Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tu montes ? [Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Brunerose
Codeur
Codeur
avatar
Messages : 1451
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans les bras d'une personne que j'apprécie ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17
Orientation Sexuelle: hétéro
Petit(e) ami(e): personne
MessageSujet: Tu montes ? [Jack] Sam 22 Mar - 15:40

Vendredi

Je ne voulais pas me lever, je n'avais aucune envie d'aller en cours. Cette journée allait être longue, alors quand mon réveil sonna j'étais d'une humeur de merde. J'avais envie de tuer chaque personne qui m'adressait la parole. Oui moi la sympathique Brunerose rêvait de tuer quelqu'un pourtant ce n'est pas dans mes habitudes d'être insociable enfin comme on dit il y a un début à tout. Enfin en fin d'après midi m'a mauvaise humeur était partie grâce à une conversation que j'ai écouté.

"Ce soir le parc d'attraction est ouvert, je voudrais bien y aller".

"Oui moi aussi, mais je ne peux pas"

Cela m'avait fait sourire, vous me direz ce n'est pas bien d'écouter les conversations des autres personnes, mais je vous dirais que je ne l'ai pas fait exprès, elles parlaient trop fort ce qui fait que j'ai entendu leur conversation enfin je ne suis pas certaine que cela soit vraiment le cas, je suis en quelque sorte curieuse, alors je dirais que les oreilles trainée par ci et par là. Enfin passons ma bonne humeur refis surface, mains maintenant je voulais sortir et m'amuser, et c'est ce que je ferais dans la soirée, mais je devais d'abord finir ma journée de cours. Je partis donc pour ses prochains cours en pensant à ce que je devrais prendre pour aller là-bàs. A la fin du cours suivant, j'ai réussi à trouver ce dont j'aurais besoin : des vêtements qui tiennent chaud et de l'argent ce qui devrait faire l'affaire pour une sortie au parc.

Quand j'eus fini les cours, je me dirige en courant vers mon dortoir pour me préparer. Je prends une douche. Maintenant je mets un djean en cuir avec un pull en v. J'ai une très belle poitrine, alors cela m'arrive de la mettre en valeur quand je sors enfin je devrais éviter vu que je vais dans un parc d'attraction, mais j'ai envie de me faire belle. Je mets un foulard pour cacher un petit peu. Je m'attache mes cheveux avec un chignon en laissant dépasser mes mèches devant pour faire un effet rebelle. Sans oublier que je me maquille un petit peu ce qui veut dire que je fais un traie d'eye liners, du mascara et un peu de rouge à lèvre. Je me regarde dans le miroir, je me trouve plutôt joli enfin ce n'est pas tout cela, mais j'ai ma route à faire.

Je téléphone à un chauffeur de taxi, il me conduit jusqu'au parc. Je le paye et je lui laisse un pourboire. Quand tu viens d'une famille aisée, tu ne fais pas attention à l'argent que tu donnes aux personnes. Je regarde avec émerveillement l'entrée du parc, on voit pleins d'attraction qui se situe en hauteur. Je paye vite mon entrée et je me mets à courir vers le grand 8. Je ne connais personne, je suis venue seule ici, alors je cherche quelqu'un pour venir avec moi.

Je vois un jeune homme qui doit sans doute être plus âgée que moi, mais il doit aller à l'école, je m'approche de lui et je lui dis :

- Tu montes avec moi s'il te plaît ?

Je lui fais les yeux doux. On ne me résiste pas normalement, et j'ai vraiment envie de monter dans cette attraction, mais pas seule, alors il faut qu'il accepte.

- Excuse moi, j'ai oublié de me présenter. Brunerose.

_______________________________________


Merci à Alexis S. pour son travaille sur cette signa :)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 849
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 22
Localisation : là où le vent est troublé.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e): Aucune pour le moment
MessageSujet: Re: Tu montes ? [Jack] Sam 22 Mar - 18:58

C'était le grand jour pour Jack. Ce dernier était sur le point de connaître son nouvelle établissement. Après tout les ennuies qu'il a connu avec ses anciens établissement, c'était un nouveau départ pour lui. Un moyen de se ressaisir et de répondre à l'attente de ses proches. Il avait besoin de réussir ses études et l'établissement du Suki Gakuen lui permettra sans doute d'y parvenir... Du moins, faut-il d'abord qu'il y arrive, en France... Faut dire qu'il a tellement raté ses études que le seul établissement qui veut bien de lui à l'heure actuelle est à pratiquement 6.000 kilomètres de chez lui. Effectivement, ce n'est pas la porte à côté. Il ne va pas s'en plaindre. C'est sa dernière chance. Offert par les personnes qu'il aime d'autant plus. Sa famille lui manquera mais Jack espère les rendre fière en réussissant ses études et c'est, doté de cette motivation sans faille, qu'il se retrouve toujours dans son lit, le jour du départ, torse nue et la bouche grande ouverte, un filet de bave dégoulinant de ses lèvres, dans les doux bras de Morphée. «- Réveille-toi Jack ! », «- Jackie boy, c'est pas le jour du départ ? », «- Il est toujours pas levé Jackounet ? », «- Il est où notre frenchie ? ». Ces voix résonnent dans l'orphelinat à une heure du matin, alors que Jack est encore dans son lit, confortablement. On l'avait prévenu, la vielle, qu'il devrait dormir tôt, pour être prêt pour son vol, mais Jack était bien trop occupé à faire ses conneries habituelles avec d'autres orphelins. «Il ne changera jamais» devait penser le président de l'Orphelinat, qui avait bien eu raison de mettre l'heure du réveil aussi tôt ce matin. Le vol était prévue à 5 heure du matin et Jack n'était pas prêt à se lever. Puisque c'était comme ça, il n'hésita pas à utiliser les grand moyens et c'est Johnny, un jeune garçon âgé de deux ans de moins que Jack, qui fut chargé de réveiller notre jeune cas social avec un bon seau d'eau glacé. Le réveil le plus dur qui soit, mais très efficace, puisque c'est même pas une trentaine de seconde plus tard que Jack bondit, trempé de la tête aux pieds, sur Johnny Bouche cousue, surnommé comme ça à cause du personnage des Simpsons du même nom, pour lui frotter son poing contre le crâne en signe de revanche.

Inutile de vous dire qu'à part notre chère Jack, tout le monde était déjà debout pour ce grand jour et que tout le monde est désormais entrain de rire devant le comportement de leur bon vieux Jack. «- Toujours pas habillé Jack ? Tu va raté ton vol si tu ne te dépêche pas. » déclare Mlle Lawrence, la tutrice préféré des orphelins, d'un ton amusé. «- Il a au moins pris sa douche ! » ajoute Johnny, dans le ton de la plaisanterie lui aussi, alors que Jack l'a lâché en tirant la langue, pour se dépêcher de s'habiller. Tiens, voilà un t-shirt blanc au pied de son lit ! Sans plus tarder, ce dernier se retrouve sur lui. Son jeans noir troué, qu'il porte depuis deux semaines consécutive désormais, se trouve toujours suspendu sur la télé de sa chambre et Jack ne réfléchis pas, ôtant son bas du pyjama pour le mettre sur lui. Lawrence lui dit qu'il aurait pu prendre des habits propre pour l'occasion pour le taquiner tandis que le principal intéressé opte pour une veste à capuche propre de son armoire qu'il enfile par dessus son t-shirt. On lui fait alors remarquer qu'il n'a toujours pas préparer ses valises, et Jack pousse alors tout le monde hors de sa chambre en disant qu'il peut se débrouiller seul, avant de fermer la porte et soupiré. Il regarde l'état de sa chambre, affiche un sourire plein de nostalgie sachant que c'est la dernière fois qu'il la verra avant un bon bout de temps, puis chope un petit sac à dos et empile plusieurs vêtements à l'intérieur sans réfléchir, forçant pour tout faire entrée. Il ajoute des souvenirs dans les poches du sac, refusant de partir sans garder des souvenirs de son orphelinat, puis attache un collier autour de son cou; collier qu'on lui avait offert à l'âge de 5 ans, avec un petit cœur censé symboliser l'orphelinat et le nom de cette orphelinat gravé dessus. De tout ce qu'il possède, c'est sûrement l'objet le plus précieux à ses yeux. Ce dernier le contemple quelques instants, puis se rend compte de l'heure, et laisse échapper un juron avant d'enfiler des chaussures dans le plus grand des hasards et sortir de sa chambre brusquement. Tout le monde était réuni dans le grand halle du bâtiment pour souhaiter un bon voyage à l'un des "grands frères" de l'orphelinat et Jack qui espérait l'éviter - n'aimant pas les "au revoir" - fini par prendre dans ses bras ses plus vieux frères et sœurs, promettre aux plus petits qu'il les reverra en séchant leur larmes et prendre chaleureusement dans ses bras les tuteurs qui ont pris soin de lui pendant tant d'années. Les "au revoir" étaient déchirant et c'est finalement à bord de la voiture du responsable de l'orphelinat qu'il se dirigeait vers l'aéroport, tentant tant bien que mal d'empêcher les larmes coulaient, préférant les quitter avec le sourire. La route vers l'aéroport fut plutôt rapide, Mr. Edison, responsable de l'institut, s'étant précipité pour ne pas arrivé en retard. Ce dernier accompagna encore Jack à l'intérieur de l'aéroport connaissant la nature du jeunot qui était bien capable de se perdre tout seul. Au moment de se dire au revoir, Jack termina par craquer, ses larmes coulèrent sur ses joues alors qu'il fut pris chaleureusement dans les bras de celui qu'il a toujours considéré être comme son propre père. Il le remercia pour toutes ces années, pour tout ce qu'il a fait pour lui et Mr. Edison se contenta de lui demander de prendre bien soin de lui. Finalement, il monta dans l'avion, prêt à tourner une page de son histoire alors qu'il s'envole pour le pays des lumières : la France !

**********************************
*               Paris, France                          *
**********************************

Ah, la France ! Quel incroyable pays ! Quel histoire incroyable ! Et moi qui ne maîtrise pas du tout ma propre langue ! Un pays qui fait bien fantasmer, en règle général, les étranger. Faut dire que Paris vend du rêve partout dans le monde. Une belle ville pour une nouvelle page de sa vie devrait se dire notre jeune ami mais ce dernier est encore dans les vapes. Si cette sympathique vielle dame assise à côté de lui dans l'avion ne l'aurait pas réveiller, il se retrouverait encore endormie dans son siège confortable, ronflant, des miettes de chips sur son t-shirt. Ceci n'aura malheureusement rien changer à la présence de miette de chips cependant. Bien entendu, tout s'est bien déroulé à la douane pour notre blond qui les a conquis avec son français meilleur que le mien additionné à son accent américain et Jack cherche désormais un taxi. Il a bien du mal avec toutes les personnes qui se bousculent pour en obtenir un à la sortie de l'aéroport et fini par en trouver un de libre avec un peu de chance. Après avoir fouillé dans ses poches pour trouvé l'adresse de sa nouvelle résidence qu'il donne à son chauffeur, il est désormais partit en route vers son nouveau chez soi, alors qu'il est désormais 19 heure 30, après 8 heures de vol combiné à 6 heure de décalage horaire, qu'il n'aura pas vraiment vu venir puisqu'il a dormit durant tout le trajet. On est donc bien en soirée et Jack admire alors les environnements que peut offrir Paris, découvrant émerveiller pour la première fois la France. Malheureusement, très vite, les bouchons le rattrapent. La circulation est au ralentie, les gens klaxonnent à tout bout de champ. Tout son émerveillement s'est soudainement envolé, tandis qu'il s'ennuie dans une circulation qui n'avance pas.

Lasse d'attendre, Jack Heartson dépose des billets vert à côté de son chauffeur et sans un mot de plus, s'échappe du taxi alors que ce dernier est bloqué dans la circulation, et part rejoindre les trottoirs. Enfin, après pratiquement une journée passé assisse, notre ami peut bouger. Il peut alors finalement se sentir bien dans sa peau, se déplaçant dans les rues en se laissant diriger par son instinct, n'ayant aucune idée vers où il se déplace. La forte circulation de piéton lui rappel sa ville d'origine, et il ne peut s'empêcher de penser que Paris est une petite New York à cette instant. Tout ces gens presser de rentrer chez eux, toutes ces personnes piégé par le temps, quel tristesse pour Jack. Ce dernier n'aime pas se presser, n'aime pas être pressé et voir autant de gens comme ça à tendance à le faire déprimer. Ce dernier traîne des pieds, soupirant en regardant les gens qui l'entourent, puis sort son bout de papier pour regarder l'adresse où il doit se rendre, avant que son œil soit soudainement attiré vers une direction particulière. Là-bas, plus bas dans la rue, il peut alors apercevoir quelque chose qui fait trépigner d'impatience son âme d'enfance. Quelque chose qui fait rejaillir son sourire. Quelque chose qui tape exactement où il faut pour réveiller sa bête intérieur. Tout en bas de la rue, c'est une merveille qu'il peut voir. Des lumières qui illuminent la soirée. On ne peut pas se tromper avec cette grande roue qui domine le ciel, illuminé par des milliers de petites ampoules : C'est un parc d'attraction !

Il n'en faut pas plus pour que Jack se retrouve à courir, lui qui soupirait devant le caractère pressé des autres gens, trépignant d'impatience pour essayer toutes ces attractions. Toutes ces lumières, c'était comme s'ils appelaient le jeune Jack pour qu'il les essayent tous. Jack l'avait bien compris et il était hors de question qu'il passe à côté de ça. Le voilà déjà devant l'entrée de ce parc d'attraction. Il y avait grand monde devant cette entrée et le blond soupira. Il est trop excité à l'idée d'essayer toutes ces attractions. Il ne pouvait pas attendre, c'était trop dur pour lui. Il avait prévu d'être beaucoup plus sage désormais mais tant pis, c'est une situation d'urgence, non ? Pour Jack, ça l'était, et le voilà déjà, sans réfléchir, plus loin de l'entrée, contournant les grillages qui délimitaient le parc. Cherchant un endroit plutôt discret pour y grimper, il remarqua plus loin un jeune couple entrain de s'embrasser passionnément, voir plus à ce stade. Bingo ! Cela voulait dire que la voie y était libre là-bas et Jack s'y précipita, salua les deux jeunes tourtereaux, et escalada rapidement le grillage après avoir balançait son sac par dessus. Personne ne le remarqua, à part les deux amoureux, et ni vu ni connu, Jack s'éloigna du grillage et rejoignis la foule, après avoir entendu quelqu'un d'autre suivre son exemple et grimper sur le grillage, s'en doutant qu'il s'agissait des deux jeunes individus. Bien sûr, il s'éloigna rapidement du lieu du "crime", pour ne pas se faire pincer, et le voilà pouvant rêver devant tout ces manèges qui se présentait à lui. Tous donne envie, tous semble lui faire tourner la tête et Jack semble avoir du mal à se décider jusqu'à qu'il découvre le grand huit. Un looping, plusieurs descentes et virages, et voilà plein de promesse de sensation forte qui attire évidemment notre blond. Ce dernier regarde la queue et laisse s'échapper une grimace, réfléchissant à si cela vaut vraiment le coup. Une douce voix le tire alors soudainement de ses pensées.

«- Tu montes avec moi s'il te plaît ? »

Le blond se retourne alors, tout d'abord surpris, avant de voir la personne en face de lui. Une jeune fille en plus, semblant à peine moins âgé que lui bien qu'il a toujours été nul pour deviner l'âge des gens. Cette dernière est bien habillé et propre, ce qui contraste fortement avec l'allure peu soigné du jeune blond qui affiche malgré tout un sourire suite à la proposition de la jeune fille.

«- J'avais justement envie d'y monter mais cette file d'attente me décourageait. Ce ne sera plus du tout ennuyeux accompagné. »

Dit-il, avec son caractère assez simplet habituelle. C'est plus fort que lui, il a tendance à toujours dire tout ce qu'il pense ou du moins, pratiquement tout.

«- Excuse moi, j'ai oublié de me présenter. Brunerose. »

Ajoute-t-elle. Brunerose ? Drôle de nom se dit le jeune blond. En fait, il aime bien ce nom, se dit-il. D'ailleurs, elle semble d'ailleurs plutôt poli, ce qui contraste encore avec le côté rebelle du jeune garçon. Bien entendu, ce dernier reste toujours aussi souriant et répond alors.

«- Très beau nom ! Je suis Jack Heartson. Tu peux m'appeler Jack. »

Suite à cette courte présentation, Jack lui fait signe d'y aller. Faut dire qu'il est impatient d'essayer cette attraction et c'est sans plus tarder qu'ils s'approchent de la queue. Heureusement, cette fois-ci, Jack n'est plus seul. Il pourra peut-être enfin faire l'effort de suivre les règles. Cependant, la file est longue et Jack soupire en voyant une aussi longue queue. A en juger le nombre de wagon et le nombre de personne ici, il y a le temps pour au moins 10 tour de passé avant que ce soit à leur tour. L'américain n'est pas vraiment du genre à aimer rester sur place et cela doit sans doute ce voir. Il ne peut s'empêcher de lâcher des petits regard un peu partout, pensant déjà à ce qu'il pourrait faire plus tard. Il ne peut s'empêcher de regarder aussi cette Brunerose qu'il vient de rencontrer. Celle-ci semble avoir bien soigner son apparence et est vraiment jolie. Pour une fois, il a un peu honte de son apparence. Faut dire qu'il n'a fait aucun effort même s'il n'attendait pas à rencontrer quelqu'un aujourd'hui. Il n'avait même pas fait l'effort de se coiffer, ses cheveux étant encore un peu en bataille dû à ses deux réveils difficile de la journée. D'ailleurs, il remarqua encore quelques miettes de chips sur son t-shirt qu'il balaya rapidement de sa main en soupirant, alors que la file venait à peine de bouger légèrement en avant, sûrement une personne qui en avait marre d'attendre.

«- ça traîne vraiment... »

Lâche en soupirant, d'un air assez enfantin, le jeune blond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunerose
Codeur
Codeur
avatar
Messages : 1451
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans les bras d'une personne que j'apprécie ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17
Orientation Sexuelle: hétéro
Petit(e) ami(e): personne
MessageSujet: Re: Tu montes ? [Jack] Dim 23 Mar - 13:21

Parc d'attraction devant le grand 8

Je veux monter à cette attraction, elle a l'air tellement bien, j'en meurs d'envie, mais je n'ai pas envie d'être seule, alors je cherche quelqu'un qui n'est pas trop vieux ni trop jeune qui pourrait rester avec moi pour cette attraction et peut-être des autres si il s'avère une personne agréable. Aujourd'hui j'ai envie de m'amuser, alors je ne vais pas commencer à devoir supporter quelqu'un de mal polie... Je choisis un jeune homme au hasard de toute façon si il ne me convient pas, je m'en débarrasse à la prochaine attraction.

Je m'approche de lui et je lui demande si il monte avec moi. Il se retourne, je lui fais un sourire. Je le détaille un peu : blond, yeux bleus et qui a l'air de courir un petit peu partout avec ses vêtements débraillés et certaines tâches dessus. D'habitude, je ne resterai pas avec un jeune homme comme cela, mais bon l'habit ne fait pas le moine, alors je ne dis rien, j'attends qu'il me réponde, si il refuse je risque de bouder un peu, mais bon ce n'est pas comme-ci cela lui fera quelque chose.

«- J'avais justement envie d'y monter mais cette file d'attente me décourageait. Ce ne sera plus du tout ennuyeux accompagné. »

Il me dit cela d'un ton naturel, bon au moins ON peut dire que c'est une personne de très simple ce qui me rassure dans un sens. Il ne devrait pas trop me poser de problème, je resterai peut-être la soirée avec lui si cela se passe bien dans cette attraction. Je réfléchis, j'ai dû oublier quelque chose. Je cherche un petit. J'ai enfin trouvé j'ai oublié de me présenter, je lui dis donc mon prénom en m'excusant pour le temps de retard de la présentation. Il me sourie et il me dit :

«- Très beau nom ! Je suis Jack Heartson. Tu peux m'appeler Jack. »

Je ne trouve pas forcément que mon nom soit joli, je sais seulement qui est original, mais bon c'est quand même le seul souvenir que j'ai de ma mère, c'est elle qui avait choisi le prénom et elle en avait parlé à mon père qui a accepté sa requête à mort. J'ai envie de me gifler mentalement, je n'arrête pas de penser à cela. Je commence à croire que c'est vraiment de ma faute si elle est morte pourtant je sais très bien que je n'y peux rien.

Il me fait signe d'aller dans la queue, je soupire, je n'avais pas envie de faire la queue, mais bon on va essayer de ne pas faire la diva et d'attendre sauf si je trouve cela trop long, mais pour le moment j'essaye de trouver un sujet de conversation pour aborder avec Jack. Je ne connais rien de lui à part son nom, donc dirons nous qu'il y a l'embarras du choix pour les questions, mais je ne sais pas trop quoi dire. J'ai remarqué qu'il a un accent, il ne vient donc pas d'ici, je pourrai lui demander d'où il vient, mais j'espère que cela ne sera pas trop indiscret quand je me déciderai à lui poser cette question.

Je trouve cela long et lui aussi vu comment il regarde un peu partout, je le comprends, mais j'essaye d'être patiente enfin je ne le suis pas forcément donc je vais avoir dû mal à me contenir surtout qu'il me dit d'un air enfant :

«- ça traîne vraiment... »

Je lui fais un grand sourire, j'ai une idée pour passer plus vite, mais je ne sais pas si cela va le tenter. Je sais très bien jouer de mon charme, et si on sait de qui je suis la fille, on va me laisser passer direct, tout le monde connaît le nom de mon père et j'ai ma carte d'identité pour prouver que je suis bien sa fille après ils peuvent lui téléphoner, mais j'éviterais à leur place si il ne veulent pas souffrir enfin bon je me rapproche de lui pour lui dire mon idée.

- Si tu veux, je peux aller voir l'homme qui fait passer pour que cela soit plus rapide, mais je ne te promets pas qu'après il n'a pas peur de nous.

Je sourie, il va se demander sans doute pourquoi l'homme aurait peur, mais je ne lui dirais pas sinon cela ne serait pas drôle. De toute manière je sais qu'avec son impatience, il va me dire oui, alors je me dirige toute seule vers l'homme. Je commence à prendre ma voix de fille pourrie gâté, je déteste faire cela, mais c'est pour la bonne cause.

- Bonsoir monsieur.

- Mademoiselle, vous devez retourner à votre place.

- Vous devez me laisser passer moi et mon ami sauf si vous voulez, vous faire virer de votre travail. Mon père est Richard Viela.

- Je ne vous crois pas.

Je lui montre mes papiers d'identité, je déteste ce que je fais, mais tant pis, j'ai vraiment envie de monter dans ce manège.

- Euh... Excusez-moi mademoiselle Viela.

- Donnez-moi un passe pour chaque attraction et je ferais comme-ci rien s'est passé.

- Comme vous voudrez.

Il me donne un passe, je peux maintenant même venir quand je veux sans payer. Je crois que j'y ai été un peu fort enfin tans pis. J'appelle Jack pour qu'il me rejoins. J'entends des personnes sifflaient, car on passe devant tout le monde, mais je m'en fous. Je n'y peux rien si n'ont aucune influence.
Il arrive à mon niveau, je lui fais signe de monter dans le wagon et avant que cela démarre j'attends qu'il me pose une question, car c'est ce qui risque de se passer.


_______________________________________


Merci à Alexis S. pour son travaille sur cette signa :)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 849
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 22
Localisation : là où le vent est troublé.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e): Aucune pour le moment
MessageSujet: Re: Tu montes ? [Jack] Dim 23 Mar - 16:59

L'attente, c'est bien quelque chose qui est insupportable pour Jack. Non pas qu'il est pourri gâté, bien loin de là à vrai dire, mais il n'aime pas rester immobile, sans rien faire. C'est plus fort que lui. Il est toujours obligé de bouger, de s'amuser et peu importe ce que les autres pensent de lui. Il a su garder une âme d'enfance, il a toujours préféré s'amuser, c'est sa personnalité et c'est comme ça. Généralement, les personnes qui rencontrent pour la première fois Jack ont tendance à être désespéré par son attitude.  Fort heureusement, la patience ne semble pas être aussi le fort de cette Brunerose qui l'avait suivi en soupirant elle aussi. Il avait remarqué qu'elle avait, l'espace d'un instant, eu l'air troublé lorsqu'il lui dit qu'elle avait un beau nom mais il préféra ne rien dire. Non, même lui sait qu'il vaut mieux ne pas la troublé d'avantage en lui demandant ce qu'elle a. Sûrement quelque chose de trop personnel pour être demander, même pour lui. Tout ce qu'il savait faire dans ce genre de situation, c'était de garder le sourire. Même si ce n'est rien, il espère sans cesse que son sourire peut réconforter les gens qui l'entoure. Alors, il garde son sourire, continuant à attendre que le temps passe, s'impatientant. Ce grand huit, juste devant ses yeux, qui pétille d'impatience, lui faisait cruellement envie. Il cherchait du regard un moyen de se calmer mais il fini par craquer...

«- ça traîne vraiment... »

Son côté enfantin ressortissait à nouveau. Jack était vraiment le genre de personne très simplet sur les bords et ça se ressentait. Alors qu'il lâcha un soupire, il remarqua un grand sourire s'afficher sur le visage de Brunerose. Il affiche un sourire idiot à son tour, se demandant si c'est lui qui l'amuse et il remarque qu'elle semble avoir un plan derrière la tête. Cela se confirme lorsqu'elle s'approche de lui pour lui glisser quelques mots à l'oreille.

«- Si tu veux, je peux aller voir l'homme qui fait passer pour que cela soit plus rapide, mais je ne te promets pas qu'après il n'a pas peur de nous. »

Jack est vite intrigué, se demandant ce qu'elle a en tête. Brunerose n'attend même pas sa réponse pour s'avancer vers celui qui s'occupe de l'accès au manège. Le blond l'a regarde avec curiosité, se demandant comment elle va s'y prendre. En réalité, il trépigne d'impatience à l'idée de pouvoir directement monter sur ce manège. Elle avait vu juste, il était à 100% derrière cette idée et il regardait l'action en espérant qu'elle réussirait. Il ne pouvait pas entendre ce que se racontait les deux personnes et remarqua qu'il n'était pas le seul à fixer avec insistance les deux individus qui discutaient. La curiosité pousser tout le monde à sortir la tête de la queue pour voir ce qui se tramait, et il l'a vu sortir ses papiers de sa poche et les montrer au garde. Ce ne fut plus qu'une question de seconde avant que la jeune fille lui fasse un signe de la main pour lui signaler que c'était bon. Le visage enfantin du jeune blond s'illumina alors, tandis qu'il se précipita hors de la file et se précipita vers cette dernière. Il entendit des gens se plaindre et siffler mais il s'en foutait et se retourna vers eux pour leur souhaiter un bon courage, d'un air assez innocent, pour la suite, ce qui énerva un peu plus les autres bien que ce n'était pas son but. Il se retourna alors vers la jeune fille, arrivant à son hauteur et remercia le responsable, tout heureux de pouvoir enfin monter dans le manège.

«- Je ne sais pas comment t'as fais mais c'est vraiment trop pratique ça ! C'est la classe à l'état pur ! »

Dit-il, tout excité pour monter dans le wagon. Les deux y montent et s'installent dans le wagon, bien que le responsable du le répéter plusieurs fois à Jack qui était bien trop occupé à regarder tout les virages et le looping, salivant d'avance. Ce dernier mit donc sa ceinture de sécurité et remarqua alors que Brunerose semblait s'attendre à quelque chose. Elle semblait s'attendre à une question de la part du jeune garçon. Après tout, c'était bien normal. Ce serait la première réaction de n'importe qui de se poser des questions, mais Jack est vraiment unique dans son genre. Ce n'est pas qu'il ne veut pas le savoir. Comme tout le monde, il est plutôt curieux. C'est juste qu'il ne pense pas à ça pour le moment. Après tout, si elle est là, c'est qu'elle avait envie de s'amuser, pourquoi l'embêtait en lui posant ce genre de question ? D'autant plus que lui aussi était venu pour s'amuser et cela passait avant tout. Il lui poserait la question plus tard, s'il en a l'occasion, mais désormais, tout ce qui comptait était de se faire cette attraction. Il afficha alors un de ses plus beau sourire en la regardant, comme pour lui dire que ce n'était pas important et qu'il ne l'embêtera pas avec ça, et repris avec son air enfantin.

«- Tu attend quoi ? On est là pour s'amuser, non ? »

Tout cela ajoutait à son sourire. Pour le moment, c'est bien s'amuser qui était mot d'ordre et il leva immédiatement les bras en l'air dès que le wagon démarra. L'attraction commença alors à monter lentement sur une longue monté, pour faire monter la sauce parmi les aventureux qui ont grimpé ce manège, avant de descendre à vif allure, faisant poussé des cries de terreur, de joie ou parfois les deux mélangé à tout les occupants des sièges. Jack était fou excité, hurlant comme un petit fou, adorant ce genre de sensation forte. Il réclamait le looping à haute voix alors que le wagon se faisait les virages à toute vitesse, tandis que les personnes se trouvant derrière eux étaient plus d'avis à redouté ce passage du manège. Le wagon fini enfin par faire le looping tant attendu et plutôt grand, Jacky levant haut ses mains en criant des "wahoo !" en savourant cette instant, lui qui adore cette sensation de vitesse. Inutile de vous dire qu'à la fin, c'est un Jack fou de joie qui sort du manège, bien triste de quitter cette attraction.

«- Ça faisait tellement longtemps que je n'ai pas fais un grand huit ! C'était trop géniaaaaaaaal !! Merci pour ça ! »

Lance-t-il finalement à Brunerose avec son air toujours aussi enfantin, grand sourire sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunerose
Codeur
Codeur
avatar
Messages : 1451
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans les bras d'une personne que j'apprécie ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17
Orientation Sexuelle: hétéro
Petit(e) ami(e): personne
MessageSujet: Re: Tu montes ? [Jack] Mer 16 Avr - 11:42

Avant que le manège commence

Je regrette ce que je viens de faire, je déteste utiliser mon nom de famille pour arriver à mes fins, je me sens honteuse d'avoir fait cela, mais le sourire que me lance Jack me fait penser que ce n'était pas forcément une erreur, il a l'air d'être heureux, cela me fait sourire même si je suis un peu crispé, j'ai peur qu'il me demande pourquoi il nous a laissé passer, mais il n'a pas l'air de le faire, il me demande ce que j'attends, je fini par lui faire un grand sourire et je lui sors un mensonge construit à la minute même, mais il ne s'en rendra pas compte, je deviens une menteuse hors pair.

- J'attends que le manège commence, j'ai trop hâte, pas toi ?

Le wagon démarre. Je ne sais pas encore comment je vais réagir, c'est la première fois que je fais ceci, j'espère que cela va bien se passer, mais avec le peu de chance que j'ai, je le sens mal. Jack lève les bras, moi je me cramponne, j'ai peur, je crie, lui aussi, mais ce n'est pas pour la même raison que la mienne. Je commence à avoir mal au ventre, je me retiens de ne pas vomir mon repas sur lui. Tout le long du manège fut une torture pour moi quand le manège s'arrête enfin, je sortie en courant du wagon tandis que Jack était triste de le quitter, je ne fis pas trop attention à cela, je chercha des toilettes quand ceci fut fait, je me suis engouffré dedans pour vomir tout ce que j'avais mangé plus tôt dans la journée. Le manège était plutôt chouette en soin, mais je venais de me rendre compte que j'avais eu le vertige, mais ce n'est pas pour cela que je vais abandonner de m'amuser dans les manèges à sensation de toute manière, j'avais trouvé une personne qui avait l'air d'adorer cela, donc il va forcément m'en trouver un autre. Je ressortie des toilettes quand Jack me dit :

«- Ça faisait tellement longtemps que je n'ai pas fais un grand huit ! C'était trop géniaaaaaaaal !! Merci pour ça ! »

Je lui fais un grand sourire, je me sens mieux maintenant, je suis de retour pour chevaucher les manèges, en espérant que je ne dois pas courir une deuxième fois au toilette. Je le regarde pendant un petit moment, je lui demande pour qu'on va dans un autre manège ou pas ? Veut-il rester avec moi ? Je ne sais pas et si je lui demande pas, je ne le serais pas, il faut que je prenne mon courage à deux mains.

- Tu connais un autre manège bien ? On peut y aller à deux ? Enfin c'est si tu veux, je ne te force pas.

_______________________________________


Merci à Alexis S. pour son travaille sur cette signa :)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 849
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 22
Localisation : là où le vent est troublé.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20 ans
Orientation Sexuelle: Hétéro
Petit(e) ami(e): Aucune pour le moment
MessageSujet: Re: Tu montes ? [Jack] Lun 21 Avr - 17:58

La jeune fille semblait un peu troublé, rongé par des regrets. Elle s'attentait à recevoir des questions, semblait un peu honteuse, mais elle n'eu que pour seul réaction un sourire du jeune garçon, qui trouvait incroyable qu'elle a pu les faire passer devant toute la queue et qui ne cherchait pas à en savoir plus. Elle avait alors reprit le sourire, alors que le jeune garçon lui avait demandé ce qu'elle attendais, lui faisant comprendre qu'il n'avait pas besoin de savoir le pourquoi du comment et il eu alors droit au sourire de cette dernière.

« - J'attends que le manège commence, j'ai trop hâte, pas toi ? »

Il afficha un sourire, son sourire idiot, à cette réponse. Il avait bien compris que ce n'était qu'un mensonge, malgré le fait qu'il était crétin sur les bords, il avait tendance à comprendre les gens quand quelque chose les dérangeait mais fut rassuré de voir qu'elle oubliait rapidement son "angoisse" et se prêta au jeu, n'ayant pas le temps de répondre que le manège démarra. Contrairement aux autres personnes sur le wagon, Jack adorait tout ce qui était sensation forte. Il a toujours cherché le risque et plus cela allait vite, et plus il s'amusait. Les loopings le faisait rire, ce tour fut un véritable bonheur pour lui qui y prit énormément de plaisir. Ce ne fut pas le cas pour tout le monde, cependant, ce n'était pas le cas pour tout le monde. Alors que ses mains étaient levé pendant toute l'attraction, celles de Brunerose étaient fortement accroché à la barre de sécurité. Alors qu'il hurlait de joie, réclamant à l'attraction d'aller plus vite, comme si cela allait changer quelque chose, elle était beaucoup plus d'avis de crier de peur. L'attraction était presque pas assez amusant pour l'américain tandis que pour la jeune fille, cela fut un terrible combat de tout les instants pour ne pas rendre son dernier repas, mais il ne s'en rendit pas compte, du moins pas tout de suite, et c'est lorsqu'il sortit du wagon à la fin du manège, en bondissant dans tout les sens en criant que c'était "trop cool" qu'il remarqua que son accompagnatrice s'était éclipsé pour courir dans la direction des toilettes. Un petit sourire amusé s'afficha sur le visage du jeune blond, qui fit alors mine de rien, faisant comme s'il n'avait pas remarqué son absence et abordant les autres personnes qui ont pris le même wagon que lui, qui étaient tous amusé de voir la réaction du jeune homme dont les yeux pétillaient de plaisir. Une étrange expression qui lui va bien d'ailleurs. Finalement, après avoir parlé avec quelque personne qui disait tous, amusé, qu'il était un "fou", il remarqua que celle qui l'avait fait monter était revenue et il s'exclama devant elle, fou de joie :

«- Ça faisait tellement longtemps que je n'ai pas fais un grand huit ! C'était trop géniaaaaaaaal !! Merci pour ça ! »

Elle lui avait répondu avec un sourire, ce qui rassura tout de suite le jeune blond, inquiet bien qu'il ne le montrait pas. Il n'avait pas perdu son sourire depuis tout ce temps mais il en afficha un bien beau pour lui répondre. Sans plus attendre, il se mit alors à chercher un nouveau manège pour poursuivre sa première soirée en France. Son regard cherchait alors un peu dans tout les sens ce qui pouvait lui faire plaisir, maintenant qu'il venait de faire l'attraction la plus intéressante à son goût. Perdu dans ses pensées, il n'avait pas fait attention au fait qu'un petit blanc s'était installé et n'avait pas remarqué que la jeune fille le regardait depuis quelque instant, paraissant hésitante, avant de finalement le tiré de ses pensées en brisant le silence.

«- Tu connais un autre manège bien ? On peut y aller à deux ? Enfin c'est si tu veux, je ne te force pas. »

Le blond fut alors amusé par ces paroles. En réalité, il voulait continuer ses tours de manège avec elle mais avait peur qu'elle n'était pas prête à faire un autre manège avec lui, alors forcément, ses paroles le rassurèrent une nouvelle fois.

«- Bien sûr, j'aimerai bien faire d'autres manèges avec toi. Il semble y avoir rien dans les parages, bougeons un peu pour voir si y a d'autres trucs qui valent bien la peine ici. »

Ajoute-t-il finalement. Il reprend alors sa marche, cherchant de quoi faire poursuivre la soirée. Il remarque finalement un manège qui semble lui vendre du rêve. Pas des montagnes russes qui promettent de forte sensation, mais c'était plutôt des wagons qui faisait plutôt un tour de circuit à très grosse vitesse et les cries de ses occupants lui donnait encore plus envie. Sans hésité, il pointa alors ce manège du doigts et se tourna vers Brunerose, le sourire au lèvres, avant de reprendre :

«- Et ça, ça te dis ? »


Ps : Désolé, je suis pas du tout satisfait de ma réponse, surtout pour la fin où je l'ai vraiment bâclé... Me rattraperai à la prochaine rep, te le promets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu montes ? [Jack]

Revenir en haut Aller en bas

Tu montes ? [Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Extérieur du lycée :: Le parc d'attraction-