Suki Gakuen ♥
Bienvenue à Suki Gakuen ♥

Ce forum était anciennement lié à Amour Sucré d'où l'adresse mais ce temps est révolu, nous vous proposons ici d'incarner des personnages parfaitement imaginaires et de venir les faire évoluer dans notre lycée ♥

Connecte-toi / Inscris-toi vite ! ☺


Bienvenue au lycée Suki Gakuen, où amour et conflits se mêlent pour un endroit unique au monde ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Marchons dans l'herbe fraiche et grillons des pinçons ♫ 【Pv: Noam】

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 163
Date d'inscription : 24/02/2013
Localisation : Partout où y aura des Cookies ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans.
Orientation Sexuelle: La curiosité est un vilain défaut. ♥
Petit(e) ami(e): « Un biscuit. »
MessageSujet: Marchons dans l'herbe fraiche et grillons des pinçons ♫ 【Pv: Noam】 Mer 6 Mar - 23:11

Le soleil commençait son ascension au ciel, annonçant le début des vacances et la venue d'une nouvelle saison ... L'agréable saison chassant les jours hivernales qui n'est d'autre que le printemps. Le vent emportant les pétales de rose sur son passage, caressa par son souffle les rues de Versailles et les inonda d'une virginité incomparable. Une belle journée s'annonça sous ce ciel bleuâtre à douce température. Je m'étais préparée pour me rendre au parc afin de contempler les premières apparitions de ces symboles de pureté, qui naissent et qui finissent par fanées lorsque l'atmosphère ne témoigne plus clémence.

Après avoir emprunter la sortie de l'établissement, je lève doucement les yeux vers le ciel et éblouis par les premiers rayons qui tapissaient mon visage de lumière, je pose ma main au dessus de mon front pour estomper la luminosité qui m'éclaire. Un léger sourire triste ce dessina sur mes lèvres. Je baisse la tête et suivis la direction qui me mène au petit parc.
Des minutes passèrent ... C'est ainsi que j’atterris devant ce vaste terrain boisé. Je pouvais observer sur les lieux, les passants déambuler dans de nombreuses directions différentes. "Le parc" ... Cet endroit est sûrement l'un des endroits unique où nous pouvons librement entendre la joie harmonieuse des être humains. À mes yeux, ce lieu est plus précieux qu'il ne laisse paraître. Ce lieu est certainement l'endroit que je chérisse par dessus tout dans ce vaste monde.

Je m’éclipse de cette agitation qui était concentré en un seul point, pour pouvoir m'isoler dans un endroit calme et paissant. Je m'étais assise sur un petit banc, zigzaguant du regard en admirant le paysage.
Je pris une grande respiration comme pour savourer l'air frais des environs. Le vent caressait mes longs cheveux soyeux, je ferme les yeux en m'y laissant emporter. Une sensation agréable m'envahis, je me sentis léger et libre comme le vent. Mais cette agréable sensation prit fin lorsque je ressentis une mystérieuse présence ...

« Qui est là ? »

Il y avait quelqu'un aux alentours ? C'était bel et bien la première fois que je remarque la présence d'une personne dans un endroit aussi isolé que celui-ci. Mon regard se dirigeait vers cette mystérieuse personne qui attirait mon attention. Je me leva du banc et m'avança, méfiante, vers cette présence intrigante. Les yeux écarquillés je vis devant moi un jeune garçon ... Blond aux yeux bleus. Pendant cet court instant lorsque j'ai pus croiser son regard, ce garçon posséder quelque chose de ... Spécial. « Alors c'est lui qui rôdait aux alentours ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://img4.hostingpics.net/pics/866137DSC00535.jpg
Noam G. Hel
Ancien staff
Ancien staff
avatar
Messages : 364
Date d'inscription : 04/03/2013

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 21 ans.
Orientation Sexuelle: Bisexuel.
Petit(e) ami(e): //
MessageSujet: Re: Marchons dans l'herbe fraiche et grillons des pinçons ♫ 【Pv: Noam】 Ven 8 Mar - 16:40

« Un. Deux. Trois. »

Les feuilles courent dans le vent, la rosée perle l'herbe verte et les bourgeons commencent à apparaître. Le paysage rayonne, sous les premiers feu du printemps.

« Quatre. Cinq. Six. »

Les insectes peuplent leur forêt miniature, les fourmis acheminent leur nourriture jusqu'à leur reine, les araignées dévorent les moucherons pris dans leur toile et les grillons commencent leur mélodie printanière. Tandis que l'homme, lui, inconscient de toutes ces merveilles naturelles, continue sa course.

« Sept. Huit. Neuf. »

Oh, torrent infernal du temps. Les secondes se perdent et les minutes ne sont rien. L'homme, l'humain, le maître des animaux, incapable de lutter contre le temps, marche à travers les allées de ce parc élégant. Sans but, sans raison. Il n'a pas compris que le temps qui passe est bien plus précieux que sa vie.

« Dix. Onze. Douze. »

L'oiseau s'envole vers sa liberté pendant que moi, homme, je le regarde s'éloigner. Je n'ai pas pu l'attraper avant son départ. Encore un malheureux qui ne connaitra pas l'immortalité.

« Treize. Quatorze. Quinze. »

Voilà le temps écoulé.

Ma montre sonne en produisant un bruit si aigu qu'elle en réveillerait un mort. Je stoppe ce son strident d'un coup de bâton sur son extrémité. Puis je continue mon chemin, laissant s'échapper de mes mains le morceau de bois ramassé précédemment. Il ne me servira pas, cette fois, à attraper un volatile, ni même à le frapper pour ne pas qu'il s'envole. Le temps est écoulé, j'ai perdu la partie. Je joue avec le temps comme le temps joue avec moi. Je ne suis pas certain de comprendre le sens des secondes qui s'écoulent, mais cela me plaît de croire que je contrôle cette entité si abstraite.

Ainsi, j'ai perdu. Tant pis, ce sera pour demain.
Je remets ma capuche sur le haut de mon crâne et mes yeux couleur du ciel balaient l'herbe émeraude. La pâleur de mes cheveux est accentuée par l'obscurité de mes vêtements et ils semblent étinceler sous les rayons dorés du soleil. Je suis au fin fond du parc, là où personne ne pourrait me voir, là où je ne serais pas dérangé. Toutefois, alors même que ma vision est altérée par ce tissu sur mes cheveux, j'entraperçois une ombre sur un banc, non loin. Flûte, me voilà découvert.

Je descends davantage ma capuche, enfouis mes mains dans mes poches après avoir ôté ma montre et l'avoir lancée loin devant moi. J'approche, tout doucement, l'air de rien. Je me penche, pour récupérer mon bien, tout en observant la demoiselle devant de moi. Je l'entends questionner sur la présence de quelqu'un. Oui, m'dame, c'est moi. Je me trouve derrière elle et je peux admirer la délicatesse de ses cheveux. Et de son postérieur, au moment où elle se lève. Ravissante créature.

Je reste accroupi, ne fais que relever le menton. Mon regard croise le sien alors que mes sourcils sont plissés, méfiants. Je ne peux pas me relever. Elle verrait qui je suis, comment je suis habillé, à quoi je ressemble et sans doute irait-elle tout leur dire. Déjà que je soupçonne cette montre de...

« Salut », dis-je faiblement.

J'attrape ma montre et l'accroche à mon poignet.

« J'avais juste perdu ma montre. »

Je mens mal, mais je ne le sais pas encore. Je voulais simplement voir qui était cet individu qui se baladait si loin des autres. C'était sûr maintenant ; ils prenaient souvent des jolies filles, comme elles arrivaient toujours à détourner mon attention. Mais cette fois, j'étais prêt.

Et là, ma montre hurla à la mort. J'avais oublié de la désactiver.



HS. On dirait que ça fait beaucoup, mais en fait c'est pas si long. ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 163
Date d'inscription : 24/02/2013
Localisation : Partout où y aura des Cookies ♥

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 17 ans.
Orientation Sexuelle: La curiosité est un vilain défaut. ♥
Petit(e) ami(e): « Un biscuit. »
MessageSujet: Re: Marchons dans l'herbe fraiche et grillons des pinçons ♫ 【Pv: Noam】 Lun 11 Mar - 17:34

Une étrange sensation m'envahis lorsqu'il se présente devant moi, accroupit pour ramasser sa montre. Fuyait-il mon regard ? Ce capuche cache son regard bleu azur que j'ai pu voir à l'espace d'un court instant, et intensifie réciproquement les côtés sombres de son visage. Serai-je une sorte de tentative d'intimidation pour lui ? La voix faible du garçon me raisonne à l'oreille et interrompit mes pensés. Il me salua tandis que moi je continuais de l'observer avec une expression ahuri.

La lueur dans ces yeux évoquant la méfiance me questionna, j'aurais voulu en s'avoir plus sur ce sujet.  Habituellement je suis seule dans cette endroit qui m'accorde tant de tranquillité en dehors des heures de cours, mais aujourd'hui s'en est pas le cas. Je lâcha un petit soupire avant d'écouter la suite de sa phrase.  

« J'avais juste perdu ma montre. »

« Que fessais-tu dans un endroit pareil ? »

J'attendais impatiemment une réponse en croisant les bras et en regardant le jeune homme de haut. Quelque chose l'empêchait de se relever. C'est peut-être de ma faute ? J'ignore pour quelle raison mais je ne tarde pas à le s'avoir. Dans tout les cas, la situation ne me plais pas. Discuter avec une personne accroupit ... Me déplais. C'est si stressant de parler à une personne qui ne vous regarde même pas. Je fronça les sourcils et m'exclama impérativement.

« Relève-toi et répond-moi ! »

C'est alors que sa montre sonna et me surpris. Je recula de quelque pas et décroise mes bras par abasourdissement, en poussant brièvement un petit crie. Je me reprends rapidement et tourna la tête, engourdis par cette rencontre inattendue. Il semblait être différent des personnes que je fréquente à l'intérieur, mais aussi à l'extérieur du lycée. Disons que c'est la première fois que je croise un type aussi mystérieux que lui, mais il ne semble pas être une mauvaise personne à premier coup d'œil. En revanche cette montre ...

« Fais quelque chose, ce bruit va me rendre sourd. »Dis-je en détournant le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://img4.hostingpics.net/pics/866137DSC00535.jpg
Noam G. Hel
Ancien staff
Ancien staff
avatar
Messages : 364
Date d'inscription : 04/03/2013

Nous voulons en savoir plus~
Âge: 21 ans.
Orientation Sexuelle: Bisexuel.
Petit(e) ami(e): //
MessageSujet: Re: Marchons dans l'herbe fraiche et grillons des pinçons ♫ 【Pv: Noam】 Ven 31 Mai - 9:48

« Que fessais-tu dans un endroit pareil ? »

Je ne savais pas. Si, je savais ce que je faisais dans ce parc, à cette heure, dans ce coin, mais je n'avais aucune idée de ce que je faisais là, accroupi, face à cette demoiselle bien étrange. Je n'allais tout de même pas lui dire que j'étais en train de courir après les oiseaux ! Elle irait tout leur raconter, et il en serait fini de moi. Ainsi, je me décidai d'adopter une ligne de réponse toute tracée : je n'étais personne, je ne faisais rien et je ne me trouvais pas là. Elle n'y verrait que du feu.

Je n'avais pas bougé d'un pouce ni osé ouvrir la bouche alors que l'on me demanda de me relever. Depuis quand j'obéis quand on me donne un ordre ? Si je commençais à accepter ses contraintes, c'était perdu d'avance. Je ne me laisserai pas faire, on ne m'aurait pas si facilement.

Le bruit strident de ma montre résonnait toujours dans nos oreilles. Cela devenait insupportable, mais j'essayais d'en faire abstraction : je devais me concentrer sur elle. Rien d'autre. Juste cette fille aux cheveux de feu, qui enflammaient de couleur tout le parc sous les rayons du soleil. Juste cette fille aux yeux d'écorce, qui me fixaient et m'emmenaient dans un tourbillon de torpeur. Juste cette fille aux longues jambes de porcelaine, qui feraient rêver le plus sain des hommes.

Je secoue la tête, indigné de mes pensées. Cette fille est une envoyée du Mal, bon sang ! Qu'est-ce qui me prend ? Je deviens fou, c'est insensé ! Je plisse les yeux, afin de ne voir qu'un trait doré traversant la jeune fille ; le soleil peut parfois donner un air agréable aux mauvaises choses, je dois faire attention.

Elle recule. Un pas en arrière, qui la fait fléchir devant la surprise. Elle n'est pas intouchable, par conséquent ils ne sont pas imbattables. Je griffonne dans un coin de mon esprit que la surprise est un bon atout. Mais trêve de pensées ; elle me supplie de stopper ce vacarme. Ah ah ! Voilà que je reprends l'avantage !

Mes jambes se déplient toutes seules, comme si la supplication de la belle ne leur était pas indifférente. D'un geste de la main, je relève légèrement ma capuche, qui laisse entrevoir les mèches blanches de mes cheveux. Mes yeux vert émeraude pénètrent le regard de la douce et je me laisse un instant dériver.

Parfois, ils choisissent des filles qui peuvent vraiment m'atteindre ; celle-ci en fait partie. Elles sont rares, car je ne m'intéresse que très rarement à la gente féminine. Mais je sais que c'est un piège. Je dois résister et je résisterais.

J'attends encore quelques secondes, dans le silence interrompu par le hurlement de mon horloge de poignet. Ces secondes paraissent interminables, alors, d'un geste sec et dur de la main, j'envoie un coup sur le côté de l'appareil, lui inculquant la politesse : le silence est de mise quand on le demande.

Plus un bruit.
Je regarde la jeune fille, je ne peux pas bouger.
Mes sourcils sont toujours froncés, et la sueur commence à perler sur mon front. Je ne sais si c'est l'effet du soleil ou de la concentration, mais je me sens mal. Je suis enraciné dans le sol, mes pieds sont trop lourds pour que je ne puisse les bouger, mes mains sont retombées le long de mon corps, et mes doigts commencent à lâcher prise sur la montre impolie.

«Qui es-tu ? Qui t'as envoyé ? Dis-le moi, j'ai besoin de savoir... murmurais-je, sans bouger les lèvres.

Une force divine m'avait intimé de prononcer ces paroles. Je n'étais plus maître de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Marchons dans l'herbe fraiche et grillons des pinçons ♫ 【Pv: Noam】

Revenir en haut Aller en bas

Marchons dans l'herbe fraiche et grillons des pinçons ♫ 【Pv: Noam】

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suki Gakuen ♥ :: Extérieur du lycée :: Le parc-