Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥️

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥️

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺️


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le retour des Radley [/!\ Yaoi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Le retour des Radley [/! Yaoi] Mer 12 Juin - 14:04

Finalement, il semblerait que Nathanaël aie réussit à le retenir assez longtemps dans ce formule 1 pour ne pas lui permettre de changer de lycée. Mais ça n'avait pas été sans mal, et, il avait bien fallut qu'un moment ils aillent rechercher chez eux leur affaires. Donc retourner chez leur père, qui, libérer après de nombreuses heures dans la chambre de Liam avait désirer montrer son mécontentement à celui de ses fils qui avait tout fermer à clé. 
Nous connaissons bien maintenant la condition des frères, lorsqu'ils sont dans leur joyeuse famille, et, cela aurait dû d'avantage surprendre le cadet qu'il ne se fasse pas agresser tout de suite. Il pût faire sa valise, ranger tout ce qui traînait, sans que jamais aucun des deux hommes ne viennent le déranger. Mais puisque nous connaissons aussi la fierté incommensurable fierté de l'aîné, il était vain de penser que l'on puisse l'entendre s'il se faisait... En fait c'était même inimaginable qu'il se soit déjà fait prendre, et pourtant, c'était impossible qu'il en soit autrement. 

Mais nous nous égarons. Nous étions à la rentrée. Celle de sa troisième -et oui déjà- terminale, et, la première de son frangin chéri. 
Il fallait donc reprendre leur place dans le dortoir des mecs, vous savez? Celui où on peut malheureusement pas entraîner de filles? Enfin c'est pas comme si ils étaient les gens les plus obéissants du lycée ; si les filles venaient pas à eux, ils viendraient aux filles, et compenseraient entre eux le soir... N'est-ce pas Liam? 

Ouais, Liam qui était là, et qui allait sûrement très bientôt ouvrir ses valises pour tout ranger. Ah, qu'il devait être dégoûté d'être encore là, si prêt de son frangin, son incestueux frangin... Qui ne l'avait plus touché depuis un moment, d'ailleurs. Fallait croire qu'il se remettait pas de ce qu'il s'était prit à leur départ, hein? Mais mettez vous un peu à sa place? A la place d'un mec que son père avait plus pût toucher depuis presque un an, qui avait réussit à tout refiler à Liam, puis, qui soudain avait comprit que le principal intéresser en avait tellement marre qu'il était probable qu'il glisse entre ses doigts... Mais tout d'un coup subir le manque d'un homme après tant de temps fait aussi mal à l'égo qu'au ... On se comprends.


Dernière édition par Nathanaël Radley le Lun 17 Juin - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 15:17

Tout avait changé, la roue avait tourné. Ses tripes avec. Il n'était pas ressorti de cet hôtel aussi facilement qu'il l'aurait voulu, son corps, son esprit, avaient pris un coup dur. Le genre de claque qui renverse tout homme, aussi bien un nain qu'un géant. Et pourtant ça ne se voyait pas. Ses cheveux étaient toujours rouges flamboyants, ses yeux avaient toujours cette couleur arrogantes et surnaturelles. Son tatouage bouffait toujours sa face avec fierté et lui, il rentrait en première. C'était fort, vu sa capacité incroyable à manquer les cours, comment avait-il pu en arriver à réussir sa seconde en séchant parfois jusqu'à des semaines entières ? Le piston, et l'argent aussi. Mine de rien, il voulait sortir d'ici avec un bac, il voulait avoir un diplôme qu'il pourrait envoyer dans la gueule de ses parents pour dire que finalement il n'était pas si minable que ça. Et il réussirait, même si il devait y perdre tout son fric.


Mais à dire vrai, ce n'était pas ce qui rongeait son esprit en cet instant tendu. L'air lui semblait irrespirable, et la chambre bien trop petites pour deux. Il aurait voulu changer de lycée, encore et fuir son frère, il n'avait pas pu. Et il restait là, avachit sur son lit à loucher sur un valise qu'il ne voulait pas défaire. Serait-il possible d'être dans un cas pire que celui ci ? Il en doutait. Mais fort heureusement, il avait toujours ses habits sur la peau, ce qui le réconfortait dans l'idée qu'il allait peut être pouvoir fuir le corps de son frère. Il regarda l'étui de sa guitare qui reposait dans le coin de la pièce et imagina à coté d'elle le fantôme de sa batterie que son père avait balancé par la fenêtre quand il avait abusé sur l'alcool ... Et il sourit.


Son sourire n'est pas sain, peut être a-t-il perdu la dernière graine d'innocence qui aurait pu germer en lui, peut être n'était-il pas destiné à en avoir une. Il fait jouer entre ses doigts un médiator que les cordes métalliques ont usé, et il  le balance au pied de sa guitare emballé. Les jeux sont faits. Rien ne va plus. Et il a misé sur le mauvais numéro. Croire qu'il pourrait passer une année entière à cotoyer son frère était une erreur trop importante, il y perdrait sa raison plus d'une fois, c'était sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 15:43

Faut dire qu'il n'avait pas eu trop le choix quant à son pari, étant donner qu'il s'était fait kidnapper par son frère jusqu'à la rentrée. Puis il l'avait rembarquer en voiture jusque là, le coffre menaçant Liam au moindre geste, ou râlement qu'il aurait pût manifester. Dire que tout avant changer, c'était se vanter, s'avancer bien avant l'heure. Non, rien n'avait changer, en fait. Et c'était le problème du cadet ; la même chambre, dans la même école, avant le même frère. Oui, le même. Celui qui pouvait pas s'empêcher de lui sauter dessus, voyez? Le gars qui a plus assez de place sur son dossier pour mettre toute les heures de colles, qu'il n'avait jamais faites? Lui. 

Et puisque ça n'avait pas changer, il n'y avait pas de raison que ça soit si silencieux dans cette chambre. Un livre (Oh mon Dieu! était-ce possible que cet objet soit passé entre leurs mains ?!!) atterrit sur la chevelure rousse du cadet, qui put constater à quel point le regard de son frère était las.

" ça va? Tu la finis ta dépression nerveuse?! Putain, c'est pas vrai, même une grand mère dans une maison de retraite elle a l'air moins mal en point que toi! C'est pas comme si c'était une torture non plus! J'vais pas toute ta vie t'assister, a te dépoiler, te branler, etc... Prends un peu en charge! "


Bon, soyons honnête ; il savait bien qu'il y avait peu de chances pour que ça se face, certes! Mais avouez que ça détendrait un peu l'atmosphère! 

" On dirait m'man pendant que l'autre est en train de se faire du bien. "


Ronchonna-t-il encore après coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 16:46

Il ne voulait pas l'entendre, il ne voulait même pas le voir. Peut être se sentait-il affaiblit par toute cette histoire ou bien la rentrée qui s'annonçait forte en émotions ... Mais ce n'était pas le cas, ô loin de là. Il ne voulait juste absolument pas avoir à le regarder, ça le dégouterait. Même pas au futur en fait, actuellement il avait la chair de poule à l'idée de passer une année de plus avec lui. Et le bouquin vint faire chanter des démons dans son esprit.

Il se leva, récupéra avec délicatesse le livre et écouta les propos ridicules de son frère. Son grand frère chéri. C'est ce qu'il avait cru, il avait cru tomber amoureux de lui ... Mais chaque chose se faire happer par la réalité juste à temps. Et ici, il avait ouvert les yeux sur son absence de sentiment avant de devenir dépendant d'un amour inexistant. Il n'aimait pas Nathanaël, ce n'était pas de la haine non plus. C'était une forme nouvelle de sentiment : le néant. Il éprouvait pour son ainé le plus grand vide d'amour et de haine. A pas lents, après tous ils avaient une année devant eux pour régler leur compte, il s'approcha de lui. Il s'assit sur le lit, juste aux cotés de ce frère de sang, et ferma les yeux en lachant le livre au sol.



Ecoute moi, parce que je ne compte pas t'adresser la parole avant un bout de temps. On est pas amis, on est plus amants. Tu te branleras comme un grand sous la douche, avec des nanas, des mecs, des vieux des jeunes, pour le peu que ça m'importe ... Mais ne compte plus sur moi pour quoi que ce soit. Tu t'occupes de ta libido et ne t'inquiètes pas pour la mienne, je sais comment l'assouvir.

Il baissa la tête, un sourire aussi las et ennuyé que son regard y trônait. Il n'avait jamais eu envie d'en arriver là, et la maturité qui s'était installé en lui était impressionnante. Oh, il ne risquait guère de la garder très longtemps c'était bien vrai, mais en attendant, ça avait de quoi en surprendre plus d'un, et notamment Nath'. Et il plongea soudainement son regard dans le sien, avec une amertume qu'il ne pouvait pas cacher.

Tu me donnes franchement envie de vomir, tu sais que j'ai failli tomber amoureux de toi ? T'en fais pas, ce que tu détestes le plus, les sentiments, il n'y en a plus un seul. 

Et Liam se releva, le dos droit, pour faire forte impression, et eut comme intention d'aller jouer de la guitare, il n'avait pas pu y toucher pendant un bout de temps et sa crainte d'avoir rouillé l'inquiétait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 17:44

Aucun froncement de sourcil, rien ne semblait avoir atteins le grand-frère, qui, pourtant bouillonnait. De quel droit, et surtout, ou allait-il chercher cette connerie absurdité selon laquelle il détestait faire des sentiments? Comment pouvait-il dire avec tant de persuasion qu'il ne ressentait rien, alors que sa peau tremblait et son estomac lui donnait envie de vomir rien qu'à sa vue? 



Tu m'as prit pour quoi, minus? grogna-t-il. Un super héros? Tu crois pas avoir passé l'âge? Bon, alors ai au moins l'intelligence de te servir de ta caboche ; tu crois vraiment que si j'avais juste pas envie d'être le seul jouet de la maison, je serais venu te chercher? Non! J'aurais prit un logement, je suis majeur depuis assez longtemps pour me barrer. Et puis j'aurais pas prit la peine de te chopper si vraiment j'en avais rien a foutre de ta gueule. Y en a d'autres qui sont foutu de faire la même chose que toi, a rester passif. 




Il avait extrêmement de mal à rester tranquille : depuis combien de temps Liam lui reprochait-il de ne pas être l'exemple même du parfait grand frère? Alors que c'est sa simple présence qui avait endormit leur mère, l'avait anesthésier de telle façon que son père avait commencer à le toucher comme on touche un homme. Ensuite pourquoi il ne l'avait pas protéger, c'était autre chose. Peut-être était-il jaloux, ou peut-être avait-il penser que pour être un bon grand frère, il fallait que son cadet ai subit la même chose? Peut-être avait-il été trop vite ensuite en le consolant plus qu'avec de simples câlins d'enfants.
Il attrapa avant qu'il ne soit partit, le pan de son pantalon pour l'asseoir sur ses genoux.



Tu as falli tomber amoureux de moi? Alors laisse ton frère t'apprendre une chose ; on ne manque pas de tomber amoureux, et ne pense surtout pas que j'ai manquer de voir que tu l'étais. Seulement tu vois, j'attends toujours que tu essayes de me faire partager ce que tu ressens. Que tu viennes extraire de moi tout l'amour que tu pouvais. Mais t'es trop Nièvre pour bouger ton cul, alors va y. Couche avec une femme, prouve toi que t'es pas totalement gay, t'en a besoin, c'est d'ton âge. 



Alors qu'on s'attendait à plus, il le lâcha ainsi, se levant et allant se poser, téléphone en main, sur le divan à leur disposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 18:05

Ses poings se crispèrent alors que ses muscles étaient plus durs que du bois. A défaut de son esprit, son corps réagissait foutument mal aux mots de Nathanaël. Son sang tournait dans le mauvais sens et ses nerfs étaient martelés de la même façon que l'on fait bouger les cordes solides d'une basse ... Et pourtant ça ne lui faisait pas mal, c'était juste que sont état mental répercutait sur son corps, comme ça arrivait souvent, et à tout le monde. Ca ne faisait pas mal, ça le faisait juste se sentir totalement bizarre, voir même ailleurs. Et il se laissa tomber mollement, sans aucune résistance quand Nath' eut l'envie de l'asseoir sur ses jambes. Les siennes tremblaient mais de l'intérieur de sorte que rien ne se voit ... Il allait imploser, sérieusement. La tension de leur discution, il ne supportait pas ce qu'elle sous entendait, pas du tout.

Il se releva et le laissa se déplacer jusqu'au canapé, pour adopter l'attitude d'un enfant qui boude et se réfugie avec son téléphone. Alors, et seulement quand son frère fut plongé dans ses sms, il attrapa l'étui de sa guitare, ouvrit la fermeture éclair qui fit un bruit agaçant mais heureusement peu audible et sortit le précieux instrument de son refuge. Il passa la sangle par dessus son épaule et s'assit sur son lit. Ses doigts appuyèrent des accords mais il ne les joua pas, comme pour respecter le silence pesant qui avait suivi les paroles de Nath'. Puis il fronça les sourcils et leva la tête vers lui, l'air perturbé.

Alors tu savais. Tu savais que je t'aimais. C'est bien, et je te remercie de n'avoir rien fait en retour, ça nous aurait mené au bord du gouffre, bien plus qu'on ne l'est déja ... 

Il glissa enfin les ongles de sa main droite sur les cordes, et un son aux connotations aigues rebondit sur les murs. Il regarder son manche, enchaina un deuxième accord, s'arrêta avant de faire entendre le troisième.


T'es un abruti. Ca je ne peux pas le changer. Mais je n'ai jamais eu envie que tu tombes amoureux de moi, encore moins si il avait fallu que je t'extirpe moi même cet amour. Tu croyais que j'étais une si grosse tarlouze que tu n'aurais eu qu'à t'occuper du sexe et que je viendrais moi même récupérer ton amour ? Pfff ...

Un soupire précéda une longue série d'accords, joués avec rage, un rythme violent percuta l'ambiance glacée de la pièce, et il se fichait totalement de savoir si oui ou non ce son gênait son colocataire ou l'un des dortoirs à coté. Il jouait un vieux rock, le genre qui donne envie de bouger, de danser. Ce qui était drôle, c'était qu'aucun d'eux ne bougeaient avec gaieté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 19:59

Ce jeune commençait sérieusement à lui casser les couilles, avec ses répliques juste assez bien placées. Ils étaient pas frères pour rien, après tout, et malgré ce qu'ils en diraient il se connaissaient l'un l'autre parfaitement bien. Seulement voilà, leur espèce de fierté, qui veut qu'il ai raison et non l'inverse. 
Bien sûr qu'il savait. Il aurait fallut être aveugle et sourd pour ne rien comprendre de tout ça. Savoir qu'il trouvait ça terriblement bon quand il venait le prendre et le forcer un peu. Seulement là ça semblait différent. Mais ce n'était qu'une impression, se répétait-il. Malgré tout se faire traiter d'imbécile par Liam fallait pas abuser. Il fit un très léger "ok" tappotant encore sur son clavier, avant de se lever, le poser sur la table basse en face de lui, et, sachant bien qu'une fois posé avec sa guitare il ne bougerait pas, il la lui retira, venant lui embrasser tendrement le bout des lèvres pour le distraire une minute, et, il lui éclata l'instrument sur le crâne, d'un bout net.


Il faut bien que quelqu'un te remette les idées en place, dit-il comme simple justification.


C'est vrai quoi, Liam n'avait eu de cesse de rêver qu'il lui réponde! D'ailleurs c'était pas impossible que ce soit encore le cas, même s'il lui foutait vachement le doute. Et puis il devait pas aider non plus, à ne pas le toucher. C'était tellement rare, il faut dire! 
Il ressemblait vraiment à un gosse vexé, plus encore lorsqu'il souleva l'instrument cassé, et le jeta par la fenêtre.


Je t'en rachèterais une quand tu iras mieux. 




Faudrait pas qu'il ai mauvaise conscience maintenant, en plus, ça serait un comble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 20:54

C'était sans doute un trait de caractère, cette fierté dévorante qui bouffait la moindre raison qui aurait pu tenir une conversation à la hauteur afin qu'ils règlent leurs embrouillent. Mais non, c'était juste impensable. Parce que si ils avaient pu réussir à s'expliquer dans le calme et l'amabilité, ils n'en seraient pas là, et raconter leur histoire serait un écrit des plus inintéressants. Alors il le fallait, qu'il l'ait ce fichu trait de caractère. Il avait fallu qu'ils soient tous les deux trop fiers pour faire le premier pas, pour être honnête envers l'autre mais surtout envers eux même.

Et il l'avait vu se lever, et il l'avait vu s'approcher. Et le désastre s'était approché avec lui, et il s'en était douté. Le goût amer des lèvres de Nath' était fierement accroché aux siennes et sa guitare s'éléva pour ... S'écraser contre son crane. Un filet de sang chaud et collant vint lécher son front, caresser son sourcil, effleurer sa joue et s'écrouler paisiblement de son menton à sa clavicule pour tacher sa chemise. Une guitare est un objet lourd, qui aurait pu lui éclater le crane, et même si il avait l'impression que sa cervelle allait s'écouler hors de sa boite crânienne, ce fut le souvenir bousillé de l'instrument qui le fit se lever d'un coup pour choper son frère par le col. Il le lança avec toute la violence qu'il ne lui avait jamais montré contre la banquette, le forçant à s'asseoir il fronça les sourcils et gueula. 

Mais t'es un putain de connard toi ! Tu crois que je vais en vouloir de ta guitare de merde ?!! Je vais te tuer salaud !  


Un instrument n'est pas une chose que de l'argent peut combler facilement. De plus, cette guitare avait été sa première, celle qui avait subi les plus faux de ses accords en couinant, celle qui s'était cabossé à cause des voyages en moto loin d'être délicats. C'était sa guitare, bordel de merde, et ce débile lui avait pété. En une fraction de seconde, il avait sauté à la façon d'une bête fauve pour atterrir sur son frère et lui foutre un coup de boule, ce qui signifie lui exploser le nez avec son front. 

Tu es con de nature ou tu prends des cours franchement ?! J'aurais pu fermer ma gueule, j'aurais été d'accord pour arrêter mes crises de nerfs et plus te faire chier, mais là t'as déconné espèce d'enculé !!

Et il criait, avec toujours plus de hargne, et toujours moins de pitié pour les habitants des chambres d'à coté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 21:20

Guitare ; nom féminin (?): objet permettant de décrocher des nanas plus facilement, en la portant sur le dos par exemple.




Dictionnaire Nathalien, éditions 2013




En fait, en ce geste, il avait cru que ça serait comme dans les films, vous savez? Il était loin d'imaginer qu'il éclaterait Liam en un même coup. D'ailleurs voir son sang couler sur son front, et rouler sur tout son visage le paralysa une seconde dans une petite grimace, jusqu'à ce que son cadet arrive, et...
ça n'était jamais arrivé. Jamais il n'avait levé la main sur lui, n'avait esquisser le moindre geste de violence à son égard. Son nez craqua, cassé. Son premier réflexe avait été de mettre sur la plaie de son frère, sa main pour voir ce qu'il avait, mais, en court de route, son nez avait été privilégier. 
Profondément choqué de geste plus que de la douleur -qui l'avait fait couiner, pour vous dire qu'il n'avait pas l'habitude- il regarda sa main qui accueillait tout le sang qui coulait à présent. 


Mais PUTAIN il te faut QUOI pour comprendre que je veux pas que tu t'en... Mhh! ça fait mal, bordel. 




L'instrument? Il n'y pensait même plus. Pour lui c'était vraiment quelque chose sans importance, loin de comprendre qu'on puisse s'y attacher. Pourtant, pour la première fois lorsque Liam roula sous son frère, ce ne fut pas pour se faire toucher, et, il avait déjà porter un coup suffisant pour ne plus récidiver. Gardant une main sur son visage pour ne pas que le sang coule sur lui, Nath' eu pour une fois un geste naturel pour un frère ; il observa sa blessure qu'il pressa naïvement, dépassé par l’évènement. Il fallait pas que son cerveau sorte, hein, une fine coupure suffirait, tellement c'était riquiqui là dedans!




Aïe... Tu veux pas aller faire un tour à l'infirmerie avant de me tuer? ...
Je te jure que si le modèle que tu avais se trouve plus je te laisserais prendre la plus chère, celle que tu veux, on la ferra customiser par un pro, avec des motifs genre, une cage thoracique? ça plaira aux filles, hein, mais bouge pas, je te jure que c'est laid...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 21:37

Un nez qui craque sous la violence de son front ce n'est pas rien non plus. C'est certes moins grave qu'une guitare qui explose sur son crane mais c'est tout de même gênant. Sauf que vous voyez, Liam aurait eu envie de lui asséner ce coup encore plus fort, il aurait voulu que l'arrête du nez remonte dans le crâne de ce demeuré pour y perforer le cerveau. Il l'aurait souhaité, vraiment, tout comme il aurait détesté que cela arrive vraiment. Alors il était satisfait de son coup, mais ce n'était pas assez, ça n'était jamais assez quand une partie de sa vie vient de se faire éclater avant de voler en pièces par la vitre d'un lycée que l'on déteste.

Il grogna de mécontentement, encore une fois il était plus semblable à un animal enragé qu'à un humain. Et il se retrouva sous son frère qui avait plus l'air inquiet qu'autre chose. Sauf que ça, il n'y était pas habitué, que son aîné fasse attention à lui était une chose si peu courant ... Ce dernier ne déclarait même pas son derrière comme étant sa propriété et le jetait volontiers aux griffes de leur figure paternelle afin d'en échapper ... Alors pourquoi maintenant il prenait cet air surprit et angoissé ? Il avait quelque chose en tête ou quoi ?!

Son tatouage rouge lui bouffait une joue, ses cheveux collants de sang le front et le sang lui même l'autre joue. Si il avait voulu être plus rouge, il ne l'aurait pas pu. Et chacun sait à quel point le rouge plait à ce Radley là. Cette couleur le fascine, fait bouger ses muscles, remue son corps. C'était un peu une sorte de fanatisme. Le fanatisme de la couleur. Un nouveau concept en somme.

Le rouquin laissa son ainé appuyer sur la plaie bien que cela lui fit plus mal qu'autre chose et il regarda par la fenêtre comme si sa guitare allait revenir en volant et se reposer en un seul morceau sur son lit. Mais ça ne se faisait pas, et l'autre mongole lui proposait une guitare avec une cage thoracique dessus. Plus tard il serait le premier à tuer pour l'avoir, mais là il ne voulait même pas y penser. Puis ce même crétin lui conseillait d'aller à l'infirmerie, et le fauve grogna à nouveau.

Je suis pas une gamine, on a une trousse de secours, j'vais désinfecter et ça ira. Me touche pas.

Le mépris, le dégout, la colère qui faisaient rougir les flammes de son regard, et il se retira avec férocité de la pression de son frère, le laissant là avec son hémorragie nasale il se rendit dans la salle de bains. Les bras s'agrippants au bords du lavabo, il pencha la tête et le sang coula dans l'évier alors qu'il n'osait même pas regarder son reflet de peur d'y croiser une quelconque ressemblance avec l'autre débile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 21:57

Lui même n'avait pas l'habitude d'être comme ça, et il se sentit ridicule quelques secondes après avoir prononcé ces mots. Pourtant c'était vraiment inquiétant comme blessure. Cependant, sachez qu'un nez cassé, et bien rien qu'en bougeant la mâchoire fait souffrir. Et puis... On est assez ridicule le temps que ça guerisse. Liam allait pouvoir jubiler de ce qu'il lui avait fait. Quand il le vit s'échapper, il tenta de le rattraper, mais ne pût que le frôler. Cependant, dès qu'il eut éponger le sang de son nez avec un mouchoir, il alla le revoir, prenant entre ses doigts une bande de tissu et de quoi absorder le sang qui coulerait encore. Appuyant sur ses épaules pour l'obliger à se baisser, Nath' ne lui laissa pas le choix de se laisser faire ou non, puisqu'il lui banda le front, sans jamais regarder le miroir. Il tenait trop à son image pour se voir le visage en sang. 


Ouais, je sais. "Dégages" , "j'ai pas besoin de toi" gnagnagna. 



S'il lui disait ça c'est surtout qu'il voulait qu'il se taise plutôt que de lui dire ce qu'il savait déjà. Ce sont les nanas qui couinent. Son frère n'était pas une nana. Il boucha l'évier, et, fit couler l'eau en gardant fermement une main sur l'épaule de Liam pour l'empêcher de s'en aller directement.




Putain, tu vois quand je te dis que t'es pas foutu de te débrouiller tout seul? J'suis pas ta mère. 




Il disait ça pour faire sortir une remarque, en fait. Parce que, vous vous souvenez quand il avait dit ; "Je vais te dresser" ? Bah voilà. Il saisit les cheveux sur sa nuque, et le fit plonger dans l'eau qui montait dans l'évier, pour lui rincer le visage. Il ne lui permit de remonter pour respirer qu'après vingt secondes, puis, récidiva une poignée de fraction plus tard, trois fois de suite.
Au moins ça lui remettrait une fois pour toute les idées en place?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 22:27

Ca le révulsait. Vraiment. Profondément. On parlait de la fierté des Radley. Qui dit fierté dit forcément égo. Et en cet instant tout particulier, car il faut se l'avouer que voir son crane résister face à une guitare ne nous arrive pas tous les jours, il sentait que son âme se fissurait. Bien sûr la vérité était ailleurs, simplement qu'il se sentait défaillir à l'idée que son crane était actuellement ouvert, pas une plaie béante évidemment, mais il l'avait frôlé de justesse. Il regardait le sang dégouliner dans le lavabo blanc et il avait les premiers vertiges qui arrivent à tous ceux ayant reçu un tel coup au crâne.

Mais il n'avait pas une seconde pour lui, pas une seconde pour souffler. Il avait un grand frère à divertir de toute façon ... Ce qui lui semblait louche, c'était que cet aîné soit aux petits soins avec lui. Liam se laissait faire, il n'était pas en position de force et l'idée de se débattre à nouveau était vaine, il ne pouvait pas fuir au risque de s'écrouler après dix mètres de course. Alors le bandage frais lui fit du bien, ce n'était pas une guérison instantanée hélas, mais c'était tout ce qu'il pouvait espérer.

Et l'eau rinça le sang, pour remplir l'évier, et elle fit un bruit presque sadique. Il venait de comprendre, une seconde avant l'acte, ce qu'avait en tête son frère, et ça n'avait rien de plaisant. Il eut tout juste le temps de prendre une grande bouffée d'air avant de sombrer dans l'eau, et sous l'eau, il crut comprendre le sens des gestes de son frère. Il eut l'impression que le temps s'arrêtait et qu'il se trouvait confronté à une réalité plutôt désastreuse ... Ses poumons craquaient et ses bulles d'air, si précieuses, s'échappaient de lui, son frère le remonta.

Pour l'y replonger immédiatement. Il prit sa respiration trop tard, avala de l'eau, s'étouffa dans le robinet. Son corps ne lui répondait même plus pour asséner des coups à Nathanaël, il sentait simplement ses poumons se contracter, son coeur convulser et son crane imploser.  Puis à nouveau il remonta, le sang avait recommencé à couler quand il finit la tête sous l'eau pour le troisième fois, et le nez heurtant le fond du lavabo de même ... Le sang formait une flaque flottante à la surface de l'eau, bientôt remuée par les bulles de Liam qui n'en pouvait plus.

Mais il ne se laissa pas faire, pas une quatrième fois. Il échappa aux mains de son frère à la manière d'un savon humide et s'écroula sur le sol, recrachant tripes et boyaux, cherchant difficilement son souffle et sa stabilité que le sang fuyant lui faisait perdre ... Il crachait salive et eau, et le visage collé au sol, il se demandait quand est ce que cette comédie allait finir.

Puis comme une réponse à sa question, il ferma les yeux, et s'endormit dans une façon bien ridicule qu'était celle de tomber dans les pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Mer 12 Juin - 22:48

Ne pensez surtout pas qu'il ignorait que son frère n'avait pas le temps de reprendre son souffle. Car si pour vous, il voulait juste le rincer, sachez qu'il savait ce qu'un gant de toilette était. Et puis, son but était pas non plus de le tuer. Il eut juste le temps de le rattraper avant qu'il ne tombe, le mettant sur son épaule, et, allant le mettre sur son lit, non sans avoir glisser -eh! ça commençait pas à vous inquiéter qu'il ne fasse rien?!- sa main sur ses fesses. 

Il n'était pas non plus mufle à ce point, aussi, il le laissa se remettre de ses émotions le temps qu'il faudrait. Prit dans son élan de gentillesse, il alla voir ce qu'il en était de la guitare, mais... Non. Décidément non. Cependant, bien gentiment, -Encore?!- il était aller en ville, et, avait chercher vainement un instrument comme il l'avait décrit un peu plus tôt, histoire que le réveil soit un peu plus doux. 

Seulement voilà ; on lui en proposait à commander mais pas a vendre sur place. Dommage, vraiment, parce qu'il ne comptait pas repartir sans. C'est finalement dans une antiquaire qu'il trouva son lot, et, fièrement, repartit avec la chose dans le dos, qui lui donnait un style particulièrement agréable. 
Enfin de retour, il n'allait pas s'amuser à aller donner les motifs de sa fugue temporaire, et, fit la même chose qu'à l'allée, a savoir, en escaladant les murs. Il déposa l'étui remplit à l'entrée, les poches vides à présent. Liam devait s'être réveillé entre temps, c'est pourquoi il lança dans un sourire freedent.

Alors, dis moi, tu serais prêt à quoi pour une guitare? T'as intérêt à bien te tenir cette fois, ton crâne supportera pas que je te l'éclate encore dessus, hein. 




Et il avait cette bouille adorable, et... Moqueuse. Nath' quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 7:29

Son sommeil s'était vu assailli d'un rêve plutôt angoissant. Pas un cauchemar avec des monstres, pas un endroit merveilleux. Juste un lieu totalement vide, et entieremment gris ... Ses cheveux rouges étaient noirs, son tatouage inexistant, et il avait perdu quelques centimètres ... Il revenait à ses quinze ans sûrement. Il s'assit par terre, regarda longuement ses mains et les appliqua sur son front, ses mèches de cheveux rougissaient lentement, il sentait son corps qui s'étirait. Il grandissait, arrivait à ses seize ans. Il se mit alors accroupit, entoura ses jambes de ses bras ... Et une douleur aussi soudaine que bestiale lui dévora la joue. Il avait dix sept ans, un tatouage qui ne s'effacerait jamais des cheveux cassants à cause des nombreuses teintures et des yeux d'albinos. Et il ne parvint soudainement plus à respirer ... Ou plutot à expirer. Des choses rentraient bel et bien dans ses poumons, mais il s'agissait d'une eau gluante et collante qui envahissait ses poumons et qu'il lui était impossible de recracher. Son crâne se fissura, et il se noyait dans une eau qu'il n'avait pas vu arriver. Le sinistre fantôme d'une carcasse de guitare dansait devant ses yeux et lorsqu'elle s'explosa à même le sol, il ouvrit les yeux.

Liam n'eut pas cette contraction de tous les muscles qu'ont souvent les personnes qui sortent d'un cauchemar troublant, il se contenta de fixer un long moment le plafond, puis de porter ses doigts à sa gorge et de savourer l'air qui y pénétrait sans qu'il n'y ait une seule goutte d'eau. Il toucha la croûte de sang qui avait séché le long de son visage et taché l'oreiller. Un oreiller ? Il se souvenait être tombé vers le sol, pourquoi était-il sur son lit ? C'était impensable, il ne comprendrait jamais son frère ...

Et en parlant de cet énergumène, il le vit posté en train de rentrer, se redressa maladroitement pour placer son dos contre le mur sans avoir la pensée d'y mettre un coussin pour que ce soit plus confortable. Liam écouta sa proposition, sans un mot, puis émit un rire nerveux, jusqu'où iraient-ils ? Il craignait de ne plus avoir envie de connaître la réponse ...

Je n'en veux pas de ta merde. Encore moins si je dois coucher avec toi pour l'avoir. Tu as toujours cherché des excuses pour justifier le fait que tu veuilles me prendre. Soi disant pour m'inculquer le respect, ou bien pour fêter nos retrouvailles, ou encore pour me faire comprendre que je ferais mieux de t'écouter ...

Il serra les poings et sa machoire se crispa dans un même élan. Ses mots étaient tremblants, mais ceux qui sortirent par la suite étaient clairs et lucides. Peut être que son crane brisé avait détruit son arrogance ? (je vous rassure, ce n'était absolument pas le cas.)

Tu n'as jamais accepté tout simplement le fait que je t'excite comme si tu étais une pucelle en chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 13:47

~

C'était un jour assez gris, qui semblait être une journée parfaite pour faire du shopping dans un grand magasin, et finir la soirée entre copines. Elle avait trouvé une nouvelle excuse, encore une, pour ne pas agir lorsque son mari prendrait ses deux gosses. Nathanaël, assis en tailleur sur son lit, un livre sur les genoux, l'avait très bien comprit. Il savait que le samedi était le pire jour de la semaine ; toute la famille était en congé, et les boutiques étaient encore ouvertes de manière à ce que "Maman" puisse sortir. Le samedi, c'était donc le seul jour où ils étaient une journée entière à la maison, avec pour seule compagnie leur père. C'était certain qu'ils y passeraient. Pourtant il avait continuer à lire, parce qu'il était le grand frère, et, qu'il ne devait pas inquiéter Liam qui, encore si jeune semblait prendre exemple sur lui, ce qui l'amusait énormément en terme de conneries. Mais passons. Il ne voulait pas non plus réagir, parce que, il estimait qu'il ne serait pas la victime facile, qu'un jour il serait aussi un carnivore. Qu'il ne devait plus crier, ni même... Rien. Il devait se taire si ce n'était pas pour parler. 
Quelques gémissements attirèrent son attention ; il ne serait pas le premier aujourd'hui. Son premier réflexe, dans ces moments là, étaient de fermer la porte de sa chambre, pour étouffer un peu de ce son si désagréable. Liam avait mal. Probablement ne sut-il jamais à quel point son coeur se serrait de l'entendre. Il attendait alors que ce rapace soit satisfait, pour filer entre ses jambes qui filaient à la cuisine, pour aller rejoindre Liam dans la chambre, et, venir le prendre dans ses bras. A ce moment, son frère aimait encore ce contact et était loin de s'en plaindre. Il avait posé son front sur le sien, puis, avait déposer un baiser sur ses lèvres, pour la première fois. 

Je voudrais que tu ne sois qu'à moi, que tu m'appartiennes. Tu veux bien que je le fasse? A chaque fois qu'il prendra ce qui est à moi je viendrais le reprendre... 


~


Pour une fois qu'il ne lui faisait rien, rien d'autres que quelques petites piques... (Bon, admettons que la guitare avait été un rien plus embarrassant!) Ouais, c'est ce moment là que Liam choisissait pour se rebeller. Fallait croire qu'il le préférait avant! Au moins là il disait rien de déplaisant.
Il l'écouta encore, prêt à ne rien dire encore, lorsque cette fois... Oui, cette fois c'en était de trop. 

Que Liam n'espère pas tout de fois s'en sortir si facilement, car, s'approchant de lui il lui tordit le bras dans son dos en lui enfuisant le visage dans les coussins, sans se déranger pour lui ôter son pantalon et son dessous dans un même geste.




Tssh, n'essaye pas de me faire croire dans ce cas que tu veuilles sauter des nanas. Crois moi, elles te feront pas toutes ce que je te fais, et ce, en chaleur ou non. Tu veux vraiment que j'arrête de me trouver des excuses Liam? Alors écoutes bien, parce que je ne compte pas te le dire tout les jours : tu me fais bander comme un pendu, ma seule envie c'est de te prendre, parce que t'as un cul plus joyeux que la plupart des filles dans ce bahut, que ta gueule d'ange me donne envie de la voir rapprocher de ma queue pour que tu la suces. ça te vas comme ça, ou faut aussi que j'y mette les formes?!




M'enfin du coup, il ne lui laissait plus bien le choix, appuyant une main dans son dos sur laquelle il répartissait tout son poids et, défaisant de l'autre sa ceinture pour en libérer le matériel qui de toute évidence en avait pas fini avec Liam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 17:00

Ce qui était ironique dans cette histoire, c'était la réaction qu'avait toujours eue Liam avant ses quinze ans. La réalité était étrange, même incompréhensible pour quelqu'un de censé. Ce qu'il y avait de bien dans cette histoire ? Les Radley n'étaient pas des gens censés. Même pire, ils étaient dénué de toute forme de rationalité. Et les samedis se firent à la fois attendus et dégoûtants. La première partie l'angoissant toujours, il fallait le dire son père était monté comme un cheval, c'était certainement pour ça qu'il avait plu à leur mère. Et ça faisait mal, ça lui tordait la gorge et lui donnait envie de gerber, il saignait, et hurler, une partie de son corps appréciait ça, c'était ce qui le dégoutait totalement. Les caresses sans aucun amour de son père et sa violence même si c'était affreux à ressentir, il ne pouvait empêcher son corps, son système nerveux et tout ce qui allait avec, d'apprécier ça autant que de le détester. Et alors, humilié et ravagé, venait la seconde partie du samedi, celle où Nath' prenait connaissance de ce qu'avait fait son père et où il voulait récupérer son dû. Liam se laissait faire, il ne hurlait pas en ces instants ... Il s'accrochait à son frère, à sa lumière, à son héros, et il appréciait ce qu'il recevait, en gémissant sans se retenir ... Et les quinze ans étaient arrivés, la majorité de Nath' avec. Jamais plus Liam ne se laissa faire, jamais plus il ne s'autorisa à gémir comme il le faisait. Peut être avait il percuté le fait qu'une famille normale ne faisait pas ce genre de chose ... Ou bien qu'il savait qu'il ne pourrait jamais être avec son frère ... Ses souvenirs lui rappelaient cependant avec cruauté la promesse qu'il avait fait à son aîné, la première fois ...

Je te promets que je le voudrais, toujours ...


C'était une promesse qu'il avait tenue, pour son plus grand malheur. Et aujourd'hui encore malgré ce qu'il disait, les mots injustes et idiots qu'il envoyait dans la tronche de Nath', il le voulait encore. Il désirait l'avoir contre lui plus que n'importe quelle autre connasse. C'était lui et pas quelqu'un d'autre, mais il lui était impossible de se l'avouer, impensable. Alors il tentait de résister, il le repoussait, repoussant avec lui l'envie de vivre ses nuits contre sa chaleur. Et il espérait de son mieux que son frère trouve quelqu'un qui lui ferait tourner la tête, et qu'il soit enfin libéré de ce poids qu'était son aîné.

Son bras craqua en un bruit sourd et il voulu cracher à la gueule de Nathanaël mais eut seulement le reflex de prendre une bouffée d'air et de l'emprisonner dans ses poumons pour ne pas finir étouffer, les coussins étaient trop épais pour espérer respirer à travers. Il secoua les jambes pour lui rendre plus difficile l'enlevée de ses habits, et grogna dans le coussin, il s'arrêta en entendant la ceinture de Nath' se défaire, et il le traita de tous les noms. Pas ça, pas maintenant. Il balança son talon en arrière, toucha le genoux du l'abruti aux yeux verrons puis se redressa et ne s'arrêta pas pour respirer, il attrapa le membre de son frère d'une main et le pressa pour le forcer à rester sage.

Qu'est ce que tu comprends pas ? J'ai pas envie de coucher avec toi, vas te trouver une chatte bien humide et agréable dans laquelle tu puisses frotter et consoler le fait que ton frère te déteste. Si tu me touches, je te l'arraches avec les dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 17:39

Le coup donné dans le genoux de Nathanaël le déséquilibra juste le temps qu'il faudrait à Liam pour lui prendre son membre entre ses doigts, et, le regarde pour lui cracher une nouvelle fois bien des choses à la tronche. Du venin; la pire des salopes aurait pas pu lui balancer plus douloureux. Pourtant c'était également amusant. Enfin, ça l'était pour lui. Parce qu'au fond, lequel des deux ignoraient que c'était toujours pareil? Ne prenant même pas en compte le fait que Liam tenait sa virilité, il prit entre ses mains ses deux fesses, pour le ramener contre lui, et, venir poser ses lèvres dans son cou.


"Si tu me touches, je te l'arraches avec les dents."


L'affirmation ô combien téméraire le fit sourire. Juste ça. C'est sûr que ça serait embarrassant qu'il arrive à le faire, mais enfin, vous êtes sûrement loin d'ignorer que s'il n'est pas simple d'arracher ce genre de choses, il ne le laisserait pas faire. C'est pourquoi il s'amusait a malaxer ce qu'il tenait entre ses mains, sans se déranger de la remarque, à laquelle il ne répondit pas par simple provocation.
Ses lèvres remontèrent sur sa mâchoire ; si il faisait ne fut-ce que tourner la tête il lui ferait un mal de chien au nez, mais peu importe.

Il se moquait royalement de ce que faisait une famille normale. La sienne le faisait, et, tant qu'on leur foutrait la paix, ça sera bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 18:01

Nathanaël était un pur masochiste à en croire ses gestes. Et ça le rendait fier de n'avoir aucunement peur de son frère ? Tant mieux pour lui, pour son égo qui ne devait surtout pas être effleuré au risque de se faire refaire le portrait. Il y avait de ces hommes, qu'il ne fallait pas vexer. Nath' était l'un d'entre eux, tout comme Liam bien sûr. Et il se laissa faire, de la façon la plus insensible qui soit, pire que ça, les mains sur son derrière ne lui donnaient même pas la moindre envie de l'embrasser. Il resserra ses doigts sur sa prise pour répondre à ce touché et échappa ses lèvres des siennes, avec rapidité, il descendu sa bouche au niveau de que devait être la "fierté" de Nath', et il mordit. Il savait à quel point cela pouvait être douloureux, aussi il ne croqua pas dedans comme si c'était une pomme, mais plutôt avec une mine répugné et se releva d'un même élan.

Son caleçon moulant renfilé, il passa une jambe dans son jean usé, une deuxième, serra la ceinture et attrapa une poignée des cheveux noirs aux reflets bleutés de son ainé. Il le couvrit d'un regard incendiaire et appuya son genou sur sa gorge, la mine agacé. Devait-il encore lui faire une leçon de moral ou bien l'assommer pour avoir les paix durant l'heure suivante ? Il n'en savait rien, et il était coincé dans cette chambre avec lui de toute façon. Il ferma les yeux, se courba et posa ses lèvres contre celles de son frère, glissa avec sensualité sa langue à l'intérieur de la cavité buccale de Nath' et effleura à peine sa langue pour se reculer bien rapidement son visage.

Je ne plaisante pas Nathanaël. Je ne veux pas me faire prendre par un mec qu'a juste besoin de satisfaire sa libido, c'est déja assez humiliant, ne rends pas la chose plus chiante encore.

Ses lèvres se pincèrent en un rictus gêné, lui n'aimait pas la façon de fonctionner de sa famille, ça l'insupportait de plus en plus ce détachement quant aux fait de savoir qui coucherait avec qui. Il se sentait un peu comme devenu un jouet, et ça il appréciait pas, mais pas une seule seconde. Alors il relacha avec mépris les cheveux de son frère, retira son genou et ferma les yeux, en restant accroupi à coté de lui ... Il allait se faire tuer, sûrement. Nath' n'aimait pas se sentir impuissant, aussi risquait-il de le lui faire payer, et puisqu'ils allaient passer l'année ensemble, c'était devenu dérisoire en une fraction de seconde, même si il ne supportait pas l'idée, il ne pouvait que s'y contraindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 18:52

Ouais, Nathanaël était masochiste. Au moins autant qu'il n'était sadique, en fait. Il avait toujours aimer quand il lui mordait les lèvres quand il les lui embrassait. Liam ne l'avait-il jamais remarqué? Pourtant, et si son frère l'ignorait, il envoyait son poing dans la joue du vieux s'il tentait ce genre de choses. Ouais, parce qu'il essayait de se défendre. Mais même s'il était baraqué, il était encore assez loin de surpasser son père, et, se faisait en général assez vite rattraper. Non, décidément, même s'il ne songeait même plus à tout ce dont son cadet accordait tant d'importance, il n'avait rien a voir avec le plaisir que son corps prenait malgré lui en ce genre d'instants. Ces moments ou il se dégoutait lui même de ne pas être assez fort pour résister, de regretter de ne pas arriver à viser ses couilles, de ne pas pouvoir les lui arracher et de les hacher menu.

Franchement il aurait dû l'assomer. Surtout après avoir prit cette position là, après l'avoir embrasser... Ah, il n'aurait jamais la paix! Mais pour le coup il cherchait! On a jamais vu quelqu'un qui désire si peu son frère et qui arrive en même temps autant à le draguer!

Alors si je te dis des mots doux tu te laisserais faire? Ma libido... Rahh, de suite... Mes hormones sont en folies quand je te vois, ça devrais te suffire, pourtant... En fait t'es juste un gros frustré... T'auras dû le dire à ton grand frère, il est là pour ça... T'as juste besoin d'un peu d'amour...

Après quoi, il le fit basculer sous lui, et, lui roula un patin comme jamais il n'avait dû en recevoir. Il lui bouffait littéralement les lèvres, faisant danser sa langue avec la sienne, et, ayant remonter sans pantalon sans pour autant le refermer, il appuyait son bassin sur le sien, au travers tout le tissu, histoire de lui montrer que ce n'était pas tout a fait faux ce qu'il lui disait. Lorsqu'enfin il le laissa respirer, il s'essuya les lèvres et lui offrit le genre de regards qu'on les tombeurs, dans un petit rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 20:16

Liam avait en lui cette touche de naïveté mélangé à une grande dose de débilité, ce qui le rendait fichtrement crédule dans certains moments. Et là, il l'était plutôt. Le rouquin croyait dur comme fer qu'il aurait enfin la paix, enfin non, il savait justement bien trop que ça ne serait jamais le cas. Mais il avait le faible espoir de ceux qui n'en ont plus, alors assit et facilement attrapable par son chasseur, il fermait fort les yeux, dans le but plutôt vain de disparaitre comme par magie. Une chose était à savoir ? A l'instant où se déroulait cette scène, Liam aurait crevé pour que la magie existe, et que comme dans Harry Potter, il puisse transplaner dans un endroit loin, ô oui bien loin de cette pièce dont il avait l'impression que les murs se resserraient sur lui.

La réalité revint d'un coup sec. Comme un fidèle cavalier, elle arrivait toujours, et l'adolescent n'en pouvait clairement plus de cette connerie de réalité qui l'empêchait de grimper sur un tapis volant pour s'en aller bien loin. A cause d'elle, il se retrouvait le dos contre un sol dur et froid que le lycée avait pourtant tenté de rendre agréable avec une imitation de parquet, mais putain que c'était désagréable pour le dos. Bon, la vérité c'était qu'il n'était pas trop à plaindre étant donné que ses lèvres, même plus, sa langue, étaient accrochées à d'obscures jumelles qui semblaient convaincues que récurer un palais est passionnant. Il avait en sa bouche un tornade de désir et pour rester honnête, ça excitait Liam bien plus que de se faire malaxer le cul.

Alors il passa ses mains dans le désordre sombre qu'était la chevelure de son frère et aussi surprenant que cela puisse paraître et certainement pour la première fois depuis quelques années, il répondit avec avidité au baiser saliveux de son aîné. Pourquoi continuer à se voiler la face ? Il avait grandi avec les caresses de son frère, les avaient attendues et souhaitées chaque fois que leur père l'avait fait souffrir. Et aujourd'hui, c'était devenu normal pour lui, bien que l'accepter était exceptionnel. Cette fois, juste celle ci, il pouvait tenter de faire un effort, et puis tout deux étaient blessés.

Liam répondit au rire de Nath' par un regard désabusé, et moqueur en arquant ses sourcils avant de l'embrasser à nouveau à pleine bouche, entretenant avec sa langue un duel dépourvu de haine mais plutôt comblé de sensualité. Il glissa l'une de ses mains à la recherche du contact de la peau de son frère alors que l'autre avait attrapé une poignée de cheveux, à nouveau. Oui il allait se laisser faire, mais ce n'était pas une nana soumise. Il était plutôt du genre à aimer les choses épicées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 21:03

Nathanaël n'était pas un tapis volant. Ceci dit, il avait un peu de cette magie; il pouvait vous emmener voir le septième ciel ~ Après tout sentir que la personne -surtout Liam- appréciait ce qu'on lui faisait était plus agréable. Il fut surprit tout de fois qu'il lui reprenne un baiser, avec tant de sensualité qui plus est, et, il se surprit lui même à fermer les yeux quelques secondes, le temps de prendre conscience de ce qui se passait.
Lorsque son regard vairon se rouvrit, il posa une main sur sa nuque, et l'autre sur sa hanche en s'empêchant d'en faire plus. C'était sûrement la première fois depuis bien longtemps qu'il ne lui avait pas offert ses lèvres, il ne voulait pas risquer de le voir repartir comme tout à l'heure. Surtout qu'il ne comprenait pas vraiment pourquoi il n'appréciait pas ça. Et qu'est-ce que c'était dur de ne rien faire, alors que lui partait à l'exploration de sa peau...

Il quitta sa bouche, séparant leur langes, pour aller dans sa nuque le temps de respirer, ne pouvant plus se retenir de caresser son bas ventre très légèrement de manière à le faire frissonner. Il n'avait qu'une envie c'était de l'allongé, de l'entendre gémir comme avant, de l'entendre supplier qu'il en voulait encore. Pourtant là, avec ce qu'il avait, il était surpris.
Jusqu'où irait-il? Liam ne s'arrêtait sûrement pas à un baiser ; c'était tout de même un mec plein d'hormones. En plus avec Nathanaël accroché a la bouche, mieux valait avoir prévu quelque chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 21:26

La sensation que, enfin, ce que l'on fait est apprécié, après deux longues années de refus et de rejet, c'était celle ci qu'éprouvait Nathanaël ? Il n'en savait rien, il espérait le plus vaguement possible que ça lui plairait de ne plus être affublé de coups de talons et de griffures de la part d'un frère qui définitivement préférerait s'avaler la langue plutôt que de laisser entendre un gémissement. Il semblait finalement que le coup qui aurait pu lui perforé le cerveau, l'avait rendu plus passif de ce coté là, et moins d'un autre. Que l'ainé se rassure sur un point, Liam ne le prendrait pas. L'idée d'avoir son engin dans un tel endroit ne le faisait pas bander, loin de là. Il aimait la sensation d'appartenir à son frère, et de plus il savait que le brun ne tolérerait pas un inversement de position. Alors il avait incliné la tête vers son épaule frissonnante de désir tandis que la peau de sa nuque était attaquée par une bouche avide de chaleur.

Il se mordit la lèvre inférieure en un sourire qui ne masquait pas le plaisir qu'il avait. Pourquoi un tel sentiment ? Non seulement parce que l'idée d'avoir son corps collé à celui de son frère était irresistible, mais que le voir, le sentir, tenter de résister aux pulsions de violeurs qui coulaient dans ses veines était remarquable, il adorait ça. Cependant, il tira sur la mèche de cheveux qui lui permettait de garder un minimum de contrôle sur le fauve à qui appartenaient les jambes sur lesquelles il reposait, et il titilla la pomme d'Adam de son frère, avec ses dents, avec ses lèvres, avec sa langue, y glissant une fine trainé de bave qu'il ne prit même pas la peine d'essuyer par un baiser.

L'érotisme s'emparait de lui, tout comme l'ambiance qui regnait dans cette étroite chambre changeait du tout au tout. Les Radley sont issus d'une famille de luxure la plus totale, et ils avaient un don pour rendre une atmosphère plus torride que n'importe quel chef d'oeuvre de la pornographie. Il lacha un court instant sa laisse et fit passer un message du regard à son frère " Si tu bouges, je te tue. " Par la suite, il lui retira le tissu qui le séparait ridiculement mal du torse de Nath' et posa son front contre sa clavicule en lançant le tee shirt dans un coin de leur "demeure". Il cessa de bouger, un court instant. Court mais durant lequel on pu croire qu'il avait cessé de respirer aussi. Puis il reprit sa lente et enivreuse descente vers un trésor qu'il aurait voulu être le seul à connaitre.

Ses longs doigts que la musique avait assouplis s'amusaient avec malice et ardeur à jouer avec les nerfs de son frère, il se les léchait parfois pour humidifier les abdos de son ainé, et il déposait de temps à autre un suçon rouge vif, comme il les aimait, sur le corps qu'il convoitait et le rouquin releva la tête pour le regarder, droit dans les yeux pendant qu'il glissait une main le long de son duvet pubien. Jusqu'à quand Nathanaël réussirait-il à se retenir ? C'était une bonne question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Jeu 13 Juin - 22:22

Quand il lui avait dit qu'il le faisait bander comme un pendu... Faut dire qu'ils ne démarraient pas au quart de tour quand ils étaient ensemble. Sa tête bourdonnait comme si un nid d'abeille y avait établit domicile. Ce crétin voyait bien qu'il se retenait et il en jouait, ce con. Mais il tiendrait bon, puisqu'il devait jouer le jeu. Sentant qu'il commençait à descendre dans son cou, il redressa doucement le visage en dépit des cheveux qu'il étreignait pour garder une certaine prise sur lui. Sa pomme d'Adam semblait se défendre, se levant et se baissant sous ses assauts, sur le rythme de sa respiration qu'il fit en sorte de calmer malgré les douces attentions qu'il lui portait, enfonçant l'ongle de son index sur sa hanche, sur son pouce retirant dans un même coup une petite peau morte, qui avait surtout lieu d'être pour lui faire garder les pieds sur terre. C'était horrible d'essayer de résister, il ne comprenait décidément pas comment avait fait Liam deux ans durant pour s'entêter à cacher tout ce désir, qu'il laissait sortir aujourd'hui... Enfin, c'était un peu différent, c'est vrai ; Liam n'envisageait pas de le faire craquer avant de le prendre. D'ailleurs ça les arrangeait bien tout les deux que ce fut le cas. Les rôles établit étaient déjà parfaits tels quels.

Et il adorait ça? Alors il allait encore en jouer comme ça souvent? ... Viendrait un jour ou le côté Radley serait trop fort et qu'il le prendrait sans ménagement. Sans toute cette retenue qui le tuait, qui le faisait bander comme un adolescent.
Peu à peu, la pièce s'emplissait d'air chaud, sans doute leur souffle et leur peau déjà bouillante de plaisir... Il n'avait plus qu'une envie, en fait, c'était de bouger. Plus encore alors que son frère lui disait qu'il le tuerait au moindre geste; ça l'amusait de s'imaginer ce qu'il ferait réellement. Le problème c'est qu'il ne ferait probablement pas ce qu'il ce qu'il voulait, et, partirait définitivement cette fois. L'idée était tout de suite moins plaisante c'est pourquoi il ne laissa pas à son esprit de contradiction le plaisant loisir de se manifester.

Jusqu'à quand allait-il résister? A le sentir là, si prêt, toucher son anatomie déjà si chaude pour si peau... Il devait pas avoir tout à fait tord avec sa comparaison de tout à l'heure, finalement. Nathanaël se mordait à présent l'intérieur de sa joue, comme si cette douleur infime et invisible pour Liam pourrait amoindrir son plaisir, et, tenir avec plus d'aisance mais c'était vain. Il lui attrapa le col de sa chemise pour le ramener à sa bouche avec violence, oubliant presque la menace, sans pour autant le contraindre à plus de gestes... Oh que c'était bon de le retrouver comme ça... Ses doigts se décrispèrent, et, sa langue vint lécher ses lèvres. Déjà son torse portait la marque de son frère, son cadet, son Liam. Deux ans qu'il attendait d'avoir à nouveau droit à ce plaisir là... Et enfin il l'obtenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 23
Localisation : Sur le toit, ou peut être pas.

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans ♫
Orientation Sexuelle: Tout ce qui bouge.
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Sam 15 Juin - 17:19

Deux années. Dans une vie, ça se camouflait assez bien en somme, mais dans la vie de Liam qui ne comptait pas dépasser les trente cinq ans, deux années ce n'était pas rien. Il avait vécu ces longs mois avec la boule au ventre et le stress permanent de devoir repousser son frère. Et il y avait survécu, ce qui n'avait rien étonnant, il y avait survécu et semblait décidé à reprendre les choses du début, convaincu que quelque chose de meilleur que cette lente auto-destruction les attendait. La lumière vacillait à nouveau, se rallumait en suffoquant après une longue absence, tremblait au fil des courants d'air, mais résistait, telle une battante. Peut être qu'elle ne durerait pas, sûrement aussi que Liam préférerait tout abandonner à nouveau. Mais se voiler la face n'avait rien de bon, et il ne s'en sentait pas capable un instant de plus.

Son col attrapé, ses lèvres happées, il ferma les yeux et profita de cet élan de spontanéité pour glisser ses doigts tout contre la partie la plus intime de son frère, si encore les Radley considéraient cet endroit comme étant intime. Il fit avancer le bout de sa langue contre les lèvres de Nath' et l'embrassa à nouveau, avec violence et passion en plaquant son dos contre le sol grâce à la mèche de cheveux. Ses lèvres et sa langue redécouvraient les incroyables bienfaits d'un baiser partagé au même instant que ses doigts décelèrent le membre durcissant et chaud de son aîné, ce qui lui décrocha un sourire qu'il ne pouvait contenir même en l'embrassant. Liam avait réussi à lui retirer son pantalon et son boxer en un temps record pour quelqu'un qui, dans un sens, s'était abstint pendant deux ans.

Le musicien caressa la virilité de son frère avec les ongles tout en continuant le baiser suave qu'ils échangeaient. Il retira à contre coeur ses lèvres de siennes, rompant leur échange avec une langue glissant le long de sa machoire et la mordillant de temps à autre? Puis il relâcha la chevelure ébène de Nathanaël et sa tête descendait, descendait ... Son coeur martelait sa cage thoracique, il voulait s'échapper et pouvoir battre une mesure folle au grand air, mais il était coincé dans ce petit endroit, et devait se calmer au risque de faire tomber Liam dans les pommes ...

Il s'arrêta un instant une hésitation qui ne dura qu'une seule seconde mais où il eut conscience de ce qu'il faisait, s'apprêtait à faire, et l'angoisse s'empara de ses boyaux pour les retourner, avant que ces derniers ne se fassent à nouveau envoyer valser par le désir qui se répandait en lui, dans ses veines, dans ses muscles, et qui embrumait son esprit. Il continua la descente de sa bouche pour poser ses lèvres à la naissance du membre qu'il étreignit avec sa langue, cette dernière rampa comme une damnée jusqu'au gland qu'il prit un plaisir malsain à faire languir. Il ne savait plus quels étaient les gestes à faire dans ces moments là. Alors il tendit la main qui avait tenu les cheveux vers celle de Nathanaël, et se contenta de prier pour que ce dernier la lui prendra.

En attendant cette réponse physique, Liam suçota la verge de son grand frère, comme un bonbon que l'on a attendu un long moment, s'en privant soi même en songeant que c'était mieux ainsi ... Et lorsque l'on redécouvre son gout, on ne se souvient même plus de la façon dont il faut le manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 26/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 19 ans
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Petit(e) ami(e): N'est pas un coeur à prendre...
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi] Dim 16 Juin - 18:31

Deux ans. Non, décidément il ne comprendrait pas ce qui c'était passé durant deux ans pour qu'il puisse avoir dissimulé tout ce qu'aujourd'hui il lui montrait. Cet espèce d'amour en chocolat (pardonnez l'expression, mais la guimauve n'était pas adapté et ce dernier pouvant aussi fondre sous la langue...) noir, oui, vraiment noir parce qu'il le sentait si amère. Deux ans, c'était quoi? C'était trop, de toute façon. Deux ans, ça fait 72 samedis. C'était moins d'un dixième d'une jeunesse insouciante.
Nathanaël pouvait pas comprendre. Vous me direz c'est pas le genre à chercher trop non plus. Il comprenait que son frère était devenu plus exigent, et voulait des gestes plus doux, plus sincère, mais ça changerait rien de plus. C'était toujours son petit frère, celui qu'il avait égoïstement laissé prendre sa place un samedi d'hiver, lorsqu'il faisait froid, et était resté collé au radiateur malgré tout ce qu'il entendait. Qu'aurait-il bien pût faire? Même maintenant en une torgnole du paternel il se trouvait K.O


Imaginez maintenant qu'après cette longue absence, il ait de nouveau droit à quelque chose qui gratifiait un minimum son égo. Peut-être au final que Liam pouvait encore éprouver de l'envie. Tout comme lui, dans un frisson, éprouvait l'envie de sentir si il était aussi avancé que lui. Il sentait son sourire contre ses lèvres, et, ses yeux vairons le fusillèrent sur place dans une sorte de "te fous pas d'moi, on verra quand ton tour viendra! assez amusant au final. La position était étrange, inhabituelle, puisqu'il sentait qu'on l’entraînait vers le sol décidément inconfortable, et, malgré tout résistant en tremblant légèrement puisqu'il tractait les abdos pour le porter et pas tomber d'un coup brutal. Au bout du compte il ne tint plus à ne pas laisser sa main lui faire ouvrir les cuisses pour qu'il les aient de chaque côté de ses hanches, ce qui franchement n'aidait pas sa verge dressée à rester un minimum stable, puisqu'il ne pouvait plus penser autrement que de lui donner un coup de rein bien placé, pour lui manifester son intention.
Ceci dit il restait fort, puisque malgré tout il n'en faisait rien. Rien d'autre que de faire avec les doigts de sa main libre des tourbillons dans les cheveux rouges de Liam, pour essayer vainement de penser à autre chose.


Puis Liam retira sa bouche de la sienne, et, commençait à nouveau à le caresser. Au final il voulait vraiment qu'il lui saute dessus, hein, c'était pas possible autrement. Comme une maîtresse qui chercherait à s'en repentir, il descendait de sa mâchoire à ce fameux endroit qui logeait son [s] seul et unique [/s] cerveau, qui, actuellement pensait bien beaucoup à son frère, bien que plus au niveau du postérieur. Il était loin de penser qu'il pourrait s'évanouir, en fait, il pensait même pas à regarder son frère, parce qu'il savait pertinemment que s'il le faisait il le tournait et le prendrait sans aucun ménagement, ce qui risquait bien d'arriver de toute façon maintenant qu'il entortillait cette putain de langue autour de son sexe.
En fait non il avait pas envie de simplement le prendre, lui faire l'amour ou le baiser. Non, il voulait le voir reconnaître tellement ses envies qu'il pourrait crier et jouir honteusement, et, sans pour autant le regretter. Un truc qui ferrait rougir la grand-mère rabougrie qui gérait cette école. Il voulait se sentir en lui plus à l'aise que jamais, sans s'y trouver à l'étroit et pouvoir y laisser sa semence comme un panneau de propriété privé, il voulait...


Cette main... Heureusement qu'il l'avait sentie s'approchée, et qu'elle l'avait frôlée, sinon il ne l'aurait pas vue. Il y entortilla ses doigts, et, s'accrochait un peu, histoire de garder les pieds et surtout le cul sur terre. Ouais, parce que franchement c'était mal barré vu les tournures des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le retour des Radley [/!\ Yaoi]

Revenir en haut Aller en bas

Le retour des Radley [/!\ Yaoi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Pensionnat :: Dortoir des Garçons (interdit aux Filles)-