Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Kiti oupla !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité





Dernière édition par Kithara Ouran le Sam 27 Avr - 15:58, édité 5 fois
MessageSujet: Kiti oupla ! Ven 26 Avr - 16:42


Présentation de Kithara Ouran








« Avant tout »





INFOS CAPITALES :

Nom & Prénom : Kithara Ouran.
Age : 19 ans.
Nationalité : Franco-Japonaise.
Groupe : Première année prépa.
Club : Art – Dessin et Musique.
Logement : Dortoir.
Loisir : M’amuser, la mode, essayer de nouvelle chose, la musique.








Je suis differente…





- Putain…

Je regardais mes cheveux un peu désarmée. La teinture avait mal marché mes cheveux étaient…d’un bleu vert immonde. Je me regardais dans le miroir en tirant sur mes mèches décolorées et soupirais. Il allait falloir que je recommence…et je n’aimais pas particulièrement devoir recommencer les choses cent fois surtout quand il s’agissait de mes cheveux. Déjà qu’il était un peu trop touffu pour moi, si je foirais en plus ma couleur ce serait une catastrophe. Je fouillais un peu les placards et tombait sur une vieille teinture mauve. Ca irait bien avec ma couleur rose. Je penchais donc la tête au-dessus de la baignoire et recommençait tout depuis le départ.

- - - -

Six ans. Six longue année ou tout le monde se retourne sur moi tandis qu’on ne cesse de me dire « oh mes dis donc tu as les cheveux décolorés ». Brillante analyse de la situation. Et d’abord je ne suis pas que décolorés ils ont aussi teints ! Depuis que j’avais 13 ans je m’étais teint les cheveux dans l’espoir d’oublier cette blondeur si caractéristique à ma mère. Pas que les cheveux blonds ne soit pas saillant sur mes pommette rosé, c’est juste que je n’avais pas envie de lui ressembler à elle.

Nôtre différence fait parfois qu’on est rejeté. Souvent on dit « la différence c’est bien » mais en réalité peu de gens assume ses paroles. Si vous êtes lesbiennes ont vous regarde de travers. Si vous vous habillés différemment on vous regarde. Si vous n’êtes pas coiffée à la mode on vous regarde. Si vous êtes jolies mais différente…on vous regarde. On n’aime pas ce qui est nouveau. On a même peur du renouveau. On aime nôtre petite habitude qui nous rassure. Moi je cassais ce petit cocon. Mes cheveux rose pâle et mauve ressortait le bleuté de mes yeux si…étrange ? Oui c’est le mot malgré que ce soit peut-être la seule chose naturelle d’étrange chez moi.

- Hoy tu m’écoute ?
- Chut je réfléchis.
- Comme d’hab…

Je dévisageais mon meilleur ami…mon seul ami. Un ami c’est bien. On peut compter sur lui-même quand on vient vous dire que vos cheveux ne ressemble à rien lui il reste là et vous rassure. Jamais je ne trouverais quelqu’un comme lui…quelqu’un d’accepté tout ce que j’étais sans dire que ceci ou cela ne va pas.

Nous marchions en ville et avançant le reflet d’une vitre m’envoya mon image. J’étais féminine portant quasiment que des jupes ou des shorts outre quelque pantalon, tous étant colorés. J’aimais les débardeurs qui mettait en valeur ma poitrine et le pâle de ma peau même après trois heures de bronzage. J’avais aussi une petite bouge que je rehaussais souvent d’un rose pâle rappelant la couleur de mes cheveux…d’ailleurs il m’avait fallu un temps fou pour trouver le rouge à lèvre…cependant je n’aimais pas ma corps squelettique…je mangeais comme un porc…et arrivait à peine à un poids normale pour ma petite taille. Ce n’était pas jolie à voir un corps sans forme et souvent j’en subissais les aléas avec un certain manque d’énergie qui m’empêchait de pratiquer pas mal de sport.

- Je t’offre une glace ? Me demanda le garçon m’accompagnant.
- Fraise et vanille.

Il sourit tandis que le vent faisait voleté ma touffe de cheveux assez improbable je devais l’avouer quand même…ils étaient très épais et de longueur moyenne. J’en prenais soin de ses cheveux mais j’avais beau faire il reste un peu trop sauvage à mon goût. Difficilement coiffable ou lissable. C’était un peu une jungle…ou un chat…un chat avec des grosses griffes et qui ne me laissait pas approcher ma main. Je soupirais…j’allais renommer mes cheveux Felix comme le chat dans la pub…si je lui donnais des croquettes peut-être qu’ils seront plus possible. Cela dit j’en doute pas mal.








Tu es un monstre





- Tu n’es qu’une cinglée, un monstre.

Je ne bronchais pas. J’avais l’habitude des déraillements de ma mère, je me fichais de ce qu’elle disait désormais, ça passait par une oreille et ressortait par l’autre. Ce n’était pas comme si son jugement avait une quelconque importance pour moi. Après tout ce faire traiter de folle par une folle c’était plutôt bon signe ca signifiait qu’on était différente d’elle donc que l’on était normale dans un sens…je souriais négligemment. J’arrêtais bien vite en recevant une gifle.

- Ne te fou pas de moi !

J’hochais la tête sobrement en passant vaguement ma main là où la peau me brûlait légèrement. J’avais vécu peur je ne pleurais plus pour ce genre de chose. Rapidement je débarrassais la table. Je pensais être une personne stable et calme contrairement à ma mère qui déjà faisait les cents pas dans le hall d’entrée attendant que mon père rentre pour le bombarder de question. J’avais hérité de mon père. Asiatique d’origine il avait ce côté nonchalant qu’on tous les hommes asiatiques…enfin à mon sens. Quoi qu’il arrive il était toujours calme et moi aussi. Il en fallait beaucoup pour me faire sortir de mes gonds et s’il m’arrivait d’être vulgaire il était rare d’être énervé.

J’avais aussi hérité de lui mon assiduité, j’aimais l’école même si je me destinais à une voie artiste adorant depuis enfant crée et dessinés ou encore composé ou jouer avec la mode et les couleurs. Mon penchant pour l’art n’avait pas empêchés mes excellentes notes durant tout mon cursus scolaire et je n’étais pas peu fière de pouvoir exhiber une mention bien au bac. Lui aussi avait toujours été très bon dans tous les domaines et on m’avait souvent dit que j’avais bien heureusement tirés de lui mes capacités intellectuelle vu que ma mère elle n’avait pas pu arriver au bout de ses années de lycée.

Cependant je ne pouvais pas nier avoir pris que des choses de mon père…j’avais malheureusement pris aussi des choses chez elle. Bien évidemment en premier lieux mes cheveux blonds fillasse à l’origine. Mais niveau caractère j’avais aussi eu le droit d’obtenir son goût manifeste pour la musique. C’était elle qui m’avait enseignée le solfège, seule chose qu’elle maîtrisait, c’était un souvenir que je chérissais. Le seul doux que je possédais avec elle. C’était à une époque ou ca relation avec mon père était plus stable et où elle me voyait comme le symbole de leurs unions et non comme une échappatoire à sa propre démence. Depuis j’avais continué apprenant le piano, le violon et la guitare…pas très bien certes vu que de façon autodidacte mais cependant je pouvais dire que je savais jouer sans prétendre être une surdoué contrairement aux dessins ou à la peinture où j’avais réellement un talent.

- Je suis rentré !
- Ou étais-tu enfin ? Nous t’avons attendu pour dînée.
- Un rendez-vous important qui a finis tard, je t’ai appelé mais tu n’as pas répondu je n’y peux rien.

Mensonge…mes deux parents étaient des menteurs pourtant moi j’étais quelqu’un de franche qui ne mâchait pas ses mots…enfin en face de toute autre personne que mes parents. En face d’eux j’avais plutôt intérêt à m’aplatir sinon cela finirait violemment. Ca non plus je n’avais pas pris dans ma gêne. La violence me répugnait…d’ailleurs que ce soit envers les hommes ou les animaux j’étais donc devenu très tôt végétarienne. Les animaux étaient des êtres vivant tout comme moi qui respirait et qui avait un cœur. Je ne pourrais prétendre être vraiment quelqu’un de bien en mangeant quelque chose qui avait eu un instant les mêmes attributs que moi. J’avais donc je suppose une certaine morale…contrairement à ce que ma mère prétendait. J’avais des valeurs sur lesquels je ne revenais jamais et que j’appliquais au mieux. Je voulais devenir quelqu’un de bien…quelqu’un de mieux que mes parents. Sans pourtant rêvé d’un monde parfait j’avais mon idéal et j’espérais un jour le voir réaliser.










Tournons les pages.





- Non elle ne viendra pas aujourd’hui, le médecin nous a conseillé de la laissé dans sa chambre quelque temps.
- Vraiment ? Mais elle ne serait pas mieux dans un … établissement adapté ?
- Si bien sûr mais on ne veut pas la perdre…

Mon œil…tu mens. Tu leurs mens car tu sais que si je descendais les escaliers tu serais toi enfermés des un « établissement adaptés ». Tu as toujours été comme ça, à te servir de moi comme prétexte à ton propre comportement. Aujourd’hui tu avais cassé dans le jardin toute nos assiettes dans un coup de folie parce que papa t’avait envoyé un message pour te dire qu’il ne reviendrait que demain…il te trompait tu le savais et tout le voisinage aussi d’ailleurs. Je me demandai laquelle des voisines n’était pas encore passé par son lit.

Tu avais fait croire, comme toujours, que j’étais celle qui avait tout casé. Depuis 12 ans tu faisais croire que j’étais fautive de toute tes coup de démence afin que même papa pense finalement que la folle de la famille c’était moi. Pourtant il aurait dû voir que je n’étais pas capable en cinq minute de complétement changer de comportement et de passer d’une petite fille douce à une folle complète au dire de ma mère. Je me souviens une fois avoir osé dire à ma mère qu’elle n’avait pas le droit de tout me mettre sur le dos, elle m’avait rouée de coup comme seule réponse. Maintenant je n’osais plus. Je restais assise dans mon coin supportant les commérages et les regards en coin. Finalement le plus blessant était le regard de mon père. Si il avait toujours été un enfoiré avec ma mère il avait toujours pris soin de moins jusqu’au jour où il avait décrété que je n’étais que bonne dans un asile après que ma mère est ravagés toute la maison en disant évidemment à mon père quand il était rentré que c’était moi la coupable.

Je m’allongeais sur mon lit en écoutant toujours d’une oreille distraite ce que racontait ma mère à l’une des voisines…elle devait se sentir bien satisfaite que tout le monde la plaigne d’avoir une enfant si difficile. Elle devait aussi aimée se sentir aussi comblé d’affection par toute ses femmes qui peinée de voir l’état pitoyable de ma mère venait l’aider. Mais elle ne se doutait pas qu’elle n’était pas déprimé parce que j’étais folle mais belle et bien parce qu’elle se rendait folle elle-même.

- - -

- Kithara reste ici ! Ton père va arriver !
- Je n’ai aucun ordre à recevoir d’une femme comme toi !

Je claquais la porte et sortait valise à la main. C’était fini. 18 ans depuis une heure et la vie commençaient à peine pour moi. J’entendis la porte ce rouvrir et m’empressait de courir grimpés dans la voiture de mon meilleur ami. « Démarre » lui ordonnais-je en gardant les yeux rivés sur la route alors que celle que j’avais quand même un jour appelé maman s’approchait de la voiture. On démarra.

J’avais envie de pleurer tellement j’avais l’impression qu’un poids quittaient mes épaules, je me sentais légère et presque…heureuse. Ce sentiment je ne l’avais quasiment jamais connue et pourtant là dans cette voiture peu reluisante et en train de perdre tous mes repères d’adolescente je me sentais heureuse. Des larmes coulèrent sur mes joues.

- Ça va ?
- Ca va, affirmais-je. Roule.

Il ne posa plus de question. Il savait que j’avais besoin…de réaliser. Le calvaire était fini. Or voir cette mère qui était devenu violente avec le temps. Or voir les cris des disputes entre mes parents. Or voir cette image de folle que j’avais toujours eue à cause de ma mère. Or voir l’amertume. Or voir toute ses choses horribles qu’on m’avait dite. Or voir tout. Or voir ma vie. Je séchais mes larmes et finissais par sourire. Tant d’adieu pour un seul bonjour…bonjour à ne nouvelle vie.

- - -

- Tu comptes encore rêvasser longtemps ?
- Autant de temps que possible.

Je lui balançais un coup dans le genou du bout du pied tandis qu’il faisait mine de lancer son pinceau plein de peinture dans ma direction. On finissait par éclater de rire dans le jardin municipal ou nous avions décidé de poser nôtre attirail de jeune peintre. Une nappe blanche sous nos pieds pour éviter de salir le sol et des toiles devant nous, nous peignons aux hasards de ce qui passait devant nous. Pour ma part j’avais opté pour immortaliser un immense saule qui bordait un petit lac. Cela rendait plutôt bien tandis qu’il me reste encore le bleu vert du lac à poser. Je louchais vers la toile de mon meilleur ami…et fut surprisse de voir mon profil dans la petite toile. Je le regardais septique.

- Pas de ma faute, tes cheveux flash.
- J’t’emmerde.

Il ria légèrement tandis que je replaçais des mèches de cheveux qui c’était échappé de mon élastique. Les cheveux tirés en arrière cela n’empêchait certes pas qu’il resplendisse toujours de ces teintés rosés et mauve qui avait toujours caractérisé ma chevelure fauvienne. Je me reconcentrais sur ma propre toile le sourire aux lèvres. J’étais heureuse. A Suki Gakuen on ne pouvait pas dire que j’avais la vie la plus belle de toute mais j’étais bien, les fois de mois difficile était compensé par des gens formidable. Mais bientôt j’allais emménagés en dortoir ça m’effrayait un peu je ne pouvais le nié…mais je ne pouvais pas continuer à être un poids pour mon meilleur ami il fallait que j’évolue. De plus je venais d’entrer en prépa d’art, c’était une bonne chose mais il fallait que j’apprenne aussi à grandir seule sans aide quelconque.

- J’ai faim, murmurais-je distraitement.
- Morfale, dans mon sac y’a les bonbons que tu aimes.
- C’est toi qui me donne faim à toujours apporter les trucs que j’adore.
- C’est normal…

Je le regardais. Normal ? Je fronçais les sourcils mais il hocha négativement la tête en signe qu’il ne dirait pas un mot de plus. Il faisait souvent ce genre de chose c’était agaçant mais je suppose que j’étais aussi un peu idiote de ne pas voir l’évident. Je prenais son sac et l’ouvrait sortant un paquet de dragibus…je sais ne taper jamais ingrédient dragibus sur Google vous n’en mangerez plus jamais surtout quand vous êtes végétarienne comme moi…mais bon c’était trop bon. Et après tout…je n’avais pas eu le droit de m’amuser avant aujourd’hui je le faisais et désormais pas un seul jours passait sans que je n’ai l’occasion de sourire.






Autre


Avatar : Elle n’a pas de nom – C’est un dessin d’une artiste.
Code : Validé par Ed'
Comment avez-vous trouvez le forum : Double compte – Makaio Dan.
Autre chose ? : Oui je vous aimes =3


PS : Je cherche quelqu'un pour jouer le rôle du meilleur ami de Kithara ! Il aurait des sentiments pour elle ! Mais sinon il peut avoir l'histoire qu'il souhaite ect. Si ca intéresse quelqu'un : JE L'AIME =3 xD

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kiti oupla ! Ven 26 Avr - 16:56

Bienvenue ! Au plaisir de rp avec toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Date d'inscription : 24/02/2013
Localisation : Partout où y aura des Cookies ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans.
Orientation Sexuelle: La curiosité est un vilain défaut. ♥
Petit(e) ami(e): « Un biscuit. »
MessageSujet: Re: Kiti oupla ! Ven 26 Avr - 17:05

Kithara-chan ! Re-bienvenue à toi :3 /Kitiiiii♥/

J'aime déjà ton avatar /o/ Ce qu'elle est jolie ~.

Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte d'en connaître plus sur ton personnage :).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://img4.hostingpics.net/pics/866137DSC00535.jpg
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kiti oupla ! Ven 26 Avr - 23:06

Merci beaucoup <3 Kiti <3 J'espère que je vous plairait tout autant maintenant que c'est rédigé *o* xDD

J'en profite pour dire que ma fiche est finis =3
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lunster
Ancien staff
Ancien staff
avatar
Messages : 1186
Date d'inscription : 01/11/2011

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 20
Orientation Sexuelle: hétérosexuel
Petit(e) ami(e): Kanako Solfing ♥
MessageSujet: Re: Kiti oupla ! Sam 27 Avr - 12:34

Bonjour et rebienvenue ! =D

J'aime toujours autant ta façon d'écrire et très joli codage de fiche *.* Il va bien avec les cheveux de ton personnage (bon ok c'est fait exprès je sais ;_; xD)

Donc j'aime son physique avec son style vestimentaire et Felix sa chevelure *.* Elle a l'air [/b]d'être une personne très bien et j'admire son côté végétarien =3 On pourra avoir un lien ? *o* (bon pas le meilleur ami car l'amour de tous mes persos est déjà pris pour une personne *o* xD)

Histoire captivante, j'adore sa relation avec sa mère et son père, les confusions et tout *.* Son envol, etc. Bref je suis fan en conclusion ! =D

Tu es donc validée encore une fois !

Tu es en chambre B11, pour le moment seule !

_______________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noam G. Hel
Ancien staff
Ancien staff
avatar
Messages : 364
Date d'inscription : 04/03/2013

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 21 ans.
Orientation Sexuelle: Bisexuel.
Petit(e) ami(e): //
MessageSujet: Re: Kiti oupla ! Lun 29 Avr - 8:07

    *o*

    Mon dieu que j'aime ton avatar. *O*
    Et le codage de ta fiche est très joli. :D

    Bon rp. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kiti oupla !

Revenir en haut Aller en bas

Kiti oupla !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Partie administration :: Gestion du personnage :: Bureau d'inscription :: Fiches validées-