Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mad World [PV Ares]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 31
Date d'inscription : 18/10/2012
Localisation : Parce que tu crois que ça te regarde?
MessageSujet: Mad World [PV Ares] Dim 29 Déc - 19:55

« And I find it kinda funny, I find it kinda sad,
The dreams in which I'm dying are the best I ever had. 
I find it hard to tell you, I find it hard to take,
When people run in circles, it's a very very
Mad World. »

Les endroits bondés, les endroits où les gens s'entassaient les uns sur les autres et les endroits où il n'était plus possible de réfléchir tant les bruits étaient abondants étaient ceux qu'il appréciait le moins. Il était bien connu, de toute façon, qu'Elyes n'aimait que la tranquillité. Quiconque ayant perdu un peu de temps à ses côtés s'en était vite aperçu. Cependant, contrairement à ce qu'on aurait voulu croire, ce n'était pas par haine des humains en général; le jeune homme n'était pas fou au point de parler de la race humaine comme s'il en était mis à part. Il aimait la tranquillité, rien de plus. N'était-ce donc pas normal? N'était-ce donc pas un besoin vital? 

Elyes s'en fichait de toute façon. Il remonta l'écharpe carmin qu'il avait à son cou jusqu'à son nez et baissa la tête. Il n'avait pas le choix d'être ici. Quand bien même il aurait aimé remettre éternellement ce moment à un autre jour, la procrastination n'arrangerait en rien son problème. Il n'y avait que centre commercial qui contenait ce dont il avait besoin. Il fronça légèrement les sourcils en cherchant du regard la boutique de sa convoitise. Ni ici, ni là, ni là-bas. Il poussa un soupir tout en insultant intérieurement les imbéciles qui étaient à la charge de fonder les structures d'endroits publics comme ceux-ci. Pourquoi faire construire un endroit si grand si ce n'est que pour y ajouter des boutiques pour la plupart inutiles et sans intérêt? Monde de fou, se répéta-t-il intérieurement. De plus, il faisait terriblement froid ici. Quand bien même il appréciait la neige, le froid lui-même ne lui plaisait pas pour autant. 

Il enfoui ses mains dans les poches de sa veste et reprit sa marche. Il savait qu'il y avait une boutique, à quelque part dans le centre commercial, qui vendait des livres. Pas que de ça, d'autre chose aussi, mais c'était le dernier de souci. Il le savait car il y était déjà allé. Le problème étant, en fait, qu'il n'avait aucun sens de l'orientation et ce depuis son plus jeune âge. Combien de fois dans sa vie s'était-il malencontreusement perdu? Plusieurs. Enfin, surtout lorsqu'il était jeune, car il ne prenait plus le risque de se perdre maintenant. 

En réalité, s'il cherchait des livres, c'était principalement parce qu'il avait découvert que son nouveau travail de surveillant au lycée ''Suki Gakuen'' était d'un ennui mortel. Il aimait peut-être la tranquillité, mais certainement pas l'ennui. Seuls les livres sauraient le tirer hors de l'ennui sans que ça ne pose problème à qui que ce soit. Maintenant, son principal problème était qu'il n'y avait presque que des boutiques de vêtements! Il n'en avait sincèrement rien à faire de ces petits hauts à paillettes pour les adolescentes en manque d'attention. Était-ce donc trop demandé de vouloir un bouquin ou deux? Résigné à sa défaite, il soupira en posant une main sur sa hanche. Il n'avait plus le choix. Il devait... Il devait... 

Il prit une inspiration avant de tapoter l'épaule d'un jeune homme aux cheveux foncés qui était de dos à lui. D'un ton froid et blasé qui était en parfaite symbiose avec l'expression faciale qu'il affichait, il dit finalement:

- Pardon, sauriez-vous s'il y a une librairie ou un endroit du genre à proximité? 

On pouvait deviner rien qu'à son ton qu'il n'avait pas envie d'être là. Il n'y avait rien qui l'humilie plus que d'avoir à s'abaisser à demander de l'aide. Surtout lorsque l'aide provenait d'une personne plus jeune que lui... Il priait pour que cela se finisse au plus vite et qu'il puisse dégager du centre commercial aussi vite qu'il y était venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mad World [PV Ares] Jeu 9 Jan - 21:21


  • La fille aux clous dans les yeux, ne voyait strictement rien.

    Caché dans un coin de sa chambre, seul il attendait tel un panda à la recherche de bambou il était au aguets. Car ici dans un coin de sa chambre se cache un animal, il ne sait pas ce qu'est, mais c'est gros poilu et de mauvais poil. Il soupira et se releva, aucune chance qu'il puisse le retrouver, il était assez discret. Il soupira puis sauta à pied joins sur son lit. Qu'avais t-il donc à faire aujourd'hui? Rien strictement rien, le clown ne c'était pas présenté depuis un bon long moment et il s'ennuyait à mourir. Il n'avait pas non plus envie de titiller l'état, il n'y a rien d'intéressant à trouver. Alors que pouvait t-il donc faire au beau milieu de cette journée froide? S'asseoir à rien faire n'était pas son genre, se balader non plus, et s’évertuer à retrouver ce machin n'était pas non plus une activité intéressante et divertissante. Il s'enroula, comme un koala dans des feuillages, dans son énorme couette, réfléchissant, pensant. Trouver une occupation, trouver quelque chose à faire. Rien ne lui venait. Il se leva et frappa dans sa chaise avant de ressentir une horrible douleur dans son tibia, qu'elle imbécile il faisait..La larme à l’œil il aperçut deux yeux rougeoyant sous son lit, persuadé que l'animal se foutait de sa gueule il passa rapidement sa main sous le lit. Mauvaise idée car celle-ci sortit en piteuse état, rongé et griffé. C'était donc un animal assez petit et rapide, avec de bonne dent vu les marques qu'il lui a laissé mais pas assez pour faire beaucoup de dégât à moins que l'animal soit un chirurgien et un psychopathe de haut niveaux!

    Avec courage il pénétra une seconde fois sa mains dans l'abysse du monstre, et grâce à la seul agilité qu'il lui était disponible, celle de ces doigts, il attrapa la boule touffu avec une seconde attaque meurtrière. Il s’aperçut alors en extirpant la bête sauvage et machiavélique, que le criminel de tous ces méfaits n'était autre qu'un misérable et foutu écureuil. Bien le premiers regards était claire, il ne s'aimait pas. Il n'avait jamais vraiment aimé les animaux, ces bêtes assoiffé de sang et sans âme. Elle vous trahisse, vous détruise! Comme les humains. Au fond les humains sont des animaux ce qui expliquerai son animosité à leur égard. Sans aucun remords il ouvrit la fenêtre et balança avec classe et délicatesse l'écureuil qui avec grande vitesse frôla l'arbre adjacent. Avec un petit "couic" il prit la fuite plus loin, la ou les yeux d'Ares ne pouvait plus le percevoir, bon débarras. Il dressa son poing en l'air, en signe de victoire, et comme victoire mérite récompense il vérifia sa réserve "secrété" de chips.
    Il se décomposa quand il vit l'absence totale de chips, blême et bouche-bée il hurla de rage devant le troue béant dans le paquet laissé par ce satané écureuil, et quoi de mieux que d'hurler sa rage en allemand:

    "-Eichhörnchen!!!"

    En plus de lui avoir fait faire un malheureux coup sur sa chaise et de lui avoir provoqué une grande souffrance au tibias et surtout de lui avoir bouffé la main, il lui avait aussi bouffé ces chips! Mon dieu, sacrilège, l'écureuil devait payer...Au bucher!! C'est ainsi que dans une grande rage Ares débuta une croisade contre les écureuils, qu'il brula jusqu'au derniers, The end.
    A vrais dire c'était plutôt ce qu'il avait l'intention de faire, il pouvait se déguiser en templier et faire des procès dont on ne pouvait voir aucune justice, mais il était juste trop blasé pour le faire, ce serait bizarre aussi. Il attrapa sa veste et son porte monnaie fraichement remplis d'argent de gros riche à la sécurité plutôt insipide et se dirigea vers le centre commerciale, qui par je ne sais qu'elle miracle n'était finalement pas si loin que ça.

    Il n'avait pas de très grande appréhension à propos de la France, il ne les imaginait pas tous blonds aux yeux bleus rassurait vous. Non, il les pensait juste moins nombreux et consommateurs. La recherche de chips avait était fructueuse, il pouvait maintenant remplir sa panse de ces délicieux dont des dieux. Et pour ambroisie il avait sous le bras une grosse bouteille d'"Ice Tea". Au grand dieux Ice Tea que ne ferait-il pas pour vous? Alors qu'il se pensait bientôt être débarrassé de cette population excessive il sentit une tape sur son dos, il se retourna alors, comme un étranger poli et regard son aimable mais plutôt originalement étrange destinataire de ces mots.

    - Pardon, sauriez-vous s'il y a une librairie ou un endroit du genre à proximité?

    Il observa alors son interlocuteur, comme un poisson au yeux vitreux face à nouveaux type d'asticots. On vit briller petit à petit les flammes de l'admiration dans les yeux du jeune garçon, il était "trop classe".

    - Oui il y en a une pas très loin d'ici je vais vous montrer!

    Vas y Ares, contient t'a joie, il a l'air super cool mais faut pas le montrer hein.

                    
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 31
Date d'inscription : 18/10/2012
Localisation : Parce que tu crois que ça te regarde?
MessageSujet: Re: Mad World [PV Ares] Ven 24 Jan - 0:39

[OMG je suis désolée de répondre en retard! J'avais pas vu du tout que tu avais répondu DDD: Je trouvais que c'était étrange d'ailleurs, du coup j'ai pensé à aller voir ce matin et omg. Désoléeeee >3<]

C'était étrange car, autant il avait l'impression de vivre dans un monde de fou, autant ce même monde le fascinait. Toute cette agglomération de personnes qui se frôlaient, qui l'effleuraient du bout de l'épaule, vivaient tous pour de différentes convictions et menaient des vies toutes différentes, uniques. Peut-être pas intelligemment, certes, mais ils vivaient tout de même et lorsqu'il y songeait, il ne pouvait s'empêcher de trouver cela bien étrange. Car oui, il n'y avait qu'Elyes Tazim dans ce monde, il y avait des milliers d'autres gens. Des gens pas comme lui, d'autres peut-être qui étaient plus similaires à sa personnalité; pas beaucoup, en tout cas. Il le savait qu'il était étrange. Elyes le savait qu'il avait peut-être quelques problèmes sociaux, et il savait aussi que de s'en ficher à un tel point n'était peut-être pas normal non plus. Il en savait, des choses, surtout sur lui-même. Idiot comme pensée, mais en réalité, les gens avaient-ils tous conscience de tout ce qu'ils savaient sur eux-même? Certains devaient l'ignorer, en tout cas! Et ce n'était certainement pas un psychologue à la noix qui viendrait lui dicter comme vivre sa vie afin de régler ses problèmes, qui au final, étaient bien mineurs tant qu'ils ne l'affectaient pas.

Mais il y avait bien des choses qu'il ne savait pas, et ne comprenait pas non plus. Tant de choses. Le meilleur exemple serait ''les autres''. Toutes ces personnes qui peuplaient ce monde de fou dans lequel il vivait. C'était effrayant tout ce nombre de personnes, mais surtout, tellement... Fascinant. Même s'il détestait socialiser, ces rares petites choses savaient refaire naître le brin de curiosité qui était enfoui au fond de lui.

Face à lui, se trouvait cet adolescent à qui il venait de poser une question. Des cheveux foncés, un air un peu bizarre, des chips et de l'Ice Tea. Il se démarquait bien des autres. Les yeux pâles d'Elyes dévisageaient ceux plus foncés de son vis-à-vis, froidement, mais calmement. Il e sentait étrangement moins pressé qu'il y a à peine quelques minutes.

Un drôle d'éclat illuminait les yeux du plus jeune, qui répondit finalement;

- Oui il y en a une pas très loin d'ici je vais vous montrer!

Sans s'en rendre compte, il écarquilla les yeux, comme prit par surprise. S'attendait-il à être ignoré, ou se faire envoyer paître? Oui. Parce qu'à ses yeux, les gens avaient oublié ce qu'était la politesse, et que peut-être lui-même n'aurait pas cherché à aider si on lui avait posé la même question. Et le plus surprenant dans tout cela était que ce petit semblait même enthousiaste à l'idée de l'aider. Lui, Elyes, cet inconnu au cheveux presque aussi pâles que ceux d'un albinos. Lui qui était le contraste complet de cet adolescent.

Il enfouit ses mains dans les poches de sa veste, en détournant le regard.

- ...Merci. Je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'on m'aide réellement, c'est... Gentil. Désolé de prendre de votre temps.

Il baissa la tête, en soupirant, et ajouta un peu plus pour lui-même;

- Surtout par un plus jeune. On aurait plutôt l'habitude se faire envoyer paître... C'est surprenant.

Il esquissa un sourire, une fraction de seconde. Certaines choses savaient apparemment lui faire retrousser les lèvres, lui aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mad World [PV Ares] Mar 25 Mar - 19:45

  • Pro-cras-ti-na-tion~

    Il était difficile pour Ares d'avouer une de ces faiblesse, la principale était sa flemmardise, la seul dirait-il à vrais dire mais pour lui il n'a aucun défaut. Il fait donc partit de la population touché par la "Procrastination". Pourquoi faire quelque chose maintenant alors qu'il pourrait le faire plus tard? Là et la procrastination, pourquoi faire les devoirs de mathématique alors que vous êtes bien meilleur que les autres en cette matière? Procrastination. Le travail c'est le mal, flâner sur son lit et embêter l'état c'est mieux. Il aurait bien pu ne pas aller acheter cette bouffe mais la ou la procrastination n'a pas effet, c'est avec la gourmandise. Tout le monde devrait savoir que l'estomac règne sur l'homme, surtout sur Ares honnêtement. L'appel de l'estomac pourrait être comparer à l'appelle militaire, ont ne peut s'en défier quand on est un citoyen modèle et ...peut être idiot mais oublions cette métaphore.
    La meilleurs manière pour Ares de s'extirper de cette manière de vivre était de consommer, pas comme un américain non, comme un roumain, il prend beaucoup de bouffe puis fait des réserves et mange petit à petit jusqu’à ce que la réserve s'épuise. Oui parce qu'être roumain c'est aussi être un peu paranoïaque sur les bornes. Il fut surprit d'être le seul roumain de tout le lycée, Versailles étant une belle ville il croyait qu'il serait plus nombreux, mais il était le seul, l'unique, le grand (petit). Simplement vêtu d'un sweat à capuche "Keep calm and join the dark force" et un jean noir à rayure blanche, il ne faisait pas dans l’extravagance il faisait dans ce qu'il aimait le plus. Quand ce jeune homme lui demanda de l'aide, il fut tout de suite tenté de le rejeter, non plutôt de l'envoyer chier royalement, mais quand il aperçu son visage clair, et ces cheveux fascinent il décida d'être un bon citoyen et surtout d'être "sociable". Qu'elle être magnifique se tenant devant lui pourrait recevoir un refus si froid. Émerveillé par l'être devant lui il buvait presque ces paroles.

    - ...Merci. Je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'on m'aide réellement, c'est... Gentil. Désolé de prendre de votre temps.

    - Oh mais ne vous inquiétez pas, le temps concrètement cela ne se gagne pas alors en perdre, pour ce que j'ai à faire avec.

    Il était fascinait par la finesse de ces traits, la beauté de ces yeux, car pour lui les siens était insipide. On pouvait rarement voir tant de joie et d'admiration dans son regard, il adorait l'originalité et voila que l'originalité se trouvait devant lui.

    - Surtout par un plus jeune. On aurait plutôt l'habitude se faire envoyer paître... C'est surprenant.

    - Vraiment? Alors les français ne sont pas courtois..dit-il alors qu'il ne l'aurai jamais aidé si il n'était pas exceptionnel.

    Il avança avec candeur vers la librairie comme si ce jour était le plus amusant de sa vie.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 31
Date d'inscription : 18/10/2012
Localisation : Parce que tu crois que ça te regarde?
MessageSujet: Re: Mad World [PV Ares] Dim 13 Avr - 20:05

Les jeunes étaient décidément de plus en plus étranges avec le temps. Ou peut-être l'avaient-ils toujours été et qu'il ne l'avait simplement jamais réalisé. Trop perdu dans sa bulle, loin de la foule planétaire. Il était vrai qu'il s'était toujours tenu loin des autres, comme s'il était effrayé à l'idée de se frôler aux êtres vivants. Était-ce par crainte, ou par dédain, d'ailleurs? Il ne le savait pas vraiment, et il n'était pas certain d'avoir envie de connaître la réponse. Paradoxalement, il s'était retrouvé surveillant dans un lycée bondé de jeunes et se trouvait présentement dans un centre commercial où le nombre de gens était triplé. C'était terriblement ironique et il en aurait presque rit, s'il avait été seul. Seulement voilà, ces derniers temps, il avait l'étrange sensation d'avoir été endormi toute sa vie et qu'on venait tout juste de le réveiller. Comme si tout n'avait été que mensonges et illusions jusqu'à dernièrement. N'était-ce pas pathétique? Probablement un peu, mais ça ne lui faisait rien. Il supposait que de découvrir certaines choses de temps à autre ne pouvait pas être mal, même étant âgé de 21 ans... Ce qui était, en fait, passablement jeune. Sûrement pas aussi jeune que l'étrange jeune homme à qui il avait finalement daigné demander de l'aide, cependant. Il ignorait quel âge il avait réellement, mais un air candide était collé à son visage et c'était amplement suffisant à Elyes pour qu'il le classe comme étant presque un enfant. Sans compter qu'il était aussi minuscule, quasiment de la taille d'un gamin. Lui-même le dépassait, pour dire, et il n'était une référence en matière de grande taille.  

Le jeune homme le regardait comme s'il faisait face à l'oeuvre d'un artiste, les yeux empreints d'un mélange d'admiration et d'intrigue. Elyes ne saurait dire si ça lui plaisait ou non, mais ça ne pouvait certainement pas être mauvais pour son orgueil. Il avait toujours plutôt eu l'habitude qu'on le regarde de travers à cause de ses cheveux immaculés et de son air d'introverti.

Quoi qu'il puisse dire, cet adolescent n'était pas normal. Sa manière de parler, peut-être. Ou le mélange du tout. Il ne le savait pas. D'une certaine manière, ça l'intriguait. Un peu.

- Vraiment? Alors les français ne sont pas courtois..

Oh, alors il n'était pas français. Ça ne l'étonnait pas réellement, en fait. Il aurait même dû s'en douter dès l'instant où ce jeune homme avait accepté de lui offrir son aide.

Le jeune en question se mit d'ailleurs à marcher et il le suivit de près.

Vous n'êtes donc pas français... Ce n'est pas étonnant. Ils sont presque tous terriblement mal-élevés. J'ai eu de la chance de tomber sur vous apparemment.

Il porta une main à l'écharpe à son cou et la baissa légèrement, prit d'une soudaine chaleur. Il jeta un coup d’œil au jeune homme à ses côtés et reprit la parole, d'ailleurs surpris de lui-même;

- Si je peux me permettre, vous semblez étonnement heureux à l'idée de m'aider. Sans compter que vous m'observiez beaucoup, tout à l'heure... Je n'ai pas l'habitude qu'on me dévisage ainsi, ni qu'on accepte de m'aider. C'est pour le moins qu'on puisse dire assez surprenant. Y a-t-il une raison à cela?

Il prit une pause, songeant qu'il y avait longtemps qu'il n'avait pas enchaîné autant de mots. Mais qu'est-ce que ça pouvait bien faire, franchement...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mad World [PV Ares]

Revenir en haut Aller en bas

Mad World [PV Ares]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Extérieur du lycée :: Le centre commercial-