mais tu es quoi?! Un gogo dancer?! Un acteur porno, un gigolo?! Mais merde! Je ne le supporte plus et m'avance rapidement vers les jeunes filles, les prévenant que le personnage GROTESQUE qu'elle on vu n'est absolument pas avec eux, et qu'il faut aller voir le garçon adorable seulement et l'ignorer royalement, elle acquiesce, elle sont gentilles. Et se dirige vers le stand de Lukha faisant fit de l'énergumène couché au sol. Puis me rapproche rapidement du punk.

    -Bien monsieur top model de la plage 2014 j'ai un nouveau régime pour vous. Je me rapproche plus gentiment cette fois puis le tourne sur le ventre avec mon pieds et lui plante la tête sous le sable, en prenant bien soin de lui recouvrir le crâne Je suis sûr que les nutriments de mère nature vont adoucir ta peau, et surtout, ton caractère de merde

    Enfin, c'est moi qui dit ça hein, parce que mon caractère de merde doit sans aucun doute battre ceux des autres hein. Pour bien enfoncer le clou, comme si de rien n'était je m'assoie sur son dos. Au moins là je suppose qu'il aura compris le message à moins qu'il est besoin que je lui fasse un dessin et je n'aurai aucun scrupule à lui faire bien pire. Bien pire.



_______________________________________






Confucius a dit "C'est quand un moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence n'est pas toujours une solution"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edonokuroitaiyo.forum-canada.com/
Messages : 272
Date d'inscription : 14/04/2012
Localisation : Quelque part

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans et toutes ses dents
Orientation Sexuelle: Homo et fier de l'être.
Petit(e) ami(e): The Lynn to my Yang ♥ (dans un futur proche ou lointain)
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Sam 2 Aoû - 21:34

Contrairement à ce que j'aurais cru au début, plus le temps passait et plus il me tardait que cette journée ne s'achève. J'avais espéré une belle journée à la plage, à profiter du soleil tout en vendant de la marchandise, sans presse, sans problèmes. Pourquoi les choses ne pouvaient-elles pas être aussi simples? Pourquoi devaient-ils rendre toute cette histoire si compliquée inutilement? Tout cela commençait à m’agacer. Je n’étais certainement pas venu ici pour me retrouver dans une telle situation. La tension entre Martham et Joaquim était de plus en plus palpable et je n’en pouvais plus. De toute façon, c’était bien connu; je n’avais peut-être pas la plus grande des patiences, certes, mais les disputes m’horripilaient. Elles me poussaient à bout. Je devais faire un effort surhumain pour garder une expression faciale que l’on qualifierait de ’’normale’’... Calme toi Lukha, t’énerver serait inutile. Laisse-les se disputer, cette histoire ne mènera à rien de toute façon.
Des filles s’approchèrent du stand de Joaquim, visiblement intéressée par les marchandises – ou par le charisme de Martham, ceci dit. Je pris note de le remercier plus tard; on aurait enfin un peu de clientèle, grâce à ses efforts. Sur le coup, je me sentis légèrement honteux de n’avoir rien fais mais décidai de ne pas m’en soucier. Je n’aurais pas réussi un tel exploit de toute façon, ou du moins, ça n’aurait pas été aussi simple et rapide que ça ne l’avait été pour le rouquin; je n’avais pas le même corps que lui. Le sien était beaucoup plus désirable, à vrai dire. Sauf que…

- Salut ce sera 5 euros s'il vous plaît, ce jeune homme les a fabriqué lui-même, l'emballage et tout. Enfin si vous souhaitez la boisson, parce que les autres produits c'est le double. Eh ouais nous on fait de la qualité c'est pas LIDDL ici. On se déplace sous cette chaleur et tout vous vous rendez compte ? ON NOUS EXPLOITE. On doit bien faire ça pour pouvoir manger potable à la cantine.

Je tiquai. Je fermai les yeux un instant, tentant de me contenir et prit une grande inspiration. Je vis Martham s’approcher par la suite et prévenir les filles que ce gigolo n’était lié d’aucune façon avec nous. Il me qualifia comme étant adorable et je fus quelque peu surpris; pas que ça ne me faisait pas plaisir, c’était un compliment après tout, ou du moins, à mes yeux ça l’était. Les compliments ne se refusaient pas à mon avis. Mais n’étais-je vraiment bon qu’à être ce petit garçon adorable à la bouille de jeune pré-pubère de 12 ans? Apparemment.

Les filles s’approchèrent de mon stand et je leur offris mon plus grand sourire. Elles repartirent chacune, un sourire aux lèvres elles aussi, une boisson aux mains. Bien entendu, le prix était beaucoup plus maigre en comparaison de celui qu’avait imposé Joaquim mais c’est ainsi que l’on arriverait à vendre le plus de marchandises. J’espérais qu’à partir de maintenant, les choses se calmeraient et que l’on pourrait poursuivre notre ‘’mission‘’ sans plus de disputes.

Mais ça ne pouvait pas être aussi simple, bien entendu.

Martham s’était vite rendu jusqu’à Joaquim qui faisait bronzette.

- Bien monsieur top model de la plage 2014 j'ai un nouveau régime pour vous.

Il le retourna sur le ventre avant de lui enfouir la tête sous le sable sans douceur, avec son pied.

- Je suis sûr que les nutriments de mère nature vont adoucir ta peau, et surtout, ton caractère de merde

Mon sourire s’estompa, laissant place à un air faussement neutre. Garde ton calme Lukha.

Mais Martham prit place sur le dos de Joaquim.

Je serrai les dents et une veine devait probablement s’être mise à palpiter sur ma tempe. Je quittai mon stand, toisant les deux rouquins dans une position des plus idiotes à voir. Je pris place devant les deux énergumènes, fronçai les sourcils avant de prendre la parole;

- Non mais sérieusement vous pouvez me dire à quoi vous jouez exactement?! Vous avez quel âge, cinq ans? Vous croyez vraiment que c’est en agissant ainsi que les gens auront envie de venir acheter cette foutue marchandise? Vous faites peur aux clients!

Je marquai une pause, fermant les yeux et croisant les bras.

- J’oserais presque dire que j’ai honte. Martham, je te remercie vraiment pour les efforts que tu as faits et grâce à toi on a pu avoir quelques clientes, mais d’aller fourrer la tête de Joaquim sous la terre,  c’était vraiment nécessaire? J’en ai assez, j’ai l’impression d’être en compagnie de deux gamins du primaire. Vous avez passé l’âge de tout ça, les petites disputes et les chamailleries. Détestez-vous autant que vous le voudrez, mais ne faites pas fuir les clients non plus! Franchement!

Je me redirigeai derrière mon stand, remis quelques boissons en place et jetai un dernier coup d’œil vers eux :

- Maintenant faites comme bon vous semble, je ne m’en mêle plus. Je vais simplement me contenter de vendre. Seul.

_______________________________________

♥ ♥ ♥
♥ ♥ ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 08/05/2014
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Ven 29 Aoû - 16:28

this is tropical


Il semblerait que ma technique n'ait pas vraiment marché. Pour tout vous dire, je n'en doutais absolument pas. Evidemment, qui était si stupide pour se payer une boisson à 5 € ? Encore, je pense que des vieux l'auraient fait en voyant de jeunes vendre, mais ces filles-là, certainement pas. Je savais pertinemment que les deux autres allaient m'arracher les yeux s'ils en avaient l'occasion. Enfin je dis ça plus pour le rouquin qui visiblement, était plus impulsif et avait plus une dent contre moi. Oi les gars, je ne suis pas votre victime. J'ai essayé d'y mettre du mien mais vous préférez autrement, alors forcément que je n'ai pas spécialement envie de faire des efforts - bien au contraire, j'empirais les choses - Je dois avouer que ce n'était pas spécialement intelligent. Mais ça me correspond tout à fait hahah... Ahem. Martham éloigne rapidement les filles de moi et réussi à vendre les boissons avec exploit. Alors lui s'il ne finissait pas commercial plus tard, ce n'est pas possible. C'EST sa destinée. En plus de ça il se permettait de dire que je n'avais aucun rapport avec eux. Rattrapage peu crédible à mes yeux mais qui visiblement marchaient très bien sur les poulettes. Qu'elles sont stupides. Je dirais plutôt que le physique du rouquin et sa galanterie leur a fait perdre la tête. Faîtes donc votre travail, moi je suis juste pépère comme je le suis.

Mais une terrible ombre vient me cacher le soleil. Hey, vas t-en, tu ne vois pas que je compte prendre des couleurs ? J'ouvre un oeil et. Oh, surprise. Pourquoi ça ne m'étonnait absolument pas ? Non, monsieur le commercial ne le voyait pas de cet oeil là. Visiblement il ne comptait pas me foutre la paix d'aussitôt puisqu'il prononce des paroles très ÉTRANGES. Evidemment qu'elles étaient étranges mais je comprenais bien vite pourquoi lorsqu'il me retourne et me plonge la tête dans le sable telle une autruche. Comme si ce n'était pas suffisant, il me camouflait le visage avec. En une journée ça faisait la deuxième fois que je goûtais à cette horreur. Merci, vraiment. Je note tes actes pour plus tard, crois-moi. Mon caractère de merde ? Il s'est regardé le type ? Je relève la tête et recrache - à nouveau - le sable en étouffant presque. J'aurai quasiment préféré mourir de cette manière complètement débile pour qu'il ait ma mort sur sa conscience toute sa vie. Ainsi viens par la suite le petit bleuté, Lukha. Ou le schtroumpf si je pouvais me le permettre, ça lui correspondait bien. Il nous engueulait comme une mère avec ses deux gosses. C'était ridicule. Nous étions ridicule et j'en avais presque honte. Encore heureux que la faute n'était pas entièrement mienne, je l'aurai très mal pris sinon. J'avoue écoutes le Martham, foutre ma tête sous terre était-ce réellement NÉCESSAIRE ESPÈCE DE PETIT CON ?

- MAIS. MAIS C'EST LUI QUI A COMMENCE, IL ME PREND POUR SON CHÂTEAU DE SABLE ! Ce qu'il fait est immature et même pas civilisé ! Quel gamin. Joaquim. Parfois tais-toi. Juste, tais-toi. Plus tu parles plus tu te fous en tort et tu te descends comme tu fais PAREILLE. Je tourne la tête vers ce Martham. Bordel tout ça est de ta faute, t'es content maintenant ? Et tu me fais super mal au dos, dégages tes sales fesses de là, t'as cru tu pesais une PLUME OU QUOI MERDE ?!

Le petit Lukha retournait à son stand l'air déçu et énervé à la fois. Le pauvre. Ça me faisait de la peine, il doit se trimbaler deux idiots. Oui deux car moi, je reconnais mes torts contrairement à certains. Enfin il était impossible pour moi de ne pas agir si on ne suit pas mes idées, surtout que je suis de base quelqu'un qui ne prend aucune initiative et laisse tout faire naturellement sans se bouger le cul. Oui je suis sacrément borné mais c'est la vie, merde. J'ai dépensé trop d'énergie... Je devrais dormir. Putain non c'est pas le moment t'es toujours dans une position de soumis avec l'autre con sur ton dos. J'ai mal en plus. Je profitais du fait que Lukha ait le dos tourné pour attraper les cheveux du rouquin vers l'arrière histoire de le faire dégager sur le côté. Je me dépêche de me relever et part cherche de l'eau pour lui en foutre plein sur le visage et les cheveux afin de lui balancer du sable en pleine figure. Je souris. Maintenant, le sable était bien collant sur lui. Il le méritait. Je me frotte les mains.

- Tiens, ça c'est pour m'avoir fait bouffer du sable deux fois. C'est dommage hein ? Eh ouais, y'a pas que moi qui doit en goûter. Bisous de la part du top model plage 2014.

Je lui fais signe de main de manière ironique et me dirige vers le schtroumpf. Je ne savais absolument pas s'il allait se venger, mais dans tout les cas, j'avais fait ce que j'avais envie de lui faire depuis qu'il m'avait fait tomber la première fois. Je ne me laisse pas faire, il est mal tombé... Vraiment à un moment si on parvient à se rapprocher de la mer, je lui ferai goûter la tasse aussi tiens. Il m'en dira des nouvelles le malin. Je me mets aux côtés de Lukha, pose une main amicale sur son épaule et me racle la gorge.

- Rooh ne fais pas cette tête mon gars ! On a décidé de repartir sur de bonne base. Regarde sa tête, il est d'accord et tout content lui aussi. Je crois même qu'il m'apprécie beaucoup. Les excuses règlent tout dans la vie yep. Par contre je comprends pas trop pourquoi il s'est retrouvé la tête mouillé...

Je me contenais tellement pour éviter d'exploser de rire. Putain, c'est marrant. Quand on me cherche, on me trouve jusqu'au bout. Je prends un air sérieux même si ce n'était pas spécialement crédible et qu'il devait peut-être se douter que l'auteur était moi. Sauf s'il est vraiment... naïf. Je sors des gobelets du sac, faisant alors mine d'être investi. Parce que faut l'avouer, je n'avais plus trop envie de faire les choses sérieusement.

- On pourrait verser quelques jus pour leur faire goûter gratuitement ? 1 acheté, un verre offert ? Ou un acheté une boisson offerte ? J'sais pas, t'en penses quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martham Goldsmith
Graphiste mafieux badass
Graphiste mafieux badass
avatar
Messages : 477
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 19
Localisation : Tombant du haut de ta plus grosse connerie

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha Dim 1 Mar - 15:03


This is tropical


Feat Joaquim & Lukha


Il y avait quelque chose que je faisais extrêmement bien, malgré moi, et c'était d'attirer les gens. Peut être que mon physique est la raison de ce magnétisme mais j'ai en doute, pour preuve ma mère ne se fait jamais draguer.

A moins que ce soit à cause de son mauvais caractère, que j'ai hérité d'elle. Alors attiré des jeunes filles pour leur faire acheter des choses, c'était très facile, bien sûr je ne faisais pas ça sur le ton du défi ou parce qu'il m'avait vexé, non je ne suis pas aussi gamin! Peut être. Je crois. Mais j'avais réussi assez rapidement a ramené de la clientèle sans grand effort, mais voilà que cette idiot mal coiffé et insultant la couleur de mes cheveux NATUREL avec son rouge pourri, fasse fuir les deux pigeons que j'avais appâté.

Bien sûr vous vous attendiez à ce que MOI, Martham Goldsmith, rancunier professionnel, ne me venge pas parce que je suis civilisé, calme, respectable?
Bullshit.
Calme, respectable, tous ça c'est des apparences pour avoir l'air sympa. Mais lui, il m'énerve, je ne peux pas le supporter, et je le savais dés que je l'ai vu. Alors bien sûr il fallait que je le transforme en autruche sinon le monde ne serait plus pareille.
Je sais que je peut être un gamin quand je veux, mais je vis très bien avec moi! Et faut pas déconner non plus, je fais ce que je veux, pas lui.

- MAIS. MAIS C'EST LUI QUI A COMMENCE, IL ME PREND POUR SON CHÂTEAU DE SABLE ! Ce qu'il fait est immature et même pas civilisé ! Quel gamin. Bordel tout ça est de ta faute, t'es content maintenant ? Et tu me fais super mal au dos, dégages tes sales fesses de là, t'as cru tu pesais une PLUME OU QUOI MERDE ?!

Actuellement oui, je suis tellement léger que tu dois être fait en sucre pour me trouver lourd, à moins que ta stupidité t'ai trop épuisés pour supporter un poids plume, m'enfin je dis ça, je dis rien, personnellement je préférè être le seul au courant de mon poids. Vous allez dire que je fais la fille mais je suis pas sûr qu'être aussi léger soit normal. Bien sûr Lukha derrière son comptoir avait l'air désespéré, mais de toute manière je comptais arrêter, si bien sûr il était assez intelligent pour faire de même, et ça j'en doute. Il n'a pas du tout l'air intelligent. Mais toute cette activité me donne envie de dormir et de ne rien faire, mais avec lui à côté c'était une mauvaise idée, pire que de rester endormis au bar quand j'étais entouré de mec bizarre souriant comme des cons. Je dois avouer que cette fois là, le barman m'a sauvé. Je devrais peut être arrêter de dormir n'importe où. Non loin d'autre jeune fille nous regarde nous chamailler, amusé. Eh ça pourrait peut être faire de la pub finalement?  
Bon Joaquim, je sais que tu es con, mais fait quelque chose de débile,ça va en ramener plus. Aller je crois en toi, je sais que tu es con alors tu va le faire, fait quelque chose de terriblement stupide. Et ainsi comme prévu, il m'attrape par les cheveux, me balance par terre et bien sûr me balance de l'eau et me fait un petit jet de sable avant de partir, fière. Bien joué Tosca, Bien joué!

- Tiens, ça c'est pour m'avoir fait bouffer du sable deux fois. C'est dommage hein ? Eh ouais, y'a pas que moi qui doit en goûter. Bisous de la part du top model plage 2014.

Petite punch line ridicule, cheveux mouillé, se chamailler, c'est bon, là je suis sûr que les filles vont venir. Il suffit juste que je me lève lentement que je leur fasse un beau sourire, puis soupire ramène mais cheveux en arrière et attende un moment.
...
Bingo! Et les voilà qui se ramène en gloussant, donnez moi un oscar, maintenant! Ou le prix du manipulateur si vous voulez! Maintenant il fallait savoir si je devais continuer le combat ou juste le laisser fière comme un con dans son coin? La deuxième option était plus marrante, c'est vrai je peux me foutre de sa gueule maintenant. Mais maintenant c'est moi qui doit avoir l'air d'être le top model plage 2014 nha? Alors qu'il papotait avec Lukha je regardait d'autre cliente s'approcher comme des mouches vers du miel, prêt du stand. Mais je suis rancunier, je le sais et moi Martham Goldsmith je devait faire quelque chose. Alors que deux gamins passent à côté de moi je leur propose un deal, un boisson gratuite et vous frappez droit entre les jambes, la faiblesse d'un homme, ils acceptent avec joie et je me dirige vers le stand comme si de rien n'était, ne prêtant même pas attention à la conversation et observe les gamins discrètement attaquer la cible avant de s'enfuir.
Un cri de douleur, je prend discrètement une canette, leur donne et les observe décamper avec enthousiaste.
Excellent.



_______________________________________






Confucius a dit "C'est quand un moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence n'est pas toujours une solution"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edonokuroitaiyo.forum-canada.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: this is tropical • Martham & Lukha

Revenir en haut Aller en bas

this is tropical • Martham & Lukha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Extérieur du lycée :: La plage-