Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Rencontre imprévue [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 36
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 23
MessageSujet: Rencontre imprévue [LIBRE] Mer 5 Juin - 19:26

Posée dans les escaliers, assise sur une marche de manière à être recroquevillée sur moi-même, je regardais le ciel par la haute fenêtre. J’étais assise dans un rayon de soleil qui réchauffais agréablement mes jambes nues, et mes pieds bouillaient dans mes doc's.

Je lissais ma jupe du plat de la main, et regarda un instant les ombres mouvantes des oiseaux passant dans l'océan bleuté, se croisant avec les ombres plus légères des nuages cotonneux.

Je rêvais toute seule, et émerveillais pour chaque forme, le modelant selon mon désir et mon imagination. C'était merveilleux. La paix régnant dans la cage d'escalier, la douceur de la lumière du soleil en fin de journée, les ombres mouvantes et la légère brise passant par la fenêtre entrouverte me plaisaient, comme d'habitude.

J'étais si bien ici ! Suki Gakuen était un lycée sympa, bien que je ne connaisse que peut de monde. Les gens que j'y avais rencontré m'avez plu, et intéressée, ce qui était rare pour moi. Et quand je le désirais, je pouvais me retrouver en paix, au calme, sans souci, avec pour seuls compagnons les ombres et le silence ~ Ici, c'était mon repère, mon endroit à moi. L'endroit où je me sentais le mieux.

Je posais ma tête contre le mur. Le soleil me servait de couverture chauffante et légère, le vent de berceuse, et le mur d'appui-tête je m'endormis sans m'en rendre compte. J'étais si bien ! Au calme, sans personne ! En effet, rares étaient les passages dans la cage d'escalier, et encore plus lors des week end, où seuls les internes restaient au lycée. Jamais personne ne venait ici.

C'est pourquoi je pensais pouvoir dormir tranquillement, certifiée de ne pas être dérangée.

C'est pourquoi je fus surprise lorsque l'on me réveilla de ma torpeur, me tirant d'un rêve étonnant.


Gnuuu...? Grommelais-je en papillotant des yeux.


Dernière édition par Jools Flowright le Ven 7 Juin - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jools.eklablog.com/
Messages : 12
Date d'inscription : 03/06/2013

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans.
Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle.
Petit(e) ami(e): Pas encore...
MessageSujet: Re: Rencontre imprévue [LIBRE] Jeu 6 Juin - 10:12

Le week-end était fort agréable. Il permettait aux étudiants de rentrer chez eux et de laisser les internes seuls. Seuls dans ce grand lycée, où le silence régnait d'une main de fer. Seul le crissement des souliers sur le parquet faisait frémir l'établissement, alors que les bavardages avaient pris congé.

Magdalena portait toujours ses petites ballerines, qui effleurent à peine le sol et ne le font pas criser de douleur. Elle adoptait une posture légère, davantage que durant la semaine, et se vêtait de façon très fine ; un short en toile et un débardeur trop grand. On voyait les bretelles de son sous-vêtement, mais peu important ; personne ne pouvait la voir déambuler dans les couloirs déserts. Souvent elle prenait un livre, qui pouvait changer tous les jours ! et elle s'arrêtait sous une poutre, éclairée à la lueur du soleil sur les carreaux. Ses grands yeux mauve aspiraient chacune des phrases ornant le roman, et même un séisme ne pouvait sortir la jeune enfant de son envoutement.

Ce jour-là, elle avait choisi un livre enfantin, pour donner à son imagination un nouveau tournant. La rêverie était son univers et elle appréciait le faire varier à son gré. L’après-midi s'était écoulée sans même que Magda s'en aperçoive et il commençait à être tard ; les rayons dorés n'entraient plus qu'à peine à travers la fenêtre. L'heure était venue de retourner dans sa chambre, où sa source de lumière ne serait plus si naturelle. Ainsi, ma jeune enfant se leva doucement, mais sans perdre son livre du regard ; ses pas la portaient jusqu'à son objectif, seuls, sans conscience.

Elle marcha quelques pas, traversant le couloir bientôt sombre. Elle savait qu'elle n'avait pas à regarder devant elle puisqu'elle ne rencontrerait personne. Et depuis le temps qu'elle était là, ses jambes avaient appris à reconnaître chacun des lieux. Son corps porta donc la jeune fille jusqu'aux escaliers, où elle ne se douta pas qu'une présence féminine viendra troubler le repos de son trajet. Dans l'innocence dont elle faisait preuve, Madgalena descendit chacune des marches lentement ; c'était sans compter l'obstacle sur sa route. Avant même que son cerveau n'aie eu vent de la situation, les pieds de l'enfant heurtèrent l'individu présent. Ceux-ci s'emmêlèrent et lui firent perdre l'équilibre. Dans sa chute, un petit cri sortit de sa bouche sans qu'elle n'ait pu s'en apercevoir. Un petit son strident et inquiet.

Le livre s'envola.
Magdalena s'envola.

Elle glissa sur les marches, la tête la première. Son visage et chacun de ses membres heurtèrent violemment les lames de bois. Jusqu'au sol, où la pente ne permettait plus de tomber davantage. Un fracas d'os retentit tout du long. Qui se freina brusquement lorsque le corps endolori de la fillette devint inerte sur le sol chaud, éclairé par les rayons ardents qui pénétraient sans peine dans la cage d'escalier.

Telle une colombe annonçant la paix, le livre, alors échappé des mains, finit sa course sur le ventre de l'enfant abimée. Il était ouvert à la page 113, tel un mauvais présage.

Le corps meurtri était allongé sur le dos, les bras en croix autour de Magdalena, alors que ses jambes étaient pliées comme des feuilles. Ses yeux fermés ne virent pas le monde tourner autour d'elle, ni même les reflets flous de ce qui l'entourait. Un peu de sang vint glisser jusqu'à ses lèvres, et alors qu'elle murmurait, une goutte vermeille s'engouffra sur sa langue et le goût de fer s'empara de son palais.

« Aïe... »


Malgré ses efforts, son corps ne voulait pas se lever. Elle espérait que le poids qu'elle avait heurté - et qui était responsable de sa chute ! - allait venir à son secours. Elle ne pouvait compter que là-dessus, plus sur elle-même désormais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Rencontre imprévue [LIBRE] Ven 7 Juin - 22:10

Je dormais à poing fermé, rêvant d'être un papillon dans un champ de fleur, visitant le monde d'un point de vue nouveau et merveilleux ; c'est pourquoi mon retour à la réalité fut brutal.

Une masse vint taper contre mon dos, et un poids s’abattit sur moi, me recouvrant toute entière avant de basculer au dessus de ma tête pour se retrouver quelques marches plus bas, au rez de chaussée. Le choc brutal me réveilla instantanément.


Gnu...

J'ouvris les yeux. Ce fut pour trouver la cage d'escalier plongée dans le crépuscule d'un couché de soleil presque fini. Je réalisais que j'avais dû m'endormir et rester ici plus que prévu. Une douleur sourde m'envahissait peu à peu le dos, remontant jusqu'à la nuque et mon épaule droite, tandis qu'une autre se développait dans le haut de ma cuisse pour descendre jusqu'à mon genoux. Si la douleur était présente, c'était donc que le souvenir de la masse m'ayant cognée et ayant basculé par delà ma tête n'était pas un rêve issus de mon sommeil.

Aie...

La petite voix qui avait prononcée ce son avait l'air affaiblie. Écarquillant les yeux pour y voir plus clair, ce qui fut absolument sans effet, je tentais de me rapprocher en direction de la personne, de toute évidence une fille. Je fouillais dans mes poches avec acharnement, afin de trouver mon téléphone pour l'utiliser comme source de lumière.

Allo ? Tu...tu es par terre ? Ne bouge pas, j'arrive, je cherche à mettre de la lumière !

Après une minute de recherches et deux marches de descendues, ce qui m'avait permit d'arriver à la jeune fille au sol, je finis enfin par trouver mon téléphone. Appuyant sur une des touches, je révélais dans la lumière électrique blafarde et faible de l'appareil l'escalier et ses habitants nocturnes, nous. Je m'accroupis vers la jeune fille et lui demandais :

Est ce que ça va ...? Tu m'as trébuchée dessus et tu es tombée ? Tu t'es fais mal quelque part, peux tu bouger tous tes membres..?

J'étais inquiète, la jeune fille semblait encore sonnée par sa chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jools.eklablog.com/
Messages : 12
Date d'inscription : 03/06/2013

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans.
Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle.
Petit(e) ami(e): Pas encore...
MessageSujet: Re: Rencontre imprévue [LIBRE] Sam 15 Juin - 10:22

Un brin de lumière vint sortir la scène de sa pénombre. Un léger filet de lumière artificielle. Mais Magdalena ne le voyait pas, ses yeux avaient du mal à rester clairs, tout comme ses idées.Des volutes de fumée semblaient obstruer sa vision, alors qu'elle essayait de ne pas perdre pied. Une voix parvint à ses oreilles, lointaine, comme s'il s'agissait d'une voix perdue dans un écho absent. Une question, semblait-il. Sans que Magda ne puisse identifier la demande.

L'enfant essaya difficilement de se mouvoir sur ce sol qui était devenu glacé, à la suite de la disparition de l'astre ardent. Ses mollets étaient nus et subissaient ce manque de chaleur. C'était sans compter ses bras dénudés qui, eux aussi, se trouvaient à même le sol.

« J'ai mal aux jambes... » prononça-t-elle dans un murmure.

Elle força ses yeux à s'ouvrir et à observer l'obscurité avoisinante. Ses paupières se soulevèrent avec difficulté, avant que ses pupilles n'entrent en contact avec le halo blanc émanant d'une entité électronique. Cette vision lui permit d'entrevoir un visage, juste au dessus d'elle ; une jeune fille, aux traits inquiets.

Magdalena rabattit ses bras le long de son corps, dans une lenteur digne d'un escargot de compétition. Ses doigts effleurèrent le livre posée sur son ventre et elle eut la force de le refermer et de le faire glisser sur le côté pour qu'il n'obstrue pas sa respiration ou quoi que ce soit d'autre. L'une de ses main alla rejoindre ses yeux, qu'elle frotta avec toute la vigueur qu'il lui restait ; la fumée de ses visions s'était dissipée totalement.

« Je suis désolée, je ne t'avais pas vue. »

Ce n'était pas faux, mais la vérité était surtout que la jeune fille aux cheveux rose ne regardait pas devant elle lorsqu'elle descendit les marches. Elle voulait lui demander si elle ne l'avait pas blessée en la cognant, mais elle n'en eut pas la force. Son cœur palpitait aussi vite qu'une voiture de course, à l'inverse de sa vitesse de mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Rencontre imprévue [LIBRE] Jeu 29 Aoû - 18:07

-J'ai mal aux jambes... prononça faiblement la jeune fille.

Elle avait l'air mal en point. Lentement, elle repoussa un livre posé sur son ventre, et se frotta les yeux.


-Je suis désolée, je ne t'avais pas vu.dit-elle.

Mais je m'inquiétais plus pour son état que pour le tort qu'elle avait pu me faire. Mon dos continuait de me faire souffrir, mais mon cerveau l'avait déja oublié. Mon attention se focalisait uniquement sur le liquide foncé, visqueux, qui sinuait déjà sur le tibia de l'étrange petite fille, à peine visible dans la faible lumière de mon téléphone.


-... Je crois que tu es blessée...

C'était très embêtant, l'infirmerie est fermée à cette heure ci. A defaut d'autre chose, je pose mon téléphone, et sors un mouchoir de ma poche pour l'appliquer sur la plaie béante. Cette dernière a beau être peu importante, en tombant, elle s'est couverte de poussière, et le risque d'infection m'inquiète. Je cache mon tracas sous un sourire et la rassure du mieux que je peux.

-Ce n'est pas profond, ça ira. Ça te fais mal ?

Elle a un drôle d'air, cette petite fille au cheveux roses avec son air perdu, comme si elle était tombée des étoiles. Elle semble sortie d'un autre monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jools.eklablog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre imprévue [LIBRE]

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre imprévue [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: L'intérieur du lycée :: Cage d'escalier-